BLOG

Les 20 meilleures stratégies marketing à tester en 2020 (selon ces experts du digital)

Marketing, Tout

Quelle stratégie marketing devriez-vous tester cette année ?

Vous savez très bien que le marketing est un sujet complexe. Il ne suffit pas de lire un ou 2 manuels pour espérer obtenir un plan marketing bien défini et adapté à votre entreprise (c’était justement le sujet de cet article).

Aujourd’hui, nous n’allons pas revenir sur ce plan d’action, mais plutôt sur les différentes stratégies (ou tactiques) que vous pourriez employer pour développer votre notoriété, générer des prospects qualifiés pour votre activité et vendre vos offres.

Malheureusement, il existe mille et une stratégies marketing que vous pourriez tester dès aujourd’hui ! Par laquelle devriez-vous commencer ?

Pas de paniques, j’ai pensé à vous en préparant cet article !

En effet, j’ai pensé qu’il serait intéressant d’avoir l’avis d’une vingtaine d’experts qui travaillent dans différents domaines du marketing digital : les réseaux sociaux, le SEO, le growth hacking, la publicité digitale, l’e-commerce ou encore le marketing d’influence.

Je voulais en savoir plus sur les stratégies marketing qu’ils ont employées l’année dernière et qui ont été les plus efficaces, que ce soit pour leur propre business ou celui de leurs clients.

Je leur ai donc posé la question suivante :

« Quelle est la stratégie marketing qui a le mieux fonctionné pour ton entreprise ou tes clients l’année passée ? »

Ils ont accepté de jouer le jeu et de vous révéler leur stratégie marketing la plus efficace l’année dernière.

Franchement, je ne m’attendais pas à recevoir tant d’insights intéressants à partager dans un seul article. Certains des experts nous ont gracieusement partagé leurs résultats en chiffres et ce que vous pouvez en retirer !

J’ai hâte que vous commenciez la lecture de cet article pour décider de quelle(s) stratégie(s) marketing vous allez tester cette année.

Avant de commencer, je tiens à remercier nos 20 experts d’avoir bien voulu participer à cet article. J’espère qu’il vous plaira et que vous apprendrez de nouvelles choses.

Commençons par …

1) Jérémy Bendayan

« Pour nos campagnes de publicité vidéo, nous avons opté pour YouTube et son ciblage Custom Intent.Ce ciblage permet de cibler des internautes pendant qu’ils visionnent des vidéos sur YouTube en fonction de leurs recherches Google. »

Cette année, chez Splashr, nous avons voulu lancer nos propres campagnes de publicité sur le digital pour récupérer des prospects chauds. Alors, évidemment, nous avons activé le canal vidéo qui est notre coeur business.

Tout d’abord, il fallait choisir un levier marketing pour communiquer en vidéo, et notre choix s’est porté assez rapidement vers YouTube.

Il est vrai que Linkedin aurait pu aussi être un bon canal de communication pour une entreprise B2B comme la nôtre qui vise des annonceurs.

Mais, nous avons opté pour YouTube et son ciblage Custom Intent.

Ce ciblage permet de cibler des internautes pendant qu’ils visionnent des vidéos sur YouTube en fonction de leurs recherches Google.

Ce ciblage est assez puissant et nous a permis d’aller précisément cibler nos prospects.

Autre point important qui nous a fait choisir YouTube à la place de Linkedin, c’est le prix. En effet, un clic sur une publicité Linkedin coûte entre 5 et 10€. À l’inverse, une vue de 30 secondes sur une vidéo publicitaire YouTube coûte 0,02€.

Nous avons donc lancé des campagnes YouTube Trueview for action. Ces campagnes diffusent en pré-roll des vidéos YouTube visionnées par les internautes.

Le modèle d’optimisation est au CPA cible, c’est-à-dire que l’on demande à l’algorithme de maximiser le coût par remplissage de notre formulaire en lui donnant une limite. Dans notre exemple, nous avons fixé le CPA à 25€.

Nous avons mis en place le ciblage Custom Intent expliqué plus haut sur des mots-clés bien précis, comme par exemple :

  • Toutes les personnes ayant tapé sur Google les noms de nos concurrents
  • Tous les annonceurs voulant se connecter à des outils de reportings comme Datastudio, Lengow ou Shoppingfeed
  • Ou encore les annonceurs ayant voulu se connecter à leur interface Google ou Facebook Ads

Les résultats de campagnes ont été assez bons d’autant plus que, sur un mois, l’opération nous a permis de signer un gros client et de ramener beaucoup de prospects.

Dans cette campagne nous avons testé plusieurs variantes de vidéos pour afin de ne pas fatiguer l’audience. Voici les vidéos sponsorisées :

Variante #1 :

Variante #2 :

Variante #3 :

La vidéo ayant le mieux performé en termes de leads est la seconde vidéo. Nous prévoyons de continuer cette opération sur les 3 mois. Puis, nous changerons les vidéos pour continuer l’opération en fil rouge.

Si vous voulez en savoir plus sur Splashr n’hésitez pas à visionner notre showreel ou à vous rendre sur notre site.

Note de Danilo : J’ai adoré l’angle d’attaque totalement différent de chaque vidéo. Ce qui est intéressant aussi, c’est que pour Splashr, c’est que signer un seul contrat avec une de ces entreprises leur permet de rentabiliser fortement leurs investissements sur YouTube, ce qui rend cette stratégie très profitable sur le long terme.

Sinon, est-ce que je suis le seul à avoir envie de faire de la publicité sur YouTube ?!

Jérémy Bendayan est le fondateur de Splashr, une société qui veut révolutionner le marché de la vidéo. Chez Splashr, nous pensons et créons les vidéos qui vont alimenter vos campagnes médias sur les réseaux sociaux afin de maximiser vos performances (leads, ventes, installation d’app etc…).

Retrouvez aussi Jérémy sur LinkedIn !

Jérémy Bendayan

Co Founder & COO @Splashr

2) Antoine Dalmas

« Facebook est une plateforme de volume! Pensez aux résultats exponentiels que vous pourriez atteindre en centralisant tout votre budget sur une seule campagne.« 

En tant qu’agence de publicité Facebook & Instagram, une de nos meilleures stratégies de l’année a été sans aucun doute l’Account Simplification (la simplification du compte publicitaire).

Propulsée par Facebook même, avec son POWER5, cette stratégie consiste à réduire drastiquement le nombre de campagnes actives sur votre Gestionnaire de publicités.

En effet, vos coûts peuvent être « artificiellement » affectés si vous êtes dans les positions suivantes :

1/ Plus de 5 publicités actives par audience et une alerte « Learning Limited » sur vos ensembles de publicités

Vous avez trop d’éléments dans votre campagne pour le budget attribué et Facebook ne parvient pas à sortir l’algorithme de son apprentissage : vous ne bénéficiez pas du meilleur de ses performances.

2/ Plusieurs campagnes d’acquisition/retargeting proposant différentes offres aux mêmes audiences.

Vos coûts de diffusion se chevauchent entre campagnes. Vous payez plus cher pour vos résultats, car vous êtes en concurrence avec vous-même.

3/ Un budget éparpillé sur plusieurs campagnes avec le même objectif

Facebook est une plateforme de volume! Pensez aux résultats exponentiels que vous pourriez atteindre en centralisant tout votre budget sur une seule campagne.

Avec cette méthode, vous aurez aussi une meilleure lisibilité du compte et vous prendrez de meilleures décisions.

Pour y parvenir, amenez votre budget sur les 3 meilleures campagnes de votre compte (Acquisition, Retargeting et Notoriété). Puis, gardez un maximum de 3 audiences et de 3 publicités actives.

N’oubliez pas vos exclusions d’audiences et surveillez le « Learning » des campagnes.

Note de Danilo : Un article détaillé (et avec des exemples pratiques) sur le POWER5 arrivera très prochainement sur ce blog !

Antoine Dalmas est analyste Facebook Ads chez J7 Media, une agence spécialisée dans la publicité sur Facebook & Instagram depuis 2012. Elle gère 7 millions de dollars en pub Facebook à l’année et détient le badge Facebook Marketing Partner remis aux agences partenaires premium de Facebook.

Retrouvez aussi Antoine sur LinkedIn.

Antoine Dalmas

Analyste Facebook Ads @J7 Media

3) Alex Borto

« On aurait pu bosser en sous-marin pendant des mois et présenter la formation après l’avoir conçue, mais nous avons décidé de faire autrement. »

Fin 2019, j’ai mis en place une stratégie martelée par Oussama Ammar : vendre avant de fabriquer. En fait, je l’avais déjà utilisé avec succès par le passé, mais j’ai trouvé comment l’améliorer.

Pour donner davantage de contexte, sur WPMarmite nous travaillons sur une formation consacrée au constructeur de pages Elementor. C’est un super outil et la demande en matière de formation est réelle.

En résumé, proposer un tel programme est une excellente opportunité de mieux servir la communauté de WPMarmite.

Toutefois, concevoir une formation exhaustive sur le sujet n’est pas une mince affaire. Il y a beaucoup de choses à expliquer, de concepts à illustrer et de bonnes pratiques à transmettre.

On aurait pu bosser en sous-marin pendant des mois et présenter la formation après l’avoir conçue, mais nous avons décidé de faire autrement.

Nous avons présenté un plan détaillé de la future formation aux abonnés de la newsletter et leur avons proposé de la précommander à un tarif préférentiel (149€ au lieu de 499€).

134 personnes nous ont suivi, ce qui a permis de débuter la production sereinement et d’obtenir des retours sur la conception du programme.

Là où ça devient intéressant, c’est que le programme est tellement lourd que nous avons divisé la formation en 3 parties. À terme, il sera possible de se procurer la partie 1, les parties 1 et 2 et les 3 parties selon ses besoins.

Au moment où j’écris ces lignes, nous venons de finaliser la première partie (89 vidéos réparties sur 8 modules pour 8h de contenu). Au lieu de simplement donner l’accès aux personnes ayant précommandé et de la proposer à la vente, nous en avons profité pour ajouter une nouvelle précommande pendant 1 semaine (mais cette fois à 249€ au lieu de 499€).

Lorsque la partie 2 sera disponible, nous recommencerons l’opération pour donner à nouveau l’opportunité d’acquérir l’intégralité du programme à tarif préférentiel (349€ au lieu de 499€). Ensuite, nous entamerons la production de la partie 3 et nous lancerons officiellement la formation.

Au final, cette stratégie permet de ne pas travailler « dans sa grotte », de garder de la motivation, de valider la demande régulièrement, d’obtenir des retours des étudiants et bien entendu, de générer du chiffre d’affaire pour financer la production de la formation.

En somme, que du positif ! On compte procéder ainsi pour tous nos futurs gros programmes.

Alex Borto a créé le blog WPMarmite en 2011 pour aider ses lecteurs à créer, personnaliser et promouvoir des sites avec WordPress. Aujourd’hui, il est visité par plus de 4000 personnes par jour et sa newsletter compte près de 40k abonnés. Il a également co-fondé WPChef, un organisme de formation en e-learning pour apprendre les fondamentaux de WordPress.

Retrouvez aussi Alex sur LinkedIn.

Alex Bortolotti

Fondateur @WPMarmite

4) Alexis Minchella

« Le podcast m’a permis de rencontrer des freelances et des créateurs de contenus talentueux. Ce sont autant de connexions et de contacts pour la suite de mes projets. »

Sans conteste, le podcast !

J’ai dédié une grande partie de mon année 2019 à travailler sur mon podcast Tribu Indé. Il a vu le jour en mars 2019, au rythme d’un épisode par semaine.

Avec Tribu Indé, je vais à la rencontre d’autres freelances et créateurs pour décortiquer leur stratégie et leur organisation. Ce podcast n’adressait donc pas ma cible en freelance (startups B2B). Et pourtant, il est un excellent moyen de partager mes idées (et celles de mes invités), tout en gagnant en crédibilité.

→ Je suis présent toutes les semaines depuis un an : gage de confiance sur ma capacité à produire du contenu sur le long terme

→ La communauté grandit chaque semaine avec de nombreux retours des auditeurs : la qualité est donc encore au rendez-vous (signal envoyé à de potentiels clients). 

Le podcast m’a permis de rencontrer des freelances et des créateurs de contenus talentueux. Ce sont autant de connexions et de contacts pour la suite de mes projets.

Je leur pose toutes les questions que je veux en discutant pendant plus d’une heure avec eux. Et je me rends compte qu’il est de plus en plus rare d’avoir des discussions profondes avec quelqu’un que l’on ne connaît pas.

Au-delà de ma stratégie marketing, le podcast me donne confiance et m’aide à clarifier mes idées. À l’oral, les échanges (et les idées qui vont avec) sont beaucoup plus directs. Il faut donc être clair dès le début.

Ce sont autant de nouvelles compétences qui me permettent de mieux vendre mes idées, mes accompagnements et mieux gérer mes rendez-vous commerciaux (et ma relation client).

Note de Danilo : Si vous ne voulez pas créer un podcast, pourquoi ne pas chercher à être invité dans d’autres podcasts ?

Alexis Minchella accompagne ses clients à repenser leur funnel d’acquisition, grâce au contenu. Il est également le créateur du Podcast Tribu Indé, pour déconstruire les mythes autour du freelancing et de la création de contenus.

Retrouvez aussi Alexis sur LinkedIn.

Alexis Minchella

Créateur du podcast Tribu Indé I Content Marketer B2B Freelance

5) Bruno Guyot

« Il m’aura fallu 3/4 ans pour comprendre qu’il me fallait un axe vraiment différent de la plupart des autres contenus qui paraissent par millier chaque jour. »

Ce qui a le mieux marché pour moi l’année passée s’articule autour de 2 grands axes :

1) Du réseautage stratégique

Avec les années et une mesure la plus précise possible de mon temps de travail vs ma facturation, j’ai pu dresser la liste de mes meilleurs clients et définir un portrait-robot (un persona) de mon client idéal.

Grâce à ce portrait-robot, j’ai pu créer ma liste des 100 clients idéaux (les habitués des livres business reconnaîtrons sans doute la référence à Chet Holmes).

Je sais qui est mon interlocuteur clé type dans ces entreprises (son poste dépend de la taille de la structure).

J’ai fait donc mon repérage sur Linkedin et j’envoie des invitations à manger pour faire connaissance.

Sans rien chercher à vendre, je me positionne en expliquant ce mon activité et la manière un peu singulière que j’ai de travailler (tout à la performance).

J’entretiens ensuite le contact de manière régulière, mais pas trop insistante.

Souvent, cela amène une collaboration dans les mois qui suivent.

Et même si ce n’était pas le cas, ce n’est pas bien grave.

Je me construis un réseau local hyper qualitatif.

Cela a une valeur inestimable à bien des égards.

2) Du contenu à très forte valeur ajoutée

Je blogue depuis 2014.

Pourtant mon contenu n’a vraiment commencé à percer qu’à partir de 2017-2018.

Il m’aura fallu 3/4 ans pour comprendre qu’il me fallait un axe vraiment différent de la plupart des autres contenus qui paraissent par millier chaque jour.

J’ai été un des premiers francophones à faire des guides ultras complets sur GTM (différenciation par le sujet du contenu).

J’ai été un des premiers francophones à faire des études Google Ads (différenciation sur la forme du contenu).

Tout ça m’a permis d’être remarqué.

Ensuite, début 2019 j’ai créé ma chaîne YouTube pour y relayer mes conférences et les formations que je donne pour Google.

Aujourd’hui, au moins 7 prospects sur 10 que j’ai au téléphone me disent spontanément qu’ils ont vu mes vidéos et que ça les a incités à m’appeler.

Et c’est un cercle très vertueux puisque plus je poste de vidéos plus j’ai de propositions pour parler en conf.

Plus je parle en conf’, plus j’ai de vidéos à poster.

Plus je poste de vidéos, plus j’ai de leads.

Note de Danilo : Entièrement d’accord avec la stratégie des 100 clients idéaux. C’est un concept simple, mais terriblement efficace pour démarrer toute stratégie de prospection (ou de contenu) visant à attirer ces 100 clients idéaux (en B2C, l’approche est différente).

Bruno Guyot, spécialiste de la vente sur internet avec une approche transverse : analyse de marché, création de landing pages copywritées, tracking analytics et campagnes publicitaires (sur Google majoritairement).Il possède un background de 8 ans en ecommerce, 2 ans en créateur de sites web, 2 ans en tant que responsable marketing digital en agence et de 3 ans en freelance (toujours en cours).

Retrouvez aussi Bruno sur LinkedIn.

Bruno Guyot

Digital Marketing Freelancer | Performance-based Google Ads

6) Christopher Piton

« Je vois trop d’entrepreneurs et freelances débutants se disperser sur toutes les plateformes à la recherche de clients au lieu d’être ultra focus sur une voire deux plateformes. J’ai choisi LinkedIn et YouTube (contenus référencés sur Google).« 

Quasiment 100% de mes clients viennent de LinkedIn et YouTube.

Je dis bien « viennent », car je ne vends pas directement sur ces plateformes. C’est un levier pour être contacté et pour rencontrer des prospects en réel, par téléphone ou par visioconférence.

J’applique pour moi et mes clients une stratégie d’inbound marketing appliquée à LinkedIn.

Cette pratique est plus communément appelée le “Social Selling” qui est l’art de vendre sans (se) vendre. À mon sens, il s’agit tout simplement de créer et déployer une stratégie marketing/éditoriale pour devenir LA personne à contacter pour un besoin précis.

Voici comment je fonctionne :

1re étape : Je définis précisément mes objectifs sur LinkedIn

Par exemple, mon objectif quantitatif business en 2019 était de développer mon CA de 30%. Et j’avais un objectif qualitatif : devenir une référence sur mon marché en développant mon image de marque.

J’y suis arrivé en :

  • publiant 2 fois par semaine (régularité)
  • y consacrant une routine de 1h/jour (puissance des habitudes)
  • augmentant mes prix (ciblage précis)
  • clarifiant mon offre pour qu’elle soit distinctive (différence concurrentielle)

Visites issues entre autres des posts et recherches sur LinkedIn (sur 90 jours)

2e étape : J’ai un positionnement bien clair

Je vois trop d’entrepreneurs et freelances débutants se disperser sur toutes les plateformes à la recherche de clients au lieu d’être ultra focus sur une voire deux plateformes. J’ai choisi LinkedIn et YouTube (contenus référencés sur Google).

Statistiques sur 90 jours pour 20 posts (01/01/2020 au 26/03/2020)

Avoir un positionnement clair, c’est savoir déterminer son client idéal, répondre à un besoin précis de cette cible et miser sur une compétence forte qui donne un avantage compétitif.

Ce qui donne pour moi :

  • Cible : Freelances et entrepreneurs en BtoB
  • Compétences : écriture persuasive et capacité à réseauter
  • Besoin/problème précis : développer la marque personnelle et les ventes de mes clients via le Social Selling.

3e étape : Je construis de vraies relations humaines au service de mon activité

Réussir une stratégie marketing sur LinkedIn sans un réseau solide est aujourd’hui très compliqué. Bien entendu, on peut mettre en place une stratégie de prospection par message privé/Inmails. Tout dépend encore une fois de l’objectif et de vos ressources (humaines et financières).

Sur ce réseau social, il y a le mot SOCIAL bien que LinkedIn soit perçu comme une plateforme froide et impersonnelle. Contrairement à Facebook ou TikTok, on peut facilement rencontrer chaque humain en dehors de la plateforme pour renforcer nos relations professionnelles et créer un climat de confiance.

À mon sens, un contact LinkedIn n’est pas juste une source de revenu potentiel.

J’y vois un humain plein d’émotions, de préoccupations et de désirs. Si on s’intéresse vraiment à lui via nos messages et nos contenus, on vend de manière indirecte, plus naturelle et on favorise le bouche-à-oreille virtuel.

Dans cette approche, vous ne forcez pas la vente au risque de ternir votre réputation dans l’écosystème LinkedIn (et de manière plus large). Vous avez une approche désintéressée qui, contrairement à ce qu’on peut croire, aide à vendre plus.

4e étape : Je mise sur ma singularité avant de miser sur l’algorithme

Chaque fois que j’écris un contenu, je me demande si le lecteur ou spectateur va :

  • Apprendre quelque chose,
  • prendre du recul et se poser les bonnes questions sur un sujet,
  • ressentir une émotion.

Si la réponse est non à chacun des points ci-dessus, je réécris. Le risque est de créer du contenu sans réfléchir à la valeur perçue. Votre priorité est d’apporter de la valeur ajoutée AUX YEUX du lecteur (donc de votre public cible).

Que ce soit à travers vos contenus ou en laissant des commentaires constructifs sur les posts des autres, vous gagnerez en visibilité et en crédibilité sur le long terme. Alors, soyez généreux et donnez avant de recevoir.

Enfin, je me demande : “Est-ce que je suis aligné avec mes valeurs dans ce post ou article LinkedIn ?”. Cette question est fondamentale pour ne pas s’engouffrer dans une course à la popularité et aux likes sans intérêt (hormis si c’est votre objectif).

En étant aligné, je suis par définition clivant, car mes valeurs ne sont pas partagées par l’ensemble des utilisateurs LinkedIn. Tant mieux, car je ne veux pas plaire à tout le monde.

Par exemple, je ne promeus pas l’usage des hacks et astuces LinkedIn, mais je recommande à mes clients de se focaliser sur les fondamentaux en marketing LinkedIn.

Un exemple de post qui parle de ma vision de LinkedIn

Pour conclure, vous pouvez vous inspirer de mon triptyque LinkedIn :

  1. Ayez une expertise sur un besoin précis
  2. Créez une tension émotionnelle dans vos contenus
  3. Démarquez-vous de vos concurrents grâce à votre singularité

Ces fondamentaux sont essentiels si vous souhaitez devenir une référence sur votre marché.

Note de Danilo : Une pépite ce témoignage ! C’est pour ça que j’ai directement pensé à Christopher pour cet article. Il se démarque. Tout simplement. Et il maîtrise parfaitement le « Social Selling » comme il l’a si bien défini : l’art de vendre sans (se) vendre.

Christopher Piton est formateur et coach LinkedIn. Il accompagne les entrepreneurs et freelances en BtoB à développer leur activité et à construire leur image de marque sur LinkedIn via des missions de consulting et de coaching. Il les aide à déployer leur stratégie marketing et éditoriale tout en leur donnant les clés pour écrire de manière persuasive et percutante.

Retrouvez aussi Christopher sur LinkedIn.

Christopher Piton

Formateur et coach LinkedIn

7) Anna Kochegura

« Après avoir analysé plus de 50 000 questions posées à trois assistants vocaux, nous avons compris que le fait d’occuper une position zéro est l’un des facteurs de ranking en recherche vocale.« 

Le monde a l’ère de la recherche vocale.

2020 est l’année de la recherche vocale, avec de plus en plus d’utilisateurs effectuant des recherches vocales, et intégrant les assistants vocaux dans leur mode de vie.

Déjà en 2019, 80 % des résultats vocaux sur Google Home provenaient du top 3 des résultats organiques et 70 % des réponses obtenues par les recherches vocales occupaient une fonctionnalité SERP, dont 60 % étaient des Featured Snippets. Cette tendance va être encore plus puissante en 2020.

Après avoir analysé plus de 50 000 questions posées à trois assistants vocaux, nous avons compris que le fait d’occuper une position zéro est l’un des facteurs de ranking en recherche vocale.

Il est donc très important de créer du contenu optimisé pour les Featured Snippets.

Il s’agit surtout des paragraphes et listes, voici quelques chiffres intéressants que nous avons ressortis : il faut créer des paragraphes succincts de 40 à 60 mots, soit environ 320 caractères et également créer des listes avec 5-6 items qui ne contiennent que 20-25 mots.

Sur la capture d’écran ci-dessous, on peut observer le résultat qui ressort en Featured Snippet après avoir effectué une recherche vocale “comment devenir végétarien”.

On peut voir que l’article du Elle Magazine ne se positionne même pas dans le top 10 pour cette requête, mais rentre dans le Featured Snippet avec des listes bien optimisées.

Alors, pour booster votre visibilité au maximum :

  • Faites attention surtout à la création d’un contenu facile à lire
  • Apportez des réponses courtes aux questions les plus courantes
  • Optimisez absolument votre site pour les Featured Snippets

Je vous conseille d’essayer l’outil de SEMrush : Position Tracking, qui va vous aider à gagner cette précieuse position zéro le plus rapidement possible. En même temps, il ne faut pas oublier la vitesse de chargement de vos pages et un bon netlinking, qui restent des facteurs hyper importants !

Passionnée d’inbound marketing, d’événementiel et d’emotional branding. Anna conduit la stratégie marketing de SEMrush en France avec sa dream team !

Retrouvez aussi Anna sur LinkedIn.

Anna Kochegura

Senior Marketing and Communications Expert @SEMrush

8) Pierre Guilbaud

« L’objectif avec cette newsletter était d’apporter de la valeur à l’écosystème, prouver mon expertise et augmenter ma visibilité pour développer mon activité de consultant en Growth Marketing. « 

J’ai choisi de traiter la newsletter comme un produit. Voici ma formule :

  1. Partager une promesse simple et percutante
  2. Proposer un rendez-vous régulier
  3. Créer une structure de contenu récurrente
  4. Apporter un maximum de valeur
  5. Automatiser

En septembre 2019, j’ai lancé une newsletter intitulée “Les p’tits hacks marketing” à destination des marketeurs et des entrepreneurs français.

L’objectif était d’apporter de la valeur à l’écosystème, prouver mon expertise et augmenter ma visibilité pour développer mon activité de consultant en Growth Marketing.

La formule appliquée :

  1. La promesse : 1 hack marketing chaque matin dans votre boîte mail, gratuitement.
  2. Le rendez-vous régulier : du lundi au vendredi à 8h30.
  3. La structure : un objectif spécifique, le processus et les outils pour l’atteindre.
  4. La valeur : zéro bullshit, chaque hack provient de mes expérimentations sur mes projets ou des startups que j’accompagne.
  5. L’automatisation : chaque inscrit est envoyé dans une séquence d’email automatisée de 70 hacks grâce à l’outil Sendinblue, il reçoit les hacks dans l’ordre pendant 3 mois et demi.

Voici la page d’inscription :

Et un exemple de la structure tiré de ma newsletter :

Les résultats au bout de 5 mois :

  • 3000 inscrits
  • Net Promoter Score : 90
  • Toujours plus de 50% de taux d’ouverture après 4 mois.
  • 3 demandes de mission par semaine.

J’ai reproduit ce système sur un autre projet perso : La Boîte Numérique.

Avec Théau, nous avons créé une newsletter intitulée La Bombe à destination des freelances français :

  • 2 actions par semaine pour tout péter en freelance.
  • Chaque lundi, pour développer son chiffre d’affaires 👊
  • Chaque mercredi, pour améliorer son quotidien 🏄‍♂️

Voici la page d’inscription :

Nous avons ajouté un 6e élément à la formule de départ :

  1. Engager la conversation à travers une question à la fin de chaque email.

Les résultats au bout de 4 mois :

  • 1200 inscrits
  • Net Promoter Score : 83
  • Toujours plus de 50% de taux d’ouverture après 4 mois.
  • Une communauté de freelances hyper engagée à travers des dizaines d’échanges d’emails chaque semaine pour répondre à leurs problématiques du quotidien.

Note de Danilo : J’ai trouvé ce témoignage super intéressant de la part de Pierre, et c’est d’ailleurs la proposition de valeur de sa newsletter (1 hack marketing chaque matin dans votre boite mail) qui m’a fait penser à lui pour cet article. En plus, ces hacks sont exclusifs, ce qui les rend encore plus désirables. Mon seul « reproche » par rapport à cette stratégie, c’est que tout ce contenu n’est pas directement indexable par les moteurs de recherche 🙁

Pierre Guilbaud a eu la chance d’accompagner des porteurs de projet dans un incubateur en Australie, d’aider des startups à accélérer leur croissance chez NUMA à Bangalore, de former une centaine de PME au Marketing Digital en France en tant que coach Google et de rejoindre l’équipe Growth Marketing d’une app de méditation à Los Angeles.

Aujourd’hui, il fait partie de l’équipe Growth de Google Shopping en freelance où il est en charge du développement du programme d’affiliation et il accompagne les startups de Science Po Paris et d’Imagination Machine dans leur stratégie Growth Marketing.

Retrouvez aussi Pierre sur LinkedIn.

Pierre Guilbaud

Consultant Growth Marketing | Co-Fondateur @La Boite Numérique

9) Marin Lemay

« Les résultats de cet évènement virtuel ? Plus de 3 500 participants et donc leads potentiels, des retombées RP et de supers retours des participants, en plus de la forte visibilité de l’évènement et de notre marque auprès d’une cible stratégique pour nous. »

Créer du contenu à forte valeur ajoutée :

Été 2019, nous songions à organiser un évènement physique dédié à notre cible et notre communauté : les community et social media managers. Mais, le ticket d’entrée était prohibitif et nous voulions d’abord tester l’intérêt pour ce genre de thématique.

Nous avons donc décidé de mettre sur pied un évènement virtuel, réunissant 18 intervenants de tous bords : influenceurs, agences social media, blogueurs, ou encore experts en acquisition.

Une seule règle : chaque intervention devait avoir une vraie valeur ajoutée pour le public, et apporter des exemples et stratégies concrètes et activables.

Le format ? Des webinaires vidéo préenregistrés et diffusés chacun à un créneau spécifique sur 2 jours, début décembre.

Pratique pour éviter les aléas du direct et garder la main sur la qualité des productions tout en gardant le côté événementiel avec un programme à suivre sur 2 jours.

L’inscription était gratuite, mais obligatoire, pour assister aux talks et aux rediffusions. Nous avons aussi pu garder un oeil sur les inscriptions via le tracking, et adapter en fonction nos différents leviers d’acquisition pour attirer un maximum de monde le jour j.

Résultat ? Plus de 3 500 participants (et donc leads potentiels), des retombées RP et de supers retours des participants, en plus de la forte visibilité de l’évènement et de notre marque auprès d’une cible stratégique pour nous. On pense même à renouveler l’évènement cette année !

Vous pouvez accéder aux replays sur le site de l’évènement.

Marin est Country Manager France chez Agorapulse, un outil français de gestion de réseaux sociaux pour gérer vos conversations et vos publications depuis une seule et même plateforme.

Retrouvez aussi Marin sur LinkedIn.

Marin Lemay

Country Manager France @Agorapulse

20 experts partagent les 20 meilleures stratégies marketing à tester en 2020 !Click to Tweet

10) Nicolas Chevalier

« Aujourd’hui un site e-commerce qui veut se développer se doit d’adopter une stratégie de marque média pour de nombreuses raisons: meilleure perception utilisateur, meilleurs relais sur les sites médias et blogs, perception moins commerciale, plus de sens à travers l’achat.« 

Aujourd’hui la stratégie la plus efficace et ROIste pour un site e-commerce ou n’importe quel service en ligne est selon moi une stratégie de contenu mixée à une stratégie de marque.

Si créer du contenu représente un investissement initial, à terme la création de contenu est bien plus rentable que les autres leviers web.

ManoMano – des contenus en phase avec le contexte actuel

On arrive sur une tendance forte de marque média pour se détacher de la masse.

Aujourd’hui, un site e-commerce qui veut se développer se doit d’adopter une stratégie de marque média pour de nombreuses raisons: meilleure perception utilisateur, meilleurs relais sur les sites médias et blogs, perception moins commerciale, plus de sens à travers l’achat.

C’est véritablement l’avènement des DNVB: les digital native vertical brand.

En quelques mots, ce sont des marques qui sont capables d’avoir une relation directe avec leurs consommateurs via les réseaux sociaux et une capacité d’analyse très forte via les données et la traction qu’ils génèrent.

Pour cela, il faut :

  • Se concentrer sur les valeurs de sa marque,
  • Incarner avec son personal branding son projet
  • Et documenter l’aventure entrepreneuriale pour responsabiliser ses clients dans le projet

Respire – des valeurs au centre de l’entreprise

J’observe notamment de très bons résultats sur des stratégies de contenus multimédias comme les vidéos et podcasts. Les acteurs sont arrivés à maturité sur ce type de leviers. La recette magique pour ce type de levier: régularité, authenticité et altruisme.

Des acteurs précurseurs comme Le Slip Français, Respire, Joone, Kazidomi, Feed en font partie. Vous pouvez d’ailleurs découvrir deux de nos podcasts à ce sujet.

Les contenus multimédias permettent de rendre plus humaine la communication auprès de vos clients et communautés.

Nous avons notamment opté pour cela et changé notre vision des réseaux sociaux, nous considérons aujourd’hui les réseaux sociaux comme nos CMS.

Nous faisons l’usage de LinkedIn comme de WordPress. Cela veut dire rendre accessibles vos ressources au plus grand nombre et ne plus rester focaliser sur l’acquisition de trafic pour vos sites, mais également travailler sur vos reachs sur les réseaux sociaux.

Le dernier point est de prendre conscience que certains leviers marketing peuvent vous apporter une croissance organique passive.

Je m’explique des leviers comme le référencement naturel ou les réseaux sociaux sont extrêmement puissants lorsque vous avez du bon contenu et du contenu intemporel. De cette manière, vous pouvez capitaliser sur des courbes de croissance stable.

Pour récapituler, la combinaison clé de stratégie web en 2020 selon moi :

  • Mise en place d’une marque média
  • Création régulière de contenus multimédias & contenus intemporel
  • Changement de vision website traffic centric VS développement écosystème
  • Focus sur des leviers webmarketing qui fournissent de la croissance organique (ex : SEO et réseaux sociaux)

Pour aller plus loin, rendez-vous sur : 

Nicolas J. Chevalier est le Fondateur & Explorateur en Chef de l’E-Commerce Nation. E-Commerce Nation est le 1er web média e-commerce en Europe avec 5 sites (France, Espagne, Royaume-Uni, Italie et Allemagne). La plateforme ECN propose également de la formation en ligne dédié au e-commerce à travers le site E-Commerce Nation Academy.

Nicolas Chevalier

CEO @ E-Commerce Nation & Mentor @E-Commerce Nation Academy

11) Jeremy Foucray

« L’ensemble des données provenant de ce questionnaire Typeform nous a permis de produire une étude ciblée sur la digitalisation des PME avec plusieurs centaines de participants.« 

L’an dernier, pour générer des leads via notre site internet, nous avons créé un test de maturité digitale pour nos clients.

Ce test – qui est en fait un questionnaire Typeform – permettait de connaître son score de maturité digitale et d’obtenir des recommandations d’outils en fonction.

C’est un hack intéressant pour de multiples raisons :

1 – c’est un contenu dynamique qui permet d’offrir de la valeur à nos visiteurs tout en récoltant des données de contact (un peu le même principe que les livres blancs, mais personnalisé)

2 – en plus de récolter les données de contact, nous récoltons un tas de données très utiles sur l’entreprise qui fait le test. (Est-ce qu’elle a un site web ? Quels types d’outils utilisent-ils ? Etc.)

3 – ça démontre notre pertinence en tant que consultants en outils numériques puisque tout le processus a été construit uniquement avec des outils (Typeform, Gmail, Google Sheets, Zapier)

4 – L’ensemble des données nous a permis de produire une étude ciblée sur la digitalisation des PME avec plusieurs centaines de participants.

Si vous avez besoin d’un coup de main pour mettre en place la même chose, n’hésitez pas !

Jeremy Foucray – entrepreneur, spécialiste des outils numériques et fondateur de Zetoolbox, cabinet de conseil et partenaire technologique en digitalisation pour les PME. Il donne également des cours et des conférences sur les outils numériques.

Retrouvez aussi Jeremy sur LinkedIn.

Jeremy Foucray

Consultant spécialisé en outils numériques | fondateur @ Zetoolbox

12) Yann Leonardi

« Il est important de comprendre qu’une stratégie Marketing doit s’adapter aux spécificités de votre business, et pas l’inverse. Ce qui veut dire que vous êtes contraint par le choix de votre activité. »

En Growth Marketing, pour aider à construire une stratégie marketing, on utilise le modèle A.A.R.R.R.

Pour Acquisition, Activation, Retention, Referral, Revenu.

Il s’agit d’un framework modélisant la croissance d’un business, quel qu’il soit.

Un e-commerce, Saas B2B, Youtuber ou même un coiffeur…

On continue par la suite de l’utiliser en permanence pour faire grossir l’activité.

N. B. L’ordre des étapes n’est pas figé de cette façon.

Ce framework est donc l’outil qui nous sert déjà, au moment d’élaborer une stratégie marketing, à anticiper quelles seront les implications potentielles de chacun de nos choix, et faire des hypothèses sur l’optimisation du Revenu, la croissance de l’activité.

Ceci étant dit, il est important de comprendre qu’une stratégie Marketing doit s’adapter aux spécificités de votre business, et pas l’inverse. Ce qui veut dire que vous êtes contraint par le choix de votre activité.

Ces spécificités vous donneront des indications pour optimiser au mieux les étapes du framework AARRR, et définir la bonne stratégie marketing selon la typologie de votre business.

Voilà 2 exemples de questions que vous devez vous poser sur votre marché et sur votre produit.

1 – Vous êtes dans un océan bleu ou un océan rouge ?

Autrement dit un marché avec déjà beaucoup d’acteurs solides en place (océan rouge), ou bien un marché vierge sans concurrent (océan bleu) ?

En termes de stratégie marketing, cela implique que si vous êtes dans un océan bleu, ce n’est pas forcément une bonne nouvelle, car s’il n’y a personne c’est peut-être pour une bonne raison.

Par contre si vous êtes dans un océan rouge, vous serez obligé de proposer quelque chose soit de clivant, soit de viser une niche spécifique pas encore adressée.

Dans les 2 cas, il faudra travailler à fond le Branding pour créer l’adhérence avec l’audience.

Pourquoi ?

Pour les étapes Activation, Retention et Recommandation.

Sans éléments de différenciation fort, vous êtes condamné à tout miser sur l’Acquisition, ce que font déjà les concurrents.

2 – Votre business est de type Vitamin, Pain Killer ou Candy ?

Un Pain Killer, comme son nom l’indique, répond à une pénibilité.

Donc c’est plus simple à vendre en théorie, puisque les clients ressentent déjà la douleur. Par contre, la question sera comment faire durer cette relation commerciale au delà du “one shot” pour avoir de la Retention.

Ex : les startups de déménagement changent d’audience cible, et ne visent plus des particuliers qui déménagent qu’une seule fois, pour s’adresser aux professionnels qui ont des besoins logistiques réguliers.

Une Vitamine est un produit qui améliore la vie, mais qui n’est pas une nécessité absolue.

Ici, la meilleure solution est de déguiser votre produit en Pain Killer pour faire ressentir une pénibilité.

Ce qui pourra se faire avec le copywriting aux étapes Acquisition et surtout Activation.

Ex : Slack est “l’email killer” qui promettait d’en finir avec les emails professionnels incessants.

Les business Candy sont plutôt des distractions, cela peut être des communautés, des jeux, ou des plateformes sociales par exemple. Ici, les étapes cruciales sont l’Activation et la Retention, il faudra rendre le produit addictif rapidement avec l’utilisation de la psychologie humaine.

Ex : Facebook avec ses messages “vous connaissez peut-être” pour vous activer et l’invention du fil d’actualité infini, pour que vous reveniez scroller.

Yann Leonardi est consultant Growth Marketing, il partage son expérience sur son blog, réalise des interviews sur le podcast « AARRR Appliqué », et propose des études de cas Marketing et Growth sur sa chaine YouTube.

Retrouvez aussi Yann sur LinkedIn.

Yann Leonardi

Growth Marketing Spécialiste

13) Aurélie Moulin

« Instagram est par ailleurs une plateforme qui permet de nouer un lien particulier avec son audience : la proximité que permettent les Stories et les messages privés notamment vous font établir une relation différente avec vos prospects. »

La stratégie qui a le mieux fonctionné pour moi l’année dernière c’est l’inbound marketing sur Instagram.

Le concept de l’inbound marketing est de faire venir à soi des prospects avec du contenu de qualité. Séduits par la qualité du contenu et convaincus par votre expertise, les prospects se convertissent naturellement en clients sans que vous ayez à les démarcher.

Instagram est par ailleurs une plateforme qui permet de nouer un lien particulier avec son audience : la proximité que permettent les Stories et les messages privés notamment vous font établir une relation différente avec vos prospects.

Vous dépassez le statut d’étranger pour entrer dans leur quotidien lorsque vous publiez régulièrement et que vous interagissez avec eux. À chaque échange vous leur rappelez que vous existez, par une réaction à leurs Stories ou un simple like sur leur dernier post.

Donner de la valeur comme un aperçu de l’étendue de votre expertise est donc très efficace, mais attention, c’est une stratégie qui a toutefois des pièges qu’il faut éviter.

Et notamment l’erreur fondamentale à ne pas commettre est d’attirer à soi que des adeptes du gratuit et qui, quel que soit ce que vous délivrez, n’iront jamais plus loin avec vous, tout simplement parce qu’ils ne sont pas prêts à payer pour avoir ce qu’ils estiment pouvoir obtenir en gratuit.

Il faut donc bien cibler son avatar et surtout s’attacher à bien faire percevoir la réelle plus-value d’aller plus loin avec vous.

Aurélie Moulin est experte en Marketing Instagram et accompagne les entreprises à développer leur activité sur Instagram via des formations et des missions d’audit, de consulting et de coaching. Elle vient de publier le Guide Instagram chez Eyrolles.

Retrouvez aussi Aurélie sur Instagram.

Aurélie Moulin

Experte en Marketing Instagram

14) Isabelle Cougnaud 

« La très grande majorité de mes plus grandes opportunités professionnelles proviennent de LinkedIN (conférences, formations, chroniqueuse BFM, interventions dans de grandes écoles de l’enseignement supérieur, maîtresse de cérémonie, interviews…). »

L’outil qui m’a apporté le plus de résultats en termes de stratégie marketing est sans hésitation LinkedIN.

C’est le réseau social professionnel le plus utilisé au monde, et ce n’est pas pour rien ! Son nombre d’utilisateurs actifs explose en ce moment dans les pays francophones.

Depuis le lancement de mon activité, je n’ai jamais eu à prospecter.

Tous mes clients proviennent naturellement des réseaux sociaux : LinkedIN principalement, puis Instagram en seconde position.

La très grande majorité de mes plus grandes opportunités professionnelles proviennent de LinkedIN (conférences, formations, chroniqueuse BFM, interventions dans de grandes écoles de l’enseignement supérieur, maîtresse de cérémonie, interviews…).

Grâce à une bonne stratégie de contenus et un positionnement particulièrement bien travaillé, vous pouvez faire en sorte d’avoir un flux continuel de clients grâce à ce réseau. C’est une très bonne nouvelle pour tous ceux/celles qui n’ont pas l’âme d’un.e commercial.e, oi pour qui ces techniques ne fonctionnent tout simplement plus désormais.

Ce réseau est passionnant, et très nombreux sont les métiers qui peuvent s’y positionner et y obtenir des résultats rapidement. Je le vois avec tous mes clients : peu importe leur secteur d’activité ou leur métier, si leur cible est présente sur LinkedIN, le retour sur investissement est impressionnant !

Tout est une question de stratégie, donc travaillez-la sérieusement en amont. Il faut également comprendre les codes de ce réseau en profondeur, car ils sont nombreux.

Dans tous les cas, je vous conseille de vous y intéresser, et encore plus particulièrement les entreprises en B2B. Créons du contenu de qualité, à forte valeur ajoutée et partageons notre expertise sur ce réseau. Profitons de cette véritable mine d’or !

Note de Danilo : Je confirme. Et j’ajoute également que j’ai pu nouer de nombreux partenariats business grâce à LinkedIn ! En publiant du contenu de qualité régulièrement, j’ai attiré l’attention d’influenceurs et entrepreneurs dans le digital, ce qui m’a permis d’établir un premier contact avec eux.

Isabelle Cougnaud est experte en stratégie social media. Elle aide les entreprises et indépendants à atteindre leurs objectifs grâce aux réseaux sociaux (LinkedIN, Instagram, Youtube, Facebook, Twitter…). Elle propose de l’accompagnement long terme (coaching social media, construction de stratégies) et des formations. Chroniqueuse Social Media sur BFM Business, elle donne également des cours dans l’enseignement supérieur, et des conférences dans toute la France sur le sujet « Réseaux Sociaux ».

Retrouvez aussi Isabelle sur LinkedIn.

Isabelle Cougnaud

Consultant, Trainer & Speaker

15) Lionel Tonato

« En ce qui concerne les plateformes de media buying (que ce soit Google Ads, Facebook Ads, …), une bonne publicité l’emportera toujours sur tout le reste. Aucune planification, recherche, méthode de ciblage ou optimisation d’enchères n’aura autant d’impact que votre vidéo. Une bonne publicité vous permettra d’obtenir des tonnes de clics et de prospects. »

Au cours de ces 5 dernières années, j’ai eu la chance de pouvoir gérer au total plus de 2 millions d’euros en gestion de campagne Google Ads et Youtube Ads. Je pouvais dépenser autant d’argent que je le souhaitais tant que je remplissais un impératif pour toutes ces marques : leurs campagnes devaient être rentables.

Je vais donc vous partager aujourd’hui les deux principaux enseignements que j’ai retirés de ces années d’expérience et vous révéler ce qui fera la différence dans votre stratégie Youtube Ads :

1) Vos résultats dépendront à 90 % de votre vidéo

En ce qui concerne les plateformes de media buying (que ce soit Google Ads, Facebook Ads, …), une bonne publicité l’emportera toujours sur tout le reste.

Aucune planification, recherche, méthode de ciblage ou optimisation d’enchères n’aura autant d’impact que votre vidéo. Une bonne publicité vous permettra d’obtenir des tonnes de clics et de prospects.

La clé d’un bon marketing vidéo est de toujours tester de nouveaux formats de publicité et de trouver ce qui fonctionne le mieux pour votre entreprise.

Par exemple, ce qui ne fonctionnait pas il y a un an peut fonctionner aujourd’hui, alors n’ayez pas peur de revenir sur les échecs passés et d’essayer de leur insuffler une nouvelle vie.

Si vous avez du mal à créer votre propre vidéo, inspirez-vous d’autres secteurs d’activité.

Si vous êtes dans l’Ecommerce, il serait bon par exemple d’analyser les publicités qui ont permis à des entreprises de littéralement exploser dans leur niche. Voici un exemple qui devrait vous inspirer :

Poo Pourri : 43 millions de vues. De 2007 à 2013, Poo~Pourri s’est développée pour devenir une entreprise de plusieurs millions de dollars grâce à une publicité Youtube Ads qui lui a permis de créer un buzz.

Il y a de fortes chances que vous reconnaissiez au moins Poo~Pourri grâce à son clip viral sur YouTube, « Girls Don’t Poo« . Au cours de sa première semaine en ligne, il a eu plus de 278 000 partages, ce qui signifie qu’environ un spectateur sur 22 a partagé le clip.

Pourquoi je vous donne cet exemple ?

Tout simplement parce que le succès de cette campagne marketing a découlé de l’originalité de sa vidéo.

Elle a contribué à rendre fun et attractif un produit à l’origine plutôt basique et inintéressant. La publicité YouTube lui a ensuite donné l’impulsion nécessaire pour déclencher ce buzz et l’entretenir.

2) YouTube est toujours un diamant brut

Il est difficile de créer des publicités sur YouTube. Il faut de l’expérience dans la réalisation de vidéos. Vous avez également besoin de tout maîtriser : l’audio, la vidéo, les b-roll, les animations, etc.

Vous pouvez bien entendu payer une agence pour réaliser vos vidéos ou faire appel à des experts en marketing vidéo pour effectuer le travail avec vous.

La création d’une vidéo nécessite beaucoup plus de temps que des campagnes Google Search classiques ou des campagnes Display avec des bannières publicitaires.

Malheureusement, il en découle que la barrière à l’entrée sur Youtube Ads est plus élevée que sur les autres types de campagnes Google.

La difficulté et le coût associés à la création de publicités vidéo expliquent exactement pourquoi YouTube reste un joyau caché. Il y a beaucoup de place pour l’optimisation, et si vous trouvez la bonne vidéo, vous pouvez obtenir une croissance exponentielle.

YouTube est également un excellent moyen de se démarquer de la concurrence.

Dans certains secteurs, mes clients payaient plus de 50€ par clic pour enchérir sur les mots-clés de recherche liés à leur niche ou à leurs concurrents. Ils obtenaient ces mêmes clics pour moins de 3€ sur Youtube Ads.

L’astuce consiste à utiliser un ciblage par « audience d’intention personnalisée » pour chacun des mots-clés de vos concurrents.

Vous ciblerez ainsi les personnes sur YouTube qui ont fait des recherches sur ces mots-clés dans Google au cours des sept derniers jours.

Vous pourrez montrer des annonces YouTube très ciblées et pertinentes à ces personnes pour un budget dérisoire vis-à-vis du coût des annonces sur le réseau de recherches. Pourquoi n’y consacreriez-vous pas du budget ?

Lionel Tonato est un expert en marketing digital, spécialisé sur la vidéo et notamment sur Youtube Ads. Au cours des 5 dernières années, il a accompagné près de 200 entreprises sur l’élaboration et la mise en place de leurs stratégies de marketing vidéo. Il a travaillé pour de grandes marques telles que Google, Magimix, Tediber, et est aujourd’hui à la tête d’une agence spécialisée en marketing vidéo à la performance : Scaliing™

Retrouvez aussi Lionel sur LinkedIn.

Lionel Tonato

Co-fondateur chez SCALIING™ | Spécialiste & Expert en Marketing Vidéo

16) Alexis Chevallier

« Nous avons donc fait produire une page pilier de plus de 4000 mots pour être mieux positionné sur ce mot clé. Suite à la publication de notre pillar page, nous sommes remontés de la +45ème position à la 7ème position en 3 mois sur Google. »

Quelle est la stratégie marketing qui a le mieux fonctionné pour ton entreprise ou tes clients l’année passée ?

Sans aucun doute, c’est la stratégie SEO du topic cluster et de la pillar page ! Vous vous demandez peut être ce qu’est un topic cluster ou une pillar page ?

Une page pilier est un contenu long (page web ou article de blog) sur une thématique précise. Elle permet au lecteur d’avoir une compréhension globale d’une thématique.

Elle doit être au centre d’un ensemble de pages autour de cette même thématique (topic cluster).

Chez YouLoveWords nous sommes leaders de la production de contenus à destination des marques. Il était donc logique de vouloir se positionner sur la requête “Content Marketing”.

Nous avons donc fait produire une page pilier de plus de 4000 mots pour être mieux positionné sur ce mot clé. Suite à la publication de notre pillar page, nous sommes remontés de la +45ème position à la 7ème position en 3 mois sur Google.

Voici donc mes conseils pour une pillar page qui rank :

  • Être exhaustif dans le sujet traité
  • Penser une UX agréable pour l’utilisateur
  • Renvoyer vers vos articles complémentaires sur le sujet
  • Travailler votre maillage interne et externe
  • Et enfin, penser conversion finale, quelle action vous souhaitez que le lecteur réalise suite à la lecture de la page.

Je vois de plus en plus de marques B2B comme B2C produire des pillar pages et des topic clusters. Est-ce la fin des contenus courts de moins de 500 mots ?

Il reste encore beaucoup à faire pour prouver que les contenus longs sont désormais la norme, mais nous sentons une vraie augmentation de la production de contenus longs chez les annonceurs.

Alexis Chevallier est Marketing Director chez YouLoveWords. Il a rejoint YouLoveWords en 2018 en tant qu’Inbound Marketing Manager et premier recrutement marketing full-time. Depuis son arrivée, il a aidé YouLoveWords à atteindre un revenu à 7 chiffres et à faire de YouLoveWords le leader du Content Marketing en France.

Retrouvez aussi Alexis sur LinkedIn.

Alexis Chevallier

Marketing Director @ YouLoveWords

17) Ludo Salenne

« L’Inbound Marketing est moins coûteuse que les autres stratégies. Gagner un client avec l’Inbound coûte 61% moins cher qu’avec d’autres actions Marketing. »

Merci pour la question Danilo !

En ce qui me concerne et concerne mes clients, la réponse est très simple ! Il s’agit de la stratégie Inbound Marketing.

L’Inbound Marketing est une stratégie qui consiste à attirer à soi les clients plutôt que de leur courir après. Ça, c’est pour la définition aguicheuse que tous les « prétendus experts » de l’Inbound utilisent.

Je suis un peu direct, mais cette définition est trompeuse. Elle laisse penser à l’entreprise qu’il suffit de mettre en place 2 ou 3 actions pour attirer les clients, comme par magie.

Dans les faits, ce n’est pas du tout ça. L’Inbound Marketing demande tout autant d’efforts qu’une stratégie Marketing et commerciale traditionnelle, mais elle a 3 avantages significatifs :

D’abord, l’Inbound Marketing te permet de te construire une présence en ligne qui continuera de te rapporter sur le long terme, même si tu décides d’arrêter après 1 ou 2 ans. Le référencement continuera de faire son œuvre.

L’autre avantage, c’est que l’Inbound Marketing répond parfaitement aux attentes de l’acheteur moderne.

Il est connecté et autonome dans sa réflexion. Il veut la mener seul et à son rythme.

Avec l’Inbound, en proposant du contenu à forte valeur ajoutée qui répond aux questions qu’il se pose tout au long de sa réflexion, vous lui permettez de le faire, et il adore !

Enfin, l’Inbound Marketing est moins coûteuse que les autres stratégies. Gagner un client avec l’Inbound coûte 61% moins cher qu’avec d’autres actions Marketing.

Mais voilà, pour bénéficier de tout ça, il y a des efforts à faire. Il faut accepter de revoir en profondeur ces process Marketing et commerciaux, de se remettre en question et d’investir dans des actions qui ne commenceront à porter leurs fruits qu’au bout de 12 mois minimum.

Pour aider tes lecteurs à passer à l’action, j’ai publié un cahier d’exercices de l’Inbound Marketing. Il comprend 17 exercices pour passer efficacement à la pratique.

Ludo a créé 1er blog en 2000 depuis une Dreamcast ! Depuis, il a fait ses armes et accompagne maintenant depuis 2013 ses clients dans la mise en place de leurs stratégies Inbound Marketing et Marketing automation. Il publie également chaque semaine des astuces sur son blog LudoSLN.net et via son Podcast Sur Le Terrain.

Retrouvez aussi Ludo sur LinkedIn !

Ludo Salenne

CEO @SLNWeb

18) Sarah Levin Weinberg

« Le marketing d’influence qui “marche” aujourd’hui c’est avant tout celui qui repose sur l’authenticité et la transparence, chères aux communautés et garanties notamment par des collaborations long-terme entre influenceurs et marques qui partagent les mêmes valeurs. »

L’influence marketing a fait ses preuves, ce qui explique l’augmentation considérable ces dernières années des budgets dédiés à cette stratégie marketing.

On sait désormais qu’une collaboration influenceur bien pensée, permet d’atteindre efficacement un grand nombre d’objectifs : pas uniquement de la visibilité, mais également de l’engagement et in fine, des conversions tangibles (du trafic web et des ventes).

Pour beaucoup de nos clients, leur campagnes de marketing d’influence surpassent les autres canaux marketing et représentent la méthode d’acquisition client la plus rapide et la plus rentable – dans certains secteurs comme la beauté, on observe en effet des ROI assez spectaculaires.

Le marketing d’influence qui “marche” aujourd’hui c’est avant tout celui qui repose sur l’authenticité et la transparence, chères aux communautés et garanties notamment par des collaborations long-terme entre influenceurs et marques qui partagent les mêmes valeurs.

Voici d’ailleurs un exemple : À l’occasion du Oral Health Day et dans le cadre de son partenariat avec Colgate pour faire découvrir sa nouvelle gamme eco-responsable Smile For Good, l’influenceuse hollandaise ninapierson explique comment avoir les bons gestes de brossage de dents tout en étant en étant respectueux de l’environnement.

View this post on Instagram

Voila, een nieuwe tutorial over mond hygiëne. Want hoewel we allemaal onze tanden poetsen kun je nog veel meer doen om je tanden en mond gezond te houden. En dat is belangrijk want een gezonde mond draagt ook bij aan je algehele gezondheid (en weerbaarheid). Extra toepasselijk want het is vandaag #worldoralhealthday Ik ging in gesprek met Ayurveda Health Coach Kim Geerts over wat deze eeuwenoude geneeswijze erover te zeggen heeft, deel 3 top tips (plus een bonus tip voor ouders) van mijn mondhygiëniste Marie-Anne van Lexmond en als kers op de taart hebben we ook een fantastische tandenpoets meditatie opgenomen. Geloof me, heerlijk om te doen. Niet alleen om je dag te starten maar ook mee af te sluiten terwijl je extra goed je tanden poetst. Win win. #colgateSmileForGood #GreenSmile @colgatenderland

A post shared by Nina Pierson (@ninapierson) on

Également, celui qui revient aux fondamentaux du storytelling avec de vrais contenus créatifs qui mettent en avant les valeurs de la marque et plus seulement les produits.

Enfin parmi les formats gagnants pour une stratégie à succès : les Stories instagram, de plus en plus utilisées par les marqueteurs et qui représentent aujourd’hui le 2e format le plus utilisé dans le marketing d’influence.

En effet, les Stories génèrent plus d’interactions entre l’influenceur et ses followers grâce aux fonctionnalités de type Q&A et Quizz, mais également grâce à des contenus plus “natures”, authentiques et spontanés invitant davantage les communautés à interagir.

Enfin les Stories garantissent un grand nombre de conversions grâce au puissant « call-to-action » des Swipe up qui peut rediriger les abonnés vers une vidéo plus longue, un e-shop ou un accès pour entrer un code promo.

Sarah Levin Weinberg est Co-fondatrice et CMO chez Stellar, une société leader en marketing d’influence qui offre un ensemble de solutions SaaS et services pour les marques, agences, médias et agents de célébrités dans plusieurs pays – LVMH, Coty, Disney, RTL, Dentsu Aegis Network. Sarah donne également des conférences, des master class et des cours sur le marketing d’influence sur les réseaux sociaux.

Retrouvez aussi Sarah sur LinkedIn.

Sarah Levin Weinberg

CMO, Co-founder @Stellar

19) Rudy Viard

Sur Webmarketing Conseil, je vends des prestations d’accompagnement et des formations marketing et vente destinés aux entreprises. Dans ce contexte de génération de prospects en B2B, les stratégies qui ont le mieux fonctionné ont été :

  • Le marketing de contenu, mais avec des posts moins nombreux, mais plus riches et précis pour profiter des moteurs de recherche
  • Les campagnes publicitaires sur plusieurs niveaux (pour attirer, connecter, évangéliser puis convertir) et sur plusieurs plateformes (Facebook, Instagram, Google Display, YouTube et une 1re incursion sur LinkedIn Ads)
  • L’intégration des webinaires et de la vidéo dans mon tunnel de vente par email

En contraste, sur Les filles Fidèles, une boutique de robes de mariée montée par ma femme (donc, dans un contexte ecommerce en B2C), les tactiques les plus efficaces ont été :

Rudy Viard est le fondateur de Webmarketing Conseil (275.000 visiteurs par mois) et accompagne les prestataires, agences, cabinets, consultants, coachs et formateurs dans leur stratégie de génération de trafic et de prospects sur Internet.

Retrouvez aussi Rudy sur LinkedIn.

Rudy Viard

Consultant et Formateur @Webmarketing Conseil

20) Dan Noël

« Qu’il s’agisse de mon entreprise, de mes clients ou de ma propre présence digitale, je constate que la stratégie la plus pertinente et consistante se base sur un engagement authentique de tous les instants au sein de la communauté.« 

Qu’il s’agisse de mon entreprise, de mes clients ou de ma propre présence digitale, je constate que la stratégie la plus pertinente et consistante se base sur un engagement authentique de tous les instants au sein de la communauté.

En effet, si je demeure persuadé qu’il faut délivrer une tonne de valeur (Inspiration, Education & Entertainment) au travers de tous les canaux et tous les formats possibles, ces actions doivent impérativement s’accompagner par une énergie de tous les instants à susciter, développer et entretenir un DIALOGUE constant avec son audience.

Par exemple, le simple fait de répondre systématiquement à tous les commentaires d’un post sur LinkedIn en alimentant la discussion de manière authentique et constructive. De répondre, interagir, s’engager avec 100% de l’audience qui elle-même entre en relation avec la marque (ou la personne) sur Instagram. De prendre le temps d’envoyer une réponse personnalisée à tous les DMs reçus (en audio ou vidéo c’est encore mieux) …

Je sais, vous me direz que cela demande beaucoup de temps, de motivation et de ressources… Mais gardez à l’esprit que vous résultats seront toujours proportionnels à l’énergie que vous déployez pour activer votre Marketing Machine !

#BeAStarter

Dan Noël est Serial entrepreneur, Head & Muscles de la Starter Nation et CEO de Starterland.

Retrouvez aussi Dan sur LinkedIn.

Dan Noël

Serial entrepreneur, Design Sprint Facilitator, Digitalist

20 experts partagent les 20 meilleures stratégies marketing à tester en 2020 !Click to Tweet

Conclusion

Si vous êtes arrivé au bout de cet article, bravo !

Vous faites partie des plus motivés et de ceux qui obtiendront les meilleurs résultats (oui, c’est vrai ! Je ne dis pas seulement ça pour vous motiver).

Il y a eu tellement de stratégies partagées et de leçons intéressantes à retenir que j’ai voulu vous faire une synthèse rapide pour vous aider à mettre en place tout ce que vous avez appris.

1) Misez une partie de votre temps sur des plateformes qui ont le vent en poupe comme LinkedIn, les podcasts ou encore YouTube.

Je pense notamment à Isabelle, Christopher, Jérémy Bendayan et Alexis Minchella qui ont utilisé ces plateformes pour construire leur réputation, développer leur réseau et trouver des clients.

Bien sûr, ne perdez pas votre temps sur LinkedIn si vous vendez des rouges à lèvres ! Dans ce cas de figure, rendez-vous plutôt sur Instagram 😉

Et en ce qui concerne les podcasts, n’oubliez pas que vous pouvez toujours chercher à être invité dans d’autres podcasts, plutôt que de créer le vôtre.

2) Sortez des sentiers battus. 

Qu’est-ce que les témoignages de Bruno, Marin, Alex, Jeremy Foucray, Pierre et Yann ont en commun ?

Ils ont tous testé quelque chose de différent.

Agorapulse a lancé son évènement virtuel (on ne voit pas ça souvent).

Alex Borto a prévendu une formation en ligne avant même de la créer. En plus, il a subdivisé cette formation en 3 parties, de façon à faire un nouveau lancement dès qu’une partie de la formation est disponible.

Bruno a une idée très précise de son client idéal et utilise LinkedIn pour nouer un premier contact avec son client cible. Il essaye ensuite de le rencontrer à des évènements physiques.

Jeremy utilise un questionnaire Typeform pour récolter à la fois les informations de contact des entreprises avec lesquelles il veut travailler. Son équipe récolte en plus un tas de données très utiles sur l’entreprise qui fait le test.

3) Les marketeurs ne sont pas si différents des scientifiques.

L’exemple de Jérémy Bendayan m’a rappelé à quel point il faut penser comme un scientifique lorsque l’on est marketeur.

Comment Jérémy pouvait-il savoir quelle publicité vidéo allait générer le plus de clics et de prospects pour son activité ?

Il ne pouvait pas le savoir, alors il a testé 3 vidéos radicalement différentes pour voir laquelle fonctionne le mieux. Brillant !

4) On améliore que ce que l’on mesure. Les marketeurs le savent très bien.  

Christopher Piton m’a vraiment surpris en montrant à quel point ses objectifs sont clairs et mesurables, ainsi que tous les indicateurs qu’il suit pour mesurer son évolution sur LinkedIn, l’engagement de ses posts, les posts qui fonctionnent le mieux, etc.

Clairement, en tant que marketeur, vous devez à la fois être créatif et innover en expérimentant de nouvelles choses (comme nous l’avons vu), mais vous devez également mesurer vos tests pour identifier ce qui fonctionne et ne fonctionne pas.

Grâce à ces insights, vous allez pouvoir doubler d’effort sur les stratégies qui fonctionnent le mieux et remplacer les stratégies qui ne fonctionnent pas par d’autres 🙂

Le marketing est un jeu qui ne se termine jamais !

5) N’essaye pas de réinventer la roue.

Dans cette conclusion, j’ai parlé de sortir des sentiers battus, mais ce n’est pas pour autant que vous ne devriez pas expérimenter des stratégies marketing qui ont déjà fait leurs preuves pour de nombreuses entreprises comme le SEO (Featured snippets et Topic Clusters), l’inbound marketing, la publicité Facebook (POWER5) ou encore les Newsletters !

Si vous avez besoin d’aide pour mettre en place tous ces conseils, vous pouvez consulter les liens que j’ai insérés dans le texte de chacun des experts. Ils redirigent vers des articles de mon blog.

Vous pouvez aussi télécharger mes guides marketing pour apprendre à utiliser la publicité Facebook ou Instagram et être plus convaincant à l’écrit.

Maintenant, c’est à vous de répondre à la question : « Quelle est la stratégie marketing qui a le mieux fonctionné pour votre entreprise ou vos clients l’année passée ? »

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

Écrit par

Écrit par

Danilo Duchesnes

Danilo est le CEO et fondateur de DHS Digital, une agence de publicité Facebook et Instagram qui aide les E-commerces et DNVB (Digitally natives vertical brands) à booster leur croissance grâce à une stratégie d’acquisition full-funnel. Sur les médias sociaux, Danilo se démarque par sa franchise parfois extrême et son sens de l'humour !

18 Comments

  1. Joris Kouevi

    Excellent article très complet, avec quelques conseils malins que je vais m’empresser de proposer à mes clients.

    Reply
  2. Thibaut.R

    Super article Danilo, très complet, j’ai pu retenir 5 stratégies que je n’appliquais pas encore et qui seront mises en place d’ici moins de 6 mois !

    Merci à tous ces intervenants d’avoir joué le jeu !

    Thibaut Robert – Responsable Marketing & Web Development @Atavik!

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Génial! ça fait plaisir de lire ce genre de commentaire. C’est pour ça que j’ai mis en forme cet article 😉

      Reply
  3. Romain

    Waoow ! Bouche bée par cet excellent article, qui regroupe un nombre incalculable d’informations à exploiter, il va falloir que je le mette en favori et que je prenne le temps de le relire attentivement! Un gros boulot derrière tout ça, merci Danilo, tu renforces à mes yeux une fois de plus ta stature d’expert ! De plus, c’est un réel plaisir de lire des articles sur ton site qui bénéficie d’une clarté & d’un design génial.

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Merci beaucoup Romain, ton commentaire me faire super plaisir !

      Reply
  4. Frederic

    Merci Danilo pour cet article et à toutes les personnes qui ont partagé leur experience.

    C’est vraiment interessant de voir les differentes actions possibles pour developper son activité en ligne !

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Avec plaisir, Frédéric ! Bravo d’être arrivé au bout !

      Reply
  5. clement bourdon

    Bonjour Danilo,

    Merci pour le partage de contenu, toujours dense, utile, et sans BS.
    Il y a de belles choses à tester pour 2020 ! Le contenu reste roi 🙂

    Je me permets d’ajouter 2 stratégies marketing pouvant être complémentaires à toutes celle citées, si tu penses qu’elles peuvent enrichir le débat. Elles ont fait leurs preuves de mon côté (J’ai fondé une agence d’acquisition en croissance chaque mois depuis 1 an et demi).

    – Miser sur le « referal » client.

    Comment ? En identifiant 2 ou 3 clients proches de vos autres prospects et en offrant un SAV irréprochable, allant même jusqu’a sortir legerement du scope de la mission si il le faut. Conseiller sur des outils, alerter sur des frictions en UX… L’objectif est d’avoir un NPS de 10 sur ce pool de client prescripteur. Cela paye toujours sur le moyen terme ! Et je vois pas mal de personnes qui oublient ce point une fois plongé dans le quotidien.

    – Trouver un partenaire d’autorité

    La visibilité peut prendre d’autre forme que le contenu posté sur un blog / RS.
    Travailler en partenariat avec un incubateur, une grosse boite, ou une école apporte en quelques mois une crédibilité folle, tout en profitant du réseau déjà crée.
    Ex : être mentor bénévole dans un incubateur, ou sur un MOOC. Contacter son ancienne école.
    Organiser un webinar avec des Saas reconnut (Hubspot, SEMrush). Cela peut etre plus simple qu’imaginé, en prenant simplement contact avec eux.

    Ces 2 stratégies me permettent à date de générer un flot constant de prospect qualifiés.
    Le souci majeur est le volume. Cela ne permet pas de faire grossir la boite, et il faut les coupler avec d’autre stratégies, mais leur rentabilité temps passé / business est top

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Salut Clément,

      J’espère que tu vas bien.

      Super commentaire, j’aurais clairement dû t’inviter pour cet article parce que ces 2 stratégies sont ultra-pertinentes.

      A bientôt,

      Danilo

      Reply
      • Clément Bourdon

        Salut Danilo,

        Tout va bien, merci.
        Je profite de cette période de confinement pour relire ton article sur le copywriting 🙂

        Il y a déjà beaucoup de belles stratégies à tester et de super invités, mais avec grand plaisir une autre fois !

        Reply
  6. Edi Carbo

    Merci à vous.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour, je suis Danilo

Je suis le CEO et fondateur de l'agence DHS Digital. Sur ce blog, je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing.

À la recherche d'une agence digitale ?

LIENS UTILES

NEWSLETTER

Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

Share This