BLOG

7 erreurs de débutant en Publicité Facebook (et comment les éviter)

Facebook Ads

J’ai commencé la publicité Facebook il y a plusieurs années maintenant et comme vous, je n’ai pas appris à lancer des campagnes sur les bancs de l’école.

Je trouvais cette pratique passionnante à l’épisode, alors j’ai décidé de l’apprendre par moi-même pour devenir un expert dans ce domaine.

Je connaissais déjà quelques bons blogs sur lesquels me renseigner.

J’ai lu leurs articles.

J’ai téléchargé leurs guides.

J’ai même suivi les formations Blueprint de Facebook.

Mais ça ne m’a pas empêché de faire des erreurs (parfois très bêtes) même avec des mois d’expérience.

Oui, c’est ça le gros problème de la publicité Facebook : c’est très accessible.

N’importe qui peut se lancer.

Il suffit juste d’avoir une Page Facebook et quelques euros à investir par jour …

En plus, vous pouvez apprendre son fonctionnement très rapidement en lisant quelques articles ou des guides comme le mien.

Mais, ce n’est pas pour autant que vous ne ferez pas d’erreurs, souvent évitables.

J’ai listé dans cet article les 7 erreurs qui m’ont le plus marquée … parce que je les ai moi-même commises ou observées sur des comptes publicitaires que j’ai audités.

Il y en a d’autres bien sûr, mais celles-ci je ne les ferai plus.

Erreur #1 : Mal configurer votre pixel Facebook

Connaissez-vous le pixel Facebook ?

Il y a des chances que oui, mais laissez-moi vous expliquer son fonctionnement et ses subtilités …

C’est un bout de code qui permet à Facebook de collecter des informations sur les visiteurs de votre site web.

L’information de base que le pixel Facebook peut collecter est la vue d’une page sur votre site web.

Cette fonctionnalité de tracking est intéressante parce qu’elle vous permet ensuite de recibler les personnes qui visitent votre site web, mais n’effectuent pas la conversion souhaitée (ex. : remplir un formulaire, acheter, etc.).

Votre pixel Facebook peut devenir une véritable petite caméra de surveillance si vous le configurez correctement.

Hélas, de nombreux annonceurs ne configurent pas correctement leur pixel Facebook pour suivre ces actions si importantes pour leur entreprise 🙁

Grâce aux évènements standards et personnalisés, vous pouvez récolter des informations précieuses pour votre entreprise pour des actions de ce type :

  • Vues de pages produits
  • Ajouts au panier
  • Paiements initiés
  • Achats
  • Formulaires complétés
  • Clic sur un bouton d’appel
  • Etc.

Facebook a pré-configuré pour vous des dizaines d’évènements standards vous permettant de suivre toutes les actions possibles et imaginables sur votre site web.

Encore mieux, vous pouvez assigner une valeur à chaque évènement, ce qui vous permet ensuite de suivre le chiffre d’affaires généré par vos publicités Facebook et Instagram.

Quel est l’intérêt pour vous en tant qu’annonceur ?

Il y en a plusieurs.

Vous serez en mesure de suivre adéquatement toutes les conversions (actions) générées par vos publicités.

Vous pourrez aussi recibler les personnes selon leur avancement dans votre entonnoir de conversion. L’exemple le plus classique en e-commerce est le reciblage des personnes qui ont ajouté un produit au panier, mais ne l’ont pas acheté.

Last but not least, vous pouvez également optimiser la diffusion de vos publicités pour que Facebook puisse générer un maximum de conversions au coût le plus bas.

Tout cela est fantastique, mais comment fait-on pour paramétrer correctement un pixel Facebook ?

Vous avez ici plusieurs options …

La première option que Facebook propose (de moins en moins) est l’installation manuelle du pixel Facebook et des évènements standards.

Cette option d’installation est de moins en moins utilisée parce que Facebook intègre de plus en plus d’intégrations pour tous types de CMS, ce qui vous permet de configurer correctement votre pixel Facebook sans toucher à une ligne de code (ou presque).

Concrètement, l’installation manuelle consiste à copier-coller le code de base du pixel Facebook sur toutes les pages de votre site web.

Mais, n’oubliez pas !

L’important est d’installer les évènements standards et leurs paramètres.

C’est ce qui est le plus compliqué à mettre en place. À moins d’être développeur de métier, je vous conseille de déléguer cette tâche à un spécialiste.

Facebook a même documenté précisément sur cette page à destination des développeurs (et régulièrement mise à jour) comment installer les évènements standards et leurs paramètres.

Je vous invite vraiment à la lire si vous souhaitez installer manuellement les évènements standards de votre pixel Facebook.

Et si vous préférez la facilité et les intégrations toutes faites, vous allez beaucoup aimer les intégrations de partenaires proposées par Facebook.

Pour l’e-commerce, Facebook intègre les solutions les plus connues :

  • Shopify
  • Prestashop
  • BigCommerce
  • Magento
  • Etc.

Choisissez l’intégration de votre choix et suivez minutieusement les instructions.

Sur Shopify, l’installation du pixel Facebook et des évènements standards ne prend que quelques minutes à peine.

Sur d’autres CMS, elle est un peu plus ardue.

Voilà une bonne chose de faite, nous allons pouvoir passer à la seconde erreur la plus fréquente que j’observe lorsque j’audite un compte publicitaire Facebook.

Erreur #2 : Mélanger les catégories d’audiences entre elles

Cette erreur je ne l’ai pas faite moi-même, mais je l’ai constatée plusieurs fois sur d’autres comptes publicitaires que j’ai analysés.

Je pense donc que ça serait intéressant d’en parler.

Comme vous le savez peut-être, Facebook vous offre la possibilité de cibler différentes catégories d’audiences.

Les plus connues sont les audiences principales.

Ce sont des audiences constituées à partir de critères sociodémographiques de base que vous avez communiqués à Facebook comme l’âge, le genre, la localisation et la langue de votre Facebook.

Ces audiences peuvent aussi être segmentées selon d’autres critères sociodémographiques (ex. : situation amoureuse, éducation, etc.), centres d’intérêt et comportements.

Dans cet exemple, je cible les femmes de 30 à 60 ans qui vivent en France et aiment la marque Hermès.

Facebook propose aussi 2 catégories d’audiences provenant de vos propres sources ou celles de Facebook.

Je vous présente d’abord les audiences personnalisées.

Il s’agit d’une option de ciblage publicitaire dans Facebook qui vous permet de (re)trouver des personnes qui connaissent déjà votre entreprise/marque sur Facebook.

Il peut s’agir des visiteurs de votre site web, les personnes ayant interagi avec votre Page Facebook ou un fichier client. (Apprenez-en plus dans cet article sur le reciblage Facebook.)

Enfin, les audiences similaires sont des audiences qui comprennent des personnes ayant des caractéristiques et comportements communs à une audience source (audience personnalisée comme les visiteurs de votre site web) ou une source de données (pixel Facebook, catalogue, conversions hors ligne).

(Apprenez-en plus sur les audiences similaires en lisant cet article de mon blog !)

Ces audiences sont bien différentes.

Les audiences principales et similaires renferment des personnes qui ne vous connaissent pas du tout, sauf que les audiences similaires comprennent déjà des critères comme le comportement ou un centre d’intérêt.

Mélanger ces 2 catégories d’audiences est donc un non-sens puisqu’il y aura toujours un chevauchement entre elles.

Vous devriez donc les séparer en différents ensembles de publicités.

Je suis déjà tombé sur des cas où les audiences similaires sont mélangées entre elles …

Comme elles sont créées à partir de sources différentes, vous devriez aussi les séparer dans des ensembles de publicités distincts, à moins qu’il y ait un chevauchement important entre elles.

En ce qui concerne les audiences personnalisées, elles sont utilisées dans un objectif de reciblage (montrer des publicités à des personnes qui vous connaissent déjà, quelle que soit l’interaction avec votre entreprise).

Alors, pourquoi les mélanger entre elles ou avec les audiences similaires qui recensent des personnes qui ne vous connaissent pas encore ?

C’est pourtant ce que je vois fréquemment sur des comptes publicitaires que j’audite parce que la personne en charge des campagnes Facebook ne comprend pas les subtilités de ces différentes catégories d’audiences.

Voici un exemple flagrant :

En combinant ces options de ciblage, je cible à la fois les personnes qui interagissent avec ma Page Facebook et mon compte Instagram (reciblage publicitaire) ainsi que les personnes qui ressemblent aux abonnés de ma Newsletter (acquisition).

Ces audiences devraient être séparées dans différents ensembles de publicités.

Ne faites pas les mêmes erreurs !

Voici mon conseil : séparez à minima dans 2 campagnes distinctes les audiences dites « froides » et les audiences « chaudes ».

Dans une première campagne dite d’acquisition, vous allez y intégrer dans différents ensembles de publicités des audiences principales et des audiences similaires.

Dans une seconde campagne de remarketing, vous allez intégrer vos audiences personnalisées, séparées par type d’interaction (visite du site, interaction avec la Page Facebook, vues de vidéos, abonnés à la Newsletter, etc.).

On passe à la suite ? 🙂

Erreur #3 : Cibler au laser vos audiences

Pendant plusieurs années, les meilleurs annonceurs étaient ceux qui testaient le plus d’audiences, le plus souvent des audiences très segmentées.

Le but de cette méthode était d’identifier les audiences les plus performantes et ensuite faire passer le budget sur ces audiences.

Heureusement, les temps où vous lanciez des campagnes avec des audiences hypersegmentées sont maintenant révolus (et on ne risque pas de revenir en arrière) !

Qu’il s’agisse de créer des campagnes Facebook avec des placements spécifiques, des audiences de niche ou des données démographiques trop spécifiques (ex. : les hommes de 25 à 35 ans intéressés par la marque Under Armour), le risque est le même : vous limitez vos chances de succès en ayant un ciblage laser.

Ces tactiques ont peut-être bien fonctionné dans le passé, mais elles ne fonctionnent plus aujourd’hui à fortiori si vous dépensez des montants importants sur Facebook (disons 100€/jour).

En effet, l’algorithme de Facebook a évolué avec le temps et c’est vraiment en 2019 que Facebook a commencé à conseiller aux annonceurs d’augmenter la taille de leurs audiences.

Leur explication ?

Donner plus de flexibilité et de « rondeur » à leur algorithme pour lui permettre d’identifier à votre place les utilisateurs Facebook les plus à même de réaliser l’action (acheter, remplir un formulaire, etc.) pour laquelle vous optimisez votre campagne.

En d’autres mots, la promesse de Facebook est simple : « laissez notre algorithme identifier à votre place votre client cible et utilisez ce temps disponible pour créer des publicités qui pourraient les intéresser, nous nous chargerons de les montrer aux bonnes personnes ! »

Attention, cette promesse se réalise vraiment lorsque votre pixel Facebook engrange suffisamment de données. Plus il récolte des données sur vos clients, plus il est en mesure de prédire qui d’autre pourrait acheter ou convertir sur votre site.

Cela s’explique parce que l’algorithme apprend des personnes qui cliquent sur vos publicités et convertissent sur votre site.

Vous comprenez donc qu’en ayant un ciblage trop restreint, l’algorithme n’a pas assez de données avec lesquelles travailler et risque même d’être « bloqué » pour trouver les personnes les plus susceptibles de cliquer et convertir au coût le plus bas.

En ayant un ciblage plus large (plusieurs millions de personnes dans une audience), vous donnez à l’algorithme plus de données avec lesquelles travailler, ce qui lui permet de trouver des conversions à des coûts plus bas.

C’est ce que Facebook appelle la « liquidité de l’audience ».

Comment tout ce que je viens de vous raconter s’applique à vos campagnes ?

Cela implique bien sûr d’élargir vos audiences. Mais, comment ?

Laissez-moi vous présenter quelques conseils que Facebook donne aux annonceurs.

Ciblage sociodémographique élargi

En premier lieu, vous devriez élargir vos audiences en commençant par élargir vos critères de ciblage sociodémographique.

À moins que vous ayez une bonne raison de ne pas cibler un genre ou une tranche d’âge, évitez de les séparer dans différents ensembles de publicités ou les éliminer de vos campagnes.

Facebook diffusera de toute façon vos publicités vers les personnes (âge et sexe) qui cliquent le plus sur vos publicités et convertissent au coût le plus bas.

Une autre bonne pratique que je peux vous donner, c’est de ne plus séparer dans différents ensembles de publicités des centres d’intérêt qui se chevauchent et se ressemblent.

Autant les regrouper dans un seul ensemble de publicités.

Voici un exemple d’une audience qui regroupe des auteurs très connus dans le développement personnel, mais qui sont suivis par les mêmes personnes …

(Vous pouvez toujours analyser le chevauchement d’audience entre chaque centre d’intérêt séparée dans une audience pour vous en assurer.)

Dans l’idéal, vous devriez avoir une audience avec au moins 300.000 personnes si vous utilisez le ciblage détaillé (centres d’intérêt et comportements) dans un marché comme la France.

C’est la recommandation de Facebook.

Extension du ciblage avancé

L’extension du ciblage avancé est une fonctionnalité qui permet simplement de laisser l’algorithme de Facebook toucher des personnes en dehors de vos sélections de ciblage avancé « lorsque cela a des chances d’améliorer les performances » pour reprendre les mots de Facebook 🙂

Si je reprends mon exemple précédent (audience large avec l’intérêt « Louis Vuitton »), lorsque j’active l’extension du ciblage avancé, l’audience potentielle passe de 2.100.000 à 15.000.000 de personnes.

Même si cette taille d’audience paraît immensément grande, vous ne devriez pas vous inquiéter outre mesure parce que Facebook élargit vos critères de ciblage seulement quand cela permet d’améliorer vos performances …

Personnellement, j’utilise cette option lorsque mon audience potentielle avec les centres d’intérêt est trop restreinte (moins de 500.000 personnes) ou lorsque je commence à augmenter le budget de mes campagnes.

Avoir recours aux audiences similaires (plus larges)

Dernièrement, Facebook conseille d’utiliser les audiences similaires pour élargir votre ciblage.

En effet, la taille d’une audience similaire la plus petite (1% du pays sélectionné) est à peu près de 400.000 personnes et passe à 800.000 lorsque vous montez au pourcentage supérieur (2% du pays sélectionné).

En plus, lorsque vous utilisez des sources basées sur une source de données (app ou pixel Facebook) ou une audience personnalisée, votre audience similaire s’actualise au rythme que votre pixel Facebook récolte des données ou que vos audiences personnalisées évoluent.

Ces audiences ont donc l’avantage de s’épuiser moins rapidement que celles basées sur les centres d’intérêt (qui sont beaucoup plus statiques).

Pour terminer cette partie, je vous donne un dernier conseil de pro 😉

Lorsque vous avez des résultats encourageants avec les audiences similaires ayant comme pourcentage 1% du pays sélectionné et que vous souhaitez augmenter votre budget pour obtenir davantage de conversions, vous pouvez élargir votre audience au pourcentage supérieur (2 ou 3%).

À vous de voir si vous souhaitez créer de nouveaux ensembles de publicités pour tester ces nouvelles audiences similaires ou les regrouper dans l’ensemble de publicités de départ.

Si cela peut vous aider, j’ai plutôt tendance à créer plusieurs ensembles de publicités avec différentes tranches (comme conseillé par Facebook) :

  • Ensemble de publicités #1 : Audiences similaires 1 à 2%
  • Ensemble de publicités #2 : Audiences similaires 2 à 5%
  • Ensemble de publicités #3 : Audiences similaires 5 à 10%

Mais, cela n’empêche pas que vous pouvez regrouper, au sein d’un seul ensemble de publicités, une audience similaire de 2 ou 3% basée sur une source de très bonne qualité (acheteurs).

Nous l’avons déjà fait et cela donne aussi de très bons résultats sur les comptes publicitaires qui engrangent beaucoup de données.

Si vous deviez retenir une chose sur les audiences Facebook, c’est que vous devriez « nourrir » l’algorithme de Facebook avec un maximum de données pour qu’il fonctionne à son plein potentiel.

Pour cela, vous devez cibler plus large et travailler avec des audiences qui s’actualisent dynamiquement (comme les audiences similaires 😉 ).

Erreur #4 : Oublier d’exclure vos audiences entre elles

Cette erreur, je l’ai faite des dizaines de fois.

Lorsque vous lancez des campagnes avec l’objectif « conversion » (pour vendre ou générer des leads), pensez toujours à exclure les personnes qui ont déjà effectué l’action désirée sur votre site web.

Prenons un exemple simple.

Je vois sur Facebook une publicité qui m’incite à acheter ce produit …

Si je décide de l’acheter, je ne devrais normalement plus revoir la publicité après.

Et pourtant, de nombreux annonceurs oublient de faire cette exclusion d’audience toute simple. Ils risquent alors de perdre de l’argent et déranger leurs nouveaux clients …

Vous voulez savoir comment faire ?

Créez votre audience comme vous le faites d’habitude et dans la partie « Audiences personnalisées » de votre ensemble de publicités, excluez une audience reprenant vos acheteurs ou vos inscrits.

Celle-ci se mettra à jour automatiquement, au fur et à mesure que des gens achèteront vos produits.

Comme j’ai différencié l’acquisition et le remarketing au début de cet article, laissez-moi vous montrer comment sont configurées les campagnes d’acquisition de nos clients.

Nous excluons systématiquement de ces campagnes les clients, les acheteurs (identifiés par le pixel Facebook), les visiteurs du site web et les abonnés à la Newsletter.

Pour les campagnes de remarketing, nous excluons toujours les acheteurs (identifiés par le pixel Facebook), les clients, les abonnés à la Newsletter et toute autre audience qui pourrait se chevaucher avec une autre.

C’est très important de le faire en remarketing parce que vous pouvez adresser des messages différents à vos prospects selon l’interaction qu’ils ont eue avec votre entreprise sur le web.

Par exemple, si je recible les visiteurs de mon site web les 30 derniers jours, je dois idéalement exclure en plus les interactions sur Facebook et Instagram, d’autant plus que ces personnes ne sont pas (toutes) aussi bas dans mon entonnoir de conversion.

L’audience « Interactions IG (ALL) – 30 jours » est une audience personnalisée qui reprend toutes les personnes qui ont interagi avec mon compte Instagram les 30 derniers jours.

Au préalable, je dois la construire.

Pour la petite anecdote, il y a un mois, je suis tombé sur une publicité Facebook d’un autoproclamé « expert de la publicité Facebook ».

Son offre : un guide PDF.

Je l’ai téléchargé.

J’ai lu le guide.

Et puis … J’ai revu sa publicité le lendemain dans mon fil d’actualités !

Visiblement, l’expert n’a pas exclu les personnes qui ont téléchargé son offre puisque je vois encore ces publicités tous les jours dans mon fil d’actualités depuis plus d’un mois !

L’expert dépense son argent inutilement depuis un mois pour des personnes qui sont déjà inscrites !

Je lui laisse le bénéfice du doute, car j’ai fait cette erreur plusieurs fois aussi et je sais qu’elle est commune… mais bon, ça fait un mois quand même.

Parfois, il faut faire des ajustements 😉

Ne faites pas cette erreur.

Téléchargez le guide de la publicité Facebook pour apprendre à créer des campagnes de publicité Facebook rentables en 2020 (même si vous débutez).

Erreur #5 : Analyser les mauvais indicateurs

Quand vous faites de la publicité digitale, vous devez constamment analyser les résultats de vos campagnes pour les optimiser.

Heureusement, Facebook vous donne accès à une tonne de rapports conçus à l’avance pour vous aider à prendre les meilleures décisions.

Le problème, c’est qu’il y en a trop.

Il y a aussi beaucoup trop d’indicateurs dans les rapports préconfigurés par Facebook dont vous ne devez pas forcément analyser au jour le jour.

Je pense notamment à la couverture, les impressions, le CPM (coût par mille impressions) et même le CPC (coût par clic).

Certes, vous devriez suivre régulièrement leur évolution, mais vous ne devriez pas faire l’erreur de les regarder trop souvent et prendre des décisions business sur base de ces indicateurs.

Par exemple, lorsque j’ai commencé à faire de la publicité digitale, je prenais trop souvent des décisions en me basant sur le CPC.

La réalité, c’est que vous devez juger les performances de vos campagnes différemment selon votre objectif.

Voici donc les indicateurs que je vous conseille de regarder en priorité :

1) Le coût par conversion

Il dépend de l’objectif votre campagne.

Si vous faites des campagnes de conversion (pour vendre ou générer des prospects), alors vous allez analyser le coût par conversion (= achat ou lead).

Si vous faites des campagnes d’engagement (mentions j’aime, commentaires, partages), alors vous allez suivre le coût par engagement.

Si vous faites une campagne de trafic, vous devrez alors suivre le coût par vue de page de destination puisque vous envoyez des gens sur une page web.

2) Le volume de conversions

Ne regardez pas uniquement le coût par conversion, mais aussi le volume de conversions.

Imaginons une campagne qui a généré 2 conversions pour un coût de 5€ par conversion. Est-ce que celle-ci est comparable à une autre campagne qui a généré 20 conversions pour un coût de 6€ ?

Pas vraiment puisque le coût par action de la 1re campagne risque d’augmenter avec l’augmentation du budget !

Lorsque vous comparez des campagnes, audiences et publicités, analysez aussi le volume de conversions généré par campagne.

3) Le ROAS (retour sur investissement publicitaire)

Facebook vous fournit cet indicateur si vous avez installé correctement votre pixel Facebook et les paramètres des évènements (je vous renvoie au point 1 de cet article 😉 ).

Étant donné que Facebook sera en mesure de calculer le chiffre d’affaires généré par un achat sur votre site web, il pourra aussi calculer le ROAS de vos publicités.

Pour rappel, le ROAS se calcule de la manière suivante.

Chiffre d’affaires généré ÷ montant total dépensé dans la publicité = ROAS

Lorsque votre ROAS est positif (un multiple supérieur à 1), vous générez plus de revenus que ce que vous dépensez dans la publicité. Vous gagnez donc de l’argent pour chaque euro investi dans la publicité.

Lorsque votre ROAS est négatif (un multiple inférieur à 1), vous générez moins de revenus que ce que vous dépensez dans la publicité. Vous perdez donc de l’argent pour chaque euro investi dans la publicité.

Je vous recommande de suivre le ROAS de vos campagnes, en plus du coût par conversion, parce que certaines audiences vous coûteront plus cher, mais dépenseront plus que d’autres.

4) Le CTR (taux de clic)

Le CTR se calcule en divisant le nombre de clics sur la publicité par le nombre d’impressions. Par exemple, si votre publicité a généré 10 clics pour 1000 impressions, le CTR de la publicité est de 1% (10 ÷ 1000).

Vous devez comprendre que le CTR est un indicateur de l’intérêt pour votre annonce, mais pas forcément de la performance de l’annonce. Lorsque le CTR baisse, c’est que l’intérêt pour votre annonce diminue (à cause de ce qu’on appelle la fatigue publicitaire).

En règle générale, une bonne annonce dans le fil d’actualités Facebook ou Instagram génère un CTR de 1,5% au moins.

Vous verrez aussi que le CTR varie d’une publicité à une autre, une audience à une autre et une campagne à une autre.

Le CTR n’est pas un indicateur que vous devriez en priorité, mais il peut vous donner des indications sur les annonces qui sont les plus appréciées par votre cible ainsi que sur la saturation de l’audience (un CTR qui diminue vient généralement du fait que vous épuisez votre audience).

5) La répétition

La répétition est un indicateur qui estime le nombre moyen de fois que chaque personne a vu votre publicité.

En règle générale, plus ce nombre augmente, plus la performance de vos publicités a tendance à diminuer.

Si vous êtes au-dessus de 3 ou 4 sur 7 jours, cela veut dire que les gens voient vos publicités trop souvent et n’y prêtent plus attention. C’est pour ça que vous devez constamment tester de nouvelles images et accroches.

Pour mieux comprendre les indicateurs permettant d’évaluer le bon fonctionnement de votre campagne, je vous invite à lire mon article sur les indicateurs de performance des publicités Facebook (et comment les interpréter).

Erreur #6 : Épuiser votre audience (trop rapidement)

Lorsque je gérais des campagnes digitales chez Ubeeqo, j’ai piloté des campagnes aussi bien sur Facebook que sur Google. Et j’ai constaté rapidement une chose.

Sur Facebook, il faut constamment surveiller ses publicités.

Je trouvais que les Google Ads étaient plus compliquées à mettre en place que les publicités sur Facebook, mais une fois que vous avez trouvé l’annonce qui fonctionne, vous pouvez la garder pendant des mois.

J’exagère peut-être un peu, mais la psychologie entre les Facebook Ads et les Search Ads de Google est très différente.

Sur Google, vous avez un comportement très différent.

Vous faites une recherche parce que vous avez un besoin ou une interrogation.

Par exemple, j’aimerais acheter une nouvelle paire d’Adidas.

Je fais une recherche sur Google et voici ce que je trouve en premier : une annonce de Zalando.

Si cette publicité fonctionne bien (bon CTR, bon taux de conversion), Zalando pourrait laisser tourner cette publicité plusieurs mois, il n’y aurait pas de problèmes.

Il y aura chaque jour de nouvelles personnes qui feront la même recherche que moi.

Pour vous aider à mieux comprendre, lorsque vous faites une recherche sur Google, vous êtes plus loin dans le processus d’achat (qu’on appelle la Buyer’s journey en inbound marketing).

Vous êtes soit dans une phase d’évaluation (c’est-à-dire que vous comparez différents modèles ou alternatives avant de prendre une décision d’achat) ou vous êtes dans une phase de conversion (vous savez ce que vous voulez, vous êtes prêt à passer à l’achat).

Sur Facebook, c’est différent.

Les gens ne vont pas sur la plateforme pour faire des achats.

Facebook n’est pas une gigantesque place de marché contrairement à ce que certains marketeurs prétendent.

C’est un réseau social où on se connecte avec notre famille et nos amis.

On s’abonne également aux pages des entreprises que nous aimons, les clubs football que nous supportons, les personnalités que nous admirons, etc.

Nous n’allons pas sur Facebook pour acheter.

Quand vous voyez une publicité sur Facebook, vous ne l’avez pas demandé.

Vous n’avez fait aucune recherche.

La publicité arrive parce que vous faites partie d’une audience ciblée par un annonceur.

Cela peut causer des problèmes lorsque l’on est exposé trop souvent à une même annonce. On finit par s’agacer. On finit par ignorer la publicité, la cacher ou la signaler …

C’est ce qu’on appelle la fatigue publicitaire, et c’est le pire cauchemar des annonceurs sur Facebook et Instagram.

Comment éviter ce désastre ?

C’est simple, vous devez :

  • Rafraîchir vos audiences, identifier de nouvelles audiences ou élargir vos audiences existantes
  • Revoir constamment vos publicités. Produire de nouvelles créas et accroches !
  • Revoir votre offre

J’explique en détail comment combattre la fatigue publicitaire dans cet article de mon blog.

Prenez cet exemple de Marie Forleo, c’est une publicité qui fait la promotion d’un de ses cours en ligne (Start the Right Business).

Regardez la publicité que j’ai vu passer une première fois dans mon fil d’actualités.

(La publicité est excellemment bien faite. L’image attire l’oeil, la citation qu’elle contient est émotionnellement forte. Et que dire du titre : « Start Your Dream Business NowRisk Free » . Ce sont des mots forts qui y sont employés.)

Voici la deuxième publicité que j’ai vu passer dans mon fil d’actualités.

Au premier coup d’oeil, on ne pourrait même pas penser qu’il s’agit de la même personne et pourtant c’est le cas !

Marie Forleo est bien de retour dans mon fil d’actualités.

Le titre et la description de la publicité sont presque identiques.

Par contre, l’image et l’accroche (texte au-dessus de l’image) sont différentes.

Dans le premier exemple, c’est Marie Forleo en personne qui explique à quel point son programme est génial et peut vous aider.

Dans le second exemple, c’est Karen, une cliente satisfaite, qui parle de sa réussite grâce au programme « Start the right Business ». Quelle meilleure voix que celle d’une cliente satisfaite et heureuse pour promouvoir votre produit ?

On dit souvent qu’il faut utiliser des témoignages dans nos landing pages, mais les publicités elles-mêmes sont d’excellents supports pour inclure des témoignages clients.

Retenez ceci : Faire de la publicité Facebook, c’est un gros travail. Il faut sans cesse innover et revoir vos publicités. Vous ne pouvez pas créer une campagne de publicité Facebook et la laisser tourner pendant un mois sans y toucher !

Erreur #7 : Ne pas faire confiance au machine learning de Facebook

Je devais terminer cet article en beauté par la (nouvelle) erreur la plus fréquente aujourd’hui sur Facebook qui est de ne pas faire confiance au machine learning de Facebook.

Dit autrement, c’est le fait de vouloir faire vous-même le travail de l’algorithme :

  • Identifier les « meilleures » audiences parmi des dizaines de segments
  • Séparer vos campagnes (ou ensembles de publicités) par placement pour voir lequel fonctionne le mieux
  • Piloter vous-même le budget de votre campagne entre vos différents ensembles de publicités

Facebook utilise le machine learning sur toutes ses apps pour classifier le contenu organique, les publicités … et permettre aux annonceurs de maximiser les performances de leurs annonces.

Pour qu’il puisse y parvenir, vous devez lui donner de la flexibilité.

Nous en avons déjà un peu parlé avec l’élargissement de la taille de vos audiences (même si cela paraît contre-intuitif).

Seulement, Facebook recommande aux annonceurs de réduire au maximum les contraintes qui pourraient empêcher son algorithme d’identifier et prédire les utilisateurs les plus susceptibles de convertir sur votre site web.

Comment y parvenir ?

Il vous suffit de suivre minutieusement ce que Facebook appelle le Power5.

Le Facebook Power5 représente les 5 tactiques publicitaires basées sur l’automatisation :

  • L’optimisation du budget de la campagne : laisser Facebook gérer la répartition de votre budget en temps réel au sein de vos ensembles de publicités
  • La simplification du compte publicitaire : limiter le nombre de campagnes, ensembles de publicités et publicités sur votre compte publicitaire
  • Les placements automatiques : laisser cette option par défaut et adapter vos publicités à chaque placement
  • La correspondance automatique avancée : augmenter la taille de vos audiences personnalisées et les conversions attribuées à vos publicités grâce à la correspondance automatique avancée
  • Les publicités dynamiques : recibler les personnes selon les produits de votre catalogue qu’elles ont vu, ajouté au panier ou acheté sur votre site web.

Appliquées ensemble, ces tactiques ont le pouvoir d’augmenter drastiquement la performance de vos campagnes grâce :

  • Une réduction de vos coûts d’acquisition
  • Des volumes de conversion plus importants
  • Un retour sur investissement en hausse

En appliquant ces tactiques sur vos campagnes et en évitant les hacks, vous récupérez aussi du temps pour vous concentrer sur votre stratégie et vos publicités (et ça Facebook pourra difficilement l’automatiser).

Ce n’est pas seulement ma promesse, mais aussi celle de Facebook.

Voici ce que nous dit Facebook sur le Power5 et c’est plutôt alléchant :

« Les temps où vous deviez utiliser des hacks pour obtenir du succès avec vos publicités sont révolus. Les meilleurs annonceurs à réponse directe exploitent désormais un ensemble spécifique de tactiques publicitaires automatisées pour débloquer de nouvelles phases de croissance. Nous appelons ces tactiques le Power5 et lorsqu’elles sont utilisées ensemble, elles ont la capacité de transformer les performances de vos annonces et de croître à travers la famille d’applications Facebook. »

Si vous souhaitez en savoir plus sur le fonctionnement des tactiques du Power5, j’ai écrit un article complet qui vous explique concrètement comment les appliquer sur vos campagnes.

Et si vous n’aimez pas trop lire, j’ai aussi créé un challenge de 5 jours qui contient 5 vidéos d’une vingtaine de minutes chacune.

Ces vidéos ont pour but de vous apprendre à implémenter directement ces tactiques basées sur l’automatisation sur votre compte publicitaire et ainsi améliorer vos performances, tout en passant moins de temps sur vos campagnes.

Cliquez sur ce lien pour participer au challenge et accéder à la 1re vidéo.

Conclusion

Je n’ai évidemment pas cité toutes les erreurs qu’on peut faire avec la publicité Facebook.

Il y en a même d’autres auxquelles j’ai pensé en écrivant cet article comme :

  • Écrire des textes trop longs (lorsque ce n’est pas nécessaire)
  • Oublier d’inclure un appel à l’action dans le texte de votre publicité
  • Augmenter le budget de votre campagne trop rapidement (le mieux est d’augmenter le budget graduellement pour éviter de réinitialiser la phase d’apprentissage de vos ensembles de publicités)

On peut facilement faire ces erreurs sur Facebook.

Certaines sont moins évidentes que d’autres.

Je pense notamment à la dernière erreur que j’ai citée : ne pas faire confiance au machine learning de Facebook.

J’ai appris de ces erreurs à la dure.

Je pense vraiment que si vous mettez en application les conseils de cet article, vous devriez pouvoir diminuer le coût de vos publicités Facebook.

Avez-vous fait d’autres erreurs dans vos publicités Facebook que celles citées dans cet article ?

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

Écrit par

Écrit par

Danilo Duchesnes

Danilo est le fondateur de DHS Digital, une agence de publicité Facebook et Instagram qui aide les E-commerces et DNVB (Digitally natives vertical brands) à booster leur croissance grâce à une stratégie d’acquisition full-funnel. Il est aussi le créateur du Rendez-vous Marketing, le podcast qui veut faire de vous un meilleur marketeur et faire décoller votre acquisition de clients en ligne !

80 Comments

  1. Alex

    Hey Danilo,
    Bel article.
    La pub FB… l’Eldorado (même si ca se muscle de plus en plus), et la jungle !
    Tellement de variantes à prendre en compte !
    Une vérité pour un produit / type de clients ne sera pas la même pour un autre marketeur / segment.
    Une seule chose à faire, tester, tester et tester ! Et être prêt à batailler, car l’optimisation des campagnes se fait à ce prix là.
    Merci pour l’article !

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Tout à fait Alex ! C’est ce que j’essaye de communiquer dans mes articles : Tester autant que possible.

      A bientôt 🙂

      Reply
    • Nicolas

      Bonjour tres bonne article tres bien detaille
      Une question est il possible de travailler avec vous ? Je suis la sorti d’un nouveau produit.

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Bonjour,

        Vous pouvez toujours m’envoyer un email …

        Reply
  2. Bastos

    Superbe article, ça fait plaisir de voir qqch de complet avec du vrai contenu. Ça devient rare.
    Merci !
    Quand tu dis de mettre 5€/j, tu veux dire sur l’ensemble des pubs ou sur chacune ?

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Merci beaucoup ! Oui c’est comme ça que je me différencie.

      Sur l’ensemble de tes pubs. SI tu testes plusieurs publicités, c’est mieux de laisser tourner quelques jours pour avoir plus de données. Au-dessus de 50 clics, tu peux déjà tirer quelques conclusions sur la performance de tes pubs 🙂

      Reply
      • Kuegue

        Très instructif comment avoir en permanence ces conseils

        Reply
  3. Did

    bonjour,
    merci pour cet article très utile,
    je me lance dans le dur apprentissage de FBads pour l’entreprise pour laquelle je travaille.
    je dois mettre en place des campagnes dont le but = faire venir les gens en point de vente, or ma société ne possède que 2 boutiques situées à moins d’1km dans la même ville et un petit budget qui limite la segmentation possible.
    Il semble que les pages lieu ne soient pas adaptées si les magasins sont trop proches, vous avez un retour à ce sujet ? Je crains de créer des pages lieux, car ce que cela implique pour la gestion de ces pages n’est pas clair (pas assez de temps pour gérer 2 pages, les pages lieux ne serviraient qu’à gérer les publicités géoloc)

    Je pensais à utiliser la fonctionnalité basique depuis la page : bouton « promouvoir » + « Faire la promotion de votre entreprise au niveau local », et segmenter en autant d’audiences, cependant, ma page principale (je n’ai pas encore de page lieu) ne comporte qu’1 seule adresse… De plus, on est très limité en caractères (25 pour le titre et 95 pour le texte).

    Autre solution, gérer les publicités depuis le business manager et segmenter en audiences géoloc. Là, j’ai plus de liberté dans les textes, mais les objectifs à ma disposition sont, au mieux, générer du trafic ou « notoriété de la marque » (pour laquelle l’AB test n’est pas dispo)

    Bref, un véritable casse-tête alors que ma direction souhaite rapidement des « résultats »…

    Quelles sont vos expériences ?

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour,

      Faites 2 ensembles de publicité. Un premier ensemble qui cible l’adresse 1 + un rayon et un autre qui cible l’adresse 2 + un rayon.

      Pour les caractères disponibles, cela dépend de votre type de publicité. Normalement, pour les publicités de génération de trafic ou notoriété de marque, je n’ai pas le souvenir qu’il y a une limite de caractères.

      Si vous le souhaitez, on peut communiquer par mail : contact@daniloduchesnes.com

      Bonne journée,

      Danilo

      Reply
  4. Mardiyath

    Waaaooo!!! Thanks a lot for this wonderful content?

    Reply
  5. Fabien

    Bravo Danilo,
    J’en suis au début avec Facebook, cela ne permet de commencer
    Merci et bonne continuation 🙂

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Fabien,

      Je t’en prie ! N’hésite pas si tu as des questions.

      Reply
  6. Jessica

    Super, j’ai eu de vraies infos que je vais mettre à contribution dés maintenant ! J’avoue, certains « experts » m’ont déjà donné l’impression d’en savoir bien moins que moi sur FB ads… En mode culture confiture. Ils m’ont fait perdre du temps.
    Pour faire des tests FB me propose un budget de 800 euros sur 4 jours ! Ils se sont trompés ? Se sont mis à fumer des joints ? Je vais vite faire faillite si je fais ainsi ( mes ventes ne sont pas illimités puisque je propose de la balade en mer à la voile en Martinique .. )
    En tout cas, encore merci !

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      De rien Jessica ! Tu peux faire des tests même avec 50€ 🙂

      Reply
  7. sebastien

    Bonjour,

    merci pour ces conseils bien pratiques. Au niveau du reporting, as-tu des outils que tu conseilles? Je trouves l’interface de reports assez complexe, surtout si il s’agit de la partager avec un client ou au seing de son entreprise…

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Salut Sébastien,

      Pour le reporting, j’ai aime utiliser des rapports personnalisés dans Facebook ou même importer les données dans un fichier excel 🙂

      Reply
      • Guilaine Robin

        Bonjour toujours top bos articles.
        J’ai testé deux campagnes de conversion. En installant le pixel sur ma plateforme de vente de formations et un événement personnalisé (vue pages remerciement achat). J’ai des clics et je vois le budget de la pub grandir avec 0 conversions. Il me semblait qu’on ne payait qu’en cas de conversion avec cet objectif ?

        Reply
        • Danilo Duchesnes

          Bonjour Guilaine,

          Non vous êtes facturée à l’impression sur Facebook.

          Reply
  8. Bruny Kévin

    Je débute dans le milieu et mon dieu je dois dire que c’est pas mal, j’aime beaucoup, merci pour toute ces infos, elles vont énormément me servir. THANKS ! Bon après en vrai, je sais pas si pour mon activité de vendeur graphiste ça marche ou pas, mais j’ai confiance, aller GO !

    (Mieux que dans les formations payantes d’ailleurs ^^)

    Reply
  9. Christophe

    Top ton blog, je cherchais un site qui traitait de la pub fb pour comprendre et analyser les métriques en profondeur et je suis tomber sur ton blog.
    Je vais suivre ça d’un peu plus près !

    Ps : Je faisait la même erreur jusqu’à ce matin même ou je me rendais compte que je reciblait tous mes clients sans faire d’exclusion… On apprend de ses erreurs !

    Bonne continuation pour ton blog 🙂

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Merci Christophe !

      Oui je l’ai beaucoup faite cette erreur … 🙂

      Bonne continuation !

      Reply
  10. Nicolas Catillon

    Bonjour Danilo,

    Je ne suis pas d’accord avec toi concernant la mise à jour 2018 pour l’erreur n°1 ^^

    Pour moi la grande force des Facebook Ads réside encore dans un ciblage très précis au niveau de l’ensemble de publicité. Ensuite l’idée c’est de créer 5 ou 6 pubs différentes dans cet ensemble, puis d’éliminer les moins pertinentes pour remonter les plus performantes, en A/B testing constant.

    Ça permet de conserver une audience réduite (et donc très intéressée par le contenu si on a bien fait son ciblage) tout en optimisant son CTR et son retour sur investissement. L’indice de pertinence est tout aussi soigné et on est sur de rentrer sur une audience moins concurrentielle (car plus précise) et donc de payer moins cher sa place.

    Article très complet cependant, au plaisir !

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Nicolas,

      En fait, tu as vraiment le choix.

      Parfois, si tu choisis un seul intérêt, ton ensemble est parfois trop petit en taille. L’algorithme publicitaire de Facebook a besoin de bcp de données pour pouvoir bien optimiser tes publicités.

      C’est la raison qui me pousse à conseiller de cibler plus large pour de la conversion .

      Voilà tout !

      Je suis en partie d’accord avec ton second point malgré tout.

      A bientôt,

      Danilo

      Reply
  11. Anne Kiv

    Bonjour Danilo,

    Je n’ai pas compris la première erreur avec la mise à jour 2018. Si je veux créer une campagne publicitaire pour une marque de vêtements et que les gens les achète, je dois séparer les intérêts ou pas ?
    Merci 🙂

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Non non ! Groupe les intérêts, ça ne posera pas de problèmes pour toi !

      Reply
  12. kevin

    Bonjour,

    je viens de voir ton blog, c’est vraiment intéressant, j’ai appris beaucoup de choses. J’ai une question, si je souhaite faire connaitre mon site internet (concept de voyage innovant), à des futurs clients, je dois passer par une notoriété, et utiliser une audience similaire à partir de mes concurrents et en choisissant des centres d’intérêts en adéquation avec mon activité ?(le tourisme)

    Merci 🙂

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Salut kevin,

      Oui je te conseille de créer une vidéo et la promouvoir sur une audience large basée sur les centres d’intérêts.

      Créez ensuite une audience similaire des personnes qui ont vu la vidéo et fait la promo de ton site Internet.

      Bonne soirée!

      Danilo

      Reply
  13. Sylvain

    Bonjour Danilo au top ton blog !

    J’apprends beaucoup grâce à toi et je t’en remercie sincèrement !
    Si tu vois mon message, étant débutant je suis perdu sur la création de pub Facebook.

    J’essaye de vendre un logiciel de création d’image d’annonce Facebook et je bloque vraiment sur l’audience ! je ne comprends pas si je dois grouper les intérêts ou pas .

    Merci d’avance et passe une excellente journée

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Hello Sylvain,

      Merci ! Je te conseille de grouper les intérêts d’une même catégorie (ex: magazines, marques, communautés, etc.)

      Reply
  14. Franck

    Merci Danilo pour l’article.
    J’ai deux questions :

    1/ je fais des pubs en France pour le moment, mais j’aimerais en faire à l’étranger aussi. Cela risque t-il de détruire mon pixel pour mes pubs en France qui tournent bien?
    2/ comment bien scaler? J’ai deux adset à 5€ chacun, dois je les augmenter directement ? De combien? Ou dois je les dupliquer et augmenter le budget ? Si oui de combien?
    Merci pour ton retour

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Franck,

      merci !

      1) Non pas du tout 🙂 Il n’y aura pas de soucis.

      2) Augmente de 25% du budget à chaque fois. Tu peux éventuellement les dupliquer et augmenter plus fortement le budget puisque tu remets ton ad set dans les enchères. Voilà !

      Reply
  15. hassan

    Salut Danilo,

    Merci et bravo pour ces longs articles de qualité et rares voire absents sur le net aujourd’hui.

    Dans l’article sur les erreurs #3, il y a certaines personnes qui arrivent à vérifier combien leur pub a pu leur apporter dans la colonne (ROI), est ce qu’il faut avoir un certain niveau de donné ou pas ? et comment font-il ?

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Merci, oui il faut installer le pixel Facebook 🙂

      Reply
  16. Holvoët Mado

    Merci beaucoup pour cet article simple et clair !
    Pareil que mes confrères, je suis chargée de m’occuper des camapgnes Facebook Ads de mon entreprise de jeux vidéo.
    Le soucis est que je n’ai que des expériences en Google Adwords et il m’est difficile d’appréhender le facebook analytics.
    Je souhaiterai tester 2 audiences différentes pour une même image, j’ai personnalisé mes audiences en fonction de leurs intérêts (type de jeux) et je suis ne train de créer mon poste. Cependant je me demande si le poste est traduit automatiquement ou pas car j’aurai une audience française (France + Québec) et une audience anglaise (USA/Royaume Uni/Australie).

    Merci de votre aide !

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour,

      Non, dans ce cas, vous devez faire un post pour l’audience francophone et un autre pour l’audience anglophone.

      Dans 2 ensembles de publicités distincts!

      Attention aux chevauchements d’audiences.

      Cdt,

      Danilo

      Reply
  17. ludovic doche

    Salut Danilo,

    Merci pout tout tes articles c’est super interessant.

    Je me demandai si tu avais déjà commenté sur le scaling d’une pub FB?

    Merci,
    Ludovic

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Oui, bien sûr, je le fais régulièrement pour mes clients.

      Reply
  18. Christian

    Bonjour Danilo,
    Merci pour cet article. Très instructif. Je l’ai trouvé en cherchant à savoir si les clics effectués par les « clients » sur une pub carrousel par exemple, étaient facturés à l’annonceur, c-a-d moi ? Je ne comprends en fait pas la colonne « Coût par résultat / ….€ par clic sur un lien ».
    Je pense lire les autres article du blog mais si quelqu’un pouvait m’éclairer sur le point précédent ce serait super.
    Merci.
    Christian

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Christian,

      Le coût par résultat, c’est ce que tu payes pour l’action que tu optimises, en l’occurence le clic.

      Dans ton cas, le coût par résultat est donc le coût par clic sur le lien 🙂

      Cordialement,

      Danilo

      Reply
  19. Nina

    Salut Danilo !

    Enfin un blog clair et intéressant sur ce sujet ça fait plaisir ! 🙂

    Dis-moi, je m’occupe d’une page de deux humoriste qui font des vidéos.
    Notre but est d’avoir plus de vues, likes, commentaires et partages en plus des différents cross-postages et d’avoir un maximum de personnes qui viendraient liker la page afin de voir les prochaines vidéos.

    Je voudrais donc faire une pub.

    On m’a dit que si la vidéo avait déjà pas mal de vues et/ou interactions (likes, commentaires etc..), la pub me reviendrait moins cher. C’est vrai ?

    Aussi, aurais-tu des conseils concernant ce genre de pub pour vidéos ?

    Merci 🙂
    Nina

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Nina,

      Merci 🙂

      Oui, ta pub te revient moins cher quand elle produit de nombreuses interactions. Facebook te récompense en te permettant de toucher plus de personnes à un coût moins élevé.

      Non, pas spécialement. Juste d’utiliser l’objectif « vues de vidéo » ou « interactions » pour rendre la vidéo virale.

      Reply
  20. Antoine

    Bonjour Danilo,

    Je me permets de te poser une question concernant la facturation au coût par clic.

    Aujourd’hui j’aimerais payer uniquement quand une personne clique sur ma publicité, cependant facebook me propose uniquement la facturation au CPM.

    Connais tu les conditions pour obtenir ce mode de facturation ?

    Merci d’avance.

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Oui dans les règles avancés de ton ensemble de publicités, va dans « Base de facturation », là tu peux configurer le paiement au clic.

      Reply
  21. Sintra

    Bonjour Danilo, merci pour ton guide.
    J’ai lancé mes premières campagnes et ça a l’air de fonctionner et elles font des conversions! Je suis contente 😀

    Le seul problème que j’ai rencontré c’est que les « résultats » = les inscriptions terminées ne correspondent pas aux chiffres réelles, elles sont beaucoup trop élevé qu’en réalité. Je ne trouve pas d’où vient le problème. Pourrais-tu m’aider? Il y a des autres personnes qui ont rencontré le même soucie?

    Merci d’avance 🙂
    – S

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Oui, c’est assez compliqué à expliquer. Le système d’attribution des conversions fonctionne différemment que celui d’autres outils d’analyse que tu utilises sûrement.

      Reply
  22. Edmond

    Salut Danilo!
    Ton guide est clair, compréhensible et efficace avec les annotations en plus.Tu as une réelle volonté et capacité pédagogique pour bien expliquer la machine complexe de FB ads.
    Pour un objectif « Portée », est-il obligatoire d’avoir un CTA ? c’est à dire un click sur un bouton. Car mon but est une pub , sous forme de mini flyer, pour proposer des soins esthétiques, et donc de simplement communiquer mes coordonnées au plus grand nombre.Merci infiniment.
    Edmond

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Merci Edmond!

      Non, ce n’est pas obligatoire. Tu peux utiliser utiliser le bouton « obtenir l’itinéraire » si tu veux partager tes coordonnées.

      Cdt,

      Danilo

      Reply
  23. Pauline

    Bonjour,

    Je ne sais pas si vous allez pouvoir me renseigner, j’espère que je vais réussir à me faire comprendre.

    Je fais régulièrement des pubs sur ma page Facebook, seulement, la personne qui avait ce post avant moi, a mis des paramètres dont je ne parviens pas à changer.

    Quand une personne souhaite avoir plus d’infos sur un produit qu’il a vue via une pub, cela ouvre une conversation dans la boîte de réception et un message automatique est envoyé. Seulement, je n’arrive pas à enlever ce message automatique.
    Avez-vous la solution?

    Cordialement,

    Pauline

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Pauline,

      Difficile à dire. Envoyez-moi des captures d’écran par email, à l’adresse contact@daniloduchesnes.com, pour que je puisse mieux comprendre.

      Cordialement,

      Danilo

      Reply
  24. gagneux

    Bonjour danilo,
    Merci de votre article, très utile sur la machine infernale des publicités de Facebook.
    Je me lance pas à pas dans la publicité pour mon lieu de stage, vos explications sont claires :).
    Je vais immédiatement m’en servir pour les prochaines campagnes.
    Bonne journée

    Reply
  25. Wilfried

    Bonsoir. Danilo en 2019 on peut tjrs grouper les intérêts pour les campagnes ?? Ou les séparer??

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Vous pouvez toujours les grouper, c’est encore plus vrai.

      Reply
  26. Thomas

    Hello Danilo,

    Dans un premier temps, un grand merci pour cet article qui va clairement nous aider dans les prochains mois.
    Cependant, j’ai quelques petites questions.
    Avec 3 amis, nous sommes actuellement en train de développer une application mobile et nous aimerions lancer une campagne sur Facebook au lancement de l’appli pour booster les téléchargements.
    – Serait-il plus judicieux de lancer la campagne avant le lancement pour faire connaître l’appli et pour que les gens soient au taquets ou après le lancement ?
    – Vu que c’est du téléchargement d’appli mobile, quels sont les chiffres les plus intéressants à regarder ?

    Merci beaucoup de ton aide et à bientôt !

    Thomas

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Thomas,

      Je te conseille de faire une campagne de branding avec vidéo pour faire ensuite du reciblage sur ceux qui ont vu la vidéo.

      Le coût par téléchargement d’app 🙂

      Reply
  27. Patrice

    Bonjour à toutes et à tous peut-on changer d’audience en cours de promotion de publicité Facebook. J’ai pour habitude de publier une fois par semaine et en milieu de semaine qu’est-ce que ça ferait si je changer entièrement mon audience ? Merci pour vos réponses

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Oui vous pouvez tout à fait changer d’audience en milieu de semaine 🙂

      Reply
  28. Candeias

    Bonsoir Danilo, merci pour ton excellent guide.
    J’ai lancé mes premières campagnes en ligne, je espéré avoir des bons résultats. Je suis contente

    Reply
  29. kate

    Bonjour, merci pour ton article
    j’ai une question, est ce qu’il faut mettre en pause les publicités fb pendant la nuit !!?

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Kate,

      Non Facebook les diffuse peu pendant la nuit parce que personne n’est connecté.

      Reply
  30. DAIREAUX

    Salut Danilo,

    Tout en me renseignant sur le marketing digital, de fils en aiguilles je suis tombé sur ton blog !! Et … j’ai trouvé le contenu très qualitatif, merci beaucoup pour partager ton expérience 🙂

    Ta connaissance sur le marketing digital m’impressionne, j’aurai voulu savoir si tu avais d’autres blogs à nous recommander afin de progresser dans ce domaine ?

    Merci beaucoup

    Justin

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Justin,

      Merci!

      Je te conseille celui de Neil Patel et Buffer 🙂

      Reply
  31. alex

    Bonjour,
    Pour une annonce fb que je suis en train de créer, y’a-t-il un moyen d’exclure les gens de ma liste d’Amis ?? Je ne trouve pas comment faire.
    Je trouve un peu idiot qu’ils voient mes pubs… quand je peux mettre une information gratuitement sur mon fil d’actualité pour eux.

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Alex,

      Non, vous ne pouvez pas le faire, mais vous pouvez exclure les fans de votre Page.

      Reply
      • John

        Bonjour,

        Merci pour cette article, très intéressant.

        Comment faire pour exclure les fans de la page ?

        Merci !

        Reply
        • Danilo Duchesnes

          Rendez-vous dans « Connexions » dans la partie Audience de votre ensemble de publicités et cliquez ensuite sur « Exclure les fans de la Page … »

          Reply
  32. Marine PERARD

    Bonjour,

    Je voulais ajouter une description à une offre publiée sur ma page facebook et je l’ai oubliée… Y a-t-il un moyen de modifier l’offre (ou la supprimer pour en recréer une ?)
    Car l’objectif était de booster cette offre avec une publicité mais au final je n’arrive à inclure ma petite description nulle part -_-‘
    Merci pour votre aide

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      je pense que l’on est obligé de la refaire dans ce cas.

      Reply
  33. Clémence Devulpi

    Bonjour, je débute sur le marketing digital et vos articles me sont d’une aide précieuse, merci bcp! Je dois poster dans les prochains jours un teaser vidéo sur Facebook, l’objectif est de faire un maximum de vues. Dois-je bien choisir l’objectif Videos views pour ma campagne de promotion ? Je crois qu’il faut ensuite choisir si on veut un résultat par reach (CPM) ou par video views (cost per 2 sec continuous video views).. je ne suis pas sûre de savoir quoi sélectionner ! Une reco ? 🙂

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Video views. Résultat par reach pour toucher un maximum de monde ou par video views pour que les utilisateurs regardent ta vidéo jusqu’au bout.

      Reply
  34. Mario

    Bonjour Danilo et merci pour ton article.
    Sais-tu quelle(s) application(s)/outil(s) est/sont utilisé(s) pour qu’une publicité vue réapparaisse sur ton écran, alors que tu es sur une autre page ? Merci beaucoup pour ta réponse.

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Je ne comprends pas la question, Mario. Tu peux reformuler ?

      Reply
  35. Boubacar

    Bonjour Danilo
    Je trouve ton article très pertinent et une leçon à la fois.
    Je suis Boubacar résidant en République de Guinée (Afrique), suis entrain de créer une agence de marketing sur les réseaux sociaux ici.
    Je reviendrai souvent apprendre ici.
    Tiens bon, nous sommes là les lecteurs.
    Cordialement

    Reply
  36. David

    Bonjour Avez vous un code crédit publicitaire pour Facebook ? Je veux essayer 😀

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour, je suis Danilo

Je suis le fondateur de l'agence DHS Digital et le créateur du podcast Le Rendez-vous Marketing. Sur ce blog, je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing.


Retrouvez-moi sur Instagram

À la recherche d'une agence digitale ?

LIENS UTILES

NEWSLETTER

Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

Share This