BLOG

6 erreurs de débutant en Publicité Facebook (et comment les éviter)

Facebook Ads

Il y a 1 an et demi, j’ai commencé à faire de la publicité Facebook en entreprise, alors que je n’en avais jamais fait avant.

Alors, j’ai décidé de l’apprendre par moi-même.

Je connaissais déjà quelques bons blogs sur lesquels me renseigner.

J’ai lu leurs articles.

J’ai téléchargé leurs guides.

J’ai même suivi les formations « Blueprint » de Facebook.

Mais ça n’a pas empêché de faire des erreurs (parfois très bêtes) même avec quelques mois d’expérience.

Oui, c’est ça le gros problème de la publicité Facebook : c’est très accessible.

N’importe qui peut se lancer.

Il suffit juste d’avoir une page Facebook et quelques euros à investir par jour …

En plus, vous pouvez apprendre son fonctionnement très rapidement en lisant quelques articles.

Mais ce n’est pas pour autant que vous ne ferez pas d’erreurs, souvent évitables.

J’ai listé dans cet article les erreurs qui m’ont le plus marquées.

Il y en a eu d’autres bien sûr mais celles-ci je ne les ferai plus.

Erreur #1 : Grouper les intérêts

L’un des fonctionnalités les plus puissantes dans Facebook, c’est le ciblage par intérêt.

Concrètement, vous pouvez cibler des utilisateurs Facebook selon :

  • Les intérêts qu’ils ont montré pour un sujet particulier. (par ex. si je clique régulièrement sur des articles liés au marketing digital, Facebook en déduira que je suis intéressé par le marketing digital).

Cibler les pages Facebook de mes concurrents est une des stratégies que j’aime utiliser.

C’est super utile quand vous n’avez pas encore assez de données pour créer des audiences personnalisées et des audiences similaires.

Pourquoi c’est une stratégie qui fonctionne ?

Parce qu’on en déduit que si quelqu’un aime la page d’un de nos concurrents, alors il pourrait être intéressé aussi par nos produits/services. 

Logique.

Dans mon entreprise, nous avions plusieurs concurrents donc nous ciblions toutes les pages de nos concurrents dans un seul ensemble de publicités.

C’était une grosse erreur.

Je vais vous montrer pourquoi.

Imaginez-vous.

Vous lancez une marque de prêt-à-porter. Vous vous positionnez comme une marque abordable en termes de prix. Vous proposez des vêtements chics pour les jeunes adultes.

En bon marketeur, vous avez fait vos recherches et vous avez découvert que pas mal de marques font ça aujourd’hui, et avec beaucoup de réussite.

Je pense par exemple à Zara ou Mango.

Cela veut dire qu’il y a un marché !

Pourquoi ne pas utiliser la Publicité Facebook et cibler les personnes qui aiment les pages Facebook de Zara, Mango, Bershka, etc ?

Et bien, vous pouvez.

Regardez.

Vous choisissez une page et Facebook vous trouverez même d’autres pages similaires à celles que vous avez choisi.

Facebook montrera votre publicité à toutes les personnes qui aiment au moins UNE de ces pages.

Mais c’est une erreur.

Comment pouvez-vous savoir avec certitude quel page Facebook vous rapporte les meilleurs résultats ?

Par exemple, peut-être que les fans de Zara cliqueront sur vos publicités parce qu’ils trouvent vos produits attrayants mais peut-être aussi que les fans de la page Primark ne cliqueront pas sur vos produits parce qu’ils sont trop chers à leur goût.

Vous voyez le problème ?

Vous ne pouvez pas savoir à l’avance quel intérêt va le mieux fonctionner avant de l’avoir testé, donc vous devez les tester un par un.

Je sais, c’est chiant mais c’est comme ça qu’on obtient des résultats.

Pour ça, vous devez créer plusieurs ensembles de publicité avec les mêmes critères de ciblage sauf que vous y changez l’intérêt à tester.

Voici ce que je vous conseille de faire :

1) Créez un ensemble de publicités avec tous vos critères de ciblage.

L’âge, le sexe, le lieu, etc. + intérêt cible.

2) Rendez-vous dans le Gestionnaire de publicités

Dupliquez cet ensemble de publicités autant de fois qu’il le faut.

Si vous ciblez 6 concurrents, vous aurez besoin de 6 ensemble de publicités.

3) Pour chaque ensemble, changez juste la page du concurrent.

Ex : un ensemble avec Zara, un autre avec Bershka, un autre avec Mango, etc.

4) Assignez un budget journalier. 

Ex : 5 euros par jour.

5) Laissez tourner au moins 72 heures.

Ca devrait vous donner une période de temps suffisante pour évaluer vos ensembles de publicités.

Généralement, avec un minimum de 100 clics, vous pouvez commencer à tirer des conclusions.

6) Eliminez les ensembles de publicité qui ne fonctionnent pas.

Vous n’allez pas dépenser de l’argent pour quelque chose qui ne vous rapporte pas d’argent, non ? 🙂

7) [Optionnel] Regroupez dans un même ensemble de publicités les pages qui ont le mieux fonctionné.

Par exemple, si les pages de Zara et Mango vous ont toutes deux donné de bons résultats, vous pourriez les grouper ensemble.

D’un autre côté, vous pourriez décider de les laisser séparées dans deux ensembles distincts.

Je recommande la deuxième option car cela vous permet de plus facilement savoir si vous commencez à saturer une audience ou l’autre.

[Mise à jour 2018]

Comme l’algorithme publicitaire de Facebook devient de plus en plus intelligent, je me permets de mettre à jour cet article qui a été écrit en septembre 2017.

Aujourd’hui (en 2018), il est plus intéressant d’élargir votre audience plutôt que de la réduire.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Cela veut dire que le conseil que vous venez de lire, séparer les intérêts, pourrait vous donner de moins bons résultats pour des campagnes qui demandent des audiences plus larges.

Je parle typiquement des campagnes de conversions où vous cherchez à trouver de nouveaux clients ou prospects pour votre activité.

Les campagnes de conversions sont des campagnes optimisés pour une action spécifique :

  • Prospect
  • Ajout au panier
  • Achat

Comment Facebook s’y prend pour trouver, dans votre audience, les personnes susceptibles de faire un achat ?

Grâce au pixel Facebook !

Et votre pixel a besoin d’une part d’accumuler beaucoup de données (plus vous avez d’acheteurs, plus il sera simple pour lui de trouver d’autres personnes qui ressemblent à vos acheteurs) et d’autre part d’audiences plus larges.

Cela permettra à Facebook de trouver lui-même les bonnes personnes dans votre audience cible.

Surtout, cela donne à Facebook une meilleure chance de trouver les 50 conversions nécessaires par semaine pour rendre vos campagnes rentables.

Evitez donc d’utiliser des ensembles de publicités très spécifiques, c-à-d moins de 50.000 personnes. 

Il est donc plus intéressant de grouper les intérêts d’une même catégorie dans le même ensemble de publicités.

Qu’est-ce que je veux dire par grouper les intérêts d’une même catégorie ensemble ?

Reprenons notre exemple.

Vous lancez une marque de prêt-à-porter pour les jeunes adultes.

Vous pourriez créer un ensemble de publicités qui regroupe toutes les marques de prêt-à-porter pour jeunes adultes que nous avons vu : Zara, Mango, Bershka, Forever 21, etc.

Vous pourriez également créer un second ensemble de publicités qui regroupe tous les magazines/blogs qui parlent de mode pour jeunes adultes.

Vous voyez l’idée ?

Je sais que ce que je viens de vous dire vous a peut-être embrouillé.

Retenez juste que pour faire des ventes ou trouver des prospects, élargissez votre audience en groupant plusieurs intérêts d’une même catégorie.

Si vous faites des campagnes classiques (qui n’utilisent pas le pixel) :

  • Trafic.
  • Engagement (likes, commentaires, partages, etc.).
  • Vues de vidéo.
  • Etc.

Dans ce cas précis, n’hésitez pas à séparer vos intérêts en plusieurs ensembles de publicité comme je vous l’ai montré.

En effet, Facebook a besoin de moins de données pour trouver des personnes susceptibles de cliquer sur un lien ou laisser un commentaire sur votre publicité parce que ce sont des évènements plus fréquents.

Erreur #2 : Mélanger les audiences

Cet erreur je ne l’ai pas faite moi-même mais je l’ai constaté plusieurs fois sur d’autres comptes publicitaires que j’ai analysé.

Je pense donc que ça serait intéressant d’en parler.

Facebook vous offre la possibilité de créer des audiences :

  • Audiences sauvegardées : Vous créez une audience vous-même et vous l’enregistrez. Ensuite, vous pouvez la réutiliser à tout moment pour vos publicités.
  • Audiences personnalisées : Il s’agit d’une option de ciblage publicitaire dans Facebook qui vous permet de trouver des personnes qui connaissent déjà votre entreprise/marque sur Facebook. Il peut s’agir des visiteurs de votre site web ou d’un fichier client. Apprenez-en plus dans cet article sur le reciblage Facebook.
  • Audiences similaires : Elles sont créées à partir des audiences personnalisées. Ici, vous demandez à Facebook de trouver des personnes qui ont des caractéristiques (socio-démographiques, intérêts, etc.) semblables à vos prospects/clients. Apprenez-en plus sur les audiences similaires en lisant cet article !

Tout ça c’est très bien, mais il ne faut pas les mélanger.

Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier comme on dit ????

Là c’est la même chose.

Lorsque vous créez des audiences personnalisées et des audiences similaires, ne faites pas l’erreur de les mélanger ensemble.

Ici c’est un exemple bête mais je cible à la fois les visiteurs de mon blog, les personnes qui ont lu mes articles sur la publicité Facebook et une audience similaire des visiteurs les plus actifs de mon blog.

Comme dans le point 1, je ne serai jamais en mesure de savoir laquelle de ces 3 audiences fonctionne le mieux.

Il faut les tester une par une, mais pas dans le même ensemble de publicités.

Erreur #3 : Regarder les mauvais chiffres

Quand vous faites de la publicité sur les réseaux sociaux, vous devez constamment analyser les résultats de vos publicités.

Heureusement, Facebook vous donne accès à une tonne de rapports conçus à l’avance pour vous aider à prendre les meilleures décisions.

Le problème c’est qu’il y en a trop.

On finit alors par se concentrer sur les mauvais chiffres comme la portée, le CPM (coût par mille impressions) et même le CPC (coût par clic).

Les deux derniers sont les plus connus en publicité digitale : le CPM et le CPC.

C’est les métriques que je regardais beaucoup au début (par erreur).

Je regardais sans cesse le CPC.

Malheureusement, ces métriques ne veulent parfois rien dire.

Ca ne veut pas dire qu’il ne faut jamais les analyser, mais c’est mieux d’en regarder d’autres avant.

Voici celles que je vous conseille de regarder en priorité :

Le coût par action : Il dépend de l’objectif votre campagne.

Si vous faites des campagnes de conversion (pour vendre ou générer des prospects) alors on parlera de coût par conversion (= achat ou lead).

Si vous faites des campagnes d’engagement (mentions j’aime, commentaires, partages), on parlera de coût par engagement.

Si vous faites une campagne de trafic sur le site web, dans ce cas il faudra regarder le coût par clic (CPC) puisque vous envoyez des gens sur une page web.

Le CTR (taux de clic) : c’est le nombre de clics divisé par le nombre d’impressions.

Il est un indicateur de la qualité de votre annonce.

Si les gens cliquent dessus, vous pouvez être sûr d’une chose : vous avez réussi votre ciblage ou votre annonce est très bien réussie ! En-dessous de 1%, c’est un signe que votre annonce ne résonne pas bien avec votre audience.

Le score de pertinence : cette métrique évalue à quel point votre publicité est pertinente pour votre audience cible.

Le score de pertinence est compris entre 1 et 10. Plus vous êtes proche de 10, au mieux.

S’il est trop bas, cela veut dire que votre publicité n’est pas pertinente. Il peut s’agir de la publicité en elle-même ou de l’audience cible.

La fréquence : elle indique en moyenne combien de fois vos publicités sont vues par votre audience.

Si vous êtes au-dessus de 3 ou 4, cela veut dire que les gens voient vos publicités trop souvent et n’y prêtent plus attention. C’est pour ça que vous devez constamment tester de nouvelles images et accroches.

Par exemple, si vous avez un CTR de 2% et bon score de pertinence (i.e. 7) mais que votre coût par action est anormalement haut, alors il est possible que le problème vienne de la landing page elle-même (manque de continuité avec votre publicité, proposition de valeur pas claire, trop d’options, la page est trop lente à charger, etc.).

Si vous voulez connaitre les liens entre ces différentes métriques, j’en parle avec un peu plus de détail dans cet article (point 2).

GRATUIT : LE GUIDE DE LA PUBLICITÉ FACEBOOK

Un tutoriel visuel pour apprendre à créer des campagnes de publicité Facebook rentables en 2018.

Erreur #4 : Fatiguer mon audience

Quand je travaillais à temps plein, je gérais des campagnes aussi bien sur Facebook que sur Google Adwords.

J’ai constaté rapidement une chose.

Sur Facebook, il faut constamment surveiller ses publicités.

Google Adwords, c’est beaucoup plus compliqué à mettre en place que Facebook mais une fois que vous avez trouvé l’annonce qui fonctionne, vous pouvez la garder pendant des mois.

J’exagère peut-être un peu mais la psychologie entre Facebook Ads et Google Adwords est très différente.

Sur Google, vous avez un comportement très différent.

Vous faites une recherche parce que vous avez un besoin ou une interrogation.

Par exemple, j’aimerais acheter une nouvelle paire d’Adidas.

Je fais une recherche sur Google et voici ce que je trouve en premier : une annonce de Zalando.

Si cette publicité fonctionne bien (bon CTR, bon taux de conversion), Zalando pourrait laisser tourner cette publicité plusieurs mois, il n’y aurait pas de problèmes.

Il y aura chaque jour de nouvelles personnes qui feront la même recherche que moi.

Pour vous aider à mieux comprendre, quand vous faites une recherche sur Google, vous êtes plus loin dans le processus d’achat (qu’on appelle la Buyer’s journey en inbound marketing).

Vous êtes soit dans une phase d’évaluation (c’est-à-dire que vous comparez différents modèles ou alternatives avant de prendre une décision d’achat) ou vous êtes dans une phase de conversion (vous savez ce que vous voulez, vous êtes prêt à passer de prospect à acheteur).

Sur Facebook, c’est différent.

Je le dis souvent dans mes articles, Facebook n’est pas un marché.

C’est un réseau social où on se connecte avec notre famille et nos amis.

On s’abonne également aux pages des entreprises que nous aimons, des clubs football que nous supportons, des personnalités que nous admirons, etc.

Nous n’allons pas sur Facebook pour acheter.

Quand vous voyez une publicité sur Facebook, vous ne l’avez pas demandé.

Vous n’avez fait aucune recherche.

La publicité arrive parce que vous faites partie d’une audience ciblée par un annonceur.

Cela cause un problème.

A force de voir trop souvent la même publicité, on finit par s’agacer. On finit par ignorer la publicité voire même la cacher ou la signaler …

Comment éviter ce désastre ?

C’est simple, vous devez :

  • Constamment trouver de nouvelles audiences. C’est un travail fastidieux. En fait c’était ce qui me prenait le plus de temps au travail.
  • Revoir vos publicités. Trouver de nouvelles images, titres, accroches voire même revoir votre offre !

Prenez cet exemple de Marie Forleo, c’est une publicité qui fait la promotion d’un de ses cours en ligne (Start the Right Business).

Regardez la publicité que j’ai vu passé une première fois dans mon fil d’actualités.

PS : la publicité est excellemment bien faite. L’image attire l’oeil, la citation qu’elle contient est émotionnellement forte. Et que dire du titre : « Start Your Dream Business NowRisk Free » . Ce sont des mots forts qui y sont employés.

Voici la deuxième publicité que j’ai vu passé dans mon fil d’actualités.

Au premier coup d’oeil, on ne pourrait même pas penser qu’il s’agit de la même personne et pourtant si !

Marie Forleo est bien de retour dans mon fil d’actualités.

Le titre et la description sont presque identiques.

Par contre, l’image et l’accroche (texte au-dessus de l’image) sont différentes.

Dans le premier exemple, c’est Marie Forleo en personne qui vous explique à quel point son programme est génial et peut vous aider.

Dans le second exemple, c’est Karen, une cliente satisfaite, qui parle de sa réussite grâce au programme « Start the right Business ». Quelle meilleure voie que celle d’une cliente satisfaite et heureuse pour promouvoir votre produit ?

On dit souvent qu’il faut utiliser des témoignages dans nos landing pages, mais les publicités elles-mêmes sont d’excellents moyens pour inclure des témoignages clients !

En bref, pour éviter de fatiguer votre audience :

  • Testez au moins 3 images/vidéos.
  • Testez plusieurs accroches et titres (texte en gras juste en-dessous de l’image).

Retenez: La publicité Facebook, c’est un gros travail. Il faut sans cesse trouver de nouvelles idées pour vos audiences et vos publicités. Vous ne pouvez pas créer une publicité et la laisser tourner 3 semaines sans rien faire.

Erreur #5 : Parler comme un annonceur

Depuis l’avènement de la publicité Facebook, des centaines de milliers de mini-annonceurs sont nés.

C’est vrai quand on y pense.

Quand on est annonceur, on finit aussi par s’exprimer comme tel.

On se met à utiliser des termes comme « promo », « offert », « gratuit », « maintenant », etc.

A force de passer du temps sur mes publicités, j’ai remarqué que j’avais tendance à utiliser à outrance ces termes.

Mes publicités étaient froides et pas du tout amicales !

Heureusement, nous avions une offre en béton mais je trouvais la publicité bien trop promotionnelle.

J’avais oublié l’essentiel : Facebook est un réseau social, pas un centre commercial.

On y est avant tout pour discuter, se divertir et suivre ce que font nos amis.

J’ai rendu mes annonces plus amicales (avec des emojis et des questions). Pour certaines audiences, je me rappelle que le taux de clic avait doublé.

Je vais aller droit au but.

Si vos publicités ressemblent trop à des publicités, si les gens ont l’impression que vous leur demandez quelque chose, il y a des chances que vous n’obtiendrez pas les meilleurs résultats avec vos publicités.

Soyez humain. Amical. Familier.

Mais n’ayez pas l’air d’un annonceur.

Regardez à nouveau la publicité de Marie Forleo.

J’ai souligné les éléments importants.

En lisant le texte et en regardant l’image, j’ai l’impression que c’est une amie qui me parle et qui me donne la solution (càd son programme) à tous mes problèmes :

  • Elle s’adresse directement à moi en me posant cette question pleine de sens (« est-ce que j’ai trop d’idées mais aucun concept pour générer de l’argent à partir d’elles ? »).
  • « Start the right business » peut m’aider à résoudre ce problème
  • Elle apparait souriante et heureuse sur l’image.
  • Elle joue sur mes émotions en incluant une citation dans l’image (« arrêtez de laisser la peur et la confusion vous empêcher de réaliser vos rêves »).

Commencer une publicité avec une question est un excellent moyen de placer les personnes dans le scénario émotionnel que vous créez avec votre pub.

Ces questions créent souvent de la peur et du désir simultanément (relisez à nouveau la question que pose Marie Forleo dans sa pub).

Buffer a d’ailleurs conduit une analyse sur l’impact des émotions dans la performance des publicités.

Voici ce qu’ils ont en conclu :

Les campagnes de publicité avec du contenu purement émotionnel performent deux fois mieux que celles avec du contenu purement rationnel parce que les gens utilisent des émotions quand ils achètent des produits et des services.

Au final, la publicité que je viens d’analyser reste une publicité : elle vend toujours un programme.

Cependant, cette annonce contient la dose d’émotion et de sympathie qu’il manque à certaines publicités.

C’était un très bon exemple et Marie Forleo est connue pour être une experte en marketing.

Cela s’est vu sur cette publicité.

Lorsque vous créez vos publicités, faites comme-ci vous vous adressiez un ami. Vous pourriez par exemple :

Erreur #6 : Oublier les exclusions

Cette erreur, je l’ai faite des dizaines de fois.

Lorsque vous faites des publicités de type conversion (pour vendre ou générer des leads), pensez toujours à exclure les personnes qui ont déjà effectué l’action désirée.

Reprenons l’exemple de tout à l’heure.

Marie Forleo me cible avec son programme « Start the Right Business ».

Si je décide de l’acheter, je ne devrais normalement plus revoir la publicité après.

Voici comment faire en pratique.

Créez votre audience comme vous le faites d’habitude et dans la partie « Audiences personnalisées », excluez une audience reprenant vos acheteurs ou vos inscrits.

Celle-ci se mettra à jour automatiquement, au fur et à mesure que des gens achèteront vos produits ou s’inscriront à votre liste.

Voici un exemple pour une publicité où je propose mon guide sur la publicité Facebook.

L’audience « Leads guide facebook » est une audience personnalisée qui reprend toutes les personnes qui ont visité ma page de bienvenue (pour confirmer qu’elles vont recevoir le guide par email).

Au préalable, je dois la construire.

Il y a plusieurs façons de faire mais voici la méthode la plus simple :

Pour créer de telles audiences, vous aurez besoin d’installer le pixel Facebook.

Pour la petite anecdote, il y a un mois, je suis tombé sur une publicité Facebook d’un auto-proclamé « expert de la publicité Facebook ».

Son offre : un guide PDF.

Je l’ai téléchargé.

J’ai lu le guide.

Et puis … J’ai revu sa publicité le lendemain dans mon fil d’actualités !

Visiblement, l’expert n’a pas exclu les personnes qui ont téléchargé son offre puisque je vois encore ces publicités tous les jours dans mon fil d’actualités depuis plus d’un mois !!!

L’expert dépense son argent inutilement depuis un mois pour des personnes qui sont déjà inscrites !

Je lui laisse le bénéfice du doute car j’ai fait cette erreur plusieurs fois aussi et je sais qu’elle est commune… mais bon ça fait un mois quand même.

Parfois, il faut faire des ajustements ????

Ne faites pas cette erreur.

Téléchargez le guide de la publicité Facebook pour apprendre à créer des campagnes de publicité Facebook rentables en 2018 (même si vous débutez). 

Conclusion

Je n’ai évidemment pas citées toutes les erreurs qu’on peut faire avec la publicité Facebook.

Il y en a même d’autres auxquels j’ai pensé en écrivant cet article comme :

  • Ecrire des textes trop longs.
  • Oublier d’inclure un appel à l’action dans le texte de ma publicité.
  • Augmenter le budget de sa publicité trop vite (le mieux est d’augmenter le budget graduellement).

On peut facilement faire ces erreurs sur Facebook.

Certaines sont moins évidentes que d’autres.

Je pense notamment à la dernière erreur que j’ai cité : oublier d’exclure les acheteurs/leads.

J’ai appris de ces erreurs à la dure.

Je pense vraiment que si vous mettez en application les conseils de cet article, vous devriez pouvoir diminuer le coût de vos publicités Facebook.

Avez-vous fait d’autres erreurs dans vos publicités Facebook que celles citées dans cet article ?

GRATUIT : LE GUIDE DE LA PUBLICITÉ FACEBOOK

Un tutoriel visuel pour apprendre à créer des campagnes de publicité Facebook rentables en 2018.

Ecrit par

Ecrit par

Danilo Duchesnes

Danilo aide les entrepreneurs et marketeurs à raconter l’histoire de leur entreprise sur Facebook, gagner en visibilité et trouver de nouveaux clients grâce à la publicité Facebook. En ce moment, Danilo est sûrement en train de chercher de nouvelles publicités à vous montrer dans ses articles. 

26 Commentaires

  1. Alex

    Hey Danilo,
    Bel article.
    La pub FB… l’Eldorado (même si ca se muscle de plus en plus), et la jungle !
    Tellement de variantes à prendre en compte !
    Une vérité pour un produit / type de clients ne sera pas la même pour un autre marketeur / segment.
    Une seule chose à faire, tester, tester et tester ! Et être prêt à batailler, car l’optimisation des campagnes se fait à ce prix là.
    Merci pour l’article !

  2. Bastos

    Superbe article, ça fait plaisir de voir qqch de complet avec du vrai contenu. Ça devient rare.
    Merci !
    Quand tu dis de mettre 5€/j, tu veux dire sur l’ensemble des pubs ou sur chacune ?

    • Danilo Duchesnes

      Merci beaucoup ! Oui c’est comme ça que je me différencie.

      Sur l’ensemble de tes pubs. SI tu testes plusieurs publicités, c’est mieux de laisser tourner quelques jours pour avoir plus de données. Au-dessus de 50 clics, tu peux déjà tirer quelques conclusions sur la performance de tes pubs 🙂

  3. Did

    bonjour,
    merci pour cet article très utile,
    je me lance dans le dur apprentissage de FBads pour l’entreprise pour laquelle je travaille.
    je dois mettre en place des campagnes dont le but = faire venir les gens en point de vente, or ma société ne possède que 2 boutiques situées à moins d’1km dans la même ville et un petit budget qui limite la segmentation possible.
    Il semble que les pages lieu ne soient pas adaptées si les magasins sont trop proches, vous avez un retour à ce sujet ? Je crains de créer des pages lieux, car ce que cela implique pour la gestion de ces pages n’est pas clair (pas assez de temps pour gérer 2 pages, les pages lieux ne serviraient qu’à gérer les publicités géoloc)

    Je pensais à utiliser la fonctionnalité basique depuis la page : bouton « promouvoir » + « Faire la promotion de votre entreprise au niveau local », et segmenter en autant d’audiences, cependant, ma page principale (je n’ai pas encore de page lieu) ne comporte qu’1 seule adresse… De plus, on est très limité en caractères (25 pour le titre et 95 pour le texte).

    Autre solution, gérer les publicités depuis le business manager et segmenter en audiences géoloc. Là, j’ai plus de liberté dans les textes, mais les objectifs à ma disposition sont, au mieux, générer du trafic ou « notoriété de la marque » (pour laquelle l’AB test n’est pas dispo)

    Bref, un véritable casse-tête alors que ma direction souhaite rapidement des « résultats »…

    Quelles sont vos expériences ?

    • Danilo Duchesnes

      Bonjour,

      Faites 2 ensembles de publicité. Un premier ensemble qui cible l’adresse 1 + un rayon et un autre qui cible l’adresse 2 + un rayon.

      Pour les caractères disponibles, cela dépend de votre type de publicité. Normalement, pour les publicités de génération de trafic ou notoriété de marque, je n’ai pas le souvenir qu’il y a une limite de caractères.

      Si vous le souhaitez, on peut communiquer par mail : contact@daniloduchesnes.com

      Bonne journée,

      Danilo

  4. Fabien

    Bravo Danilo,
    J’en suis au début avec Facebook, cela ne permet de commencer
    Merci et bonne continuation 🙂

  5. Jessica

    Super, j’ai eu de vraies infos que je vais mettre à contribution dés maintenant ! J’avoue, certains « experts » m’ont déjà donné l’impression d’en savoir bien moins que moi sur FB ads… En mode culture confiture. Ils m’ont fait perdre du temps.
    Pour faire des tests FB me propose un budget de 800 euros sur 4 jours ! Ils se sont trompés ? Se sont mis à fumer des joints ? Je vais vite faire faillite si je fais ainsi ( mes ventes ne sont pas illimités puisque je propose de la balade en mer à la voile en Martinique .. )
    En tout cas, encore merci !

  6. sebastien

    Bonjour,

    merci pour ces conseils bien pratiques. Au niveau du reporting, as-tu des outils que tu conseilles? Je trouves l’interface de reports assez complexe, surtout si il s’agit de la partager avec un client ou au seing de son entreprise…

    • Danilo Duchesnes

      Salut Sébastien,

      Pour le reporting, j’ai aime utiliser des rapports personnalisés dans Facebook ou même importer les données dans un fichier excel 🙂

  7. Bruny Kévin

    Je débute dans le milieu et mon dieu je dois dire que c’est pas mal, j’aime beaucoup, merci pour toute ces infos, elles vont énormément me servir. THANKS ! Bon après en vrai, je sais pas si pour mon activité de vendeur graphiste ça marche ou pas, mais j’ai confiance, aller GO !

    (Mieux que dans les formations payantes d’ailleurs ^^)

  8. Christophe

    Top ton blog, je cherchais un site qui traitait de la pub fb pour comprendre et analyser les métriques en profondeur et je suis tomber sur ton blog.
    Je vais suivre ça d’un peu plus près !

    Ps : Je faisait la même erreur jusqu’à ce matin même ou je me rendais compte que je reciblait tous mes clients sans faire d’exclusion… On apprend de ses erreurs !

    Bonne continuation pour ton blog 🙂

  9. Nicolas Catillon

    Bonjour Danilo,

    Je ne suis pas d’accord avec toi concernant la mise à jour 2018 pour l’erreur n°1 ^^

    Pour moi la grande force des Facebook Ads réside encore dans un ciblage très précis au niveau de l’ensemble de publicité. Ensuite l’idée c’est de créer 5 ou 6 pubs différentes dans cet ensemble, puis d’éliminer les moins pertinentes pour remonter les plus performantes, en A/B testing constant.

    Ça permet de conserver une audience réduite (et donc très intéressée par le contenu si on a bien fait son ciblage) tout en optimisant son CTR et son retour sur investissement. L’indice de pertinence est tout aussi soigné et on est sur de rentrer sur une audience moins concurrentielle (car plus précise) et donc de payer moins cher sa place.

    Article très complet cependant, au plaisir !

    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Nicolas,

      En fait, tu as vraiment le choix.

      Parfois, si tu choisis un seul intérêt, ton ensemble est parfois trop petit en taille. L’algorithme publicitaire de Facebook a besoin de bcp de données pour pouvoir bien optimiser tes publicités.

      C’est la raison qui me pousse à conseiller de cibler plus large pour de la conversion .

      Voilà tout !

      Je suis en partie d’accord avec ton second point malgré tout.

      A bientôt,

      Danilo

  10. Anne Kiv

    Bonjour Danilo,

    Je n’ai pas compris la première erreur avec la mise à jour 2018. Si je veux créer une campagne publicitaire pour une marque de vêtements et que les gens les achète, je dois séparer les intérêts ou pas ?
    Merci 🙂

  11. kevin

    Bonjour,

    je viens de voir ton blog, c’est vraiment intéressant, j’ai appris beaucoup de choses. J’ai une question, si je souhaite faire connaitre mon site internet (concept de voyage innovant), à des futurs clients, je dois passer par une notoriété, et utiliser une audience similaire à partir de mes concurrents et en choisissant des centres d’intérêts en adéquation avec mon activité ?(le tourisme)

    Merci 🙂

    • Danilo Duchesnes

      Salut kevin,

      Oui je te conseille de créer une vidéo et la promouvoir sur une audience large basée sur les centres d’intérêts.

      Créez ensuite une audience similaire des personnes qui ont vu la vidéo et fait la promo de ton site Internet.

      Bonne soirée!

      Danilo

  12. Sylvain

    Bonjour Danilo au top ton blog !

    J’apprends beaucoup grâce à toi et je t’en remercie sincèrement !
    Si tu vois mon message, étant débutant je suis perdu sur la création de pub Facebook.

    J’essaye de vendre un logiciel de création d’image d’annonce Facebook et je bloque vraiment sur l’audience ! je ne comprends pas si je dois grouper les intérêts ou pas .

    Merci d’avance et passe une excellente journée

Soumettre un commentaire

Bonjour je suis Danilo

Bienvenue sur le blog ! C'est ici que je partage chaque semaine des stratégies marketing expliquées simplement et que vous pouvez appliquer dans votre métier. 

Besoin d'aide avec votre marketing ?

J'aide les entrepreneurs et marketeurs à gagner en visibilité et trouver de nouveaux clients grâce à la publicité Facebook. Est-ce que je peux vous aider aussi ?

NEWSLETTER

Recevez 10 ressources pour apprendre le marketing digital.

Share This