BLOG

Comment créer votre propre podcast (sans compétence technique) ? Mon retour d’expérience

Content Marketing

Le 6 juillet 2020, j’ai réalisé un doux rêve : lancer et produire ma propre émission. Je vous parle du Rendez-vous Marketing, mon nouveau podcast sur le marketing 😉

Et je ne vous mens pas en vous disant que c’était « un rêve ».

Ce sont les podcasts qui m’ont plongé dans le bain du marketing digital et de la publicité Facebook. Avant même de lancer mon blog il y a 3 ans, je me formais au marketing digital en écoutant les podcasts d’Amy Porterfield, Neil Patel et consorts.

Lorsque j’ai lancé mon propre blog, je me suis dit que ça serait génial de réutiliser chaque article que j’écrivais pour en faire un épisode de podcast, un peu comme mes mentors de l’époque.

Finalement, je ne l’ai jamais fait … pas parce que je n’avais pas le temps, mais parce que je n’avais absolument AUCUNE compétence technique pour faire du montage.

Cette idée de lancer mon propre podcast est restée dans un coin de ma tête au fur et à mesure que mon blog se faisait connaître.

En 2019, j’ai de nouveau pensé à me lancer dans la vidéo ou l’audio. Mais, là encore, je me sentais bloqué par mon manque de compétences techniques 🙁

C’est peut-être votre cas aussi.

En 2020, j’ai pris la décision de lancer mon podcast coûte que coûte, même si je n’ai pas suffisamment de compétences techniques pour faire un montage professionnel. Je finirai par trouver quelqu’un pour m’aider à produire le podcast !

Je ne pouvais pas passer devant cette opportunité marketing qui me faisait de l’oeil.

La dernière fois que j’ai regardé la statistique, j’ai lu qu’il y avait plus de 700.000 émissions de podcast dans le monde selon Chartable.

Cela semble énorme, mais ça ne l’est pas du tout si vous comparez ce chiffre au nombre de blogs qui existent ! Selon Neil Patel, il y a plus d’un milliard de blogs (comme celui-ci) sur le web …

Pour en revenir à mon podcast, j’ai accéléré sur ce projet au deuxième trimestre de cette année 2020 (j’ai procrastiné tout le premier trimestre).

En travaillant sur ce projet de podcast et en faisant mes recherches, je me suis rendu compte que créer un podcast ne consistait pas seulement à donner un nom au podcast, trouver quelques invités, faire le montage des épisodes et tout mettre en ligne !

La réflexion est bien plus complexe.

C’est pourquoi je vous écris cet article aujourd’hui pour vous partager mon retour d’expérience honnête (et pratique) sur la création de podcasts. Je compte tout vous expliquer, sans trop rentrer dans les détails, comme je le fais lorsque j’écris un guide.

Vous découvrirez l’envers du décor, mes réflexions, mon organisation et tous les outils que j’ai utilisés. Je vous dirai même combien d’écoutes le podcast a obtenues pour sa première semaine de lancement et jusqu’à aujourd’hui 😉

Vous saurez tout parce que je veux vous aider à créer aussi votre propre podcast, même si vous n’avez aucune compétence technique.

Allons-y !

Commencer par établir un plan d’action

Dans l’introduction de cet article, je vous ai dit que j’allais me faire aider pour produire le podcast.

Je vous disais aussi que créer un podcast ne consistait pas seulement à donner un nom au podcast, trouver quelques invités, faire le montage des épisodes et tout mettre en ligne !

Je me suis rendu compte de ça lorsque j’ai démarré le projet.

J’étais devant une belle page blanche. 

Par où vais-je commencer ?

Après avoir fait mes recherches, j’ai préparé une note avec toutes les étapes nécessaires à la création du podcast.

La première étape ne consiste pas à trouver le nom du podcast, mais plutôt à définir sa mission et son angle d’approche unique (nous y reviendrons dans le prochain point de cet article).

C’est seulement après avoir défini la mission du podcast que vous pourrez lui donner un nom et rédiger une belle description qui décrit au mieux votre vision.

Par la suite, j’ai réfléchi à tout ce dont nous aurions besoin avant d’enregistrer le premier épisode :

  • Une identité visuelle pour le podcast
  • Un modèle d’introduction et d’outro (conclusion) pour chaque épisode
  • Des jingles d’introduction et d’outro

Si j’avais dû faire ça tout seul, je n’aurais jamais pu créer le podcast. J’ai donc délégué toute la partie visuelle à ma graphiste et la partie technique à un monteur professionnel.

Par la suite, je me suis penché sur toute la « procédure » que j’allais minutieusement suivre pour accueillir une nouvelle personne sur le podcast.

Concrètement, il a fallu que je réfléchisse à un email de prise de contact, un processus de recherche, un appel préparatoire, définir un thème, etc etc.

Je vous explique tout dans la 3e partie de cet article.

Dans mon plan, j’ai aussi réfléchi à tout le matériel et les outils dont j’aurai besoin pour enregistrer le podcast, faire le montage et l’héberger en ligne. Vous avez de la chance, je vous explique tout dans la 4e partie de cet article.

Une fois que tout ça était clair et en cours de réalisation, j’ai contacté une dizaine de personnes que je voulais inviter pour enregistrer un épisode de podcast avec moi.

Mon objectif était d’enregistrer 4 conversations avant même de sortir le 1er épisode du podcast !

Je voulais absolument éviter d’être de me retrouver dans le rythme « je sors un épisode et j’enregistre le prochain qui doit sortir dans 10 jours ». Cette approche peut fonctionner quand on produit son contenu seul, mais cela me semblait plus compliqué de s’organiser de cette façon en équipe.

La dernière pièce de puzzle que je ne voulais pas négliger avant de sortir le premier épisode du Rendez-vous Marketing, ce sont les notes de l’épisode. Mon idée de départ était de faire un mini article de blog pour résumer l’épisode.

Après avoir observé ce qui se fait sur le web, j’ai remarqué que les shownotes étaient plutôt écrites dans le but de faire le teasing de l’épisode et un peu de promotion.

C’est donc ce que j’ai fait. Cela ne sert à rien de réinventer la roue surtout lorsque l’on se lance dans un projet nouveau pour soi 😉

Trouver une idée de podcast (et un angle d’approche unique)

Avant de lancer le podcast, j’ai demandé conseil à des personnes qui ont elles-mêmes créé un podcast.

L’une d’entre-elles, Alexis Minchella (créateur du podcast Tribu Indé), m’a donné un super conseil.

Au téléphone, je lui expliquais que je voulais lancer un podcast sur le marketing et interviewer des entrepreneurs.

C’était mon idée de départ.

Dans les faits, ce n’était pas une mauvaise idée et pour moi, c’était le but. Inviter des personnes que j’admire et je respecte, leur poser mes questions, apprendre des choses et enregistrer la conversation !

Comme vous vous en doutez, Alexis m’a répondu que c’était beaucoup trop vague comme idée.

Tous les podcasts qui ont du succès ont un format et un angle d’approche unique. 

C’est ce qu’il m’a dit.

Un podcast est (aussi) un outil de promotion et il faut qu’il ait un but (pour vous) et un sens (pour vos auditeurs).

Concrètement, pourquoi quelqu’un irait écouter votre podcast et pas celui du voisin qui compte déjà 50 épisodes ?

Parlons-en.

Le format 

Avant toute chose, parlons du format de votre podcast :

  • Le type d’épisode (interview, conversation en solo, série de conseils et astuces, actualités, FAQ, etc.)
  • La durée
  • La structure de l’épisode
  • La fréquence de publication (une fois par semaine, une fois toutes les 2 semaines, tous les jours, etc.)

Je savais que je voulais réaliser des interviews et adopter ce format pour mon podcast, alors j’ai simplement observé ce qui se fait de mieux à la fois dans ce que j’écoute et ce que fait la concurrence.

J’ai tendance à écouter de nombreuses interviews en podcast.

Parfois, ces interviews sont très longues et sont plutôt assimilées à des conversations. C’est le cas des interviews du podcast de Tribu Indé dans lequel j’ai participé en tant qu’invité 😉

Il y a aussi les interviews très cadrées et préparées. Le meilleur exemple que j’ai en tête, c’est le podcast de John Lee Dumas (Entrepreneurs on Fire).

Chaque épisode est une véritable Masterclass préparée et bien expliquée, sans être trop longue (25 à 45 minutes). En plus, John résume régulièrement les réponses de ses invités pour que chaque auditeur puisse retenir les apprentissages et les implémenter dans leur propre business.

Bref, vous l’avez compris. Avant de créer votre propre podcast, réfléchissez bien à son format.

Pour Le Rendez-vous Marketing, j’ai choisi de commencer par les interviews et d’en publier une toutes les 2 semaines (pour que je puisse continuer à publier sur ce blog !).

L’angle d’approche unique

Vous avez défini votre format ?

Super, maintenant comment allez-vous rendre vos épisodes de podcast uniques en leur genre ?

Si je reprends un de mes podcasts favoris (Marketing School), le simple fait que Neil et Eric publient un (court) épisode par jour, tous les jours de l’année (sans exception), fait que j’écoute encore le podcast aujourd’hui.

Si vous écoutez leur épisode, vous vous rendrez compte que ce sont simplement des retours d’expérience packagés comme une série d’astuces et de conseils directement applicables pour vous aider à devenir un meilleur marketeur.

Voilà ce qui rend ce podcast unique et me pousse à l’écouter encore aujourd’hui.

Le podcast Tribu Indé est unique à la fois pour son format (conversations très authentiques et peu scriptées) et les thématiques autour du freelancing.

Si vous écoutez le podcast de Tribu Indé, c’est parce que vous cherchez à trouver de l’inspiration dans le parcours de freelances qui ont réussi à gagner leur vie en tant qu’indépendants et ont osé se lancer.

Vous y allez aussi pour comprendre les stratégies qu’ils ont appliquées pour se développer et découvrir comment ils s’organisent.

Réfléchissez aux raisons qui pousseraient votre audience à écouter votre podcast.

Je vous donne un dernier exemple avant de passer à la suite : le podcast Online Marketing Made Easy produit par Amy Porterfield.

J’écoute ce podcast depuis des années.

Et ce n’est pas un « juste » un podcast sur le webmarketing. C’est un podcast qui tourne autour d’un thème central : développer une audience sur Internet et gagner sa vie en tant que créateur de contenu.

C’est pourquoi le podcast couvre de nombreuses thématiques comme la création d’une liste email, les publicités Facebook, les webinaires, la création d’un cours en ligne, etc.

En plus, Amy Porterfield vous apprend tout ça au travers d’épisodes préparés comme des guides étape par étape ou des interviews d’experts.

Même si Amy mélange plusieurs formats dans un même podcast, cela n’enlève rien à la qualité des épisodes et j’ai toujours envie d’écouter ce podcast aujourd’hui parce que je sais que je vais apprendre de nouvelles astuces pour développer mon audience et vendre mes formations en ligne.

Pour Le Rendez-vous Marketing, j’ai réfléchi à tout ça.

Je veux à la fois que les personnes écoutent le podcast pour devenir de meilleurs marketeurs, mais je veux aussi qu’ils soient inspirés par le parcours (et les réussites) des personnes que j’interviewe pour le podcast.

Voilà pourquoi je prends soin de cadrer précisément la thématique de chaque épisode et de mieux connaître la personne avant de faire l’interview.

La mission

Quelle est la mission de votre podcast ? Pourquoi votre audience irait l’écouter ?

J’en ai finalement un peu parlé dans le point précédent.

Le simple fait d’avoir un angle d’approche unique va déjà vous permettre de vous différencier de la masse, mais c’est encore plus important de réfléchir à la mission de votre podcast.

Ma mission à travers Le Rendez-vous Marketing est de vous transmettre les clés pour développer votre entreprise grâce au marketing digital et reproduire les réussites de mes invités.

Je sais déjà que cette mission va évoluer au fur et à mesure du temps, tout comme le format du podcast, mais l’idée de départ restera la même : faire de vous un meilleur marketeur et vous aider à trouver des clients en ligne. 

Voici quelques exemples de missions :

  • Le podcast Le Gratin : « Devenir la meilleure version de vous-même »
  • Le podcast Tribu Indé : « Aider les freelances à progresser dans leur activité, signer plus de clients, augmenter leurs tarifs et s’épanouir en tant qu’indépendant »
  • Le podcast No Pay No Play : « Le podcast qui résume vite et bien tout ce que vous devez savoir si vous utilisez la publicité Facebook pour développer votre business »
  • Le podcast Marketing School : « 10 minutes de conseils pratiques en marketing chaque jour de l’année »

C’est à la fois court et inspirant !

Réfléchissez à la mission de votre podcast avant d’enregistrer votre premier épisode et n’oubliez pas de la rappeler à chaque début d’épisode !

La cible

C’est peut-être ce qui m’a le plus posé de problèmes avant de créer mon podcast.

Aujourd’hui, mon blog touche principalement 3 personas différents :

  • Entrepreneurs
  • Freelances et agences
  • Responsables marketing au sein d’une PME

Les responsables marketing me contactent pour développer la croissance de leur entreprise avec la publicité Facebook ou parlent de moi aux dirigeants de leur entreprise.

Les freelances et agences me contactent pour se former à la publicité Facebook.

Les entrepreneurs (starters) me contactent le plus souvent pour du conseil, de la formation ou même pour déléguer leurs campagnes qu’ils pilotent eux-mêmes.

Avec le podcast, j’ai eu beaucoup de mal à définir un seul persona (comme on me l’a conseillé) et un seul thème (ex. : le freelancing, la publicité Facebook, etc.).

Alors, qu’est-ce que j’ai fait ? 

J’ai gardé mon idée de départ (comme pour le blog).

Mon persona est un marketeur.

Qu’il soit entrepreneur, consultant, freelance ou responsable marketing, il cherche à faire connaître son entreprise et augmenter ses ventes. Pour ça, il doit faire du marketing en ligne.

Justement, je connais des personnes qui peuvent lui enseigner un tas de choses sur la publicité digitale, la vidéo, le marketing de contenu, les médias sociaux, etc.

C’est le choix que j’ai fait.

Je sais que j’aurais beaucoup de mal à développer une communauté autour du podcast parce que ma cible et le thème de mon podcast restent génériques, mais ça n’a pas vraiment empêché de développer mon blog qui est lu par plus de 100.000 personnes par mois !

En bref, si vous devez faire un choix, choisissez de vous adresser à un persona bien précis (ex. : freelances, femmes entrepreneures, responsables e-commerce, experts, etc.).

Si vous n’y arrivez pas, choisissez une thématique alignée avec un objectif spécifique partagé par plusieurs personas (ex. : développer son acquisition de clients en ligne, devenir la meilleure version de soi-même, développer son réseau, etc.).

Votre objectif avec le podcast

Last but not least, quel est votre objectif avec le podcast ?

Est-ce que vous faites juste ça pour le plaisir ?

Voulez-vous plutôt développer votre marque et vous faire connaître ?

Voulez-vous vous positionner comme l’expert d’un sujet ?

C’est par exemple ce que fait Joseph Donyo avec son podcast No Pay No Play.

Clairement, Joseph veut asseoir son expertise sur le sujet de la publicité Facebook. Son podcast est une véritable encyclopédie de la publicité Facebook !

Si ce n’est pas pour la notoriété ou pour montrer votre expertise, est-ce que votre podcast peut devenir un levier pour trouver des clients et augmenter vos revenus ?

De nombreux podcasters génèrent des revenus grâce à leur podcast de manière directe ou indirecte …

Quel que soit votre objectif, notez-le parce que c’est ce qui va vous motiver à lancer votre podcast et enregistrer vos premiers épisodes.

En toute transparence, voici les objectifs que je me suis fixés avec Le Rendez-vous Marketing.

Ils ne sont pas chiffrés. Ils n’ont pas de date. En bref, ils ne sont pas SMART 😉

Mais, je sais pourquoi je fais ce podcast.

Avant toute chose, je veux étendre mon réseau et rencontrer de nouvelles personnes que je pourrai difficilement aborder si je n’ai pas une bonne raison de leur demander une heure de leur temps.

C’est un plaisir pour moi d’aller à la rencontrer d’entrepreneurs et personnes qui ont du succès.

Je veux aussi développer ma notoriété en tant qu’expert du digital et travailler mon personal branding.

Jusqu’ici, j’ai fait très peu de contenus vidéo et audio.

La plupart du temps, j’écris. Parfois, cela me limite un peu. Maintenant, j’ai besoin que les gens m’entendent, découvrent ma personnalité et ma façon de m’exprimer 😉

Avec le podcast, je sais que je vais pouvoir ajouter une nouvelle corde à mon personal branding : celle de podcaster !

Enfin, si le podcast m’aide à trouver de nouveaux clients, j’en serai très content ! Mais, ce n’est pas le but premier.

Et vous, quel sera votre objectif avec votre podcast ? Pensez-y aussi 😉

Enregistrer votre premier épisode de podcast (et le préparer minutieusement)

Laissez-moi maintenant vous parler de l’enregistrement de votre premier épisode !

Là aussi, il m’a fallu plus d’un mois avant d’enregistrer le premier épisode du podcast alors que j’avais déjà les idées claires sur l’angle d’approche du podcast, la mission et le format !

Quand il faut se lancer, vous n’avez pas d’autres choix que de poser une première action.

Si vous enregistrez un épisode en solo, alors écrivez votre texte ou la trame de votre épisode.

Si vous faites des interviews, contactez 5 invités potentiels, de préférence des personnes que vous connaissez puisque vous serez naturellement plus à l’aise de les interviewer.

C’est ce que j’ai fait pour le Rendez-vous Marketing !

J’ai contacté 4 personnes que je connais bien et je leur ai demandé s’ils étaient d’accord d’enregistrer un épisode de podcast avec moi.

(Notez que dans l’idéal, vous devriez contacter des personnes qui ont une certaine notoriété pour vous permettre de faire décoller plus facilement votre nouveau podcast.)

Je vous propose maintenant de découvrir la série d’étapes que j’ai suivies pour enregistrer les 4 premières interviews de mon podcast.

Cette procédure recense toutes les étapes que je suis pour enregistrer un épisode de podcast après avoir reçu une réponse positive de l’invité.

1) L’appel préparatoire

Après que la personne m’ait montré son intérêt pour être interviewée dans le podcast, je propose de faire un premier appel préparatoire pour mieux la connaître et définir en amont la thématique principale de l’épisode.

Par exemple, avant d’interviewer Jérémy Bendayan, je savais déjà que je voulais parler de vidéo publicitaire.

Après avoir discuté avec lui, je me suis rendu compte que je n’avais pas totalement saisi la particularité de son offre de services.

Alors, au fur et à mesure de l’appel, nous avons défini ensemble des sujets que l’on pourrait aborder ensemble :

  • L’intérêt de faire de la vidéo en tant qu’annonceur et pourquoi il faut en produire en quantité
  • L’importance d’adapter une vidéo publicitaire à chaque canal d’acquisition
  • Trouver un moyen d’insérer des études de cas
  • Etc.

En plus de faire une première prise de contact avec votre futur invité, vous aurez déjà une meilleure idée des questions qui feraient vibrer votre invité.

En toute honnêteté, j’ai déjà enregistré des podcasts (en tant qu’invité) et j’ai parfois été déçu des questions que je recevais en amont ou pendant l’épisode parce que je n’avais pas envie d’y répondre ou j’y avais déjà répondu 10 fois !

Alors, prenez le temps de définir le thème principal de votre interview et de découvrir les questions auxquelles votre invité aimerait vraiment répondre !

2) Préparer les questions et les envoyer à l’invité

Une fois l’appel préparatoire terminé, j’aime envoyer les questions à l’avance à mon invité et lui demander ce qu’il en pense. Voici un exemple de mail que j’ai envoyé à Antoine Gagné, le 3e invité du Rendez-vous Marketing …

À la fin de l’email, je demande toujours à la personne ce qu’elle en pense, si elle a bien saisi toutes les questions et si elle veut modifier quelque chose à la trame.

Certains podcasters n’envoient pas les questions à l’avance, d’autres le font ! Personnellement, je préfère les envoyer à l’avance pour que l’interview soit un peu plus préparée et cadrée.

Néanmoins, il m’arrive aussi de poser d’autres questions que celles prévues lorsque je sens que cela peut apporter de la valeur à nos auditeurs 🙂

3) Envoyer le lien de l’enregistrement 

Je ne vais pas m’éterniser sur cette partie.

Même si j’y reviendrai dans la suite de cet article, j’utilise Zencastr pour enregistrer un épisode de podcast. Je crée un lien unique pour chaque épisode et je l’envoie à mon invité par email une heure avant l’interview.

4) Faire une pré-interview

Lorsque votre invité arrive dans votre espace (virtuel) d’enregistrement, il se peut qu’il ne soit pas totalement à l’aise et préparé pour performer durant l’interview 🙁

C’est normal et c’est à ça que sert la pré-interview.

Je réalise les enregistrements en fin de journée, donc je vais poser la même question à tous mes invités dès qu’ils arrivent dans la room :

« Comment s’est passée ta journée ? »

C’est l’idéal pour conserver un peu et se détendre 😉

Ensuite, j’enchaîne sur le podcast.

Je commence par faire le tour des questions avec mon invité.

Ensuite, nous réalisons un test de son (et je précise à mon invité que l’on doit tous les 2 avoir des écouteurs pour éliminer les bruits de fond).

Enfin, je rappelle toujours à la personne qu’elle peut reprendre une phrase si elle s’est mal exprimée et que l’on peut supprimer tout ce qu’elle veut au montage.

L’idée est simplement de faire comprendre à la personne que l’on peut toujours corriger les erreurs !

5) Enregistrer votre épisode de podcast (It’s time baby!)

C’est le moment d’enregistrer votre épisode de podcast (enfin) !

Vous êtes le producteur. Vous posez les questions et vous êtes le maître à bord.

Je ne vais pas non plus m’éterniser sur ce point parce que j’ai encore beaucoup de choses à vous partager dans cet article. Concrètement, pour réussir vos interviews, vous devriez :

  • Écouter la personne (et rebondir sur un point qui est intéressant)
  • Reformuler en quelques phrases la réponse de votre invité lorsque ça fait sens (les auditeurs écoutent votre podcast pour apprendre !)
  • Éviter d’interrompre la personne dans sa réponse (cela va de soi)
  • Recadrer l’interview lorsqu’elle va dans une direction qui n’est pas celle que vous avez imaginée
  • Inclure l’auditeur dans la conversation : que pourriez-vous apporter en plus des réponses de votre invité ? Pouvez-vous (re)mettre l’auditeur au centre de la discussion ?
  • Penser votre interview comme une discussion, quitte à dévier (légèrement) de votre plan en cours de route !

6) Préparer l’intro de l’épisode

Dès que vous avez terminé l’interview et remercié du fond du coeur votre invité de vous avoir accordé du temps, je vous conseille de préparer directement l’intro de l’épisode tant que vous avez les idées fraîches.

L’intro de l’épisode, c’est en quelque sorte le teasing de l’épisode que vous allez insérer avant l’interview.

Comptez une bonne demi-heure pour préparer votre introduction.

Personnellement, je prends vraiment le temps de me remémorer les passages marquants de l’interview.

Je prends ensuite mon logiciel de prise de notes.

J’écris les premières lignes pour introduire le sujet central de l’épisode.

Je présente et mets en avant mon invité.

Et je tease l’épisode !

Voici un exemple de teasing :

Je termine l’intro par un appel à l’action.

Voici un exemple : « Je ne vous en dis pas plus et je vous laisse écouter à votre aise ma conversation avec Jérémy »

7) Enregistrer l’intro et l’outro de l’épisode

Une fois que vous avez écrit et relu votre intro, il ne vous reste plus qu’à l’enregistrer.

Je vous conseille d’enregistrer séparément l’intro et l’outro de l’épisode.

À vous de voir si vous souhaitez enregistrer ces 2 parties après l’interview ou attendre le lendemain lorsque vous aurez plus d’énergie.

Écouter une personne pendant une heure est toujours un peu fatigant. C’est le cas pour moi en tout cas. Donc, je préfère enregistrer l’intro et l’outro de l’épisode en pleine forme le lendemain 🙂

8) Envoyer les 3 fichiers à votre monteur professionnel

Last but not least, il ne vous reste plus qu’à envoyer les enregistrements (intro, interview et outro) à votre monteur professionnel.

Rappelez-vous le titre de l’article …

Je veux vous apprendre à créer votre propre podcast, même si vous n’avez aucune compétence technique. Vous allez donc devoir déléguer cette partie !

Utiliser le bon matériel et les bons outils

Avant de vous parler du montage et de la mise en ligne des épisodes, j’aimerais vous partager le matériel et les outils que j’ai utilisés pour la création de mon podcast.

Comme vous le savez maintenant, c’est l’aspect technique de la création du podcast qui m’a empêché d’enregistrer mes premiers épisodes.

Même si Internet regorge de tutoriels et d’articles pour enregistrer son premier épisode, je ne pouvais m’empêcher d’être submergé par toute cette information.

Mais, il a fallu faire des choix et j’ai décidé de déléguer le montage dès le début.

La seule chose que je ne pouvais pas déléguer, c’est l’enregistrement du podcast. Alors, laissez-moi d’abord vous présenter les outils que j’ai utilisés pour enregistrer mes premiers épisodes de podcast.

1) Les outils pour enregistrer votre podcast

Lorsque vous créez un podcast, vous devez être particulièrement attentif à la qualité du son … parce que si le son de votre podcast est de mauvaise qualité, vous ne donnez pas envie aux auditeurs d’écouter votre podcast et vous passez pour un amateur.

Ce n’est pas ce que je voulais, alors j’ai investi dans l’un des micros offrant le meilleur rapport qualité-prix sur le marché : le Blue Yeti.

Bien sûr, il y a des micros bien meilleurs sur le marché, mais comme je vous le disais, la technique ce n’est pas mon truc. J’ai préféré suivre la recommandation qui revenait le plus souvent dans les articles que j’ai lus.

Sur Amazon, vous pouvez trouver un micro Blue Yeti pour environ 100€.

Ensuite, j’ai acheté un filtre anti pop pour limiter les bruits parasites.

Ce n’est pas indispensable, mais je pense que cela améliore la qualité de votre audio et facilite le travail de montage.

Pour une vingtaine d’euros, vous pouvez vous procurer un bon filtre anti pop.

C’est presque fini pour le matériel d’enregistrement. La dernière chose qu’il vous manque, ce sont de bons écouteurs … si vous enregistrez des interviews.

En bon client Apple, je vous conseille les EarPods avec mini-jack 3,5mm. Ils ne coûtent « que » 30€.

Il est indispensable de porter des écouteurs lors de l’enregistrement pour éviter les bruits de fond et améliorer la qualité globale de l’enregistrement.

Une fois que vous avez le matériel, comment allez-vous enregistrer votre podcast ?

De nombreux podcasters utilisent Audacity qui est une solution très fiable. Seulement, lorsque vous réalisez des interviews, vous devez tous 2 enregistrer votre bande-son sur Audacity … et on ne sait jamais ce qui peut arriver.

Pour éviter de perdre une des bandes-son, je vous conseille de passer par un outil d’enregistrement en ligne comme Zencastr.

Zencastr vous permet d’enregistrer des interviews à distance avec une qualité studio. Vous devez simplement envoyer le lien de votre espace d’enregistrement à votre invité pour qu’il vous rejoigne dans votre room.

Vous pouvez ensuite télécharger les bandes-son en MP3 ou WAV (le fichier WAW est uniquement disponible en version payante).

Et si vous n’avez pas envie d’appuyer sur le bouton « Télécharger », Zencastr synchronise automatiquement vos enregistrements sur Dropbox ou Google Drive grâce à une technologie appelée le « cloud ».

Je vous conseille de prendre la version payante de Zencastr ($20/mois) parce qu’il est recommandé de faire le montage à partir d’un fichier WAV (ne me demandez pas pourquoi !).

Une dernière chose à propos de Zencastr …

Depuis peu, leur équipe a lancé la version bêta des enregistrements vidéo en HD, ce qui veut dire que vous pourrez enregistrer un épisode de podcast en vidéo 🙂

2) Les outils pour faire le montage et mettre en ligne votre podcast

Pour le montage, mon monteur professionnel (Dylan) utilise Hindenburg Journalist Pro.

Je n’avais jamais entendu parler de ce logiciel avant, mais il fait le job ! Il coûte à peu près 100€ par année.

Pour mettre en ligne les épisodes de votre podcast, vous aurez aussi besoin d’un hébergeur fiable.

Le rôle de votre hébergeur est de diffuser chaque épisode de votre podcast sur toutes les plateformes d’écoutes que vous avez sélectionnées (Apple Podcasts, Spotify, Google Podcasts, etc.).

Tout cela se fait de manière automatique (flux RSS).

Comme vous vous en doutez, il existe de nombreux hébergeurs sur le marché (français ou américain), notamment :

Il n’y a pas de grande différence entre ces hébergeurs, que ce soit en termes de prix ou fonctionnalités. Personnellement, j’ai suivi le conseil de Pat Flynn (podcaster expérimenté) et j’ai choisi Buzzsprout.

Buzzsprout me coûte $12/mois et me permet d’uploader l’équivalent de 3 heures de podcast par mois. Si vous en voulez plus, il y a un plan à $18/mois qui vous permet d’uploader 6 heures de podcast par mois.

Faire le montage d’un épisode de podcast et le mettre en ligne (en équipe)

Nous y sommes presque.

Si vous avez lu jusqu’ici, vous vous êtes sûrement rendu compte que créer un podcast et enregistrer des épisodes représente un sacré travail !

Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises parce que si vous décidez de faire vous-même le montage, vous devrez sûrement y passer au minimum 2 ou 3 heures en plus par épisode.

Tout dépend bien sûr de vos compétences techniques et de votre rapidité d’exécution.

Au début de cet article, je vous expliquais que j’ai délégué cette partie et j’en suis bien content. Le montage de chaque épisode me coûte entre 100 et 150€. Ce prix dépend de la durée de l’épisode aussi.

En toute logique, faire le montage d’un épisode de podcast qui dure 30 minutes est 2 fois moins prenant que faire le podcast d’un épisode qui dure plus d’une heure !

À ce montant, je rajoute 50€ pour l’écriture des notes de l’épisode, la réalisation d’un audiogramme et la publication de l’épisode de podcast sur Buzzsprout.

Si vous êtes curieux de découvrir mon organisation pour le montage d’un épisode de mon podcast Le Rendez-vous Marketing, la voici … :

Lisez là attentivement parce que j’ai pris le temps de noter TOUTES les étapes à respecter pour réaliser un bon montage et préparer les éléments nécessaires à la création d’un audiogramme et des notes de l’épisode.

Une fois que l’enregistrement final est validé à la fois par moi et l’interviewé, nous le programmons sur Buzzsprout pour qu’il soit publié le dimanche soir sur toutes les plateformes d’écoutes.

Notez qu’avant de publier votre premier épisode de podcast, vous devez d’abord faire valider votre podcast sur Apple Podcasts, Spotify, Google Podcasts, etc.

Comptez 4 à 5 ouvrables pour obtenir la validation du podcast ! Après ça, la publication d’un nouvel épisode sur les plateformes d’écoutes est quasiment instantanée.

Lancer et promouvoir votre (nouveau) podcast

Vous venez de créer votre nouveau podcast et vous avez publié votre 1er épisode de podcast ?

Il est de temps d’en faire la promotion ! En réalité, la promotion intervient même avant d’avoir publié votre tout premier épisode 😉

Laissez-moi vous expliquer comment je m’y suis pris pour lancer et promouvoir mon podcast et vous partager les résultats que j’ai obtenus.

Étape #1 : Le pré-lancement

Si vous êtes inscrit à ma Newsletter, vous avez sûrement constaté que je parlais systématiquement du Rendez-vous Marketing et de mon avancement dans sa création plusieurs semaines avant sa sortie.

J’ai aussi fait quelques publications et Stories sur les réseaux sociaux.

L’objectif de cette démarche, c’est de faire monter l’attente autour du podcast et donner envie aux personnes qui vous suivent de vous écouter.

Vous pouvez également créer une page de capture pour récolter l’adresse email des personnes intéressées par votre projet de podcast. C’est ce qu’Alexis Minchella a fait au moment de lancer son podcast qui portait un autre nom à ses débuts …

Cette simple page lui a permis d’obtenir une centaine d’inscrits avant le lancement de son podcast.

Étape #2 : Envoi de la Newsletter

Dès que votre premier épisode est disponible à l’écoute sur toutes les plateformes de podcast, vous allez pouvoir envoyer une Newsletter inédite pour annoncer la sortie de votre podcast.

Que vous ayez 100 ou 20.000 abonnés à votre Newsletter, prenez le temps d’écrire cet email et de montrer votre enthousiasme pour la sortie du podcast. C’est un (petit) évènement en soi.

Comme toujours, n’oubliez pas de faire le teasing de votre épisode pour donner l’eau à la bouche de vos abonnés 😉

Étape #3 : Promotion croisée avec votre invité

Par la suite, je vous conseille d’envoyer à votre invité les différents liens et supports pour qu’il puisse repartager l’épisode de podcast sur ses différents réseaux.

Qui ne serait pas fier de partager une interview de soi-même ? 😉

Actuellement, j’envoie à mes invités :

  • Les liens de l’épisode disponible sur Apple Podcasts, Spotify et Google Podcasts
  • Le lien des notes de l’épisode hébergées sur mon site
  • Un extrait du podcast sous la forme d’un audiogram

Regardez d’ailleurs le nombre de réactions et commentaires que Jérémy Bendayan (2e invité du podcast) a obtenu sur la publication LinkedIn qu’il a écrite pour présenter l’épisode de podcast que nous avons enregistré ensemble.

Ce post a probablement fait des dizaines de milliers de vues.

Étape #4 : Publication sur les médias sociaux

Une fois la Newsletter envoyée, je vous recommande aussi d’annoncer la bonne nouvelle à vos abonnés sur les réseaux sociaux.

C’est ce que j’ai fait pour lancer Le Rendez-vous Marketing.

J’ai publié ce post à la fois sur Facebook, Instagram et LinkedIn.

J’ai aussi montré ma petite tête en Story Instagram 😉

Vous vous rendez bien compte que tous ces efforts combinés à la fois sur les réseaux sociaux et votre Newsletter ne peuvent que susciter de l’intérêt ou de la curiosité pour votre podcast.

Et c’est ce que vous voulez à tout prix !

Étape #5 : Publicité Facebook et Instagram

Enfin, vous pouvez aussi promouvoir votre nouveau podcast avec la publicité Facebook.

Pour lancer mon podcast, j’ai également sponsorisé mes publications sur Facebook et Instagram.

Finalement, ces efforts de promotion m’ont permis de générer environ 900 écoutes la première semaine de lancement du podcast et Le Rendez-vous Marketing a même fait une apparition surprise à la 6e place des podcasts Business en France par Apple Podcasts. 

J’étais un peu déçu des chiffres au départ, mais en y repensant, je trouve que c’est un bon début 🙂

Aujourd’hui, le podcast a fait plus de 1500 écoutes deux semaines après son lancement officiel !

C’est tout ce que je vous souhaite si vous décidez de créer et lancer votre propre podcast 😉

Aujourd’hui, je suis cette procédure pour publier un épisode de podcast et le promouvoir.

Conclusion

Merci d’avoir lu ce retour d’expérience jusqu’ici.

Créer et lancer un podcast représente un vrai travail, que ce soit au niveau de l’organisation, la création des premiers épisodes ou la promotion.

Tout ce processus me prend environ 5 à 6 heures par épisode, en sachant que je me fais aider pour le montage. Tous les outils que j’utilise pour publier et enregistrer le podcast me coûtent à peu près 30€/mois.

Produire un podcast représente un investissement en temps et en argent (tout comme créer un site web pour héberger un blog), donc réfléchissez-y avant de vous lancer !

Pour le reste, je vous propose de (re)lire cet article au moment créer votre podcast.

Si ce plan d’action a fonctionné pour moi, alors pourquoi pas vous ? 🙂

Qu’avez-vous pensé de ce retour d’expérience ? Est-ce que vous avez besoin d’autres explications pour apprendre à créer un podcast ?

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

Écrit par

Écrit par

Danilo Duchesnes

Danilo est le CEO et fondateur de DHS Digital, une agence de publicité Facebook et Instagram qui aide les E-commerces et DNVB (Digitally natives vertical brands) à booster leur croissance grâce à une stratégie d’acquisition full-funnel. Sur les médias sociaux, Danilo se démarque par sa franchise parfois extrême et son sens de l'humour !

1 Comment

  1. Sylvain

    Whaou !!

    Bravo pour l’article qui répertorie dans le détail tous les éléments.

    Cela nécessite une rigueur pour noter tous ces petits éléments qui est assez exceptionnelle.
    Et un podcast, c’est quand même sacrément du boulot aussi.

    On est loin de la discussion de comptoir au café du coin 🙃

    Il ne me reste plus qu’à déguster comme un bon vin, tranquillement assis au coin du feu ou au bord de la piscine …

    PS : c’est quoi ton outil de gestion des taches ?

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour, je suis Danilo

Je suis le CEO et fondateur de l'agence DHS Digital. Sur ce blog, je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing.

À la recherche d'une agence digitale ?

LIENS UTILES

NEWSLETTER

Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

Share This