fbpx

    ×
    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Commençons


    SUIVANT

    Ils m'ont fait confiance

    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Parlez-moi de votre entreprise


    Depuis combien de temps faites-vous de la publicité sur Facebook ?

    Combien investissez-vous en publicité sur Facebook par mois ?

    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Comment puis-je vous contacter ?


    BLOG

    Facebook Ads : 10 changements majeurs et nouveautés depuis iOS 14.5 (comment s’y adapter)

    Facebook Ads, Tout

    Depuis le déploiement d’iOS 14.5 (avril 2021), la publicité Facebook a énormément évolué.

    Je ne compte plus le nombre d’annonces que Meta a fait pour avertir les changements à venir sur le Gestionnaire de publicités Facebook.

    Ces changements ont beaucoup d’importance parce qu’ils affectent comment vous créez et gérez vos campagnes.

    Aujourd’hui, plus de 10 millions d’entreprises font de la publicité Facebook.

    Pour satisfaire le nombre croissant d’annonceurs, Meta rend sa plateforme publicitaire plus robuste et plus complexe par la même occasion.

    Il est loin le temps où vous aviez le choix entre quelques objectifs publicitaires, un petit nombre de placements et formats publicitaires.

    Je sais que vous n’avez pas le temps de faire une veille quotidienne de l’actualité de Facebook. Pour moi, c’est un peu différent. La publicité Facebook est mon métier à temps plein, donc je suis obligé de le faire.

    Comme cette année, les changements de la plateforme ont été nombreux, j’ai pensé à vous faire un article qui résume 10 changements et nouveautés qui ont eu un impact majeur sur la gestion des Facebook Ads.

    1) L’installation de l’API de Conversions se démocratise

    D’ici 2024, les cookies tiers – qui sont ceux principalement utilisés par les annonceurs – seront supprimés de Google Chrome, le navigateur plus populaire de la planète avec plus de 60 % de part de marché ?

    Grâce aux cookies, les media buyers ont pu acquérir une connaissance extrêmement fine des audiences, optimiser leurs campagnes et mesurer précisément leur efficacité.

    Cela annonce un véritable tsunami pour une société comme Facebook puisque son pixel Facebook (petit bout de code que vous installez sur votre site pour le tracking de vos campagnes et la création d’audiences personnalisées) se base sur les cookies tiers.

    En réalité, des navigateurs comme Firefox et Safari bloquent déjà de nombreux cookies tiers.

    Donc, votre pixel Facebook sera presque inefficace en 2024 🙁

    Mais, en réalité, il est déjà moins efficace, car des internautes bloquent déjà les cookies tiers. D’autres navigateurs comme Firefox et Safari (navigateur d’Apple) qui bloquent tous les 2 de nombreux cookies tiers.

    Meta explique également que la donnée peut ne pas remonter en cas d’erreur de chargement, problème de connexion ou en cas de blocage des cookies.

    Quelles solutions ?

    Pour la fin des cookies tiers, Meta a déjà bien travaillé.

    Il propose maintenant aux annonceurs le Conversions API.

    En quelques mots, cette technologie permet de partager des évènements web et hors-ligne clés ou des actions client (inscriptions, ajouts au panier, achats …) directement depuis votre serveur vers votre Business Manager Facebook.

    Voici une illustration qui explique son fonctionnement.

    L’API de Conversions fonctionne de pair avec votre pixel Facebook.

    En effet, les évènements de serveur sont associés à votre pixel et se comportent comme les évènements de pixel d’un navigateur, ce qui veut dire que L’API de Conversions ne remplace donc pas le pixel, comme l’explique Facebook.

    Les avantages de l’API de Conversions sont donc nombreux pour les annonceurs :

    • Réduit la perte de données client importantes en les envoyant directement à Facebook
    • Plus besoin de se préoccuper des évènements perdus à cause d’un plantage du navigateur ou d’un bloqueur de publicités puisque l’API de Conversions n’utilise pas les cookies
    • Permet de contrôler les données qui sont partagées
    • Un meilleur tracking, plus de données sur le parcours client et des tailles d’audiences plus élevées

    Maintenant, vous vous demandez sûrement comment installer l’API de Conversions ? 

    Autrefois très compliqué à installer, l’installation de l’API de Conversions est rendue plus simple pour le plus grand bonheur des annonceurs et des agences.

    Par exemple, sur Shopify, l’installation est rendue assez simple, mais sur d’autres CMS, elle est beaucoup plus complexe.

    Vous avez le choix (comme toujours avec Facebook) entre :

    • Une installation manuelle
    • Une installation via un partenaire d’intégration

    Pour l’installation manuelle, vous devrez suivre les instructions sur le site de Facebook dédié aux développeurs.

    Par contre, ce type d’installation nécessite des connaissances en codage. Soit vous pouvez faire appel à un professionnel, soit pour pouvez opter pour un partenaire d’intégration.

    Vous avez déjà accès à des intégrations pour Woocommerce, Magento, WordPress, Makeshop et d’autres devraient arriver dans l’année …

    Sur cette page, vous trouverez encore d’autres intégrations partenaires via ce lien avec d’autres liens vers les procédures d’installation !

    Même si tout cela semble complexe, je vous conseille fortement de vous faire accompagner et d’installer l’API de Conversions au plus vite avant que votre pixel Facebook devienne inefficace.

    2) Le retrait de l’attribution à 28 jours post-clic

    Depuis le 19 janvier 2021, les paramètres d’attribution de Facebook ont changé.

    La raison ?

    La mise à jour d’iOS 14 dont vous avez évidemment entendu parler.

    Cette mise à jour inclut un changement majeur au sein des paramètres de confidentialité des appareils mobiles iOS.

    À partir de maintenant, les annonceurs devront désormais demander l’autorisation aux utilisateurs de smartphone iOS pour pouvoir collecter et partager des données à l’aide de l’identifiant dédié aux publicités (IDFA).

    Cette modification du IDFA va à la fois impacter les annonceurs puisqu’ils ne pourront plus récolter autant de données sur les personnes qui vont sur le site ou leur app via un appareil iOS.

    Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’auparavant, le consentement était implicite puisqu’il était enterré dans votre politique de confidentialité.

    Sauf que maintenant, quand vous irez sur un site ou une app iOS, vous verrez un pop-up de ce type :

    Tous ces changements ayant pour but de préserver nos données et leur utilisation vont grandement impacter les annonceurs … et des sociétés comme Meta.

    C’est donc une des raisons (en plus de la fin des cookies tiers sur Google Chrome d’ici mi 2024) qui ont poussé Meta repenser son modèle d’attribution par défaut.

    Jusqu’ici, le modèle d’attribution par défaut était le suivant : Vue à 1 jour et clic à 28 jours.

    Qu’est-ce que cela signifie ?

    Une conversion sera attribuée à vos campagnes si elle a lieu jusqu’à un jour (24 heures) après que l’utilisateur ait vu votre publicité ou jusqu’à 28 jours après un clic sur votre publicité.

    En d’autres mots, si je clique sur votre publicité le 1er mars et que j’achète sur votre site le 25 mars, Facebook attribue l’achat à votre publicité (un peu généreux, pas vrai 😉 ).

    Depuis le 19 janvier 2021, le modèle d’attribution par défaut a changé et est le suivant : Vue à 1 jour et clic à 7 jours.

    Si on reprend mon exemple, mon achat sur votre le 25 mars ne sera PLUS attribuée à votre publicité puisque le modèle d’attribution par défaut compte les conversions jusqu’à 7 jours après le clic.

    Comme l’explique Facebook sur sa page d’aides aux annonceurs : « Ce nouveau paramètre d’attribution garantit que les conversions mesurées sont les mêmes que celles utilisées pour l’optimisation des campagnes, et offre davantage de clarté lors de l’analyse des performances des publicités. Une colonne Paramètre d’attribution correspondante a été ajoutée au tableau pour que les annonceurs puissent voir le paramètre utilisé pour les rapports et l’optimisation de leurs résultats publicitaires. »

    De plus, il y a un léger problème en ce qui concerne le reporting de vos campagnes.

    Les ensembles de publicités inactifs de votre compte conservent le modèle d’attribution précédent (clic à 28 jours et vue à 1 jour), ce qui veut dire que le reporting de vos campagnes risque d’être un peu moins lisible …

    Comme l’explique Meta, je cite : « les totaux des indicateurs de conversion seront uniquement affichés au niveau de la campagne et du compte lorsqu’un seul paramètre d’attribution commun est utilisé. Les totaux des indicateurs de conversion ne sont pas affichés si vous utilisez plusieurs paramètres d’attribution. »

    Si vous avez du mal à comprendre ce qui est expliqué ici, je vous invite à regarder cette vidéo que j’ai publiée sur LinkedIn et dans laquelle je vous explique comment réinitialiser tous les paramètres d’attribution de vos ensembles de publicités et ainsi (re)voir les totaux de conversions de vos campagnes.

    En résumé, c’est clairement une mauvaise nouvelle pour tous les annonceurs, et surtout pour ceux qui vendent des produits/services dont le parcours d’achat est plus long.

    Les conversions qui ont lieu après 7 jours sur votre site web ne seront plus comptabilisées par défaut dans votre Gestionnaire de publicités 🙁

    Le fait de générer moins de données de conversions sur vos campagnes risque aussi de diminuer légèrement leur efficacité …

    3) L’outil de mesure agrégée des évènements

    La deuxième conséquence de la mise à jour d’iOS 14 et des problèmes de tracking auxquels nous serons confrontés pour les utilisateurs iOS est la mise en place de l’outil de mesure agrégée des évènements.

    Il concerne tous les annonceurs.

    Concrètement, ce nouvel outil va vous permettre de traiter les événements web provenant des appareils ayant refusé le suivi publicitaire, c-à-d les appareils iOS.

    Seulement, vous pourrez traiter/mesurer jusqu’à 8 évènements par domaine dans votre Gestionnaire de publicités et vous allez devoir leur assigner une priorité.

    Ces évènements incluent des évènements standards, personnalisés et les conversions personnalisées.

    Je ne pourrai malheureusement pas trop rentrer dans les détails dans cet article, mais sachez qu’il est indispensable que vous configuriez l’outil de mesure agrégée des évènements.

    Pour cela, vous devez d’abord vérifier votre domaine. Facebook vous fournit une procédure très simple à suivre en passant par ce lien.

    Une fois le domaine vérifié, vous allez pouvoir configurer vos 8 évènements prioritaires que vous pourrez être en mesure de suivre dans votre Gestionnaire de publicités.

    Rendez-vous dans votre Gestionnaire d’évènements et cherchez l’onglet « outil de mesure agrégée des évènements ».

    Sélectionnez votre domaine (si celui-ci n’est pas encore vérifié, vous devriez voir un bouton « Vérifier le domaine » qui vous renverra à la procédure de vérification de ce domaine dans votre Business Manager).

    Enfin, vous êtes libre de configurer vos 8 évènements de conversion prioritaires.

    Facebook explique que dès que vous faites des changements dans l’outil de mesure agrégée des évènements, « il peut falloir 72 heures avant que vos publicités et que vos ensembles de publicités ne soient publiés après certaines mises à jour de configuration, et leur diffusion sera interrompue si vous supprimez des évènements qui sont utilisés pour leur optimisation ».

    Je vous conseille de mettre votre évènement de conversion le plus important (généralement l’achat) tout en haut de la liste étant donné que lorsqu’un utilisateur refuse le tracking sur iOS, Facebook pourra seulement remonter un évènement de conversion (votre évènement de conversion ayant la priorité la plus élevée).

    Pour en savoir plus sur l’impact de la mise à jour d’iOS 14 et ses conséquences, je vous invite fortement à lire cet article de mon blog.

    4) L’automatisation porte un nouveau nom : Meta Advantage

    Avec le POWER5, Meta a poussé les annonceurs à automatiser et simplifier leurs campagnes.

    Le POWER5, ce sont les 5 pratiques que Meta recommande pour des campagnes à la performance :

    • L’optimisation du budget de la campagne
    • La simplification du compte publicitaire
    • Les placements automatiques
    • Les publicités dynamiques
    • La correspondance automatique avancée

    J’ai rédigé un article complet là-dessus.

    Ces dernières années, les annonceurs ont constaté que les audiences larges fonctionnent mieux.

    Les audiences similaires basées sur 1 ou 2% de la taille du pays ne sont pas forcément les plus performantes.

    Lancer une campagne avec 2 audiences et 3 créas permet d’avoir de meilleures performances qu’une campagne constituée de 10 audiences et 5 créas par audience !

    Meta est aussi très souvent meilleur pour optimiser le budget d’une campagne vers les audiences les plus profitables.

    En bref, l’algorithme de Facebook est devenu plus intelligent que le media buyer 😉

    En mars 2022, Meta a annoncé une suite de produits publicitaires appelés « Meta Advantage » dont le but est de fournir aux annonceurs une série d’outils pour simplifier la gestion de vos campagnes et améliorer vos performances alors que les coûts de la publicité augmentent !

    En réalité, la majorité des outils dont nous parle Meta existe déjà. Il s’agit simplement d’un renaming, mais d’autres ont pris plus d’importance sur les comptes et Meta propose tout doucement aux annonceurs des campagnes qui exploitent chacun de ces outils.

    Laissez-moi revenir sur les principales fonctionnalités de « Meta Advantage »

    1) Budget de campagne Advantage+ : Meta répartit automatiquement votre budget sur les audiences les plus performances (anciennement appelé « optimisation du budget de la campagne)

    2) Placements Advantage+ : Meta diffuse automatiquement vos annonces sur les placements les plus performants (anciennement appelé « placements automatiques »).

    3) Advantage+ Creative : une petite nouveauté bien intéressante proposée par Meta.

    Il s’agit d’une fonctionnalité qui a pour but d’optimiser automatiquement vos créatifs selon les préférences de l’utilisateur !

    Qu’est-ce que j’entends par “optimiser” ?

    • Améliorations du contenu multimédia
    • Réglage de la luminosité et du contraste de l’image
    • Ajuster les contrastes de couleur et la netteté de vos visuels
    • Modifications de la composition au niveau de la publicité (Ex. Afficher des commentaires pertinents, ajout d’étiquettes à votre publicité comme les mentions j’aime ou évaluations, combinaisons de textes que Meta peut lui-même réarranger)

    Voici un exemple illustré :

    4) Advantage Detailed Targeting : autrefois appelé « extension du ciblage avancé », c’est une option qui permet à Meta d’élargir vos critères de ciblage si son algorithme estime que cela peut améliorer votre coût par conversion.

    Meta fait tout ça de manière dynamique et se sert de vos critères démographiques, par centres d’intérêt et comportements pour augmenter la taille de votre audience.

    5) Advantage Lookalike : même principe que l’extension du ciblage avancé. Cette option (cochée par défaut pour les campagnes de conversions) permet à Meta d’élargir vos audiences similaires si son algorithme estime qu’il peut générer plus de performances.

    6) Advantage Catalog+

    Une option qui existait aussi avant et qui vous permet d’utiliser votre catalogue pour remplir automatiquement le contenu de vos publicités, quel que soit le format (image, vidéo ou carrousel).

    Je ne vous la recommande pas forcément parce que votre contenu publicitaire est directement issu de votre catalogue. Il n’a pas de texte incrusté et est visuellement moins attrayant qu’une image de publicité travaillée par un graphiste !

    La fonctionnalité est néanmoins intéressante pour créer un catalogue produit dynamique.

    7) Advantage+ App Campaigns : une option qui permet de simplifier et améliorer les performances des campagnes d’installation d’apps avec une optimisation en temps réel de la campagne.

    Comme je vous le disais, Meta commence à déployer une campagne 100% optimisée par son IA : les campagnes Advantage+, des campagnes qui exploitent toutes les fonctionnalités que je vous ai citées ici (sauf bien sûr Advantage+ App Campaigns si vous n’utilisez pas cet objectif de campagne).

    Ça ne vous fait pas penser à la campagne Performance Max de Google (une campagne entièrement automatisée) ? C’est le même fonctionnement !

    Au final, le vrai travail du media buyer dans les années à venir sera de gérer ces campagnes automatisées ainsi qu’établir des stratégies créatives pertinentes pour faire baisser les coûts d’acquisition et/ou scaler.

    5) Les campagnes Advantage+ Shopping

    J’espère que je ne vous ai pas perdu avec Meta Advantage et tous les outils proposés par cette suite parce qu’il y en a une autre nouveauté que je trouve très intéressante : la campagne Advantage+ Shopping !

    Qu’est-ce que c’est que ça pour un nom de campagne ?

    C’est une campagne assez dingue qui permet aux annonceurs de créer et automatiser jusqu’à 150 combinaisons créatives en une même campagne.

    D’après une étude interne réalisée par Meta, ces campagnes ont diminué le CPA de 12% !

    Concrètement, Advantage+ facilite le travail des annonceurs, « en éliminant les étapes manuelles de la création d’annonces et en automatisant jusqu’à 150 combinaisons créatives à la fois », explique Meta.

    Autrement dit, ce type de campagne utilise l’intelligence artificielle pour automatiser tout le processus de création de la campagne, de l’audience aux placements en passant par la création publicitaire.

    Vous devrez bien sûr sélectionner un pays de diffusion et ajouter des créatifs et des textes à votre campagne.

    Pour le reste, Meta s’en occupe pour vous 😉

    D’après ce que j’ai lu sur le sujet, Meta vous proposera aussi d’importer directement à cette campagne des créatifs qui ont bien fonctionné sur votre compte.

    Finalement, ce type de campagne est assez proche des campagnes utilisant l’option de « contenu créatif dynamique » sauf que dans le cas des campagnes Advantage+ Shopping, Meta gère pour vous la gestion du budget, des placements et l’audience !

    Les campagnes Advantage+ sont disponibles pour les annonceurs du e-commerce et du retail situés partout dans le monde depuis le 15 août 2022.

    6) Meta simplifie les objectifs de campagnes avec ODAX

    Depuis le début de l’année 2022, Meta a simplifié les objectifs de campagne qu’on peut utiliser dans le Gestionnaire de publicités Facebook.

    Pendant des années, les annonceurs ont dû composer avec 11 objectifs de campagnes !

    Pas toujours simple de s’y retrouver, surtout si on débute.

    Dans un souci de simplification, Meta a réduit cette liste à 6 objectifs publicitaires.

    Cette simplification porte le nom d’ODAX (Outcome-Driven Ad Experiences). En pratique, ODAX ressemble juste à ça …

    Vous avez un objectif de notoriété qui est, en réalité, subdivisé en 3 sous-objectifs selon l’optimisation de diffusion que vous choisissez :

    • Couverture : toucher un maximum de personnes dans une audience donnée
    • Augmentation de la mémorisation publicitaire
    • Vues de vidéos : générer un maximum de vues sur une vidéo (optimisation « ThruPlay » ou « vues de vidéos de 2 secondes consécutives)

    Ensuite, vous avez 4 objectifs de considération (trafic, interactions, promotion de l’app et prospects).

    Les objectifs « trafic » et « interactions » ne changent pas.

    Le premier a pour but de toucher des personnes qui sont les plus susceptibles de cliquer sur un lien et visiter votre site web. Le second vous permet de maximiser les interactions sur vos publications. Meta propose 3 types d’interactions sur une publicité (option par défaut).

    L’objectif « Promotion de l’application » ne change pas par rapport au précédent.

    Par contre, l’objectif « Prospects » a été légèrement modifié puisque Meta vous propose différentes méthodes pour générer des prospects :

    • Site web : générer des prospects via votre site web (choisir l’évènement « prospect » ou « inscription terminée » de votre pixel Facebook)
    • Formulaires instantanés : ce sont les campagnes « Leads ads ». Je vous explique comment les créer ici.
    • Messenger : générer des prospects via Messenger. Ce sont les campagnes avec objectif « Messages » qui ont disparu
    • Formulaires instantanés et Messenger : soit l’un, soit l’autre !
    • Application : générer des prospects via votre application (il semble que ce soit nouveau)

    Enfin, vous avez un seul objectif de conversion (l’objectif « ventes »).

    L’objectif « ventes » est un peu plus complexe. D’abord, vous pouvez choisir de faire une campagne avec ou sans catalogue. Si vous activez cette option, c’est comme si vous créiez une campagne avec l’objectif « ventes catalogue » (qui a disparu avec ODAX).

    Ensuite, vous décidez du lieu de conversion, le plus souvent votre site web !

    (N’oubliez pas de sélectionner le bon évènement de conversion.)

    Voilà pour les objectifs ODAX. Fondamentalement, cela ne va rien changer à vos performances.

    Cela permet juste de simplifier la création d’une campagne de publicité 🙂

    7) La fonctionnalité « Optimiser le texte par personne » permet à Meta de faire ce qu’il veut de vos textes publicitaires !

    En juin 2021, Meta a déployé une nouvelle fonctionnalité dans le Gestionnaire de publicités … et je ne l’aime pas du tout !

    Cette fonctionnalité porte le nom très original de « optimiser le texte par personne »

    Êtes-vous familier avec Google Ads ?

    Alors, vous devez savoir que cette option d’annonce fonctionne de manière très similaire aux célèbres annonces « Responsive Search Ads » de Google.

    Tout comme avec cette fonctionnalité connue des annonceurs Google, l’objectif est d’automatiser un maximum le testing des copy.

    La fonctionnalité « Optimiser le texte par personne » permet à Facebook d’alterner automatiquement le texte principal, le titre et la description d’une annonce.

    L’algorithme de Facebook prédit à quelle version de la publicité les utilisateurs répondront le mieux et leur montre différentes combinaisons.

    Dans la pratique, c’est très séduisant.

    Mais, selon moi, le souci est que Meta peut lui-même créer une publicité qui est non pertinente si l’un des 3 textes n’est pas fait pour être un titre, une description ou un texte principal.

    Cette fonctionnalité peut être intéressante à mettre en place si vous écrivez des textes très courts (moins de 100 caractères) et qui peuvent être intervertis sans que cela ne change le sens de la publicité.

    Pour la plupart des comptes, cette option n’est pas cochée par défaut, mais faites tout de même attention à ce qu’elle soit bien désactivée !

    Cette nouvelle fonctionnalité n’est pas sans rappeler la fonctionnalité nommée « option de textes multiples« . Celle-ci vous permet de faire varier le texte d’une publicité sans forcément créer plusieurs publicités distinctes.

    Le principe est simple, vous donnez à Meta plusieurs combinaisons de texte pour le texte principal, le titre ou même la description, et Meta va automatiquement faire varier les options de textes en fonction de ce qui est le plus susceptible d’intéresser les personnes que vous ciblez.

    Il ne s’agit donc pas d’intervertir différents types de textes. Par ex, Meta pourrait créer une publicité avec le 1er texte principal fourni, le 2e titre et la 2e description fournie.

    Personnellement, je ne fais jamais varier le titre et la description. J’ajoute uniquement 2 ou 3 variations du texte principal (celui qui s’affiche au-dessus du créatif publicitaire).

    8) Les Réels débarquent (enfin) dans le Gestionnaire de publicités Facebook

    Le format Réel est le dernier format de contenu lancé par Instagram. Il s’agit d’un format vidéo plutôt court et qui, à la base, est surtout centré sur le divertissement.

    Depuis ce changement dans l’application, la création vidéo devient accessible à tout un chacun et n’est désormais plus réservée à une élite de marques et d’entrepreneurs disposant de ressources pour déléguer cette tâche à des spécialistes.  

    C’est en juin 2020 que ce format est apparu en France et qu’il a révolutionné la plateforme.

    Désormais plus de 20% du temps que les utilisateurs passent sur Instagram est consacré à regarder des Réels et 45% des comptes ont interagi avec un Réel au moins une fois par semaine.

    Les annonceurs attendaient avec impatience que ce format soit disponible pour les publicités.

    Depuis juin 2021, le format Réels est disponible sur la plateforme !

    Ce type de publicité se présente sous un format vidéo de 60 secondes maximum et apparait entre les Réels avec une mention « sponsorisée » sous le nom de l’annonceur.

    Ces publicités fonctionnent à la manière d’un Réel organique et peuvent être likées, commentées, enregistrées et partagées.

    Dans la page d’aide Instagram concernant Réels, le réseau social préconise également un « format vertical plein écran », mais aussi « d’inclure de la musique ou du son pour mieux s’adapter à l’esprit des Reels ».

    Du point de vue pratique, cela veut dire que vous pous créer des campagnes entièrement dédié aux placements Stories et Réels (ce que l’on fait déjà chez DHS Digital) et donc avoir une publicité qui s’adapte parfaitement à ce nouveau format publicitaire.

    De plus, vous pouvez booster vos Réels Instagram pour leur donner plus de visibilité si, comme moi, vous n’êtes pas toujours satisfait de leur portée organique !

    Ce format a déjà pris le dessus sur la plupart des formats jusqu’ici disponibles dans l’app (image, carrousel, vidéo) et cela ne m’étonnerait pas qu’il devienne un indispensable dans les mois/années à venir pour les annonceurs Facebook.

    9) Le ciblage B2B s’améliore enfin !

    Le 22 juin 2022, Meta a dévoilé de nouveaux centres d’intérêt (c’est plutôt rare pour être souligné).

    Ces nouveaux intérêts concernent le milieu B2B uniquement, c.-.à.-d. les preneurs de décisions (notamment dans l’IT, HR, Ingénierie, Marketing, etc.), mais également les employés dans une entreprise B2B de petite, moyenne ou grande taille.

    C’est évidemment très intéressant si votre produit/service s’adresse à ces employés qui pourraient alors remplir un formulaire pour en savoir plus.

    En plus de ces nouveaux intérêts, Meta a ajouté cet intérêt que je trouve très intéressant : les « Nouvelles entreprises actives », c.-à.-d. les admins de Page Business de moins de 6,12 et 24 mois.

    Celui-ci est assez complémentaire aux options de ciblage déjà présentes sur la plateforme :

    • Admins de Pages Facebook
    • Propriétaires de petite entreprise

    D’ailleurs, vous pourriez penser que ce ciblage est assez proche de ces 2 options. Et vous avez raison.

    Cependant, gardez en tête que ces options vous permettent d’obtenir des segments plus précis quant à la naissance (estimée) d’une entreprise de quoi adapter votre message publicitaire en conséquence.

    10) Meta a mis fin à la règle des 20 % de texte pour les images des publicités (rappel)

    En 2020, Facebook a surpris tout son monde en mettant fin à la règle des 20 % de texte pour les images des publicités. C’est un changement majeur que je mentionne encore aujourd’hui (si vous ne le savez pas encore).

    En d’autres mots, les images et miniatures de vos publicités peuvent maintenant contenir plus de 20% de texte incrusté !

    Les marketeurs et designers vont pouvoir souffler et faire preuve de plus de créativité lorsqu’ils ajoutent du texte et des éléments graphiques à leurs images de publicités.

    Facebook précise que ni les enchères ni la diffusion des annonces ne seront impactées par le pourcentage de texte des images intégrées aux publicités, or ce fut le cas auparavant. Une publicité qui contenait 20% de texte ou plus pouvait être diffusée malgré la règle, mais avec un coût de diffusion plus élevé en guise de pénalité.

    Cependant, Facebook recommande toujours de limiter le texte dans les publicités.

    Si la règle des 20% n’est plus une règle stricte, Facebook précise que « les annonceurs sont toujours encouragés à réduire la quantité de texte dans les images ».

    D’après Facebook, « les images comportant moins de 20 % de texte étaient plus efficaces […] »

    Facebook recommande aux annonceurs « de faire preuve de clarté et de concision afin de véhiculer efficacement un message ».

    Mais bon, cela n’empêche en rien de le tester ! Ce que dit Facebook ne s’applique peut-être pas pour votre produit/service ou votre secteur d’activité.

    Vous pouvez maintenant tester des images avec beaucoup plus de texte sans risque de vous faire refuser vos publicités.

    Conclusion

    Meta améliore et change continuellement sa plateforme publicitaire pour qu’elle soit toujours plus efficace et simple à utiliser.

    Il faut aussi penser que Meta doit à la fois satisfaire les annonceurs en leur offrant des fonctionnalités toujours plus efficaces ET les utilisateurs en leur offrant toujours une meilleure expérience sur Facebook et sa famille d’apps malgré les publicités.

    Vous devez donc vous dire que la plateforme continuera d’évoluer, que vous le vouliez ou non.

    Et vous allez devoir vous adopter, sinon vos concurrents prendront le pas sur vous.

    Vous pouvez vous tenir au courant en consultant régulièrement Facebook Newsroom, consulter mon blog ou me suivre sur LinkedIn (là où je partage et commente tous les changements des Facebook Ads pour vous).

    Quels sont les changements qui ont le plus impacté vos campagnes de publicité Facebook ?  

    Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

    Écrit par

    Écrit par

    Danilo Duchesnes

    Danilo est le fondateur de DHS Digital, une agence de publicité Facebook et Instagram qui aide les E-commerces et DNVB (Digitally natives vertical brands) à booster leur croissance en ligne. Il est aussi le créateur du Rendez-vous Marketing, le podcast qui vous aide à développer votre acquisition de clients en ligne.

    24 Comments

    1. pablo

      Merci pour l’article, des modifications d’algorithme à ne pas zapper !

      Reply
    2. Delphine Dimanche

      Article très complet, merci je vais gagner du temps.
      J’ai acheté ton programme sur la publicité FB et j’en suis très satisfaite, mes campagnes fonctionnent bien.
      Qualité et efficacité sont 2 termes qui résument bien ton travail. Merci

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Merci beaucoup Delphine, cela fait super plaisir ! Bonne continuation ! N’hésite pas à prendre le programme avancé si tu veux aller plus loin.

        Reply
    3. fabien

      merci pour cet article danilo, très complet comme d’habitude, moi qui suit fainéant est il possible d’avoir une version audio de tes articles.

      Reply
    4. Olivier de Weissenbruch

      Merci Danilo pour cette analyse une fois encore très intéressante. Je n’ai pas de bouton « inspecter » dans mon tableau du gestionnaire de publicités au niveau des ensembles de publicités ou des campagnes. Une idée pour remédier à cela? Merci de ton aide

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Bonjour Olivier,

        Cela va arriver progressivement sur les comptes pubs. Attention, l’option n’est pas disponible pour les publicités dynamiques.

        Reply
    5. Alexandre Spiga

      Très bon Danilo, merci.
      Oui, FB nous facilite la vie toujours plus et je pense comme toi que viendra le jour où cela sera automatisé !

      Quant aux audiences larges, Sam Ovens préconise également cela, et le justifie par la puissance de l’algo FB qui fera le boulot pour nous (mais peut etre parce que son pixel est surpuissant, ce qui n’est pas le cas de tout le monde ?)

      ++

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Oui le pixel doit être bien éduqué pour faire ce genre de stratégies !

        Reply
    6. Agence spécialisée réseaux sociaux

      Excellent article ! Vous avez bien su tout détaillé ! Merci de nous avoir averti à propos de ces changements et merci à Facebook pour cette évolution progressive.

      Reply
    7. Anita

      Super article que je vais bien garder et consulter régulièrement! Merci

      Reply
    8. Samuel

      Merci beaucoup pour cet article complet.
      j ai une question par rapport au CBO.
      Quand tu l utilises tu le fais sur une campagne paramétrée pour optimisation sur les conversions ou autre chose. La je fais un test sur un produit e commerce avec campagne conversion et CBO mais il n y pas de phase de d apprentissage et Cout clic + élevé que d habitude c est normal ?
      Merci Danilo encore et je vais voir également ce que tu conseilles comme podcast dans la vidéo sur le CBO

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Samuel, j’utilise le CBO tout le temps. Aujourd’hui, cette option est obligatoire.

        Reply
    9. Paul

      Bonjour,

      Merci pour ce tutoriel ! J’ai une question du coup, comment affiche t-on le bouton « inspecter »?
      Sur mon compte, je n’arrive pas à le faire apparaitre, comment fait on pour pouvoir y accéder ?

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Il ne s’affiche pas encore sur tous les comptes.

        Reply
    10. kim

      Super article Danilo. Merci beaucoup.

      Reply
    11. Nirmala

      Bonjour Danilo,
      je n’ai pas l’option « inspecter » pour les campagnes ou ensembles de publicités. Est-ce le résultat d’une mise à jour de l’interface ?
      Merci de votre réponse

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Non, normalement tout le monde y a accès maintenant !

        Reply
    12. Charles

      Salut Danilo! Je voulais savoir, est-ce qu’il est maintenant possible de desactiver un adset qui performe moins bien dans un cbo? Si oui, est-il recommande?J’avais appris que l’on ne touche jamais a un cbo de peur de fausser son efficacite mais j’entend maintenant dire que l’on peut le faire. Qu’en penses-tu? Merci

      Reply

    Submit a Comment

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Bonjour, je suis Danilo

    Je suis le fondateur de l'agence DHS Digital et le créateur du podcast Le Rendez-vous Marketing. Sur ce blog, je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing.

    Retrouvez-moi sur Instagram

    Vos campagnes de publicité Facebook sont-elles optimisées ?

    Pour le savoir, je vous propose une analyse gratuite de votre compte publicitaire qui résume l’état de vos publicités Facebook sur base de 5 critères et contient des recommandations personnalisées pour optimiser vos campagnes. Et c’est sans frais, sans engagement

    NEWSLETTER

    Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

    Share This