fbpx

    ×
    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Commençons


    SUIVANT

    Ils m'ont fait confiance

    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Parlez-moi de votre entreprise


    Depuis combien de temps faites-vous de la publicité sur Facebook ?

    Combien investissez-vous en publicité sur Facebook par mois ?

    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Comment puis-je vous contacter ?


    BLOG

    Facebook Ads : 9 changements majeurs et nouveautés en 2021 (comment s’y adapter)

    Facebook Ads, Tout

    Cette année, la publicité Facebook a énormément évolué.

    Je ne compte plus le nombre d’annonces que Facebook a fait pour avertir les changements à venir sur le Gestionnaire de publicités Facebook.

    Ces changements ont beaucoup d’importance parce qu’ils affectent comment vous créez et gérez vos campagnes.

    Aujourd’hui, plus de 10 millions d’entreprises font de la publicité Facebook.

    Pour satisfaire le nombre croissant d’annonceurs, Facebook rend sa plateforme publicitaire plus robuste et plus complexe par la même occasion.

    Il est loin le temps où vous aviez le choix entre quelques objectifs publicitaires, un petit nombre de placements et formats publicitaires.

    Je sais que vous n’avez pas le temps de faire une veille quotidienne de l’actualité de Facebook. Pour moi, c’est un peu différent. La publicité Facebook est mon métier à temps plein, donc je suis obligé de le faire.

    Comme cette année, les changements de la plateforme ont été nombreux, j’ai pensé à vous faire un article qui résume 7 changements et nouveautés qui ont eu un impact majeur sur la gestion des Facebook Ads.

    1) L’API de Conversions

    D’ici 2022, les cookies tiers – qui sont ceux principalement utilisés par les annonceurs – seront supprimés de Google Chrome, le navigateur plus populaire de la planète avec plus de 60 % de part de marché ?

    Grâce aux cookies, les media buyers ont pu acquérir une connaissance extrêmement fine des audiences, optimiser leurs campagnes et mesurer précisément leur efficacité.

    Cela annonce un véritable tsunami pour une société comme Facebook puisque son pixel Facebook (petit bout de code que vous installez sur votre site pour le tracking de vos campagnes et la création d’audiences personnalisées) se base sur les cookies tiers.

    En réalité, des navigateurs comme Firefox et Safari bloquent déjà de nombreux cookies tiers.

    Donc, votre pixel Facebook sera presque inefficace en 2022 🙁

    Mais, en réalité, il est déjà moins efficace, car des internautes bloquent déjà les cookies tiers. D’autres navigateurs comme Firefox et Safari (navigateur d’Apple) qui bloquent tous les 2 de nombreux cookies tiers.

    Facebook explique également que la donnée peut ne pas remonter en cas d’erreur de chargement, problème de connexion ou en cas de blocage des cookies.

    Quelles solutions ?

    Pour la fin des cookies tiers, Facebook a déjà bien travaillé.

    Il propose maintenant aux annonceurs le Conversions API.

    En quelques mots, cette technologie permet de partager des évènements web et hors-ligne clés ou des actions client (inscriptions, ajouts au panier, achats …) directement depuis votre serveur vers votre Business Manager Facebook.

    Voici une illustration qui explique son fonctionnement.

    L’API de Conversions fonctionne de pair avec votre pixel Facebook.

    En effet, les évènements de serveur sont associés à votre pixel et se comportent comme les évènements de pixel d’un navigateur, ce qui veut dire que L’API de Conversions ne remplace donc pas le pixel, comme l’explique Facebook.

    Les avantages de l’API de Conversions sont donc nombreux pour les annonceurs :

    • Réduit la perte de données client importantes en les envoyant directement à Facebook
    • Plus besoin de se préoccuper des évènements perdus à cause d’un plantage du navigateur ou d’un bloqueur de publicités puisque l’API de Conversions n’utilise pas les cookies
    • Permet de contrôler les données qui sont partagées
    • Un meilleur tracking, plus de données sur le parcours client et des tailles d’audiences plus élevées

    Maintenant, vous vous demandez sûrement comment installer l’API de Conversions ? 

    Sur Shopify, l’installation est rendue assez simple, mais sur d’autres CMS, elle est beaucoup plus complexe.

    Vous avez le choix (comme toujours avec Facebook) entre :

    • Une installation manuelle
    • Une installation via un partenaire d’intégration

    Pour l’installation manuelle, vous devrez suivre les instructions sur le site de Facebook dédié aux développeurs.

    Par contre, ce type d’installation nécessite des connaissances en codage. Soit vous pouvez faire appel à un professionnel, soit pour pouvez opter pour un partenaire d’intégration.

    Vous avez déjà accès à des intégrations pour Woocommerce, Magento, WordPress, Makeshop et d’autres devraient arriver dans l’année …

    Sur cette page, vous trouverez encore d’autres intégrations partenaires via ce lien avec d’autres liens vers les procédures d’installation !

    Même si tout cela semble complexe, je vous conseille fortement de vous faire accompagner et d’installer l’API de Conversions au plus vite avant que votre pixel Facebook devienne inefficace.

    2) La limite de publicités par Page

    L’année passée, Facebook a fait une annonce assez contrastée : la limite de publicités par Page.

    L’explication ?

    Facebook considère que les annonceurs n’ont plus autant besoin de lancer un nombre incalculable de publicités personnalisées pour mieux répondre aux besoins des utilisateurs et augmenter les performances de leurs campagnes.

    En effet, les annonceurs ont longtemps associé la réussite d’une campagne à son nombre de publicités.

    Or, aujourd’hui, Facebook conseille de faire l’inverse et de simplifier ses campagnes.

    En d’autres mots, Facebook recommande moins de campagnes, moins d’audiences et moins de publicités afin de sortir plus facilement de la phase d’apprentissage.

    Dans son communiqué, Facebook explique que « seulement 4 publicités sur 10 quittent la phase d’apprentissage », à l’issue de laquelle son système de diffusion a collecté suffisamment de données sur « l’audience et les placements les mieux adaptés ».

    Facebook estime que les annonceurs perdent en efficacité lorsqu’ils vont trop loin dans la granularité.

    En restreignant le volume de publicités par Page, Facebook affirme que cela va aider les annonceurs à diminuer leurs coûts et améliorer leurs performances étant donné que le machine learning fonctionne mieux avec une structure de compte simplifiée.

    Voici les nouvelles limites de publicités par Page :

    • 250 publicités au maximum pour les Pages n’ayant pas dépassé 100 000 dollars de dépenses sur un mois lors des 12 derniers mois.
    • 1 000 publicités au maximum pour les Pages ayant dépensé entre 100 000 et 1 million de dollars sur un mois lors des 12 derniers mois.
    • 5 000 publicités au maximum pour les Pages ayant dépensé entre 1 et 10 millions de dollars sur un mois lors des 12 derniers mois.
    • 20 000 publicités au maximum pour les Pages ayant dépensé plus de 10 millions de dollars sur un mois lors des 12 derniers mois.

    Comme vous vous en doutez, la plupart des annonceurs sont limités à 250 publicités par Page en simultané.

    Je précise que si vous lancez 4 publicités, mais que vous les dupliquez dans 4 campagnes différentes, Facebook considère que vous avez 16 publicités (même s’il s’agit des mêmes publicités, leur identifiant diffère).

    Les limites de publicités par Page sont actives depuis février 2021 et vous pouvez les retrouver dans votre Business Manager dans l’onglet « Maximum de publicités par Page ».

    Comme vous le voyez, la plupart de mes clients sont loin de la limite !

    Pour l’instant, ce n’est pas un problème, mais je pense tout de même que cela risque d’impacter les annonceurs qui ont toujours préféré scaler horizontalement (ajouter des campagnes, audiences et publicités) plutôt que verticalement (augmenter le budget de la campagne).

    3) Le retrait de l’attribution à 28 jours post-clic

    Depuis le 19 janvier 2021, les paramètres d’attribution de Facebook ont changé.

    La raison ?

    La mise à jour d’iOS 14 dont vous avez probablement entendu parler.

    Cette mise à jour inclut un changement majeur au sein des paramètres de confidentialité des appareils mobiles iOS.

    À partir de maintenant, les annonceurs devront désormais demander l’autorisation aux utilisateurs de smartphone iOS pour pouvoir collecter et partager des données à l’aide de l’identifiant dédié aux publicités (IDFA).

    Cette modification du IDFA va à la fois impacter les annonceurs puisqu’ils ne pourront plus récolter autant de données sur les personnes qui vont sur le site ou leur app via un appareil iOS.

    Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’auparavant, le consentement était implicite puisqu’il était enterré dans votre politique de confidentialité.

    Sauf que maintenant, quand vous irez sur un site ou une app iOS, vous verrez un pop-up de ce type :

    Tous ces changements ayant pour but de préserver nos données et leur utilisation vont grandement impacter les annonceurs … et des sociétés comme Facebook.

    C’est donc une des raisons (en plus de la fin des cookies tiers sur Google Chrome d’ici 2022) qui ont poussé Facebook à repenser son modèle d’attribution par défaut.

    Jusqu’ici, le modèle d’attribution par défaut était le suivant : Vue à 1 jour et clic à 28 jours.

    Qu’est-ce que cela signifie ?

    Une conversion sera attribuée à vos campagnes si elle a lieu jusqu’à un jour (24 heures) après que l’utilisateur ait vu votre publicité ou jusqu’à 28 jours après un clic sur votre publicité.

    En d’autres mots, si je clique sur votre publicité le 1er mars et que j’achète sur votre site le 25 mars, Facebook attribue l’achat à votre publicité (un peu généreux, pas vrai 😉 ).

    Depuis le 19 janvier 2021, le modèle d’attribution par défaut a changé et est le suivant : Vue à 1 jour et clic à 7 jours.

    Si on reprend mon exemple, mon achat sur votre le 25 mars ne sera PLUS attribuée à votre publicité puisque le modèle d’attribution par défaut compte les conversions jusqu’à 7 jours après le clic.

    Comme l’explique Facebook sur sa page d’aides aux annonceurs : « Ce nouveau paramètre d’attribution garantit que les conversions mesurées sont les mêmes que celles utilisées pour l’optimisation des campagnes, et offre davantage de clarté lors de l’analyse des performances des publicités. Une colonne Paramètre d’attribution correspondante a été ajoutée au tableau pour que les annonceurs puissent voir le paramètre utilisé pour les rapports et l’optimisation de leurs résultats publicitaires. »

    De plus, il y a un léger problème en ce qui concerne le reporting de vos campagnes.

    Les ensembles de publicités inactifs de votre compte conservent le modèle d’attribution précédent (clic à 28 jours et vue à 1 jour), ce qui veut dire que le reporting de vos campagnes risque d’être un peu moins lisible …

    Comme l’explique Facebook, je cite : « les totaux des indicateurs de conversion seront uniquement affichés au niveau de la campagne et du compte lorsqu’un seul paramètre d’attribution commun est utilisé. Les totaux des indicateurs de conversion ne sont pas affichés si vous utilisez plusieurs paramètres d’attribution. »

    Si vous avez du mal à comprendre ce qui est expliqué ici, je vous invite à regarder cette vidéo que j’ai publiée sur LinkedIn et dans laquelle je vous explique comment réinitialiser tous les paramètres d’attribution de vos ensembles de publicités et ainsi (re)voir les totaux de conversions de vos campagnes.

    En résumé, c’est clairement une mauvaise nouvelle pour tous les annonceurs, et surtout pour ceux qui vendent des produits/services dont le parcours d’achat est plus long.

    Les conversions qui ont lieu après 7 jours sur votre site web ne seront plus comptabilisées par défaut dans votre Gestionnaire de publicités 🙁

    Le fait de générer moins de données de conversions sur vos campagnes risque aussi de diminuer légèrement leur efficacité …

    4) L’outil de mesure agrégée des évènements

    La deuxième conséquence de la mise à jour d’iOS 14 et des problèmes de tracking auxquels nous serons confrontés pour les utilisateurs iOS est la mise en place de l’outil de mesure agrégée des évènements.

    Il concerne tous les annonceurs.

    Concrètement, ce nouvel outil va vous permettre de traiter les événements web provenant des appareils ayant refusé le suivi publicitaire, c-à-d les appareils iOS.

    Seulement, vous pourrez traiter/mesurer jusqu’à 8 évènements par domaine dans votre Gestionnaire de publicités et vous allez devoir leur assigner une priorité.

    Ces évènements incluent des évènements standards, personnalisés et les conversions personnalisées.

    Je ne pourrai malheureusement pas trop rentrer dans les détails dans cet article, mais sachez qu’il est indispensable que vous configuriez l’outil de mesure agrégée des évènements.

    Pour cela, vous devez d’abord vérifier votre domaine. Facebook vous fournit une procédure très simple à suivre en passant par ce lien.

    Une fois le domaine vérifié, vous allez pouvoir configurer vos 8 évènements prioritaires que vous pourrez être en mesure de suivre dans votre Gestionnaire de publicités.

    Rendez-vous dans votre Gestionnaire d’évènements et cherchez l’onglet « outil de mesure agrégée des évènements ».

    Sélectionnez votre domaine (si celui-ci n’est pas encore vérifié, vous devriez voir un bouton « Vérifier le domaine » qui vous renverra à la procédure de vérification de ce domaine dans votre Business Manager).

    Enfin, vous êtes libre de configurer vos 8 évènements de conversion prioritaires.

    Facebook explique que dès que vous faites des changements dans l’outil de mesure agrégée des évènements, « il peut falloir 72 heures avant que vos publicités et que vos ensembles de publicités ne soient publiés après certaines mises à jour de configuration, et leur diffusion sera interrompue si vous supprimez des évènements qui sont utilisés pour leur optimisation ».

    Je vous conseille de mettre votre évènement de conversion le plus important (généralement l’achat) tout en haut de la liste étant donné que lorsqu’un utilisateur refuse le tracking sur iOS, Facebook pourra seulement remonter un évènement de conversion (votre évènement de conversion ayant la priorité la plus élevée).

    Pour en savoir plus sur l’impact de la mise à jour d’iOS 14 et ses conséquences, je vous invite fortement à écouter l’épisode #18 de mon podcast Le Rendez-vous Marketing sorti au début de mois de mars.

    Je vais bientôt écrire un guide complet sur la mise à jour d’iOS 14, ses conséquences pour les annonceurs et comment s’adapter. Inscrivez-vous à ma Newsletter pour être tenu au courant dès que l’article est publié sur mon blog !

    5) La fonctionnalité « options de texte multiples »

    Fin début 2019, une nouvelle fonctionnalité très discrète est apparue dans votre Gestionnaire de publicités : les options de texte multiples.

    Cette option vous permet de faire varier le texte d’une publicité sans forcément créer plusieurs publicités distinctes.

    Elle est disponible pour les images uniques, les vidéos ou les publicités à contenu dynamique.

    La fonctionnalité « options de texte multiples » est compatible avec la quasi-totalité des objectifs de publicité Facebook.

    Concrètement, à quoi ça ressemble ?

    Voici un exemple :

    Le principe est simple, vous donnez à Facebook plusieurs combinaisons de texte que Facebook va automatiquement faire varier en fonction de ce qui est le plus susceptible d’intéresser les personnes que vous ciblez.

    Encore une option automatique, me direz-vous ?

    C’est le cas !

    Facebook entend automatiser cela et gérer à votre place les variations de texte de vos publicités.

    Dans l’idéal, Facebook aimerait montrer le texte le plus pertinent pour chaque personne grâce à son algorithme de diffusion qui sait tout sur vous !

    Les exemples de Facebook sont assez intéressants, je trouve.

    Ils vous proposent de tester des textes avec ou sans tarif, avec ou sans données, différentes formes de témoignages, etc.

    Vous pouvez aussi suivre les conseils de mon blog pour faire varier l’accroche de votre publicité avec cette option :

    • La question oui/non. « Êtes-vous une entreprise qui veut faire diminuer son coût d’acquisition sur Facebook ? … »
    • La question en lien avec les frustrations de votre client idéal : « Votre coût d’acquisition sur Facebook ne cesse d’augmenter et vous ne savez plus quoi faire ? »
    • Commencer par un fait : « 78% des annonceurs sur Facebook ne sont pas satisfaits de leur coût d’acquisition, mais n’ont aucune idée de comment le diminuer »
    • Démarrer par la proposition de valeur : « Nous vous aidons à diminuer votre coût d’acquisition de 50% dans les 90 prochains jours… »
    • Utilisation de verbatims : « Mon coût d’acquisition explose au-delà d’un certain montant investi sur Facebook », « Je n’arrive jamais à rendre mes publicités rentables lorsque je cible une audience froide 🙁 »
    • Etc.

    Plutôt que de lancer 5 publicités différentes avec la même image/vidéo, vous pourriez utiliser cette nouvelle fonctionnalité pour tester ces différentes accroches. Vous pourrez ensuite voir le taux de clic de chacune des accroches et identifier celles qui fonctionnent le mieux !

    6) Facebook met fin à la règle des 20 % de texte pour les images des publicités

    Depuis le début de cet article, je vous ai quand même donné quelques mauvaises nouvelles 🙁

    Mais, il y a aussi de bonnes et heureuses nouvelles dans les mises à jour de Facebook.

    L’année passée, Facebook a surpris tout son monde en mettant fin à la règle des 20 % de texte pour les images des publicités.

    En d’autres mots, les images et miniatures de vos publicités peuvent maintenant contenir plus de 20% de texte incrusté !

    Les marketeurs et designers vont pouvoir souffler et faire preuve de plus de créativité lorsqu’ils ajoutent du texte et des éléments graphiques à leurs images de publicités.

    Facebook précise que ni les enchères ni la diffusion des annonces ne seront impactées par le pourcentage de texte des images intégrées aux publicités, or ce fut le cas auparavant.

    Une publicité qui contenait 20% de texte ou plus pouvait être diffusée malgré la règle, mais avec un coût de diffusion plus élevé en guise de pénalité.

    Cependant, Facebook recommande toujours de limiter le texte dans les publicités.

    Si la règle des 20% n’est plus une règle stricte, Facebook précise que « les annonceurs sont toujours encouragés à réduire la quantité de texte dans les images ».

    D’après Facebook, « les images comportant moins de 20 % de texte étaient plus efficaces […] »

    Facebook recommande aux annonceurs « de faire preuve de clarté et de concision afin de véhiculer efficacement un message ».

    Mais bon, cela n’empêche en rien de le tester ! Ce que dit Facebook ne s’applique peut-être pas pour votre produit/service ou votre secteur d’activité.

    Vous pouvez maintenant tester des images avec beaucoup plus de texte sans risque de vous faire refuser vos publicités.

    7) Les nouvelles options d’audiences personnalisées

    Les fonctionnalités et options de ciblage ont tendance à peu changer dans Facebook.

    Au contraire, Facebook a tendance à éliminer des options de ciblage.

    L’année dernière, l’entreprise de Mark Zuckerberg a mis à jour les options de ciblage avancé et éliminé des catégories d’intérêt redondantes.

    Facebook a donné l’exemple de l’intérêt « Key West » qui est un duplicata de l’intérêt « Key West, Floride », qui lui n’a pas été supprimé.

    En 2020, Facebook a aussi ajouté 2 options de ciblage attendues.

    La première, ce sont les audiences personnalisées basées sur les interactions avec des produits sur Facebook et Instagram.

    Il n’était pas possible jusqu’ici de recibler les personnes qui se sont intéressées aux produits tagués sur vos publications Facebook et Instagram.

    C’est désormais possible depuis le milieu de l’année 2020.

    Attendez-vous à utiliser de plus en plus ces audiences dans les prochaines années étant donné que les internautes seront de plus en plus réceptifs au commerce social !

    Il semble aussi que Facebook a ajouté la possibilité de créer des audiences personnalisées sur base des interactions avec des annonces Marketplace.

    La fonctionnalité n’était pas présente en 2019, donc je suppose qu’elle est arrivée sur la plateforme en 2020, sans que Facebook communique dessus !

    8) Les statistiques de diffusion s’améliorent

    Si vous lancez régulièrement des campagnes de publicité Facebook, vous savez comme moi qu’elles fonctionnent très bien les premiers jours et finissent par s’essouffler 🙁

    C’est là que les questions fusent.

    Quel est le problème ? Est-ce que c’est :

    • Mon audience ?
    • Ma publicité ?
    • La concurrence et l’augmentation des coûts de diffusion ?
    • Un changement que je n’aurais pas dû faire ?

    Facebook a pensé à vous en actualisant son outil de « statistiques de diffusion« , devenu très puissant et extrêmement complet.

    À présent, vous pouvez analyser visuellement pour chaque audience des tendances sur vos coûts (est-ce qu’ils augmentent, diminuent ou restent stables ?), la saturation de votre audience (avez-vous déjà touché une grande partie de votre audience ?), etc.

    Pour découvrir les statistiques de diffusion de votre audience, placez-vous au niveau d’un ensemble de publicités ou une campagne et cliquez sur « Inspecter ».

    Vous devriez voir un graphique comme celui-ci. Par défaut, le graphique vous montre l’évolution de votre coût par action (le coût par achat dans cet exemple).

    Dans cet exemple, on remarque qu’il reste globalement stable avec quelques pics d’un jour à l’autre.

    J’aime aussi analyser l’évolution du ratio de première impression. Facebook définit le ratio de première impression comme « le pourcentage d’impressions quotidiennes provenant de personnes qui voient votre ensemble de publicités pour la première fois ».

    En d’autres mots, plus ce pourcentage est bas, plus cela veut dire que vous avez touché une grande partie de votre audience potentielle. Il est probablement temps de tester une autre audience ou de revoir vos publicités (offre, contenu créatif, message, etc.).

    Dans cet exemple, on remarque que le ratio de première impression baisse au cours du temps (c’est normal) et il est en moyenne de 47,41% les 20 derniers jours.

    Ce n’est pas tout !

    Les statistiques de diffusion vous permettent aussi de comparer très facilement 2 indicateurs pour mesurer la saturation d’une audience. Par exemple, il vous permet de voir à quel point la répétition influe sur votre coût par action.

    Dans cet exemple, malgré l’augmentation de la répétition publicitaire, mon coût par achat reste stable avec de légères augmentations d’un jour à l’autre.

    Dans d’autres cas, vous pourriez observer des tendances plus prononcées.

    Si vous avez le temps d’analyser vos campagnes, je vous conseille de les analyser avec les statistiques de diffusion une à 2 fois par semaine pour identifier rapidement des tendances sur vos coûts.

    Heureusement, vous n’avez pas besoin de regarder ces graphiques quotidiennement, à moins de dépenser des milliers d’euros par jour !

    AdEspresso a écrit un très bon guide sur le sujet. Il est intitulé « Boost your campaign performance with the new Facebook Inspect tool ».

    9) L’automatisation des Facebook Ads progresse toujours plus 

    Si vous avez lu jusqu’ici, vous vous êtes probablement dit que c’est quand même un peu compliqué les publicités Facebook !

    Facebook améliore toujours la plateforme pour la rendre plus complète, mais ces changements la rendent aussi plus complexe.

    Les options de personnalisation des publicités et de ciblage ont bien évolué en 3 ans.

    Facebook le sait très bien. Il sait aussi que sa plateforme continue de générer plus de revenus au fil des années …

    Après tout, plus leur plateforme publicitaire est efficace, plus les annonceurs y investiront leur budget. 

    Dans un sens, la plateforme est devenue plus complexe pour les novices en marketing digital ou les entrepreneurs qui n’ont pas nécessairement le temps de se former.

    De l’autre, les publicités Facebook peuvent aussi devenir très complexes quand on investit des dizaines de milliers d’euros par mois. Vous comprenez bien qu’il y a un monde de différence entre investir 1000€ par mois et 50.000€ par mois.

    Facebook en est aussi conscient.

    C’est pour cela qu’ils investissent autant dans la simplification de leur plateforme et de leur algorithme de diffusion, quitte à forcer l’adoption de certaines fonctionnalités comme l’optimisation du budget de la campagne.

    Par exemple, l’année passée, beaucoup d’annonceurs ont constaté que les audiences larges (moins ciblées) avaient tendance à diminuer leurs coûts d’acquisition, ce qui parait contre-intuitif quand on y pense.

    Comment un ciblage large et simpliste comme un intérêt pour « chaussures » pourrait mieux fonctionner qu’un intérêt plus ciblé comme « Timberland » ?

    C’est bien ce que l’on observe quand on investit des budgets élevés.

    On peut l’expliquer par le fait que l’algorithme de Facebook apprend et optimise en fonction des conversions qu’il reçoit, et ce, en temps réel.

    C’est bien une des tendances que les annonceurs observent.

    L’automatisation des Facebook Ads progresse très vite. En d’autres mots, les algorithmes de Facebook sont de plus en plus intelligents, parfois plus que les humains.

    D’ailleurs, Facebook commence à promouvoir son « POWER5« , 5 tactiques publicitaires basées sur l’automatisation.

    Parmi ces tactiques, on y retrouve :

    • L’optimisation du budget de la campagne
    • Les publicités dynamiques
    • Les placements automatiques
    • La simplification du compte publicitaire (moins de campagnes et moins d’ensembles de publicités)
    • La correspondance avancée

    Retenez que l’automatisation des publicités Facebook est bien réelle et va continuer à vous faciliter la vie. Il est même possible qu’un jour Facebook vous propose de gérer automatiquement vos publicités …

    Ce jour arrivera peut-être, mais je reste persuadé que les gestionnaires de campagnes digitales auront toujours du travail dans 10 ans. En tout cas, je l’espère 🙂

    Conclusion

    Facebook améliore et change continuellement sa plateforme publicitaire pour qu’elle soit toujours plus efficace et simple à utiliser.

    Il faut aussi penser que Facebook doit à la fois satisfaire les annonceurs en leur offrant des fonctionnalités toujours plus efficaces ET les utilisateurs en leur offrant toujours une meilleure expérience sur Facebook et sa famille d’apps malgré les publicités.

    Vous devez donc vous dire que la plateforme continuera d’évoluer, que vous le vouliez ou non.

    Et vous allez devoir vous adopter, sinon vos concurrents prendront le pas sur vous.

    Vous pouvez vous tenir au courant en consultant régulièrement Facebook Newsroom, consulter mon blog ou me suivre sur LinkedIn (là où je partage et commente tous les changements des Facebook Ads pour vous).

    Quels sont les changements qui ont le plus impacté vos campagnes de publicité Facebook ?  

    Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

    Écrit par

    Écrit par

    Danilo Duchesnes

    Danilo est le fondateur de DHS Digital, une agence de publicité Facebook et Instagram qui aide les E-commerces et DNVB (Digitally natives vertical brands) à booster leur croissance en ligne. Il est aussi le créateur du Rendez-vous Marketing, le podcast qui vous aide à développer votre acquisition de clients en ligne.

    24 Comments

    1. pablo

      Merci pour l’article, des modifications d’algorithme à ne pas zapper !

      Reply
    2. Delphine Dimanche

      Article très complet, merci je vais gagner du temps.
      J’ai acheté ton programme sur la publicité FB et j’en suis très satisfaite, mes campagnes fonctionnent bien.
      Qualité et efficacité sont 2 termes qui résument bien ton travail. Merci

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Merci beaucoup Delphine, cela fait super plaisir ! Bonne continuation ! N’hésite pas à prendre le programme avancé si tu veux aller plus loin.

        Reply
    3. fabien

      merci pour cet article danilo, très complet comme d’habitude, moi qui suit fainéant est il possible d’avoir une version audio de tes articles.

      Reply
    4. Olivier de Weissenbruch

      Merci Danilo pour cette analyse une fois encore très intéressante. Je n’ai pas de bouton « inspecter » dans mon tableau du gestionnaire de publicités au niveau des ensembles de publicités ou des campagnes. Une idée pour remédier à cela? Merci de ton aide

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Bonjour Olivier,

        Cela va arriver progressivement sur les comptes pubs. Attention, l’option n’est pas disponible pour les publicités dynamiques.

        Reply
    5. Alexandre Spiga

      Très bon Danilo, merci.
      Oui, FB nous facilite la vie toujours plus et je pense comme toi que viendra le jour où cela sera automatisé !

      Quant aux audiences larges, Sam Ovens préconise également cela, et le justifie par la puissance de l’algo FB qui fera le boulot pour nous (mais peut etre parce que son pixel est surpuissant, ce qui n’est pas le cas de tout le monde ?)

      ++

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Oui le pixel doit être bien éduqué pour faire ce genre de stratégies !

        Reply
    6. Agence spécialisée réseaux sociaux

      Excellent article ! Vous avez bien su tout détaillé ! Merci de nous avoir averti à propos de ces changements et merci à Facebook pour cette évolution progressive.

      Reply
    7. Anita

      Super article que je vais bien garder et consulter régulièrement! Merci

      Reply
    8. Samuel

      Merci beaucoup pour cet article complet.
      j ai une question par rapport au CBO.
      Quand tu l utilises tu le fais sur une campagne paramétrée pour optimisation sur les conversions ou autre chose. La je fais un test sur un produit e commerce avec campagne conversion et CBO mais il n y pas de phase de d apprentissage et Cout clic + élevé que d habitude c est normal ?
      Merci Danilo encore et je vais voir également ce que tu conseilles comme podcast dans la vidéo sur le CBO

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Samuel, j’utilise le CBO tout le temps. Aujourd’hui, cette option est obligatoire.

        Reply
    9. Paul

      Bonjour,

      Merci pour ce tutoriel ! J’ai une question du coup, comment affiche t-on le bouton « inspecter »?
      Sur mon compte, je n’arrive pas à le faire apparaitre, comment fait on pour pouvoir y accéder ?

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Il ne s’affiche pas encore sur tous les comptes.

        Reply
    10. kim

      Super article Danilo. Merci beaucoup.

      Reply
    11. Nirmala

      Bonjour Danilo,
      je n’ai pas l’option « inspecter » pour les campagnes ou ensembles de publicités. Est-ce le résultat d’une mise à jour de l’interface ?
      Merci de votre réponse

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Non, normalement tout le monde y a accès maintenant !

        Reply
    12. Charles

      Salut Danilo! Je voulais savoir, est-ce qu’il est maintenant possible de desactiver un adset qui performe moins bien dans un cbo? Si oui, est-il recommande?J’avais appris que l’on ne touche jamais a un cbo de peur de fausser son efficacite mais j’entend maintenant dire que l’on peut le faire. Qu’en penses-tu? Merci

      Reply

    Submit a Comment

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bonjour, je suis Danilo

    Je suis le fondateur de l'agence DHS Digital et le créateur du podcast Le Rendez-vous Marketing. Sur ce blog, je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing.

    Retrouvez-moi sur Instagram

    À la recherche d'une agence digitale ?

    NEWSLETTER

    Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

    Share This