BLOG

5 questions à vous poser avant de lancer une campagne Facebook Ads

Facebook Ads

Vous avez finalement décidé de faire de la publicité Facebook (aussi appelée Facebook Ads)

C’est très bien.

Tout le monde utilise Facebook aujourd’hui.

Rendez-vous compte, il y a plus de 2,2 milliards d’utilisateurs sur Facebook.

Ce n’est pas une surprise que les entreprises veulent y promouvoir leurs produits et services sur Facebook.

Mais vous savez comme moi que ce n’est plus possible sans payer.

Facebook change constamment son algorithme et ce n’est pas pour avantager ou faciliter le travail des marques.

En clair, il est difficile de toucher les utilisateurs Facebook sans payer et certains contenus semblent voués à ne jamais à être montrés.

Ces contenus, ce sont les liens vers votre site web que vous publiez avec l’espoir qu’une dizaine de personnes (tout au plus) se rendent sur votre site web.

Je n’exagère rien en vous disant ça !

Regardez sur ce graphique la baisse des visites sur un site web apportées par Facebook (courbe bleu).

Les données datent de 2017.

C’est sûrement encore plus bas maintenant.

La baisse du trafic apporté par Facebook est sûrement l’une des raisons qui vous a convaincu de vous lancer sur Facebook Ads.

Le faible ticket d’entrée (dès 1€ pour certaines campagnes) vous a peut-être motivé aussi.

Mais par où commencer ?

C’est ce que je vais vous montrer dans cet article en répondant avec vous aux 5 questions essentielles à se poser avant de lancer une campagne Facebook Ads.

1) Quel est mon objectif ? 

La première à laquelle vous devez penser, c’est votre objectif initial.

On peut considérer qu’une campagne de publicité permet de réaliser au moins un de ces 3 objectifs :

  • Sensibilisation : Faire connaitre votre entreprise, toucher plus de monde …
  • Considération : Susciter de l’intérêt pour votre entreprise et ses produits/services
  • Conversion : Faire de l’acquisition de nouveaux clients/prospects ou fidéliser vos clients actuels

Voilà, en résumé, les 3 grands objectifs de campagnes sur Facebook.

Dès le départ, vous devez être clair sur le vôtre parce que vous pourrez difficilement poursuivre ces 3 objectifs avec la même campagne.

Quand vous appuyez sur le bouton vert « créer » pour créer une campagne, Facebook divise justement les objectifs de campagne de la même façon que je les ai abordé.

Google fait la même chose.

C’est normal, les 2 géants de la publicité digitale suivent une logique de « funnel ».

Revenons-en aux objectifs.

Comme vous le voyez, ils sont divisés en 3 catégories.

Chacune ayant plusieurs objectifs sous-jacents.

Dans la section « considération », on retrouve les objectifs trafic, interactions, vues de vidéo, messages, etc.

Ce sont les plus souvent utilisés.

L’objectif Trafic est utilisé, comme vous vous en doutez, pour envoyer du trafic sur un site web. Généralement, on utilise des articles de blog pour attirer des gens sur un site web (mais j’y reviendrai plus loin dans cet article).

Les publicités avec l’objectif « trafic » ressemblent à ça.

Shopify cherche à attirer de nouvelles personnes sur son blog ou fidéliser ses lecteurs existants.

La seconde raison pour laquelle j’ai abordé la question des objectifs est directement lié au coût de votre publicité et de la façon dont vos publicités vont être diffusées.

En effet, si vous choisissez l’objectif trafic, Facebook va montrer vos publicités aux personnes les plus susceptibles de cliquer sur celle-ci pour que votre coût par résultat (coût par clic) soit le plus bas possible.

Si vous choisissez l’objectif « conversions », Facebook va montrer vos publicités aux personnes les susceptibles de convertir (i.e effectuer une action bien définie à l’avance) de façon à ce que votre coût par résultat (coût par action) soit le plus bas possible.

Pour que vous puissiez mieux comprendre ce que je viens d’expliquer, je vais m’appuyer sur une expérimentation à $1000 conduite par AdEspresso.

Le but de l’expérimentation était de prouver que le système « vendu » par Facebook fonctionne comme ils le prétendent.

Ils ont donc dépensé $1000 sur une durée de 7 jours et testé 4 objectifs de campagne :

  • Conversions
  • Trafic
  • Interactions
  • Portée

Le budget a été divisé équitablement entre les 4 campagnes ($250 par campagne).

Chaque campagne ciblait la même audience avec la même publicité.

Les résultats nous donnent finalement confirmation que le système de Facebook fonctionne vraiment !

Qu’est-ce que ça veut dire ?

La campagne de conversions offre le coût par action le plus bas (CPA) malgré un coût par clic (CPC) plus élevé, comme le promet une campagne de conversions.

A l’inverse, la campagne de trafic offre le meilleur coût par clic (CPC) mais un coût par action (CPA) bien plus élevé que la campagne de conversions. C’est bien ce que nous promet une campagne de trafic.

En conclusion, retenez que vous devez choisir l’objectif de campagne qui correspond le mieux à votre objectif final.

Si vous n’êtes pas sûr sur le choix de votre objectif, consultez ce guide de Facebook ou lisez les lignes qui suivent :

  • Notoriété de marque : Atteindre des personnes ayant une plus grande probabilité de mémoriser le contenu de votre publicité et ainsi augmenter votre notoriété.
  • Portée : Montrer vos publicités au plus grand nombre possible (idéal pour le marketing local).
  • Trafic : Envoyer des personnes sur votre site web au coût le plus bas.
  • Interactions : Augmenter les interactions sur vos publications ou augmenter le nombre de mentions j’aime de votre Page.
  • Installation d’applications : Trouver des personnes qui installent votre app au moindre coût.
  • Vues de vidéo : Montrer vos vidéos aux personnes qui sont susceptibles de les visionner, au coût le plus bas.
  • Messages : Montrer vos publicités aux personnes qui pourraient vous contacter par Messenger.
  • Conversions : Montrer des publicités qui encouragent les utilisateurs à effectuer une action spécifique sur votre site web (ajouter un produit au panier, acheter, recueillir des informations de contact, etc.)

Avec ces informations, vous devriez savoir quel objectif choisir.

Maintenant, qu’allez-vous mettre en avant dans votre publicité ?

2) Quelle est mon offre ?

L’offre est ce qui va inciter la personne qui voit votre publicité à cliquer sur celle-ci.

Souvent, quand on pense à une offre, on pense à un produit ou un service.

On pense à quelque chose de commercial.

C’est d’ailleurs la définition que me donne Wikipedia.

« Une offre est la proposition commerciale qu’un vendeur fait à un client ou qu’une entreprise lance sur un marché ou à un ensemble de clients. »

Pour moi, il s’agit simplement de quelque chose que je donne à la personne en échange de son temps ou son argent.

Selon cette définition, un article de blog est une offre.

Vous comprenez mieux l’idée ?

Une offre n’est pas non plus un produit.

En ce moment, je pense à la création de mon cours en ligne.

Le cours en ligne est le produit.

Par contre, mon offre pourrait être une réduction de 50% pour les 50 premiers participants ou une réduction de 30% pour une durée limitée.

Vous voyez la différence ?

Après le choix de l’objectif, c’est le second point à prendre en compte quand on fait des Facebook Ads : le choix de l’offre.

L’offre doit être différente en fonction de votre objectif de campagne qui tombe dans une des 3 catégories citées plus haut :

  • Sensibilisation : personnes qui ne vous connaissent pas encore. Trafic froid.
  • Considération : personnes qui vous connaissent un peu et ont déjà été exposées au moins une fois à votre marque. Trafic chaud.
  • Conversion : personnes qui vous connaissent, ont fait des recherches sur vous et sont prêts à acheter. Trafic très chaud.

Cette infographie adaptée au marketing de contenu résume assez bien ce que je viens de vous dire.

Maintenant, prenons quelques exemples pour que vous compreniez mieux.

Offres pour la phase de sensibilisation

L’objectif est d’introduire votre marque et établir de la crédibilité.

A ce stade, on ne vous connait pas encore. C’est pout cela qu’on parle de « trafic froid ».

Dans ce cas, mettez plutôt en avant des « offres peu risquées » pour l’utilisateur :

  • Article de blog
  • Vidéo
  • Podcasts
  • Publication de votre Page Facebook
  • Etc.

Vous l’avez compris, il s’agit presque tout le temps de contenu gratuit (pas d’adresse email requise) et engageant pour l’utilisateur.

Cette publicité représente assez bien ce que je vous explique ici :

Remarque : Si vous êtes propriétaire d’un ecommerce, ceci s’applique un peu moins pour vous.

Je pense par exemple au prêt-à-porter. Tout le monde est déjà sensibilisé à un produit de grande consommation comme un vêtement. Pour cette raison, il n’y a pas vraiment besoin de contenu pour sensibiliser l’utilisateur.

Offres pour la phase de considération 

A ce stade, on vous connait déjà un peu plus mais rarement assez pour qu’on achète vos produits/services.

C’est le moment de développer l’intérêt de la personne envers votre solution et pourquoi pas déclencher un premier achat (plus rare).

A nouveau, le contenu peut y contribuer mais pas que … Voici quelques exemples d’offres populaires pour cette phase :

  • Guides ou livres blancs en échange des informations de contact
  • Essai gratuit de votre logiciel
  • Coupon de 20€ pour essayer l’app GRATUITEMENT (pensez à Uber)
  • Accès à la version freemium de votre logiciel
  • Wébinaire éducatif
  • Vidéo de démonstration de votre solution

Comme vous le voyez, il s’agit d’offres un peu plus agressives et commerciales.

Si vous êtes propriétaire d’un ecommerce, les offres seront encore différentes puisque vous ne suivez pas exactement la même logique que je vous ai décrite.

Alors, voici deux exemples d’offres pour cette phase où on a pas encore confiance en vous :

  • Inscription à la Newsletter contre un bon de réduction
  • Livraison gratuite sur le premier achat

Je suis allé m’aventurer sur ce site de prêt-à-porter féminin connu pour son marketing efficace … Regardez ce que j’ai trouvé avant de sortir du site :

Rien de bien agressif encore une fois.

Retenez que le but ici est de développer la confiance et l’intérêt de la personne envers votre marque et au mieux d’acquérir un nouveau client en e-commerce.

Offres pour la phase de conversion 

Si vous avez lu attentivement jusqu’ici, vous avez sans doute compris que le but de ces offres est de convertir ces personnes qui vous connaissent un peu mieux (prospects) en clients.

Puisque ces personnes vous connaissent bien, nous pouvons commencer à faire la transition vers l’acte d’achat.

On mettra alors en avant des offres plus commerciales comme :

  • Audit et consultations gratuites (ce que je fais pour vendre mes services)
  • Essai gratuit de 14 jours à la version premium du logiciel
  • Démo du logiciel (efficace en B2B)
  • Réduction de 50% sur les 3 premiers mois de l’abonnement
  • Etc.

Voici deux exemples bien différents pour que vous puissiez bien comprendre …

Spotify m’offre les 3 premiers mois de l’abonnement premium pour le prix symbolique de £9,99.

Evidemment, cette offre est pertinente seulement pour ceux qui connaissent Spotify et ont essayé la version gratuite.

UberEats m’incite à faire ma première commande avec un code promo de 25%.

Pour les e-commerces, la logique est la même :

  • Vente flash (ex : 20% sur toute la collection pendant 2 jours – très efficace pour acquérir de nouveaux clients)
  • Un produit acheté = un produit offert
  • Code promo (ex : relances de panier, personnes n’ayant jamais rien acheté, etc.)

Selon l’objectif que vous vous fixez (revoir point 1), vous comprenez que votre approche en termes de ciblage et du choix de l’offre à promouvoir sera différente.

Pour les 2 derniers objectifs, vous allez le plus souvent faire ce qu’on appelle du reciblage publicitaire (cibler des personnes qui ont déjà interagi avec votre marque) tandis que pour le ciblage froid, vous utiliserez le ciblage socio-démographique ou par audience similaire.

3) Est-ce que j’ai du trafic sur mon site web ?

L’une des fonctionnalités les plus intéressantes de la publicité Facebook reste selon moi le retargeting, l’action de montrer des publicités aux personnes qui connaissent votre entreprise.

Si vous avez un site web, je pense que vous comprenez à quel point il est intéressant de faire du reciblage sur Facebook.

Après tout, 95% des visiteurs n’achètent pas lors de leur première visite sur un site web et la majorité d’entre-eux ne reviendront jamais sur votre site web.

Heureusement, vous pouvez créer des publicités très ciblées, pour les faire revenir, selon les actions des visiteurs de votre site web comme :

  • Vue de page
  • Ajout d’un produit au panier
  • Recherche sur votre site web
  • Paiement initié
  • Achat
  • Etc.

Par exemple, si un visiteur a ajouté un produit au panier mais n’a pas acheté, vous pourriez lui montrer une publicité pour l’inciter à terminer sa commande.

Le reciblage sur Facebook peut être effectué grâce au pixel Facebook (code de suivi que vous installez sur votre site web) et la construction d’audiences personnalisées.

Si vous venez de lancer votre site web, commencez par installer le pixel Facebook pour suivre l’activité de votre site web dès le premier jour.

Si vous avez déjà un site web qui tourne, c’est encore plus urgent de l’installer ! Des gens visitent déjà votre site web 🙂

Une fois le pixel Facebook installé, vous pourrez créer des audiences personnalisées nécessaires pour faire du reciblage Facebook.

Les audiences personnalisées sont des audiences propres à votre activité et qui peuvent être construites à partir du trafic de votre site web.

Je reviens sur les 2 premiers points, le choix de votre objectif et le choix de votre offre pour faire le lien.

Les audiences personnalisées peuvent être utilisées pour montrer des nouveaux articles de blog aux personnes qui ont déjà lu vos articles précédents.

Si vous êtes propriétaire d’un e-commerce, vous pourriez vous servir des audiences personnalisées pour montrer votre nouvelle collection à vos clients existants ou promouvoir des produits soldés à toutes les personnes qui ont visité votre site web les 180 derniers jours.

Vous voyez l’idée ?

C’est assez intéressant, mais seulement si vous avez une bonne base de trafic existante.

Je m’explique.

Admettons que vous avez 1000 visiteurs uniques par semaine sur votre site web, soit 4000 par mois.

Cela semble beaucoup mais ça ne l’est en fait pas du tout.

Si on prend les statistiques d’utilisation d’Internet et de Facebook d’un pays comme la France, on sait qu’il y a :

  • 57 millions de français qui se connectent à Internet
  • 38 millions d’utilisateurs mensuels actifs sur Facebook

Cela veut dire que « seulement » 66% des français (38 divisé par 57) qui se connectent à Internet utilisent Facebook (une fois par mois au minimum).

On comprend alors que si vous avez 4000 visiteurs uniques par mois (en supposant qu’ils sont tous français), Facebook pourra en retrouver maximum 66%, soit un peu plus que 2500.

Je vais être honnête avec vous.

Une audience de 2500 visiteurs, ce n’est pas très grand.

Avec quelques dizaines d’euros, vous l’avez déjà épuisé.

En effet, ces personnes finiront par voir vos publicités trop souvent, ce qui peut nuire à votre image de marque.

Avec le temps, j’ai constaté que le retargeting des visiteurs d’un site web devient intéressant avec plus de 20.000 visiteurs uniques par mois.

Le trafic est suffisamment important pour créer des audiences plus segmentées et mettre du budget média.

Si vous n’avez pas beaucoup de trafic sur votre site web, vous pouvez de toute façon utiliser le ciblage socio-démographique et par centres d’intérêt pour cibler une audience potentiellement intéressée par votre activité (mais qui ne vous connait pas encore).

4) Quel contenu créatif vais-je utiliser ? 

Le choix de l’objectif et de l’audience, ce sont les coulisses de votre publicité.

Sans un bon choix de l’objectif et un bon ciblage, votre publicité sera inefficace.

Pour autant, il ne faut pas négliger le contenu créatif de votre annonce.

Après tout, c’est ce que les utilisateurs vont voir dans leur fil d’actualités.

Votre créatif peut prendre plusieurs formes, c’est pour cela qu’on parle de formats de publicité.

Le format le plus classique avec les Facebook Ads est celui de l’image unique. La plupart des pubs que je vous ai montré dans cet article utilisent ce format.

Et si vous voulez en choisir un autre ? Comment faire votre choix ?

Je vous propose quelques indications pour vous guider dans le choix du format de votre publicité.

Format carrousel 

La publicité carrousel est un format interactif dans lequel vous pouvez diffuser jusqu’à 10 images ou vidéos, chacune ayant sa propre fiche avec un titre, une description et un lien unique.

Le format carrousel est un format orienté-ventes, notamment pour les propriétaires d’e-commerces.

Facebook et d’autres études ont montré que les publicités carrousel permettent d’obtenir des taux de clic plus élevés que les publicités classiques (sous-entendu image unique) et donc un coût par clic (CPC) plus bas.

Je ne suis pas tellement étonné au vu de la flexibilité du format.

Airbnb utilise régulièrement les publicités carrousel pour proposer plusieurs logements dans une seule et même publicité.

En résumé, utilisez ce format si vous avez plusieurs produits à proposer dans une seule publicité (ecommerce) ou pour présenter les avantages d’un seul et même produit.

Découvrez d’autres utilisations créatives du format de publicité carrousel dans cet article de mon blog.

Image unique

C’est le format le plus classique.

Il est très efficace pour envoyer du trafic sur votre site web et générer des leads.

J’aime cette publicité parce que l’image se démarque par sa couleur orange. J’aime aussi la mention « 100% free, forever ». On ne peut pas la rater !

De mon expérience, les images qui communiquent des émotions et se démarquent dans le fil d’actualités par leurs couleurs offrent les meilleurs résultats.

Il faut en général faire des tests pour trouver la bonne image (bonne couleur, bon angle, etc.).

Si comme moi, vous n’avez pas de compétences en design, je vous invite à utiliser des outils gratuits comme Canva ou Crello et vous inspirer des modèles d’annonces Facebook pré-conçues.

Vidéo unique

Facebook est le réseau social de la vidéo avec plus de 8 milliards de vues de vidéo par jour !

Les publicités vidéo ont de l’avenir, croyez-moi.

Le gros avantage est qu’elles peuvent être utilisées pour pratiquement tous les objectifs de publicité.

Elles sont extrêmement efficaces pour vendre ou faire connaitre un produit. Selon Hubspot, 90% des utilisateurs affirment que les vidéos de produit sont utiles dans leur processus de décision.

Il y a différentes types de vidéos selon la phase de sensibilisation de l’utilisateur :

  • Vidéo éducative (sensibilisation) pour ceux qui ne connaissent pas encore le produit ou n’ont même pas encore développé le besoin
  • Vidéo de démonstration du produit (considération/conversion) pour montrer son utilisation
  • Vidéo d’un témoignage client (objectif de conversion) pour vendre le produit

Vous pouvez également promouvoir des lives terminées ou des vidéos pré-enregistrées face caméra pour toucher un public qui ne vous connait pas encore.

Retenez aussi que chaque vidéo doit contenir un seul appel à l’action qui sera différent selon votre objectif (aimer votre page, commenter, s’inscrire à votre Newsletter, visiter la page produit).

Diaporama 

Facebook propose un outil de création de diaporama directement à partir de l’interface du Gestionnaire de publicités.

Vous pouvez assembler jusqu’à 10 images et obtenir une vidéo qui fait défiler simplement ces images.

Son utilisation est plus rare mais peut être intéressante pour certains cas.

Si vous êtes photographe, vous pourriez utiliser le format diaporama pour mettre en avant un portfolio de vos réalisations.

Collection

Le format collection est un peu moins connu parce qu’il est assez nouveau.

Spécialement conçu pour l’e-commerce, il a été introduit mi-2017 et nécessite d’avoir un catalogue produit configuré dans Facebook pour pouvoir l’utiliser.

De plus, ce format a été entièrement pensé pour le mobile afin d’offrir une expérience plein écran dans un monde où l’utilisation du smartphone domine.

Voici un exemple :

Comme vous le voyez, cette publicité contient un élément créatif de base (image unique ou vidéo unique) et propose juste en-dessous une ligne de produits.

En cliquant sur un des produits, vous êtes redirigé sur une expérience plein écran avec tous les produits promus par l’entreprise.

Devriez-vous utiliser le format carrousel ou collection si vous faites de l’e-commerce ?

Selon Nosto, les publicités Collection ont en moyenne un coût par nouvel acheteur plus faible de 36% et un ROAS plus élevé de 16% que les publicités.

Autrement dit, si vous faites de l’acquisition froide pour votre e-commerce, il est peut-être plus intéressant de choisir le format collection.

5) Est-ce que ma landing page est optimisée pour un mobile ?

Je vous disais justement que l’on vit dans un monde dominé par le mobile.

Avez-vous remarqué que vous utilisez de plus en plus Internet et surtout les réseaux sociaux sur mobile ?

Instagram, par exemple, a été conçu à la base pour une utilisation sur smartphone.

Facebook n’est pas en reste avec une app toujours plus fluide sur mobile comme en témoigne cette statistique rapportée par WordStream :

« 47% des utilisateurs accèdent à la plateforme uniquement à partir de leur mobile ».

En réalité, 94% des utilisateurs mensuels actifs Facebook ont déjà utilisé l’app mobile.

Mais ce n’est pas tout, 91% des revenus publicitaires de Facebook proviennent du mobile pour le 1er trimestre de 2018, 3% de plus qu’en 2017.

Oui, vous avez bien lu, 91% !

Cela veut dire que vos publicités doivent d’abord être pensées pour le mobile.

Surtout, la landing page (page de destination) doit être parfaitement optimisée pour un mobile (mobile responsive).

Voici un exemple de page responsive sur mobile :

Vous voyez que le contenu sur l’image de droite est beaucoup plus lisible.

Un site web optimisé sur mobile répond à ces quelques exigences :

  • Police du texte suffisamment grande (minimum 16 pixels)
  • Boutons visibles et grands pour être facilement cliquables
  • Beaucoup d’espaces blancs
  • Navigation simple (peu d’éléments)
  • Rapide
  • Processus de checkout en plusieurs étapes (pour les e-commerces)

site web mobile responsive

Source : M’com Web

La plupart des CMS utilisés pour créer un site web proposent des architectures mobile responsive (design qui s’adapte sur un mobile sans avoir à changer tout le code du site).

Je pense à Squarespace, Wix, Shopify ou encore Prestashop.

WordPress propose également de nombreux thèmes mobile responsive mais comme la flexibilité de personnalisation est plus importante, soyez prudent à ne pas trop modifier votre thème avec du code au risque d’avoir un mauvais rendu sur mobile.

La second point à prendre en compte pour avoir un site optimisé pour le mobile est la vitesse de votre site web.

Pensez-y.

Si votre site web se charge trop lentement, vous perdrez inévitablement une partie des personnes qui cliquent sur le lien de votre publicité.

Bref, vous perdez de l’argent parce que votre site est trop lent sur un mobile !

En règle général, on observe toujours 20 à 30% de « perte » entre les personnes qui cliquent sur le lien et arrivent effectivement sur la page de destination.

Notez aussi que votre site peut être rapide sur ordinateur mais beaucoup plus lent sur mobile.

Faisons le test pour mon site.

L’outil Google Page Speed Insights indique que mon site se charge en 2 secondes sur ordinateur (en réalité, on est plus proche des 3 secondes).

Pour avoir des résultats plus précis pour le mobile, Google propose un second outil gratuit, Think My Site.

Celui-ci vous dit si votre site web est optimisé pour mobile et estime sa vitesse en faisant une moyenne selon les connexions (Wi-Fi, 3G, etc.).

Les résultats sont tout de suite moins bons.

Mon site se charge en 6 secondes en moyenne. Ce n’est pas mauvais sachant qu’une page web sur mobile se charge en moyenne en 15,3 secondes.

Google conseille d’avoir un site web qui se charge en 3 secondes ou moins.

Vous pouvez également obtenir un rapport par email qui vous montre toutes les erreurs que vous pouvez régler à l’aide d’un développeur web.

Si vous voulez un moyen rapide d’améliorer la vitesse de votre site, je vous conseille de compresser toutes vos images avec compressor.io.

Cet outil peut réduire fortement la taille de vos images (visez maximum 100ko par image).

Les images sont les fichiers qui prennent le plus de poids, bien plus que les codes CSS ou Javascript. Comprenez que des images plus lourdes ralentissent fortement le chargement de votre site.

Ne négligez pas cet aspect de l’expérience utilisateur sur mobile.

Si les utilisateurs ont une expérience négative sur le mobile, ils ont 62% moins de chances d’acheter chez vous à l’avenir, quelle que soit la qualité de vos campagnes marketing !

Notez aussi que vous pouvez configurer vos Facebook Ads pour qu’elles apparaissent seulement aux utilisateurs utilisant une connexion Wi-Fi.

Conclusion

Aviez-vous d’autres questions en tête ?

C’est possible.

J’ai un peu abordé la question du ciblage des publicités Facebook sans m’attarder sur le sujet des buyer personas.

C’est sans doute une autre question qui aurait pu compléter cet article déjà bien long : à qui vous adressez-vous ?

Est-ce que vous ciblez un homme ou une femme ? Quel âge a-t-il (elle) ? Dans quelle catégorie socio-professionnelle se trouve-il (elle) ? Quels sont ses centres d’intérêt ? Quelles sont ses frustrations ?

Prenez également le temps de définir vos buyer personas avant de lancer votre prochaine campagne Facebook Ads !

Merci d’avoir lu jusqu’ici.

Au fait, est-ce que nous sommes déjà connectés sur les réseaux sociaux ? 

Venez me rendre visite sur : Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

GRATUIT : LE GUIDE DE LA PUBLICITÉ FACEBOOK

Un tutoriel visuel pour apprendre à créer des campagnes de publicité Facebook rentables en 2018.

Ecrit par

Ecrit par

Danilo Duchesnes

Danilo est consultant en marketing digital et formateur spécialisé dans les publicités Facebook/Instagram. Il aide au quotidien des entrepreneurs, e-commerçants et PME à augmenter leur visibilité et générer plus de ventes grâce à Facebook. Danilo se démarque par sa franchise parfois extrême et son sens de l'humour !

8 Commentaires

  1. Jackie

    Super intéressant, comme toujours!

    Réponse
  2. André

    Bizarre qu’il n’y ait pas encore de commentaires, l’article est top et mérite 4,5 étoiles sur 5…
    Bonjour Danilo,
    Pour gagner la demi-étoile manquante tu vas devoir répondre à la question que je me suis posé en lisant l’article… La réponse n’y est pas c’est sûr j’ai tout relu….

    Voilà: expertise c c’est la mémoire et je vais faire un concours avec 2 places à gagner pour le Congrès de la Mémoire d’octobre auquel je participe d’ailleurs comme conférencier. Ça coûte actuellement 147 € mais ça monte progressivement à 347 € après les vacances quand je compte lancer le concours Le but est a priori de faire du trafic sur mon blog, qui n’a encore rien à vendre pour et moment, mais il s’agit de recueillir des émails de prospects.
    Question: faut-il envisager une campagne de trafic (ça parait du bon sens) ou de conversion puisqu’il s’agit quand même de d’échanger un émail contre une chance de gagner… ce qui ressemble à une primo-conversion.
    Je reconnais être un peu hésitant.

    Qu’en penses-tu ?

    Si la réponse est aussi top que l’article c’est sûr t’auras 5 sur 5 ! Promis…

    Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour André,

      Pour récolter des emails, je te recommande conversion et optimiser pour une conversion « inscription terminée » ou une conversion personnalisée que tu crées au préalable.

      Merci en tout cas!

      Cordialement,

      Danilo

      Réponse
  3. louis claude

    comme d’hab super article

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Les 101 Conseils Emailing Ultimes pour Réussir toutes vos CampagnesBlog Emailing Sarbacane – Conseils, Bonnes Pratiques & Actus Email Marketing - […] plus d’optimiser les pages de vos réseaux sociaux, vous pouvez investir dans les Facebook Ads, la régie publicitaire de…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour je suis Danilo

Bienvenue sur le blog ! C'est ici que je partage chaque semaine des stratégies marketing expliquées simplement et que vous pouvez appliquer dans votre métier. 

Besoin d'aide avec votre marketing ?

J'aide les entrepreneurs et marketeurs à gagner en visibilité et trouver de nouveaux clients grâce à la publicité Facebook. Est-ce que je peux vous aider aussi ?

NEWSLETTER

Recevez 10 ressources pour apprendre le marketing digital.

Share This