BLOG

Les 7 mythes les plus courants sur la publicité Facebook [Retour à la réalité]

Facebook Ads

Je fais de la publicité sur Facebook depuis des années maintenant.

Je ne parle pas seulement du fait que je la pratique au jour le jour, mais aussi de tout ce que je lis ou j’entends sur le sujet.

Par exemple, j’ai lu des centaines de fois que la publicité Facebook est un bon moyen de « booster sa Page Facebook » grâce aux campagnes de mentions j’aime.

C’est l’un des plus grands mythes autour de la publicité Facebook … et j’ai encore pris le temps d’expliquer pourquoi à une nouvelle cliente la semaine passée. 

J’ai réfléchi à d’autres mythes courants sur la publicité Facebook et pour ça, j’ai repensé aux conversations que j’ai eues avec des clients potentiels.

Comme vous l’imaginez, en discutant avec les gens, on se rend vite compte qu’ils ont entendu beaucoup de choses qui ne sont pas forcément vraies sur la publicité Facebook et qui les empêchent d’avancer (littéralement !).

Cela ne m’a pas pris longtemps avant que j’en dénote 2 puis 3, puis 5 ! La liste continue de s’agrandir et j’ai finalement retenu 7 mythes courants sur la publicité Facebook, dont la plupart sont totalement faux (ou infondés).

Dans cet article, je vous propose de rétablir la vérité en démolissant un par un ces mythes.

Je vous parle de les démolir parce que ces mythes vous empêchent de mettre la publicité Facebook au service de votre entreprise et c’est bien dommage quand on sait à quel point l’attention est sous-évaluée sur Facebook !

Mythe #1 : Il faut beaucoup d’argent pour lancer des campagnes de publicité Facebook 

Je voulais commencer par la question du budget parce que c’est toujours quelque chose de sensible.

Oui, il faut de l’argent pour faire de la publicité Facebook ! Mais, combien ? Et surtout, qu’est-ce que j’entends par « beaucoup » ?

Pour moi, « beaucoup » c’est plus de 1000€.

Pour d’autres, c’est peut-être 500€ ou même 300€.

Alors, c’est quoi la vérité ? Combien faut-il investir ?

En réalité, cela dépend.

Le coût de la publicité sur Facebook est relatif. Il dépend de la période de l’année, de l’audience ciblée, du type d’objectif, de l’emplacement de votre publicité (Facebook, Instagram …), etc.

Le budget que vous allez investir va aussi dépendre de votre situation et de vos objectifs.

Voyons ensemble quelques cas pour que vous puissiez mieux comprendre.

1) Vous venez de vous lancer et vous n’avez aucune notoriété

Si personne ne vous connait, vous allez probablement devoir investir plus d’argent pour développer votre notoriété que si vous aviez déjà des personnes qui vous suivent sur les réseaux sociaux et visitent votre site web.

Vos budgets seront majoritairement investis dans l’acquisition (audiences larges) et peu dans le retargeting (audiences restreintes).

En effet, vous partez (presque) de zéro et si vous voulez vous développer avec la publicité, vous devez à minima :

  • Construire votre audience sur Facebook
  • Augmenter les visites sur votre site web
  • Vendre vos produits/services pour couvrir le coût de vos publicités

Dans ce cas précis, vous allez probablement investir des budgets allant de 500 à 1000€ par mois, au minimum.

Les budgets à investir vont également varier si vous opérez dans un périmètre national (audiences plus larges) ou local (audiences plus restreintes).

2) Vous avez une présence en ligne +/- établie

J’ai une bonne nouvelle pour vous : vous allez faire des économies !

Vous avez probablement entendu parler du retargeting qui consiste à recibler les personnes qui vous connaissent déjà et leur montrer une publicité ciblée.

Facebook vous permet de les recibler grâce aux audiences personnalisées.

Les audiences de retargeting, qui incluent toutes les personnes qui ont interagi avec votre entreprise selon une durée déterminée, sont plus petites en taille et le budget à investir pour les toucher sera typiquement plus bas. 

Le coût par mille impressions (CPM) sur Facebook tourne aux alentours de 10€, donc si vous voulez toucher une ou plusieurs fois vos audiences de retargeting, vous comprenez que vous n’aurez pas besoin de vous ruiner !

3) Vous êtes propriétaire d’un commerce local

Une entreprise qui opère dans un secteur local devra à coup sûr moins investir qu’une entreprise qui opère dans un périmètre national ou multinational.

Les audiences locales sont plus petites en taille. Il faut donc moins de budget pour toucher les personnes dans des audiences géolocalisées.

Dans ce cas précis, une entreprise locale peut tout à fait s’en sortir avec un budget de 5 à 10€ par jour en ciblant toutes les personnes dans un rayon de 1 à 10km autour de son enseigne.

Si on prend cet exemple, je peux voir que Facebook estime que je pourrai toucher 582 à 1400 personnes par jour avec un budget de 5€/jour.

Mon audience a une taille de 15.000 personnes. Vous comprenez que je vais vite toucher tout le monde avec ce petit budget quotidien 😉

Soyons honnêtes : 150 à 300€ par mois d’investissement en publicité sur Facebook, il y a pire comme budget marketing !

Votre nouvelle réalité : Retenez que le budget à investir dans la publicité sur Facebook va forcément dépendre de votre situation, de vos objectifs et de la taille des audiences que vous ciblez.

Pour aller plus loin sur l’utilisation de votre budget, lisez cet article : 8 experts donnent leur stratégie de publicité Facebook favorite.

Mythe #2 : Booster une publication réduit la portée organique des publications 

J’ai entendu et lu ça plusieurs fois.

D’où vient cette rumeur ?

Je ne sais pas !

Ce que je sais, c’est que certains pensent que Facebook veut les « arnaquer », un peu comme un dealer qui vous vend de la drogue et omet de vous dire que vous allez vouloir en reprendre après.

L’idée derrière ce mythe, c’est que Facebook limiterait la portée organique de vos prochaines publications à partir du moment où vous avez boosté vos publications, afin de vous inciter à booster vos prochaines publications … 

Vous comprenez l’idée.

Soyons honnête, est-ce qu’une entreprise comme Facebook dont le CA généré par les publicités dépasse les 50 milliards de dollars a vraiment besoin de faire ça ?

Bien sûr que non ! Cela serait même risqué vis-à-vis des annonceurs qui font confiance à Facebook pour la promotion de leurs entreprises.

Alors, c’est quoi la vérité ?

La vérité, c’est que booster vos publications peut nuire à la portée organique de vos prochaines publications SI vous récoltez du feedback négatif en retour … ou si personne n’interagit avec vos publications sponsorisées (alors que vous payez pour !).

Dans la plupart des cas, booster une publication ne peut que faire du bien à la portée organique de vos prochaines publications si :

1) Vous boostez des publications qui ont reçu une portée organique correcte et un taux d’engagement supérieur à la moyenne

Rendez-vous dans le rapport « Publications » des statistiques de votre Page Facebook et classez les publications selon leur taux d’interaction.

Boostez celles qui ont reçu un taux d’interaction supérieur à la moyenne. Vous remarquerez que sponsoriser ces publications va démultiplier l’engagement et leur portée organique (grâce aux partages). 

2) Les publications que vous boostez ne reçoivent pas du feedback négatif

Vous pouvez le découvrir en analysant les commentaires négatifs sur chaque publication.

Dans le Gestionnaire de publicités Facebook, des indicateurs de qualité comme l’« engagement rate metric » vous permettent de savoir si une publication génère un engagement inférieur, supérieur ou dans la moyenne des publicités qui ciblent la même audience.

Si vous êtes en dessous de la moyenne, évitez d’investir votre argent pour diffuser ces publications parce qu’elles nuisent à l’engagement « général » de votre Page Facebook.

3) Vous ciblez une audience qui répondra favorablement à vos publications sponsorisées

Lorsque vous boostez vos publications, je vous conseille fortement de recibler toutes les personnes qui vous connaissent déjà, que je vous classe par ordre d’importance :

  • Fans de votre Page Facebook
  • Clients
  • Abonnés à la Newsletter
  • Personnes qui ont visité votre site les 30 derniers jours

Les fans de votre Page Facebook sont vos plus grands ambassadeurs. Si vous deviez seulement choisir une de ces 4 audiences, ciblez vos fans en priorité !

S’ils ont choisi d’aimer votre Page Facebook, ce n’est pas pour rien ! En plus, c’est peut-être le ciblage le plus simple que vous puissiez faire.

Si vous passez par la fonctionnalité « booster la publication », il vous suffit de cliquer sur le bouton « Personnes qui aiment votre Page Facebook » au moment de cibler votre audience.

Si vous passez par le Gestionnaire de publicités Facebook, choisissez l’option « Personnes qui aiment votre Page » dans le ciblage par « Connexions ».

Les fans de votre Page Facebook et vos clients sont vos plus grands ambassadeurs. Ce seront les premiers à commenter vos publications, créer des conversations et partager vos publications autour d’eux. Ne les négligez pas …

Votre nouvelle réalité : Booster vos publications Facebook peut en réalité augmenter la portée de vos prochaines publications SI vous suivez les 3 étapes que je vous ai décrites.

Pour apprendre à booster efficacement une publication Facebook, lisez cet article : comment booster une publication sur Facebook.

Mythe #3 : Acheter des fans avec la publicité Facebook est un bon investissement 

C’est l’un des plus grands mythes sur la publicité Facebook auquel Facebook a grandement contribué en nous faisant croire qu’il faut toujours attirer plus de fans sur sa Page Facebook pour être visible sur son réseau social.

Malheureusement, ce n’est plus vrai aujourd’hui …

D’un côté, la portée d’une Page Facebook n’augmente pas aussi vite que son nombre de fans. Autrement dit, passer de 5000 à 10.000 fans ne va pas doubler la portée organique de vos publications.

(Vous commencez déjà à comprendre pourquoi acheter des fans n’est pas un bon investissement).

Mais, ce n’est pas tout !

Depuis plusieurs années, Facebook modifie son algorithme pour prioriser les publications de vos amis, votre famille ou même des communautés (Groupes Facebook) dans lesquelles vous êtes actif.

Regardez la chute de la portée organique générale des Pages Facebook ces dernières années … 🙁

Enfin, plus une Page Facebook possède un nombre important de fans, plus il est difficile de les toucher sans payer. 

Malgré toutes ces raisons, Facebook continue d’inciter les administrateurs de Pages Facebook à « promouvoir leur Page ».

Si vous pensez toujours que promouvoir votre Page Facebook est une bonne idée malgré tout, ce n’est pas un problème. Rien ne vous empêche d’investir quelques euros chaque jour pour promouvoir votre Page.

Cela ne doit juste pas devenir le coeur de votre stratégie marketing sur Facebook …

Après tout, ce n’est pas parce qu’un utilisateur Facebook vient d’aimer votre Page Facebook qu’il sera tout d’un coup plus susceptible d’acheter chez vous !

En plus, la portée organique des Pages Facebook diminue d’année en année (et n’espérez pas qu’elle remonte un jour), ce qui veut dire que vous devrez toujours payer plus pour toucher vos « nouveaux » fans 🙁

Votre nouvelle réalité : Le retour sur investissement des campagnes de mentions j’aime est pratiquement nul. Plutôt que de dépenser votre budget marketing dans l’acquisition de fans, lancez des campagnes qui sont alignées avec vos objectifs business comme l’acquisition de clients, la génération de leads ou l’installation d’apps !

Pour obtenir des fans sur Facebook sans les acheter, lisez cet article : Comment obtenir plus de fans sur Facebook (sans les acheter).

Mythe #4 : Il faut cibler au laser son audience

Si vous faites vos recherches sur Internet, vous trouverez des dizaines de vidéos et articles sur le ciblage des publicités Facebook.

Après tout, grâce aux données auxquelles Facebook a accès sur ses utilisateurs, la précision avec laquelle vous pouvez définir une audience est tout bonnement incroyable.

En quelques clics, vous pouvez cibler les hommes mariés de 20 à 45 ans, qui vivent à Paris et aiment la Page Facebook de « Airbnb ».

27.000 personnes répondent à ces critères !

Quand on y pense, c’est juste génial de pouvoir cibler avec une telle précision.

En toute logique, si votre client idéal correspond vraiment à des critères aussi élaborés, cela peut être intéressant de définir votre audience avec un tel niveau de précision.

De cette façon, votre audience inclut seulement les personnes réellement intéressées par ce que vous avez à offrir, mais pas celles qui sont les plus susceptibles de cliquer et convertir.

Bien que Facebook offre des possibilités de ciblage incroyables, la plateforme possède aussi un algorithme incroyablement intelligent pour trouver, à votre place, les personnes ayant une probabilité de conversion (acheter, remplir un formulaire, etc.) élevée.

L’algorithme apprend aussi des personnes qui cliquent sur vos publicités et convertissent sur votre site.

Vous comprenez qu’en ayant un ciblage trop restreint, l’algorithme n’a pas assez de données avec lesquelles travailler et risque même d’être « bloqué » pour trouver les personnes les plus susceptibles de cliquer et convertir au coût le plus bas. 

Ce sont aussi les conclusions de Jérémy Bendayan, co-fondateur de l’agence Adsvisers et expert en acquisition client en ligne, dans une vidéo qui a fait le buzz sur LinkedIn.

Comme il l’explique, l’intelligence artificielle (machine learning) à la base de l’algorithme de Facebook fonctionne mieux sur des audiences larges.

En ayant un ciblage moins restreint, vous donnez à l’algorithme plus de données avec lesquelles travailler, ce qui lui permet de trouver des conversions à des coûts plus bas.

Pour des campagnes de conversions avec objectif « achat » ou « valeur », l’IA est capable de déceler l’intention d’achat sur de très grands nombres.

Il faut donc éviter de restreindre le ciblage avec trop de centres d’intérêt ou des audiences similaires trop petites en taille.

Facebook recommande aussi un ciblage large, sans centres d’intérêt, pour les campagnes de « ventes en catalogue ».

J’ai fait le test sur les campagnes de mes clients ces derniers mois et regardez par vous-même les résultats. 

La première audience est une audience similaire qui représente les 10% des Françaises qui ressemblent les plus aux clientes de l’entreprise. Cette audience compte déjà 3.500.000 personnes. 

Pour la deuxième audience, j’ai choisi de cibler toutes les femmes françaises de 30 à 55 ans intéressées par le shopping en ligne, soit une audience de 7 millions. 

Cela parait insensé d’avoir des audiences aussi larges … 

Oui, mais regardez bien les résultats. 

Les coûts par achat sont moins élevés pour la seconde audience et le retour sur investissement est 2 fois plus élevé pour l’audience la plus large … 

Bien sûr, je ne dis pas que vous devez uniquement travailler avec des audiences qui comptent plusieurs millions de personnes !

Je vous recommande plutôt de viser au grand minimum 300.000 personnes pour vos campagnes de conversions et de tester une audience plus large, de 1 million de personnes, pour voir si les résultats sont meilleurs. 

Votre nouvelle réalité : À moins que vous ayez une bonne raison de réduire la taille de vos audiences, travaillez avec des audiences plus larges en taille pour vos campagnes avec les objectifs « conversions », « ventes en catalogue » ou « génération de prospects »

Si vous manquez d’idées pour le ciblage de vos publicités Facebook, lisez cet article : 12 audiences Facebook à tester pour améliorer les résultats de vos campagnes.

Mythe #5 : Il faut des images et vidéos professionnelles pour faire de la publicité Facebook

Oui, mais pas toujours ! 

Bien sûr, des images et vidéos professionnelles peuvent augmenter les clics et les conversions sur vos publicités, mais cela ne veut pas dire qu’elles sont indispensables. 

Rappelons que Facebook est un réseau social.

Et quand une publicité ressemble à une publication normale, avec un texte accrocheur, mais pas trop vendeur et une image/vidéo qui semble « normale », les utilisateurs en oublient presque que c’est une publicité ! 

Regardez cette publicité.

Oui on voit que c’est une publicité avec la petite mention « Sponsorisé » … mais elle ne ressemble pas du tout à une publicité pour autant. 

J’ai aussi fait le test en mettant en concurrence une publicité avec une image que j’ai créée en quelques minutes à peine sur Canva et une publicité dont l’image a été créée par une graphiste. 

Voici la publicité avec l’image moins travaillée. 

Voici maintenant la publicité avec une image bien plus travaillée. 

Le texte de la publicité et la proposition de valeur sur l’image (« Le guide de la publicité Facebook ») restent identiques dans les 2 publicités.

Les résultats ? 

Facebook n’a pas tellement aimé ma deuxième publicité 🙁

Airbnb aussi fait de la publicité en montrant l’expérience incroyable de louer un logement en passant par leurs hôtes. 

Airbnb a probablement trouvé cette image sur une banque d’images libres de droits … ou peut-être pas !

Peut-être que cette photo a été prise par un iPhone et que ce sont de vrais hôtes Airbnb. 

Toujours est-il que l’on peut voir que même de grandes entreprises comme Airbnb se permettent d’illustrer leurs publicités avec des images « normales ». 

Notez aussi qu’il existe de nombreux outils gratuits comme Canva ou Crello pour retoucher des images, y ajouter du texte ou d’autres effets. 

Votre nouvelle réalité : Des images et vidéos professionnelles ne sont pas indispensables pour faire de la publicité Facebook. Certaines publicités performent mieux avec des photos et vidéos moins travaillées. 

Besoin de plus d’outils pour créer des images et vidéos professionnelles ? Lisez cet article : Publicité Facebook : 6 outils gratuits qui vont vous faire gagner du temps (et de l’argent).

Mythe #6 : La publicité Facebook ne fonctionne pas en B2B

C’est aussi une « objection » qui revient souvent. 

Quand on est une entreprise qui propose des produits ou services pour d’autres entreprises, on pense (à tort) que Facebook n’est pas la bonne plateforme pour faire de la publicité … 

Je me demande pourquoi. 

Après tout, une entreprise est dirigée par des humains. 

Et les humains sont sur Facebook. 

En tout cas, c’est ce que me disent les derniers chiffres du bilan trimestriel de Facebook. 2,3 milliards de personnes se connectent chaque mois sur Facebook ! 

Parmi ces 2,3 milliards de personnes, les décideurs d’une entreprise y sont certainement présents. 

Selon le rapport annuel de Social Media Examiner sur l’utilisation des réseaux sociaux par les entreprises, 48% des marketeurs B2B interrogés affirment que Facebook reste leur plateforme sociale la plus importante en 2019, contre 30% pour LinkedIn. 

En plus, on peut tout à fait cibler les professionnels sur Facebook. 

Il existe des dizaines de façons de les cibler en passant par leur niveau d’éducation, leur poste, leur employeur, le secteur dans lequel ils travaillent, etc. 

En plus, vous pouvez cibler les professionnels selon leurs centres d’intérêt. Par exemple, si vous proposez un nouvel outil révolutionnaire pour gérer dans une seule et même plateforme tous les comptes sociaux d’une entreprise, vous pourriez cibler les personnes qui : 

  • Aiment les Pages Facebook d’autres entreprises qui proposent une solution similaire (ex. : Buffer) ou connexe (ex. : MailChimp)
  • S’intéressent au marketing des réseaux sociaux (moins précis, mais vous savez que Facebook préfère les audiences larges !)

Dernièrement, vous pouvez même cibler les propriétaires de petites entreprises (PME) et les administrateurs de Pages Facebook. 

En plus, vous pouvez choisir de cibler les administrateurs de Pages Facebook selon la catégorie de leur Page Facebook (restaurant, vente au détail, santé et beauté, voyage et tourisme, etc.). 

Les possibilités sont sans fin et je ne vous ai même pas parlé des audiences similaires et du retargeting … 

Votre nouvelle réalité : Une entreprise B2B peut tout à fait générer des leads grâce à Facebook. Les possibilités de ciblage de Facebook sont suffisamment robustes pour cibler les professionnels et les chefs d’entreprise. 

Mythe #7 : La publicité Facebook n’est pas adaptée aux business de services

Ce n’est pas qu’elle n’est pas adaptée, elle l’est juste un peu moins que pour les entreprises qui vendent des commodités (prêt-à-porter, mobilier, etc.). 

Une entreprise de services pourra bien évidemment se faire sa place sur Facebook.

Elle doit juste s’y prendre différemment. 

Il faudra par exemple qu’elle oublie la vente directe et évite de mettre ses prix sur ses landing pages

Elle ne pourra pas non plus vendre ses services sans discuter avec la personne qui bénéficiera de son service … ça, c’est sûr aussi ! 

Alors, comment peut-elle utiliser la publicité Facebook pour vendre ses services ? 

1) Utiliser la vidéo

Nous sommes d’accord qu’une entreprise qui vend des services le fait en ayant une conversation avec la personne prête à s’offrir ses services. 

Pour que l’on vous contacte, vous devez établir une connexion avec la personne en commençant par montrer des photos de vous et de vos clients sur vos landing pages. 

Et si, en plus, vous pouvez présenter votre entreprise et vos services en vidéo, vous allez vous démarquer à coup sûr. 

Dans cet exemple, le CEO de l’agence digitale Single Grain prend la parole et explique en toute transparence comment choisir une agence digitale pour son business. 

Ensuite, il pitche les services de son agence. 

C’est très intelligent parce qu’il construit d’abord la confiance entre lui et la personne qui regarde la vidéo avant de pitcher les services de son agence. 

Vous pouvez également laisser la parole à vos clients avec une vidéo qui présente une étude de cas concrète (cette fois-ci, plus la vidéo a l’air professionnelle, mieux c’est) et proposer ensuite un appel découverte. 

2) Promouvoir une offre irrésistible 

Soyons honnêtes, il est rare qu’un inconnu vous contacte pour s’offrir vos services si vous ne lui proposez rien en échange de son temps. 

Votre client idéal a besoin de vous parler ou au moins de voir par lui-même que vous êtes suffisamment qualifié pour l’aider. 

Alors, comment montrer que vous êtes vraiment bon dans ce que vous faites ? 

La première façon de faire est de proposer contenu à haute valeur ajoutée pour éduquer et inspirer. 

  • Un livre blanc 
  • Un guide ou une checklist PDF
  • Un webinaire

Vous pouvez également mettre en place une série d’emails éducatifs et pitcher vos services à la fin de chaque email. 

Et la deuxième façon de faire ? 

C’est de proposer votre expertise gratuitement avec : 

  • Un audit gratuit 
  • Une session stratégique gratuite de 30 minutes (un appel découverte en quelque sorte)

L’agence JVWEB propose des analyses gratuites pour les entreprises qui font de la publicité sur Google Ads. 

C’est très intelligent parce que vous n’avez rien à payer pour recevoir des conseils d’experts pour optimiser vos campagnes. Généralement, les audits montrent vos points forts et … vos points faibles. 

L’agence se positionne ensuite sur vos points faibles pour vendre ses services. 

3) Démarrer une conversation

Aujourd’hui, il existe une façon unique de démarrer une conversation avec un prospect sur Internet grâce aux publicités « clic vers Messenger » que vous pouvez paramétrer avec le Gestionnaire de publicités Facebook. 

Ces publicités sont géniales.

Plutôt que de renvoyer vers un site web, elles renvoient vers une conversation Messenger avec l’entreprise. 

Prenons un exemple. 

Vous proposez des cours de yoga contre un abonnement mensuel. 

Chaque jour, des dizaines de personnes vont sur votre site, se renseignent sur vos services, mais ne vous contactent pas pour faire une séance d’essai 🙁

Heureusement, vous pouvez recibler toutes ces personnes en leur montrant une publicité qui ressemble à ça : 

L’idée, c’est de répondre aux questions les plus brûlantes sur vos cours de yoga et ensuite proposer une offre impossible à refuser (par Messenger ou au téléphone), comme le premier mois de l’abonnement à moitié prix ou une séance découverte offerte. 

Votre nouvelle réalité : Une entreprise de services ne pourra pas vendre directement ses services avec la publicité Facebook, mais elle peut attirer des centaines de prospects qualifiés avec des offres gratuites et à haute valeur ajoutée. 

Pour en savoir plus sur les publicités Messenger pour les entreprises de services, lisez cet article : Comment faire de la publicité sur Messenger [Guide et exemples concrets].

Conclusion

Facebook est une plateforme qui change tout le temps ! 

Ce qui était vrai il y a 3 ans ne l’est plus aujourd’hui. 

Par exemple, acheter des fans Facebook était sûrement une bonne idée il y a 5 ans, mais ça ne l’est plus maintenant. 

Cibler très précisément une audience était recommandé par Facebook il y a quelques années, ça ne l’est plus autant aujourd’hui ! L’algorithme de Facebook est devenu tellement intelligent. 

Je sais que prendre la décision d’investir dans la publicité Facebook vous met en dehors de votre zone de confort. Je sais aussi que vous entendez tous les jours de nouvelles choses sur la publicité Facebook. 

Qu’elles soient vraies ou fausses, elles façonnent vos croyances. 

Parfois, ces croyances vous empêchent d’avancer et parfois, elles vous font faire des erreurs. 

Dans cet article, je vous ai partagé les 7 mythes que j’entends le plus souvent sur la publicité Facebook et je vous ai prouvé pourquoi ils sont faux ou infondés, selon moi.

Je vous laisse la parole maintenant. Est-ce que vous connaissez d’autres mythes sur la publicité Facebook ? Je suis curieux de les connaître !

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

GRATUIT : LE GUIDE DE LA PUBLICITÉ FACEBOOK

Un tutoriel visuel pour apprendre à créer des campagnes de publicité Facebook rentables en 2019.

Ecrit par

Ecrit par

Danilo Duchesnes

Danilo est consultant en marketing digital et formateur spécialisé dans les publicités Facebook/Instagram. Il aide au quotidien des entrepreneurs, e-commerçants et PME à augmenter leur visibilité et générer plus de ventes grâce à Facebook. Danilo se démarque par sa franchise parfois extrême et son sens de l'humour !

10 Commentaires

  1. Patrick DUHAUT

    Merci pour cette liste édifiante de mythes. je suis certains que tu en as d’autres en poche ! Mais il n’y a pas que des mythes qui concernent Facebook. Je t’en soumets un : les formulaires « leadgen » de Facebook génèrent plus de fake leads que de vrais leads… tu confirmes, tu infirmes ?

    Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Je confirme ! Beaucoup m’ont dit que les leads n’étaient pas souvent de bonne qualité avec les formulaires FB … mais tout se teste.

      Réponse
  2. Céline Bissat

    Merci beaucoup encore une fois pour tout ce contenu hyper intéressant!!

    Question c’est quoi un libre blanc? un ebook gratuit ou autre chose? Merci 😀

    Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Céline,

      Oui c’est un ebook au format PDF qui couvre un sujet de manière synthétique.

      Réponse
  3. Alexandre

    Encore un excellent article Danilo, merci.
    Je commence à m’intéresser aux pubs Messenger pour mettre en avant mes services.
    Ouvrir la conversation d’entrée plutôt que d’envoyer sur une landing page avec le classique opt-in qui peut commencer à lasser, ca se tente (?!).
    ++

    Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Alex,

      Clairement 😉 Je ne peux que te le recommander.

      Réponse
  4. Tom Gr

    Article complet et très bien expliqué

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour, je suis Danilo

Bienvenue sur mon blog. C'est ici que je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing.

Besoin d'aide avec votre marketing ?

J’aide les entrepreneurs, e-commerçants et PME à augmenter leur visibilité et générer plus de ventes grâce à Facebook. Est-ce que je peux vous aider aussi ?

NEWSLETTER

Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

Share This