BLOG

Les 6 ingrédients enfin dévoilés pour rendre votre contenu viral

Réseaux Sociaux

La viralité des contenus est un phénomène curieux.

Parfois, vous écrivez un simple article ou vous tournez une vidéo. Vous la publiez et quelques jours plus tard, votre contenu a déclenché des centaines de partages.

Sans le savoir pourquoi, vous avez créé du contenu viral.

Beaucoup d’entrepreneurs et marketeurs aimeraient connaitre le secret de la viralité.

C’est vrai quand même !

Quel entrepreneur n’aimerait pas avoir plus d’exposition pour sa marque, ses idées ou ses produits rapidement ?

En fait, la viralité est tout simplement le meilleur moyen de gagner rapidement de la visibilité et du trafic sans nécessairement payer pour ça ou être un magicien du SEO.

Elle peut aussi être adaptée à vos publicités pour que les gens en parlent autour d’eux.

Pourquoi des idées, des marques ou des produits deviennent plus populaires que d’autres ?

Jonah Berger, professeur à l’université de Wharton en Pennsylvannie, se posait cette question …

Jonah Berger a passé des heures à étudier la viralité et à faire des recherches sur ce qui rend des contenus, des histoires ou des produits viraux.

Ces recherches ont mené Jonah Berger à écrire un livre qui explique ce phénomène si mystérieux et passionnant à la fois.

Le livre en question s’appelle Contagious : Why things catch on.

Les 6 ingrédients pour rendre un contenu viral

Dans son ouvrage, Jonah explique sa stratégie pour s’assurer que votre idée ou votre produit ait une chance de devenir virale à travers six principes de base qu’il a résumé sous l’acronyme STEPPS.

Les lecteurs de mon blog savent que j’écris depuis un an sur le marketing des médias sociaux et la publicité Facebook.

C’est pourquoi je ne vais pas seulement vous illustrer chacun des 6 principes tirés du livre Contagious.

Je vais aussi vous montrer comment vous pouvez les appliquer à votre stratégie de contenu sur les réseaux sociaux ou à vos publicités sociales.

Vous verrez comment utiliser les 6 principes de ce livre pour que les gens partagent vos contenus en masse.

1) La valeur sociale : Partagez ce qui motive votre audience

La valeur sociale, c’est l’idée selon laquelle les personnes qui discutent d’un sujet, en public ou sur les réseaux sociaux, le font parce qu’elles veulent paraitre intéressantes, intelligentes ou « cools ».

Si le fait même de parler d’un produit ou une idée nous fait passer pour une personne intéressante aux yeux des autres, alors il y a des chances que nous en parlerons autour de nous.

C’est la valeur sociale, la valeur que nous accordons à l’information que nous partageons aux autres.

En fait, ce désir de partager nos pensées et nos expériences est à l’origine du succès phénoménal des réseaux sociaux.

Sur les réseaux sociaux, comment fait-on pour que les gens fassent la promotion de vos contenus ou vos produits ? 

C’est simple.

Donnez l’occasion à vos fans d’être intéressant aux yeux des autres en partageant vos idées.

1) Les titres

Le titre de mon contenu ou ma publicité est la première chose qui me vient en tête pour que mon contenu soit plus partagé.

Avez-vous déjà fait ça ?

Partager un article ou une vidéo rien que parce que le titre était excellemment bien fait ?

Moi, ça m’arrive souvent de retweeter un article parce que le titre est bien écrit (parfois sans même l’avoir lu !).

Par exemple, sur Twitter, je retweeterais un article comme celui-là.

Il parle de marketing et d’Apple, les deux vont plutôt bien ensemble ! Cela me donne un air intelligent vis-à-vis de mon audience.

Ecrire des titres géniaux pour vos articles ou vos publicités n’est pas très compliqué, vous pouvez jouer sur :

  • La curiosité : Community Managers : Faites-vous ces erreurs sur les réseaux sociaux ?
  • La spécificité : Comment j’ai perdu 30 kilos en 6 mois ?
  • La résolution d’un problème (+ Bénéfice) : Comment arrêter de procrastiner et améliorer votre productivité.
  • Les listes : 11 formules pour écrire des titres irrésistibles pour vos publicités.

Pour approfondir l’écriture des titres, je vous conseille de lire cet article sur mon blog où je vais encore plus loin sur la science d’écrire des titres irrésistibles.

2) Le contenu

Il n’y a pas que les titres qui aideront vos contenus à devenir viraux, le contenu en lui-même a aussi son mot à dire.

Prenons un exemple.

Vous vendez des produits bio et vous aimeriez être un peu plus visible sur Internet ?

Vous pourriez par exemple écrire un article de blog ultra-complet sur les dangers des pesticides et le partager sur vos profils sociaux.

Il y a des chances qu’il soit partagé par les autres parce que vu de l’extérieur, cela implique qu’ils 1) se soucient de leur santé et de celle des autres et 2) se soucient de l’environnement, et les marques de nourriture qu’ils consomment.

Un dernier exemple tiré de mon expérience personnelle.

J’avais environ 1300 fans sur ma Page Facebook quand j’ai partagé cette photo sur ma Page.

Le portée des publications sur Facebook devenue très faible en 2018, ma publication était vouée à apparaitre dans le fil d’actualités d’une toute petite partie de mon audience.

Au total, la publication a connu un bien meilleur sort : 3624 personnes atteintes au total.

Cette infographie a été publiée à la base sur LinkedIn et elle a eu un succès phénoménal. L’auteur m’a confié que le post LinkedIn a touché plus de 30.000 personnes.

Pourquoi ça a marché ?

Selon moi, ce post a eu du succès principalement pour deux raisons :

  • La photo joue sur l’humour.
  • Elle parle d’un sujet controversé : la réalité du Community Manager. Les gens qui ne sont pas du métier pensent que c’est un job de stagiaire.

Les Community Managers savent que ce n’est pas le cas du tout.

Pour le pratiquant, c’est l’occasion de crier haut et fort « Je ne fais pas un métier de stagiaire ! », d’où le fait que le post a récolté des partages et des réactions en masse.

Voilà la valeur sociale en action.

A retenir : Pensez à votre audience avant de publier un contenu, demandez-vous pourquoi voudrait-elle partager vos articles ou vos publications sur Facebook ? Votre contenu est-il assez remarquable pour quelqu’un prenne le temps de le partager ?

2) Les déclencheurs : Restez tout le temps dans l’esprit des gens !

Nous parlons constamment de marques, de produits ou d’organisations (i.e clubs de football, etc.).

Ces discussions peuvent être positives, négatives ou neutres.

Peu importe, les marketeurs feront tout leur possible pour injecter leur message et leurs produits dans les conversations.

Comment font-ils ça ?

Ils utilisent des déclencheurs, à savoir des expériences ou moments qui nous viennent régulièrement à l’esprit.

Les déclencheurs, ce sont ces rappels subtiles qui vont aider vos clients à penser à votre marque et vos produits … pour mieux en parler autour d’eux après.

Ici, on ne parle donc pas du message en lui-même mais bien du contexte qui entoure ce message. 

Par exemple, il y a 4 ans quand le joueur de football Luis Suarez a mordu son opposant italien durant la Coupe du Monde au Brésil, la marque Snickers a profité du buzz généré par l’évènement pour obtenir un boost de visibilité.

C’est un bon exemple de Newsjacking.

Dans son livre, Jonah donne un très bon exemple de l’utilisation des déclencheurs : Kit Kat.

En 2007, Kit Kat cherchait un moyen pour que les gens pensent plus souvent à leur marque.

Après plusieurs échecs dans le passé à chercher une campagne de publicité qui fonctionne, la marque était un peu réticente de réinjecter de l’argent dans de la publicité.

Alors, la responsable marketing de Kit Kat s’est mise à réfléchir à quel moment les gens mangent un Kit Kat.

La réponse : pendant une pause au travail et beaucoup en consommaient avec une boisson chaude comme un café.

Et là l’idée est née : associer Kit Kat et la pause café dans un spot radio dont le slogan est désormais célèbre « Have a break, have a Kit Kat ».

La campagne a eu un succès monstre en Amérique.

Un an après la campagne, Kit Kat a augmenté ses ventes de plus de 30%.

Pourquoi ça a marché ?

Les deux allaient bien ensemble.

L’idée de prendre un café et manger un Kit Kat reflétait bien la notion de prendre sa pause café au travail.

Et puis, une grande majorité des américains passent leurs journées au travail à prendre des … pauses café, renforçant le fait qu’ils pensent au spot radio de Kit Kat.

Un autre exemple plus récent que j’ai en tête.

MHD, un rappeur français encore méconnu en France, a vu sa côte de popularité grimper en flèche quand il a sorti la chanson Afro Trap 3 (Champions League).

A ce jour, la vidéo compte plus de 96 millions de vues.

Pas mal pour un jeune rappeur de 20 ans qui n’avait encore jamais sorti d’album.

Vous l’avez compris, si la chanson a fait le buzz, ce n’est pas seulement parce qu’elle était bien (d’ailleurs je ne pense pas que le clip ait demandé un gros budget pour sa réalisation).

La chanson a fait le buzz parce qu’elle était associée à un évènement culturellement populaire en France : la Champions League.

Surfer sur un évènement sportif comme la Champions League a donc permis à MHD à toucher un public beaucoup plus large.

A retenir : Le concept de déclencheur est un classique dans la conception des publicités, donc si vous faites de la publicité Facebook (puisque j’en parle tout le temps sur ce blog), pensez à associer votre message à un déclencheur psychologique qui rappellera votre message dans les conversations.

3) L’émotion : Caring is sharing

Ce concept est simple et vous le connaissez sûrement.

Nous partageons et discutons de choses qui impliquent des émotions fortes.

Qu’elles soient positives ou négatives, ça n’a pas d’importance.

D’ailleurs, une des émotions qui nous scotche à nos écrans TV et déclenche le bouche à oreille de manière folle, c’est la peur.

La peur fait vendre. 

Et c’est vrai.

A votre avis, pourquoi est-ce que les médias parlent constamment du malheur des autres ou des attentats ?

Parce que ça fait parler !

Parce qu’on lit et partage ce genre d’articles.

Pour le plus grand bonheur des médias.

Il n’y a pas que les émotions négatives qui font vendre et enclenchent un bouche à oreille monstre.

La joie ou l’espoir sont des émotions qui déclenchent le partage.

Le premier exemple qui me vient en tête quand je pense à ces émotions, c’est l’entreprise TOMS.

TOMS commercialise des chaussures.

Plutôt banal quand on y pense. Comment une paire de chaussures peut-elle susciter des émotions ?

Attendez, j’y arrive !

Pour chaque paire de chaussures achetée, TOMS fait don d’une nouvelle paire de chaussures à un enfant dans le besoin. 

Pas mal comme proposition de valeur.

Ce ne sont peut-être pas les plus « belles » ou les plus « cools » mais le message qu’il y a derrière suscite des émotions fortes, comme la joie ou l’espoir.

Logiquement, nous avons envie d’en parler autour de nous parce que l’on se sent bien et intéressant rien qu’en évoquant ce que fait TOMS à travers le monde (valeur sociale).

D’ailleurs, c’est lors de mon cours de RSE (responsabilité sociétale des entreprises) que j’ai entendu parler pour la première fois de TOMS.

Mon professeur parlait de TOMS comme un exemple d’entreprise responsable dans le monde.

Sans le vouloir, mon professeur a aussi fait la promotion de TOMS.

Regardez la page Facebook de TOMS, à ce jour, il y a presque 4.000.000 de fans partout dans le monde qui aiment la page (pas mal pour une marque de chaussures).

Sur cette page, tout est fait pour que l’on pense à ce que fait TOMS.

Le slogan sur la photo de profil : « One for One ».

La vidéo de couverture de la page (tout en haut) qui explique ce que fait TOMS en moins de 30 secondes.

Et bien sûr chacune des publications a son rôle à jouer dans la stratégie de contenu de la marque.

Je vous laisse regarder la vidéo de présentation sur la page Facebook de TOMS.

Du marketing (éthique) comme on l’aime.

A retenir : Faites en sorte que vos publications sur les réseaux sociaux, vos articles, vos publicités ou vos produits évoquent une émotion forte, positive ou négative. Les émotions qui marchent le mieux sont le rire, la joie, la colère et la peur. Les gens se chargeront de faire votre promotion, parfois même de manière indirecte !

4) Le public : Devenez votre propre représentant RP

Les gens ont tendance à imiter ce que les autres font.

Plutôt que de choisir nous-mêmes, nous préférons imiter ou nous faire influencer par le choix des autres.

C’est ce qu’on appelle la preuve sociale.

Mais vous ne pouvez pas imiter ce que vous ne pouvez pas observer.

L’idée ici est de rendre vos produits ou idées plus observables aux yeux des autres, ce qui les rend plus facile à imiter, et donc plus susceptibles de devenir populaires.

Nous voulons que nos produits/idées fassent leur publicités d’eux-mêmes.

Avez-vous déjà observé le nombre de personnes qui utilisent un Mac dans un Starbucks ?

Il y en a beaucoup !

Pendant plusieurs années, Apple a placé son logo sur ses ordinateurs portables de façon à ce que l’utilisateur le voit au moment de l’ouvrir.

Le problème, c’est que le logo était présentée à l’envers pour les autres quand une personne l’utilisait, ce qui posait un problème de reconnaissance du logo et pouvait même nuire à l’image de marque d’Apple.

Steve Jobs, en bon marketeur, a pris la décision de placer le logo de façon à ce qu’il soit visible pour le public et non pour l’utilisateur.

Aujourd’hui, dans les lieux publics, la pomme lumineuse est reconnaissable sur tous les ordinateurs Apple …

La visibilité d’un choix de consommation par un grand nombre de personnes déclenche un comportement humain très connu : l’imitation.

Si un grand nombre de personnes utilise le Mac, alors c’est sûrement une bonne idée, et je devrais moi aussi en utiliser un.

Concrètement, c’est ça.

Comment cela peut s’appliquer sur vos  réseaux sociaux ? 

Sur Facebook ou sur Instagram, vous pouvez rendre vos contenus plus observables par le public via la publicité.

Par exemple, si vous avez une page Facebook, vous pouvez booster vos publications à partir de 5€ et montrer vos contenus potentiellement devant plus de 1000 personnes.

A retenir :  Est-ce que les gens peuvent vous voir utiliser votre produit ? Comment pouvez-vous concevoir votre produit afin qu’il fasse sa pub lui-même (ex : Macbook) ? Utilisez-vous un logo, un son ou une couleur non conventionnelle pour le public et qui pourrait être mise en avant ?

5) La valeur pratique : produisez du contenu utile pour les autres ! 

Pourquoi quelqu’un voudrait partager votre contenu s’il n’apporte aucune valeur ?

Cette valeur c’est l’utilité.

Si nous pouvons parler d’un produit ou d’un contenu qui peut aider les autres (i.e économiser de l’argent, gagner du temps, améliorer notre santé !, etc.), alors nous en parlerons autour de nous.

C’est quelque chose de naturel.

Comment faire sur les médias sociaux ? 

Ici encore, c’est simple à mettre en place.

Votre produit est super utile et peut améliorer la vie des gens. Comment faire pour que les gens le sachent ?

La réponse (et c’est toujours la même) : Créer du contenu utile. 

Pourquoi ne pas réaliser une vidéo qui explique l’utilité de votre produit ou ses nouvelles fonctionnalités ?

C’est de plus en plus courant sur les réseaux sociaux.

Et c’est ce que fait constamment Buffer sur les réseaux sociaux.

Dans ce post, Buffer présentait une nouvelle fonctionnalité de leur produit : la possibilité de programmer un post Instagram directement à partir de leur app (encore nouveau il y a 6 mois).

Le post a reçu plus de 250 réactions et 55 partages.

C’est déjà beaucoup et pourtant Buffer fait visiblement de la promotion de son produit et s’adresse à un plus petit marché, celui du B2B.

Si vous êtes comme moi, consultant, coach ou formateur, produisez constamment du contenu utile pour les autres. C’est comme ça qu’on vous remarquera et qu’on partagera vos contenus, vous offrant dans le même temps plus de visibilité ! 

A retenir : Créez du contenu qui montre aux autres comment votre produit peut leur faire économiser du temps, gagner de l’argent, améliorer leur santé, etc. En résumé, votre contenu ou votre produit doit apporter une valeur pratique. 

6) Les histoires : les gens veulent en savoir plus sur VOTRE histoire !

Pensez à la manière dont les idées sont véhiculées et vous remarquerez qu’elles le sont souvent sous la forme d’histoires.

Depuis des années c’est comme ça. Les gens ne partagent pas de l’information, ils partagent des histoires.

L’idée ici est de faire du storytelling sur vos produits, votre histoire ou votre marque.

Aujourd’hui, il existe des outils fantastiques pour raconter des histoires : les réseaux sociaux.

Je pense à YouTube, Facebook et Instagram !

Nombreuses sont les entreprises qui utilisent les réseaux sociaux pour leur storytelling :

  • Coca-Cola qui associe sa boisson avec le partage (Share a coke with …), le bonheur, la famille et Noël bien sûr ! Voici un aperçu du compte Instagram de Coca-Cola.

  • TOMS : Une paire de chaussures achetée = une paire de chaussures donnée à un enfant. Cela se reflète assez bien sur leur compte Instagram aussi.

Le storytelling est partout, il est à la mode et déclenche le bouche à oreille depuis des siècles !

Vous ne pouvez pas faire sans l’utiliser. 

Vous pouvez l’utiliser de multiples façons peu importe votre activité en montrant par exemple les coulisses de votre activité, en vous montrant en vidéo (oui, les gens veulent en savoir plus sur vous) et en restant authentique bien sûr !

C’est ce que j’ai fait en racontant les 10 leçons que j’ai apprises après un an de blogging. J’ai essayé de rendre le post à la fois utile et inspirant pour ceux qui veulent développer une activité sur Internet.

Dans votre storytelling, vous pouvez aussi très facilement faire passer des émotions ou de la valeur sociale.

A retenir : Racontez toujours votre histoire personnelle ou celle de votre entreprise, les gens veulent la connaitre.

Pouvez-vous créer des histoires et y inclure vos produits dedans (comme le font Coca-Cola, Redbull ou TOMS) ?

Les success stories de vos consommateurs sont un bon point de départ si vous manquez d’idées …

'La viralité n'est pas due à au hasard ou à la chance. C'est une science'. - Jonah BergerClick to Tweet

Conclusion

Vous connaissez maintenant les 6 principes (STEPPS) qui ont le pouvoir de rendre vos contenus viraux :

  • La valeur sociale : Est-ce que votre contenu est suffisamment remarquable pour être partagé par les autres ? Pensez à vos titres et le fond de vos contenus.
  • Les déclencheurs : Quels sont les déclencheurs qui permettent aux autres de se rappeler régulièrement de vos produits ? Pensez à Kit Kat : have a break, have a Kit Kat !
  • L’émotion : Est-ce que votre contenu provoque des émotions, comme la joie ou l’espoir ? Caring is sharing. Pensez à TOMS : One for One.
  • Le public : Est-ce que votre message est clair ? Est-ce que les gens peuvent vous voir utiliser votre produit ? Pensez à Apple et le Mac !
  • La valeur pratique : Est-ce que votre contenu est utile pour les autres ? Pensez à Buffer.
  • Les histoires : Est-ce que votre contenu raconte une histoire mémorable ou captivante ? Est-ce qu’il fait passer des émotions fortes ? Pensez à Coca-Cola ou à mon dernier article !

J’y pense, vous pouvez retrouver sur le site de Jonah Berger des ressources (checklist, workbook, etc.) pour mieux vous aider à utiliser ces 6 principes.

Vous pouvez aussi vous procurer le livre via ce lien (ceci n’est pas un lien affilié !).

Est-ce que nous sommes déjà connectés sur les réseaux sociaux ? 

Venez me rendre visite sur : Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

Ecrit par

Ecrit par

Danilo Duchesnes

Danilo est consultant en marketing digital et formateur spécialisé dans les publicités Facebook/Instagram. Il aide au quotidien des entrepreneurs, e-commerçants et PME à augmenter leur visibilité et générer plus de ventes grâce à Facebook. Danilo se démarque par sa franchise parfois extrême et son sens de l'humour !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour, je suis Danilo

Bienvenue sur le blog ! C'est ici que je partage chaque semaine des stratégies marketing expliquées simplement et que vous pouvez appliquer dans votre métier. 

Besoin d'aide avec votre marketing ?

J’aide les entrepreneurs, e-commerçants et PME à augmenter leur visibilité et générer plus de ventes grâce à Facebook. Est-ce que je peux vous aider aussi ?

NEWSLETTER

Recevez 10 ressources pour apprendre le marketing digital.

Share This