BLOG

5 bonnes raisons de faire de la publicité Facebook

Facebook Ads

Vous voulez faire de la publicité Facebook ?

Pourtant, la publicité ce n’est pas cool !

C’est même mal vu.

Je ne vous parle pas de la publicité Facebook mais de cette publicité qu’on retrouve à la TV (vous savez celle qui s’intercale dans votre feuilleton préférée) ou celle sur YouTube qui pointe le bout de son nez pile au moment où vous lancez votre vidéo.

Le problème c’est que ces publicités sont inefficaces tout simplement parce qu’elles sont intrusives.

C’est un peu quand quelqu’un vous coupe la parole, c’est désagréable.

D’ailleurs, je ne sais pas pour vous mais moi j’utilise un adblocker depuis longtemps sur mon navigateur. Du coup, je ne les vois jamais !

Pour ne rien arranger, Google travaille sur son propre Adblocker. C’est dire sur l’inefficacité de ce type de publicités. 

Tout ça pour vous dire qu’aujourd’hui, nous les internautes, nous ne voulons plus des publicités intrusives et peu pertinentes.

Nous voulons des publicités immersives et adaptées à ce que nous recherchons. 

Et la publicité sur les réseaux sociaux (publicité Facebook, Instagram, etc.) est en fait ce qui correspond le plus à nos besoins.

Elle s’intègre naturellement à la plateforme, de sorte qu’elle ressemble moins à de la publicité.

Ce qui est tout le contraire des publicités du Display qui ne s’intègrent pas bien au site web qui les exposent :

  • Ralentissement du site.
  • Placement approximatif (regardez à nouveau la publicité sur le site d’Eurosport).

Les publicités sur les réseaux sociaux sont à la mode en ce moment.

Et il n’y a pas que Facebook.

Maintenant, beaucoup d’annonceurs se lancent sur Instagram où la concurrence est moins élevée.

Il y aussi la publicité sur LinkedIn qui commence à faire parler d’elle.

La publicité que j’aime le plus, vous l’avez deviné, c’est celle de Facebook.

Rien que pour le ciblage, c’est fantastique le niveau de précision avec lequel vous pouvez cibler un groupe de personnes sur Facebook (j’y reviendrai plus loin dans cet article).

C’est vraiment difficile selon moi de ne pas trouver son client idéal sur Facebook.

Peut-être que ce n’est pas le ciblage qui vous fait douter.

Vous vous dites peut-être qu’il est trop tard ?

Après tout, vous voyez une nouvelle publicité à chaque fois que vous actualisez votre fil d’actualités. La concurrence est peut-être déjà trop importante.

Vous hésitez sûrement et je comprends.

J’ai une bonne nouvelle pour vous : il est encore temps. 

Vous ne me croyez pas ?

Croyez plutôt les chiffres de Buffer.

D’après Buffer, les dépenses publicitaires sur les réseaux sociaux étaient de 72 milliards de dollar en 2016.

En 2020, ce nombre devrait atteindre les 113 milliards de dollar d’ici 2020.

Ce qui veut dire que maintenant, le marché n’est pas encore saturé. Mais dans les années qui viennent, il y aura de plus en plus de concurrence.

Qui dit plus de concurrence, dit une augmentation des coûts et donc moins de profit pour les annonceurs.

C’est pourquoi maintenant est le moment de se lancer parce que le taux de croissance des dépenses publicitaires ne semble pas vouloir ralentir.

Toujours pas convaincu(e) de faire de la publicité Facebook ?

Alors laissez-moi vous donner 5 arguments en béton qui devraient vous convaincre du contraire.

Pourquoi faire de la publicité Facebook ?

1) Pour que l’on vous voit ! 

Si vous avez une page Facebook, vous savez de quoi je parle. Il y a des chances que la portée organique de vos publications soit (très) faible.

Cela veut dire que quand vous publiez une publication sur votre page, peu de gens vont la voir.

La publicité sur Facebook est idéale pour booster la portée de vos meilleures publications. 

Avec seulement 5€, vous pouvez atteindre plus de 1000 personnes en utilisant le booster de publications de Facebook. L’outil est très simple à prendre en main surtout si vous n’avez jamais mis les pieds dans le gestionnaire de publicités.

Qu’est-ce qui fait que la portée organique des pages Facebook est très faible ?

Beaucoup de raisons l’expliquent 

La première c’est le nombre croissant d’annonceurs sur Facebook.

En avril 2017, le nombre de publicitaires sur Facebook a presque doublé pour atteindre les 5 millions, digne d’une croissance impressionnante. Alors qu’en mars 2016, ce nombre n’était que de 3 millions.

Cela veut dire que lorsque vous publiez quelque chose sur Facebook, vous êtes en concurrence avec au moins 4.999.999 autres entreprises – et il ne s’agit que de celles qui font de la publicité.

C’est donc difficile aujourd’hui de publier sur Facebook et atteindre la majorité de vos fans à moins de payer pour.

Mais il n’y a pas que la concurrence avec les autres entreprises qui a fait baisser la portée organique de nos publications.

Facebook y est aussi pour quelque chose

Soyons honnêtes. Facebook devient peu à peu une plateforme payante pour les entreprises, c-à-d que maintenant si vous voulez que votre contenu soit vu par les autres internautes, il faut mettre la main au portefeuille.

Oubliez la portée organique, plus votre page a de fans, plus la portée organique de vos publications diminue.

C’est comme ça et vous ne pouvez rien y faire.

Si vous voulez qu’on vous voit, vous allez devoir apprendre la publicité Facebook et vite (avant que d’autres annonceurs prennent le pas).

En plus, il y a toujours plus de personnes sur Facebook. Qui dit plus d’utilisateurs, dit plus de contenus publicités. Mais que faire s’il n’y a pas assez de place pour diffuser tous les contenus ?

Et bien, il faut les organiser, les classer et ensuite les diffuser. En plus, il faut que ce soit pertinent pour l’utilisateur.

Oui, Mark Zuckerberg et ses ingénieurs ont bien compris que nous allons sur Facebook principalement pour nous divertir, nous détendre et suivre la vie de notre cercle d’amis et notre famille.

C’est le désormais célèbre algorithme de Facebook qui classe tous les contenus sur Facebook selon plusieurs critères dont la pertinence pour l’utilisateur !

Rappelez-vous, vous n’allez pas sur Facebook dans un but de consommation comme c’est le cas quand on va sur Zalando.

Nous ne voulons pas d’un fil d’actualités rempli de publications promotionnelles. Et ça Facebook l’a bien compris.

L’enjeu de Facebook pour ses utilisateurs est simple : proposer à chacun de ses utilisateurs des publications qu’ils aimeraient voir, à l’image d’un journal entièrement personnalisé.

Après ce que je viens de vous dire, vous vous demandez « OK, mais comment est-ce que je peux me faire connaitre sans avoir l’air d’un vendeur ? ».

Faites tout pour que vos publicités ne ressemblent pas à des publicités.

Prenez un soin tout particulier à utiliser des images de personnes comme vous et moi, des textes accrocheurs avec un ton naturel et amical. Évitez à tout prix d’avoir l’air d’une marque !

C’est ce que fait Feed Smart Food.

Posez des questions, mettez des emojis et n’hésitez pas non plus à utiliser la vidéo.

Il s’agit du contenu qui attire le plus l’attention sur les réseaux sociaux aujourd’hui.

Facebook veut devenir votre journal personnel et non un catalogue produits !Click to Tweet

2) Pour profiter de possibilités de ciblage jamais vues auparavant

Vous vous rappelez ?

En début d’article, je vous faisais remarquer que les publicités traditionnelles n’étaient pas vraiment ciblés …

Sur Facebook, c’est tout l’inverse. Personnellement, je trouve ça assez fou les possibilités de ciblage que propose Facebook. Regardez.

Vous pouvez cibler les résidents d’une ville ou d’un pays en particulier.

Vous pouvez cibler une tranche d’âge spécifique.

Vous voulez cibler les hommes uniquement ? Pas de problèmes !

Vous pouvez aller bien plus loin encore dans votre ciblage.

Regardez, si je vends du chocolat, je pourrais faire une promotion spéciale pour les personnes qui ont leur anniversaire en novembre ET aiment au moins une de ces marques de chocolat.

Vous pouvez vraiment être très précis en ciblant votre audience selon leur niveau d’éducation, leurs intérêts (les pages qu’ils aiment déjà) et d’autres critères basés sur leur comportement.

Par exemple les personnes qui utilisent les derniers iPhones, ce qui est intéressant si vous développez une application uniquement sur l’App Store.

Ce ciblage ultra précis a pour conséquence que vous êtes moins susceptible de jeter de l’argent par les fenêtres avec vos publicités.

Les possibilités de ciblage sur Facebook sont particulièrement puissantes. Ce que je viens de vous montrer n’est qu’un aperçu des opportunités de ciblage bien plus larges encore (j’en parle en détail dans le guide de la publicité Facebook).

Grâce à ce ciblage ultra-spécifique, vous pouvez adapter votre message pour un segment de marché précis.

Au lieu de montrer vos publicités à des personnes qui ne vont pas acheter (comme celles sur YouTube), vous pouvez vous attendre à ce que la plupart des gens qui voient vos pubs vont au moins avoir un intérêt, même minime, pour votre marque ou vos produits.

3) Pour toucher vos prospects à chaque phase de votre entonnoir de vente

Beaucoup d’annonceurs font l’erreur d’essayer de vendre à des inconnus sur Facebook. Mais la réalité est telle que les gens ne veulent pas de vos produits !

Du moins … pas encore.

Laissez-moi vous expliquer un concept fondamental en marketing : l’entonnoir de vente (que nous appelons aussi tunnel de vente).

Il représente un schéma d’achat classique dans lequel chaque consommateur passe à un moment ou un autre.

Source : Illustration faite sur Word par Danilo !

Schématiquement, vos prospects passent par 3 phases avant d’acheter vos produits :

  • La phase de sensibilisation (TOFU – top of the funnel) : Les gens ne sont pas du tout familier avec votre marque ou votre produit (ils ne vous connaissent pas) ou ils ne sont même pas au courant qu’ils ont un problème à résoudre.
  • La phase de considération (MOFU – middle of the funnel) : Les gens commencent à connaitre votre marque ou votre produit, ou ils se sont rendu compte qu’ils ont un problème et recherchent activement une solution. Ils évaluent donc les options.
  • La phrase de conversion (BOFU – bottom of the funnel) : Les gens vous connaissent et sont même prêts à acheter un de vos produits, ou ils ont identifié la solution à leur problème et sont prêts à acheter un produit qui résoudra ce problème.

Vous comprenez mieux maintenant l’erreur de beaucoup d’annonceurs qui est de montrer des publicités de vente à des inconnus …

Parfait, alors vous avez déjà compris beaucoup de choses sur la publicité Facebook !

Google Adwords par exemple vous permet surtout de toucher des personnes qui sont dans une phase de considération ou de conversion (lorsque vous faites une recherche, on peut supposer que vous êtes déjà conscient de votre problème).

Si je fais la recherche « chaussures running », là je suis dans une phase de considération. Je recherche une solution à mon problème : des chaussures pour courir mais je ne sais pas encore quelle marque acheter. 

Par contre, si j’avais fait comme recherche : « chaussures running adidas », là je suis dans une phase de conversion. Cette recherche indique que je suis prêt à faire l’achat d’une paire de chaussures Adidas.

Mais les publicités du Search Network (Adwords) ne vous permettent pas de faire découvrir votre marque ou votre produit (TOFU) à de nouvelles personnes.

Sur Facebook, au contraire, vous pouvez toucher vos prospects à chaque phase de votre entonnoir de ventes.

Par exemple, vous pouvez promouvoir une vidéo ou un article de blog à des personnes qui ne vous connaissent pas encore. Le but ici n’est pas que la personne achète mais simplement qu’elle découvre votre marque. 

Pour les phases de considération et conversion, vous aurez besoin du pixel Facebook pour faire du reciblage. En effet, ce qui fonctionne le mieux sur Facebook pour vendre ou obtenir de nouveaux inscrits à votre newsletter, c’est le reciblage.

Par exemple, vous pouvez recibler les personnes qui ont vu votre vidéo ou votre article de blog et leur proposer un contenu gratuit en échange de leur adresse email.

C’est une stratégie très répandue et qui marche !

Regardez, ce matin, je suis tombé sur cette publicité.

Elle est bien faite c’est vrai.

Mais quelles sont les chances que je convertisse ? Je n’ai jamais entendu parler d’eux avant. Et qui dit que je dois imprimer des « Roll’up » en ligne ?

Bien sûr des gens vont cliquer sur cette publicité mais ce pourcentage risque d’être très faible par rapport au nombre de personnes qui auraient cliqué si la marque avaient pris le temps de nous envoyer du contenu gratuit avant de nous demander de sortir la carte bleue …

GRATUIT : LE GUIDE DE LA PUBLICITÉ FACEBOOK

Un tutoriel visuel pour apprendre à créer des campagnes de publicité Facebook rentables en 2018.

4) Pour faire du reciblage efficace

Je vous ai dit en début d’article que le reciblage sur le Display ne fonctionne pas très bien dû au « banner blindness« .

Sur Facebook, le reciblage s’intègre parfaitement à la plateforme. Il n’y a donc plus de « banner blindness« .

En fait, le reciblage (ou retargeting) sur Facebook est en fait le ciblage le plus puissant

Pour reprendre notre entonnoir de ventes, le reciblage intervient aussi bien dans la phase de considération que dans la phase de conversion.

Facebook continue indéfiniment d’étendre les options de reciblage.

Voici un aperçu rapide des audiences de reciblage dans Facebook :

  • Fichier client : Charger une liste de clients (ou prospects) dans Facebook et Facebook s’occupera de retrouver ces personnes pour que vous puissiez les recibler.
  • Trafic du site web : Créer une audience de reciblage sur base des personnes qui ont visité votre site web ou une page spécifique (par ex. une page produit ou un article de blog).
  • Activité de l’app : Recibler les utilisateurs de votre application mobile.
  • Activité hors-ligne : Il s’agit d’audiences de reciblage pour les personnes qui ont interagi avec votre entreprise par téléphone ou ont se sont rendu dans votre point de vente.
  • Interactions : Vous pouvez recibler les personnes qui ont interagi avec votre Page, vos vidéos et même votre compte Instagram.

Pour vous donner une exemple de retargeting efficace, il y a mon préféré : recibler les personnes qui ont visité votre page produit mais n’ont pas acheté.

Par exemple, pourquoi ne pas montrer votre nouvelle collection à vos clients ?

Je ne sais pas si cette publicité est une publicité de retargeting mais si ça en avait été une, j’aurais eu un message différent comme par exemple :

« Chers clients, la nouvelle collection de Baskets SKO est en ligne ! Pour vous remercier de votre fidélité, nous aimerions vous offrir 15% de réduction sur tous nos nouveaux articles ! ».

Si vous voulez en savoir plus sur des stratégies avancées de reciblage, je vous recommande cet article que j’ai écrit sur le blog de l’agence digitale Social Media Pro : 6 stratégies peu connues pour faire du reciblage Facebook.

5) Pour mesurer précisément votre ROI (et faire des économies)

La publicité Facebook est relativement bon marché.

En effet, elle coûte beaucoup moins cher que la publicité sur Google Adwords par exemple ou de diffuser une annonce à la TV (auquel on ne prêtera de toute façon pas attention …).

Sur Google Adwords, le CPC (coût par clic) moyen est de 2.32$, selon les chiffres de WordStream (2016).

Sur Facebook, le CPC moyen est de 0.35$, selon AdEspresso (2016).

Même si les publicités Adwords ont un taux de transformation plus important (généralement quand vous faites une recherche sur Adwords, vous êtes déjà intéressé), il faut reconnaitre que les faibles coûts d’entrée font de Facebook une plateforme relativement plus intéressante pour les entreprises de plus petite taille.

Et puis il y a le ROI (retour sur investissement).

Après tout, si vous investissez votre argent (et votre temps) dans la publicité, c’est pour en gagner plus à l’arrivée.

Vous êtes chanceux, sur Facebook, vous pouvez mesurer très précisément le ROI de vos investissements publicitaires. 

En effet, vous pouvez connaitre avec précision le nombre de personnes qui ont vu votre publicité, qui ont cliqué, qui ont interagit d’une quelconque manière (j’aimes, commentaires, partages, etc.) et qui ont convertit (achat d’un produit, inscription à un webinaire de vente, etc.).

Est-ce qu’il est possible de savoir précisément le nombre de personnes que vous touchez avec un spot publicitaire à la télévision ?

Je ne pense pas.

A tout moment, vous pouvez donc connaitre la performance de vos publicités et choisir de limiter votre budget voire même de mettre la publicité en pause si rien ne marche.

Vous pouvez aussi A/B tester vos publicités, c-à-d tester deux variations de votre publicité sur votre audience et voir celle qui fonctionne le mieux, comme le fait Hootsuite en testant 2 images différentes sur son audience cible.

Pareil pour les audiences, vous pouvez en tester plusieurs simultanément.

Avec la publicité Facebook, vous n’avez pas besoin non plus d’un gros budget. Je vous recommande de commencer petit et d’augmenter votre budget au fur et à mesure.

Enfin, vous n’avez pas à vous inquiéter de dépenser des sommes folles du jour au lendemain si vos publicités ont du succès.

Avec Facebook, vous pouvez fixer un budget journalier. De cette façon, votre publicité arrête d’être diffusé une fois le budget atteint.

Donc si vous fixez un budget de 5€, vous savez que vous ne dépenserez pas plus de 5€.

Conclusion

Si vous devez retenir une chose de cet article, ce serait ceci : Facebook devient une plateforme « pay-to-play » où vous devez payer pour amplifier vos efforts de promotion.

Si vous ne le faites pas, vous risquez de voir votre visibilité sur le réseau très limitée pour les raisons évoquées dans cet article.

C’est aussi simple que ça.

Nous avons vu aussi que la publicité Facebook est particulièrement utile pour les petites entreprises qui voudraient se faire connaître, accélérer leur croissance ou générer des prospects pour leur business à moindre coût.

Plus besoin d’être Coca-Cola pour toucher des milliers de personnes. C’est maintenant possible avec les réseaux sociaux.

Enfin grâce aux outils d’analyse des publicités Facebook, vous pouvez faire les bons choix avec votre argent et réajuster vos publicités ou les couper si elles ne fonctionnent pas bien.

La publicité a changé pour le bien de tout le monde, aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers.

GRATUIT : LE GUIDE DE LA PUBLICITÉ FACEBOOK

Un tutoriel visuel pour apprendre à créer des campagnes de publicité Facebook rentables en 2018.

Ecrit par

Ecrit par

Danilo Duchesnes

Danilo est consultant en marketing digital et formateur spécialisé dans les publicités Facebook/Instagram. Il aide au quotidien des entrepreneurs, e-commerçants et PME à augmenter leur visibilité et générer plus de ventes grâce à Facebook. Danilo se démarque par sa franchise parfois extrême et son sens de l'humour !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour, je suis Danilo

Bienvenue sur le blog ! C'est ici que je partage chaque semaine des stratégies marketing expliquées simplement et que vous pouvez appliquer dans votre métier. 

Besoin d'aide avec votre marketing ?

J’aide les entrepreneurs, e-commerçants et PME à augmenter leur visibilité et générer plus de ventes grâce à Facebook. Est-ce que je peux vous aider aussi ?

NEWSLETTER

Recevez 10 ressources pour apprendre le marketing digital.

Share This