BLOG

Marketing Digital : 3 opportunités à saisir en 2019 (et avant qu’il ne soit trop tard)

Marketing Digital

Il y a quelques années, Internet n’était pas aussi saturé.

Si on prend l’année 2014, il y avait déjà 2,8 milliards d’utilisateurs sur Internet (ce qui était déjà conséquent).

Et aujourd’hui, combien y en a-t-il ?

Cela risque de vous étonner.

Presque 4,4 milliards d’internautes !

En à peine 5 ans, il y a déjà eu plus de 1,5 milliard de nouvelles personnes qui se sont connectées à Internet et ce chiffre continue de grimper.

Alors, vous vous demandez si le marketing digital n’est déjà pas devenu trop concurrentiel ?

Il l’est déjà et il le sera encore plus dans 5 ans !

Pour être visible et vendre sur Internet, vous pourriez passer par les méthodes « old-school » comme :

  • Engager une agence pour monter votre site Internet
  • Créer une Page Facebook et un compte Twitter
  • Écrire des articles de blog et espérer vous positionner sur les moteurs de recherche

Désolé de vous décevoir, mais vous risquez d’y passer 2 fois plus de temps en utilisant ces méthodes. 

Je ne dis pas que vous ne devriez pas créer votre site Internet et votre Page Facebook. Ils sont tous 2 indispensables.

Seulement, Facebook et Google sont ultra-concurrentiels.

Cela prend en moyenne 6 mois à un an pour se positionner en première page des résultats de Google pour un mot clé.

La portée organique moyenne d’une Page Facebook est d’à peine 3%, ce qui veut dire que même si vous arrivez à attirer 1000 fans sur votre Page, seule une faible partie d’entre eux verront vos publications si vous n’êtes pas prêt à payer.

Et si vous pouviez développer votre entreprise plus rapidement grâce au marketing digital, sans y passer plus de temps et sans dépenser plus d’argent ?

C’est totalement possible, vous devez juste vous y prendre différemment et vous servir des nouvelles opportunités ou canaux marketing qui ont le vent en poupe en ce moment.

Je vous en propose 3 à tester (sans modération) dès aujourd’hui !

1) LinkedIn

LinkedIn est littéralement en train de devenir le Facebook des professionnels.

Si vous m’aviez demandé il y a un an, quel est LE réseau social le plus important pour mon entreprise, je vous aurai répondu Facebook sans aucun doute.

J’ai changé d’avis !

Aujourd’hui, LinkedIn est LA plateforme sociale pour laquelle je crée mes contenus en priorité.

Je vois de plus en plus de consultants, entrepreneurs et professionnels l’utiliser aussi pour développer leur marque personnelle.

Et ce n’est pas juste une question de branding ou de marque personnelle, c’est aussi une question de visibilité.

Je vous disais que Facebook est ultra-concurrentiel aujourd’hui et que la portée organique est quasi nulle pour les entreprises qui ne sont pas prêtes à payer. 

Sur LinkedIn, c’est tout l’inverse. La portée organique est extrêmement élevée, comme sur Facebook il y a quelques années. 

Bien que ce soit une plateforme naturellement plus axée sur le commerce B2B, LinkedIn n’en reste pas moins un outil indispensable pour construire votre réputation sur Internet (quand on sait à quel point trouver un emploi est devenu difficile aujourd’hui).

Maintenant, laissez-moi vous expliquer pourquoi je crois vraiment en la puissance de cette plateforme pour les années à venir.

1) La portée organique sur LinkedIn est incroyablement élevée

Je n’ai pas trouvé d’études pour confirmer mes dires, mais je peux vous montrer la différence de portée entre une publication publiée sur mon profil LinkedIn et ma Page Facebook (en sachant que j’ai un nombre de fans/relations égal sur les 2 réseaux sociaux).

La semaine passée, j’ai publié une actualité très commentée sur l’éventuelle suppression du compteur de likes en dessous des publications Instagram.

Le post a été vu plus de 8540 fois, 141 personnes ont réagi et 50 personnes ont laissé un commentaire.

Voulez-vous connaitre les résultats sur Facebook ?

Le post a été vu par « seulement » 3600 personnes (en sachant que mon audience est presque égale sur les 2 réseaux).

L’engagement est beaucoup moins important également avec 31 réactions, 9 commentaires et 3 partages.

Cela se vérifie pour 95% de mes posts. Le texte et l’image sont exactement les mêmes sur Facebook et LinkedIn et c’est presque tout le temps sur LinkedIn que j’ai les meilleurs retours … sans payer un centime !

Il faudra, à mon avis, deux bonnes années avant que la portée diminue drastiquement avec l’augmentation du nombre d’utilisateurs. Après tout, il y a déjà 610 millions d’utilisateurs sur LinkedIn !

2) LinkedIn aime la vidéo (vraiment) 

Cela va faire 2 ans que les utilisateurs et entreprises peuvent publier des vidéos nativement sur LinkedIn !

Comme LinkedIn est en concurrence avec YouTube et compagnie pour s’offrir une part du « marché » de la vidéo, vous vous doutez que LinkedIn apprécie que vous publiiez vos vidéos nativement sur sa plateforme.

Quelqu’un qui l’a très bien compris, c’est Grégory Logan.

À chaque fois que j’ouvre son profil LinkedIn, je vois toujours plus de personnes qui le suivent et commentent ses publications.

Comment est-ce qu’il fait ça ?

C’est très simple.

Il prend son téléphone, il sort la caméra de devant et enregistre une vidéo sincère et pratique sur le développement personnel.

Temps de travail ? 10 minutes.

Résultat ? Plus de 62.000 vues ! (casquette à l’envers en plus !)

3) Le networking est la clé pour réussir dans un monde hyper-connecté

C’est mon dernier point sur LinkedIn. 

Depuis que j’ai pris mon envol en sortant de chez moi pour prendre des bureaux à Bruxelles, j’ai appris une chose extrêmement importante : ce n’est pas CE QUE vous savez qui compte, mais plutôt QUI vous connaissez.

Je suis d’accord que la connaissance est la clé du pouvoir, mais il ne faut pas pour autant négliger votre réseau.

Aujourd’hui, vous ne pouvez pas espérer réussir en travaillant beaucoup et en restant dans votre coin, sans aller vers les gens. En tout cas, c’est mon opinion. 

Notre monde est hyper-connecté et plus vous connaissez de personnes, plus il y a de chances que les gens parlent de vous autour d’eux ! (oui, le bouche-à-oreille se porte encore très bien grâce aux réseaux sociaux !).

LinkedIn est un outil fantastique pour développer votre réseau et vous « connecter » à d’autres personnes comme vous, virtuellement ou autour d’un café. 

Alors, je sais que vous vous dites sûrement …

« J’ai seulement 153 relations sur LinkedIn, ce n’est pas suffisant pour développer mon réseau et être visible … »

« Je ne suis pas bon en création de contenu, je n’ai aucune chance … »

La réalité, c’est que moi non plus je n’étais pas bon en création de contenu à mes débuts et j’ai commencé à publier mon contenu alors que j’avais à peine 300 relations sur LinkedIn (la plupart étant d’anciens collègues de travail et camarades de classe).

J’ai développé mon réseau lentement mais sûrement en tout juste 1 an et demi sur LinkedIn.

En plus, mes résultats sont médiocres si on les compare à ceux d’autres spécialistes de la plateforme comme Grégory Logan.

Si LinkedIn vous intéresse, je vous propose de voir 5 techniques de création de contenu pour vous démarquer tout de suite sur LinkedIn.

Écrire des articles natifs 

Est-ce que vous écrivez des articles sur votre blog ou sur Medium

Est-ce que vous aimez écrire des articles courts et personnels ? Si oui, prenez juste quelques minutes pour les copier-coller et les mettre immédiatement sur LinkedIn Publishing, l’endroit où vous pouvez publier vos articles nativement dans LinkedIn. 

Ce n’est pas un secret, chaque réseau social donnera toujours plus de visibilité à un article publié sur sa propre plateforme plutôt qu’un contenu publié sur une plateforme externe comme votre site web ou Medium. 

À chaque fois que j’ai quelque chose de court et personnel à partager, comme un bilan de fin d’année, je n’hésite pas à le partager en passant par les outils natifs de LinkedIn. 

Les résultats sont toujours au rendez-vous ! 

Partager une histoire courte et percutante

De la même manière, vous pouvez partager une anecdote personnelle, polarisante et SURTOUT authentique dans une simple publication, comme un message que vous auriez envoyé à votre meilleur ami.

Voyez ça comme un coup de gueule lié à votre vie professionnelle. 

Julia Coudert, du blog I don’t think, I feel a partagé sa frustration d’être jugée par son style vestimentaire que certains trouvent inapproprié pour un freelance ou chef d’entreprise. 

Résultat ? 

Des dizaines de milliers de vues et des réactions par milliers. 

Impressionnant. 

Je sais ce que vous allez me dire. 

« Oui, mais elle a combien de relations ? »

Je suis allé voir ça avant d’écrire l’article. Julia Coudert a 3000 relations sur LinkedIn et ce post a pourtant touché des dizaines de milliers de personnes. 

Publier des vidéos natives

Si vous publiez des vidéos sur Facebook, YouTube ou Instagram, faites-moi le plaisir de prendre ces vidéos (une par une) et de les republier sur LinkedIn. 

Certaines d’entre elles ne vont pas buzzer, mais d’autres vont devenir virales et vous ne saurez même pas pourquoi ! (Suivez ces conseils pour produire des vidéos virales). 

Commenter les actualités et donner votre grain de sel

Laissez-moi vous raconter une histoire très courante dans la sphère du marketing digital. 

Tous les jours, il y a de nouveaux changements et actualités sur le digital (les spécialistes du digital ne vont pas me contredire). 

Seulement, 95% des relayeurs de l’actualité du digital se contentent de repartager le lien de l’article qu’ils ont lu avec une description peu engageante.

Grosse erreur. 

Et s’il y avait une meilleure façon de faire ? 

Je vais vous la présenter, mais attention, cela vous demandera de travailler 15 minutes de plus que les autres. Cela vous va quand même ? 

Si oui, alors lisez bien ce qui suit. 

Sélectionnez d’abord une actualité qui a un potentiel de discussion important, par exemple l’éventuelle suppression du compteur de likes sur Instagram. 

Faites quelques recherches sur le sujet pour vous faire votre propre point de vue. 

Prenez une image qui attire l’attention

Résumez ce que vous avez trouvé en quelques lignes. 

Ajoutez votre grain de sel et publiez votre post aux heures de pointe sur LinkedIn (entre 9 et 12 heures). 

Vous m’en direz des nouvelles ! 

Ce simple petit effort supplémentaire vous permettra de vous démarquer de tous les autres relayeurs des actualités et de surfer sur celle-ci, pour votre plus grand plaisir 🙂

Poser des questions controversées 

J’adore faire ceci : publier sur un sujet qui fait débat. 

Il y a encore 3 jours, j’ai eu l’idée de poster sur l’achat de mots clés de marque sur Google Ads (une pratique très controversée). 

Voici comment je m’y suis pris en quelques mots. 

J’ai pris une capture d’écran d’une entreprise qui se sert de cette stratégie sur Google. 

Je l’ai décrit en une ligne, je n’ai même pas donné mon avis, j’ai posé la question « pour ou contre ? » et j’ai juste attendu. 

Voilà ce que ça a donné quelques heures plus tard. 

14.445 vues et 69 commentaires (allez aussi jeter un oeil aux réponses des consultants en marketing digital et CEO qui ont commenté mon post … certains ont écrit de véritables articles dans les commentaires !). 

Impressionnant, pas vrai ? 

D’ailleurs, parmi ces personnes, à votre avis combien d’entre eux travaillent chez Google ? 

D’après LinkedIn, 175 employés de chez Google ont vu mon post (et pourtant je suis loin d’avoir 175 employés de Google dans mon réseau). 

LinkedIn est vraiment une opportunité à ne pas laisser passer si vous voulez développer la visibilité de votre entreprise ou votre marque personnelle. 

Assurez-vous de publier du contenu adapté à la plateforme et d’écrire des publications engageantes pour vous démarquer (suivez les conseils de cet article pour écrire vos publications LinkedIn). 

2) Les publicités clic vers Messenger

Avant d’écrire cet article, j’ai beaucoup réfléchi à la deuxième opportunité marketing dont j’allais vous parler. 

Au départ, je pensais aux Stories et plus particulièrement aux publicités dans les Stories Instagram/Facebook

Seulement, j’ai eu une petite révélation en lisant un commentaire sur une de mes publications LinkedIn. 

D’abord, Lucie commence par donner son avis en commentaire sur les publicités Messenger. Elle n’a pas aimé le manque d’interaction humaine de ce type de publicités (ce qui peut se comprendre, elle a eu affaire à des bots Messenger …).

Stéphane Brio a, lui aussi, donné son avis tranché : il n’y a aucune interaction humaine avec la publicité. 

Bien que je respecte les avis de Lucie et Stéphane, je ne suis pas forcément d’accord avec eux pour deux raisons : 

  • Les publicités Messenger ne sont pas nécessairement automatisées. Un annonceur peut choisir de gérer l’entièreté des interactions sans passer par un bot. 
  • Les publicités sociales sont fantastiques parce qu’elles permettent justement aux utilisateurs de réagir au contenu de la publicité et les annonceurs sont libres d’y répondre, tout comme les publicités clic vers Messenger où l’entreprise peut engager une véritable conversation avec les personnes ciblées.

C’est ce qui m’a poussé à vous parler plutôt des publicités clic vers Messenger dans cet article. 

Qu’est-ce que c’est une publicité « clic vers Messenger » ? 

C’est une publicité qui peut apparaitre aussi bien dans Facebook que dans l’application Messenger ou Instagram.

Le principe est simple.

En cliquant sur l’image ou le bouton d’appel à l’action de la publicité, vous êtes redirigé vers une conversation Messenger dans laquelle l’entreprise a tout le luxe de pré-configurer un message d’accueil ou même une conversation intelligente avec un chatbot.

Concrètement, cela ressemble à ça :

Cet exemple est peut-être l’une des utilisations les plus intéressantes des publicités clic vers Messenger. En un clic, vous pouvez envoyer un code promo exclusif à l’utilisateur qui a cliqué sur votre publicité. 

Une véritable aubaine pour les commerçants locaux qui souhaitent attirer du trafic en magasin. 

Le réel attrait des publicités clic vers Messenger, selon moi, c’est l’aspect conversationnel.

C’est la possibilité de discuter avec un prospect intéressé par ce que vous offrez et répondre à chacune de ces questions (qui sont en réalité des objections à l’achat). 

Je vous disais que l’entreprise qui les utilise peut pré-configurer un message d’accueil ou connecter un bot. 

Les bots, c’est génial et innovant, mais c’est vrai qu’ils ne plaisent pas encore à tout le monde. 

Par contre, les utilisateurs aiment beaucoup communiquer avec les marques sur les applications de messagerie sociale comme Messenger. 

Une étude de Facebook conduite sur un échantillon de 12.500 personnes a justement montré que : 

  • 56% des personnes interrogées préfèrent envoyer un message à une entreprise que l’appeler pour du service client
  • 61% des personnes interrogées préfèrent recevoir des messages personnalisés de la part des entreprises

C’est pour ça que commencer avec un simple message d’accueil apparait comme la meilleure solution pour favoriser les interactions humaines.

En plus, vous pouvez choisir de poser une question contextuelle par rapport à votre publicité.

Par exemple, si vous faites de la publicité pour promouvoir un programme de remise en forme, vous pourriez créer une publicité dont le seul objectif est de répondre aux questions les plus fréquentes sur votre programme.

Votre publicité ressemblerait à ça … 

Les personnes qui cliqueront sur le bouton « Envoyer un Message » seront redirigées vers une fenêtre de conversation dans l’application Messenger. 

Vous pouvez ensuite configurer un message d’accueil de ce genre. 

C’est comme ça que votre entreprise pourra démarrer une conversation one-on-one avec votre client idéal grâce à une simple publicité. 

À mon sens, c’est probablement les publicités les plus puissantes proposées par Facebook pour convertir un(e) personne prêt(e) à acheter. 

Si vous voulez aussi configurer des publicités clic vers Messenger, allez lire mon article sur les publicités Messenger dans lequel je vous montre exactement comment vous y prendre ! 

3) Les podcasts 

La dernière opportunité en marketing digital que j’ai envie de vous partager, c’est les podcasts ! Ce format n’est pas nouveau, il est apparu dans les années 2000. 

Il a perdu en popularité et il est remonté rapidement ces dernières années, notamment aux USA. 

Si vous n’avez encore jamais écouté un podcast, sachez d’abord qu’un podcast est simplement un contenu audio, travaillé ou non, que vous publiez sur une plateforme comme Apple Podcasts, Soundcloud ou encore Spotify. 

Aujourd’hui, nos vies sont extrêmement chargées et il est très courant de faire plusieurs choses en même temps, comme regarder la TV et répondre à un message en même temps. 

Les podcasts s’intègrent parfaitement à ce mode de vie parce qu’on peut les consommer de manière passive ou indirecte. 

En d’autres mots, vous pouvez écouter activement un podcast en faisant quelque chose d’autre (ex. : cuisine, sport, dans les transports, etc.). 

Faites d’ailleurs le test de lire un de mes articles en faisant votre sport ou en préparant à manger, vous m’en direz des nouvelles 😉

Ce simple constat fait que les podcasts montent en popularité, déjà depuis quelques années aux USA où il est devenu normal d’écouter son podcast en allant au travail (les temps de transport étant souvent plus longs) et chez nous maintenant en Europe. 

Une étude conduite par Edinson Research en mars 2019 a d’ailleurs montré que les Américains passent en moyenne 17 heures par semaine à écouter des podcasts ! 

Cette même étude révèle que plus d’un américain sur deux a déjà écouté un podcast et que 32% d’entre eux ont écouté un podcast le mois dernier.

Et les Français ? 

Selon une étude Opinion Way pour Audible, 39% des Français ont déjà écouté un podcast – et ce chiffre date de 2017, il a sans doute évolué depuis. 

Les podcasteurs les plus connus génèrent aussi des revenus importants grâce à la publicité native (parler d’un produit/service en échange d’une rémunération), partenariats ou en parlant de leurs propres produits/services. 

Dans cet article, je ne pourrai pas rentrer dans les détails sur l’aspect technique et comment on lance un podcast.

Par contre, je peux vous présenter quelques podcasts intéressants animés par des marques, consultants ou entrepreneurs afin de vous donner des idées concrètes au cas où vous seriez tenté de vous lancer aussi 😉

Chalalove de Gemmyo

Gemmyo est une marque de joaillerie, fondée par Pauligne Laigneau, qui a su se servir du podcast pour toucher son audience cible : les couples. 

Bien que ce ne soit pas le seul canal d’acquisition de la marque, on peut sans aucun doute supposer que le podcast permet d’attirer des clients. 

Mais, de quoi parle ce podcast ? 

De bijoux ? 

Pas exactement. 

Le podcast Chalalove fait parler des couples. Durant une vingtaine de minutes, un couple se dévoile. Les amoureux reviennent sur leurs rencontres, les phases de leurs histoires et leurs petits secrets. 

Vous comprenez que le podcast adopte une stratégie marketing intéressante pour la marque parce qu’elle permet d’attirer des prospects sans même parler directement des produits de la marque. 

N’ayant jamais écouté un épisode, je ne peux pas vous dire si le début ou la fin de l’épisode commence par une brève promotion des bijoux, mais je ne serai pas étonné. C’est la moindre des choses 🙂

Growth Makers de Gabriel Gourovitch

Le podcast Growth Makers est un incontournable dans le milieu des startupeurs.  

C’est un podcast qui propose uniquement des interviews et pas n’importe lesquelles. 

L’hôte de Growth Makers, Gabriel Gourovitch, interviewe tour à tour des CEOs et CMO de startups à forte croissance. 

Gabriel peut se vanter d’avoir pu attirer sur son podcast des CMO ou CEO d’entreprises très connues comme Buffer, Drift, Zendesk, AgoraPulse, eFounders, etc. 

Tout le monde en profite. 

En plus de développer rapidement sa marque personnelle, Gabriel noue des relations avec des personnes influentes dans son secteur.

Les interviewés sont toujours heureux d’en parler autour d’eux (encore plus de visibilité pour lui). 

Des personnes potentiellement intéressées par ses services écoutent son podcast chaque semaine.

Grâce à ce podcast, Gabriel peut parler habilement de sa formation Growth et sa propre agence, le tout en développant sa marque personnelle. 

Aux USA, il existe des dizaines de podcasts qui fonctionnent selon ce modèle comme le podcast Smart Passive Income, Entrepreneurs On Fire, Growth Everywhere, etc. 

No Pay No Play de Joseph Donyo

Joseph Donyo est consultant spécialisé dans les publicités Facebook. Il anime le podcast No Pay No Play, un podcast qui décrypte les publicités Facebook/Instagram et leur évolution perpétuelle. 

Dans son podcast, Joseph propose essentiellement du contenu éducatif sur la publicité Facebook, ce qui lui permet de montrer qu’il maitrise son sujet. 

Il invite également des entrepreneurs qui ont mis la publicité Facebook au service de leur entreprise et parfois même des account managers de chez Facebook ! 

Les épisodes de Joseph sont remplis d’astuces, de bons conseils et en plus, il prend le temps de faire un récapitulatif des actualités des Facebook Ads à chaque épisode. 

À mon sens, les consultants et propriétaires d’entreprises de services sont ceux qui ont le plus d’intérêt à développer un podcast parce que c’est l’un des meilleurs moyens de démontrer leur expertise. 

Un podcast est aussi très adapté pour réaliser de véritables études de cas et retours d’expérience honnêtes. Le blogging s’y prête un peu moins et c’est bien dommage ! 

Marketing School de Neil Patel et Eric Siu 

Les 3 podcasts que je vous ai présentés proposent des épisodes qui durent 20 minutes jusqu’à 1 heure, ce qui est considéré comme « normal » pour un épisode de podcast. 

Pour certains, 20 minutes c’est déjà trop et 1 heure d’écoute, on n’en parle même pas. 

Marketing School est l’un des podcasts qui vont à contre-courant en proposant tous les jours, sans exception, un épisode court et direct de 5 à 10 minutes sur le marketing digital. 

C’est probablement la raison qui fait que c’est l’un de mes podcasts favoris. L’information est vraiment pertinente parce que ce sont essentiellement des retours d’expérience de 2 experts du marketing, Neil Patel et Eric Siu

C’est parfois redondant, c’est vrai, mais c’est intéressant de voir que les avis des 2 hôtes évoluent au fur et à mesure que le marketing digital évolue.

Selon moi, la vraie valeur ajoutée de ce podcast, c’est leur régularité sans faille. Chaque jour, un nouvel épisode sort et plus on les écoute, plus on a le sentiment de connaitre personnellement les 2 hôtes. 

En plus, Neil Patel et Eric Siu ne se privent pas pour organiser chaque année des évènements gratuits à Los Angeles afin de rencontrer leurs auditeurs. 

Leur podcast compte plus d’un million d’écoutes chaque mois et il existe depuis bientôt 3 ans. 

Vous pouvez faire la même chose !

Éric et Neil expliquent qu’ils se réunissent une journée par mois pour tourner 30 épisodes de podcast en une fois. Ils délèguent ensuite le montage du podcast et la publication des épisodes. 

Mis à part le jingle au début et à la fin de chaque épisode, l’entièreté de l’épisode est laissée à l’état brut. 

C’est à peu près tout pour l’aspect production ! 

Comme pour le blogging et la vidéo, la clé du succès d’un podcast est la régularité. N’espérez pas obtenir des résultats avant 6 mois au moins. Vous devrez être patient et donner un rendez-vous régulier à vos auditeurs. 

Gardez en tête que les podcasts sont beaucoup moins concurrentiels que le blogging ou la vidéo.

En théorie, vous devriez pouvoir vous faire une place bien plus facilement avec les podcasts que la vidéo ou les articles de blog. C’est aussi pour ça que j’ai cité les podcasts parmi les opportunités marketing à ne pas manquer cette année ! 

Conclusion

Le marketing digital ne cessera jamais d’évoluer. 

Dans un an, les opportunités à saisir seront très sûrement différentes. 

Aujourd’hui, LinkedIn est probablement le réseau social où il est le plus simple d’être visible, sans payer (Facebook) ou vous dénuder (Instagram). 

Gary Vaynerchuk, la référence mondiale des réseaux sociaux, l’affirme haut et fort depuis des mois aussi. Je vous reprends ces paroles : 

  • « LinkedIn marketing is something I really, really believe in for 2019. »
  • « Now, it’s become more of a content platform. »
  • « It’s where Facebook was at 5-7 years ago. »

Gary Vaynerchuk est réputé pour ne pas se tromper dans ses prédictions, alors saisissez cette opportunité si vous ne voulez pas le regretter dans un an ou 2 ans. 

Ensuite, je vous ai parlé des publicités clic vers Messenger, mes publicités favorites pour engager une véritable discussion avec les personnes qui comptent pour vous. 

Oui, les publicités digitales sont aussi interactives, contrairement à ce qu’on peut penser 😉

Enfin, les podcasts ont vraiment la côte ! Pourquoi ne pas créer le vôtre ? 

Vous pourriez commencer en interviewant des personnes influentes dans votre secteur ou en produisant des épisodes courts et utiles quotidiennement. 

Quelle est pour vous la plus grosse opportunité en marketing digital à saisir cette année ? 

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

Ecrit par

Ecrit par

Danilo Duchesnes

Danilo est le CEO et fondateur de DHS Digital, une agence digitale qui aide les entreprises et personnalités remarquables à se faire découvrir par le bon public et trouver des clients grâce à un outil fantastique : les publicités Facebook et Instagram. Sur les médias sociaux, Danilo se démarque par sa franchise parfois extrême et son sens de l'humour !

23 Commentaires

  1. Sandra Poisson

    Bonjour Danilo, je partage complètement ton avis pour Linkedin. J’ai décidé de m’y investir depuis le mois dernier. La plateforme a beaucoup évolué et est beaucoup plus « friendly »!
    J’y ai déjà trouvé des partenaires en publiant 3 fois par semaine. Les résultats sont déjà là.

    Quant au podcast, j’y songe de plus en plus.

    À bientôt.

    Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Sandra,

      Super ! Merci pour ton commentaire et bon courage si jamais tu lances un podcast 🙂

      Réponse
  2. Axelle

    Salut Danilo,

    T’es articles sont toujours aussi percutants
    j’aime bien le concept de podscat et je vais ouvrir un compte LinkedIn.

    Merci pour ton travail

    Réponse
  3. Marie

    Bonjour Danilo,
    Pour lire de nombreux contenus et participer régulièrement à des webinar sur ces sujets, je tenais à prendre le temps de vous remercier car vous partagez des informations qui sont claires et efficientes et qui « donnent véritablement à réfléchir » (contrairement à beaucoup qui « enfoncent des portes ouvertes »).
    Je dois intervenir dans quelques semaines auprès d’un public de « mamans entrepreneures » sur un sujet qui se révèle épineux pour la plupart d’entre nous : « Comment sortir du lot sur les réseaux sociaux ? » et votre post de ce jour tombe à point nommé car il vient nourrir mon intuition / ma conviction d’affirmer haut et fort à cette réunion que la communication sur Facebook (notamment) n’est pas une fin en soi et que d’autres solutions comme par exemple celles dont vous parlez dans votre article peuvent se révéler plus efficaces aujourd’hui… Cela étant, j’ai envie d’aller plus loin dans ma réflexion… Est-ce cette course au réseau social où l’audience est encore « captive » n’est pas finalement « l’arbre qui cache la forêt ? » Finalement, le vrai dilemme pour répondre à cette question de se démarquer sur les réseaux n’est-il pas que beaucoup d’entrepreneur(e)s « solo » ne savent pas « comment se raconter » et que le marketing digital n’a de sens aujourd’hui et surtout demain (quelque soit le réseau social visé) que si on est parfaitement à l’aise avec le « marketing de soi »… C’est ma réflexion de ces dernières semaines sur laquelle je planche avec le sentiment que nous sommes (et je m’inclus également) très nombreux à faire l’économie de nous interroger sur notre identité « sociale »…
    Belle journée à vous et au plaisir de découvrir vos prochains articles 🙂

    Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Avec plaisir! En soit, les réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn, Instagram et Twitter sont des réseaux de flux. Il faut constamment publier pour être visible et fagner des followers.

      Maintenant, il faut aussi payer pour toucher les personnes que l’on a fidélisé précédemment. C’est bien là le problème.

      Réponse
  4. Carine Vincent

    Salut Danilo, LinkedIn pour mon activité de copywriter web (je me lance et là je bosse sur ma niche), je prends. Le podcast pour mes clientes, je prends aussi. Quelle ressource me conseilles-tu sur la création et la diffusion d’un contenu audio ? J’aime bien le format court dans ce que tu présentes au sujet du podcast. Je profite de ce commentaire pour te dire que tes articles sont instructifs et agréables à lire. J’apprécie aussi ton style clair et concis. Je te remercie et te souhaite une belle journée. Carine

    Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Carine,

      Je te conseille Audacity pour enregistrer et Garage band pour le montage 🙂

      Merci beaucoup pour tes compliments !

      Réponse
  5. Kadi

    Bonjour Danilo,

    Juste une petite question : je n’ai pas très bien compris ton explication sur la duplication d’articles.
    En un mot : puis-je prendre un ou des articles de mon blog pour les mettre sur linkedin ?
    A te lire.
    bien cordialement.

    Réponse
  6. Céline Bissat

    Hello Danilo, merci pour cet article!

    Question comment faire pour faire connaitre nos articles ou publications sur LinkedIn à des personnes qui ne sont pas en relation avec nous? Faut-il utiliser des hashtags comme sur Insta ?

    Merci 🙂

    Réponse
    • Serge Mahugnon

      Super Danilo !

      Tes articles sont comme une formation pour moi.

      J’avais un peu de mal avec mon compte LinkedIn mais je crois que je vais y retourner. Merci

      Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Merci Céline ! Oui tu peux utiliser les hashtags, mais de toute façon elles apparaitront vers dans le fil des relations de second degré dès que tes publications seront partagées par ton réseau 🙂

      Réponse
  7. Hanna Grochocinska

    Hello Danilo ! Excellent article, très bien documenté et des exemples percutants. Comme d’habitude ?. Je le partage !

    Réponse
  8. Julia

    Merci Danilo pour la mention 🙂

    Réponse
  9. Dimitri

    Merci Danilo.
    Encore un article au top, bien écrit, instructif et motivant !
    Depuis que j’ai lancé mon podcast, j’ai l’impression d’en voir parler partout ! Sûrement un biais de perception.

    Et toi ? Quand vas-tu lancer le tien ?

    Je commence cette aventure, et vraiment j’adore le format interview. Et avec un peu de travail supplémentaire, ton podcast peut se tranformer en veritable article de fond.
    Au départ je pensais faire une retranscription complète, principalement pour des raisons de visibilité et de référencement naturel seo.

    Mais ça fait plusieurs fois que j’ai des retours de « lecteurs » du podcast, qui préfèrent encore lire. Donc d’un pierre 3 coups : les audiophiles sont servis, les lecteurs peuvent choisir l’écrit, et google voit un contenu de 5000 mots par interview, chaque semaine.

    Merci pour tes articles !

    Dimitri

    Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour Dimitri,

      Merci ! A mon avis, dans 2 ans, minimum 🙂 Pas le temps en ce moment.

      C’est une bonne idée en effet mais je préfère continuer le blog pour le moment !

      A bientôt,

      Danilo

      Réponse
  10. TRIENPONT Valérie

    Merci pour cet article Danilo.
    J’ai suivi une formation Linkedin et j’ai créé mon profil (perso) et ma page pro.
    Bravo pour cet article, super bien expliqué et très utile.
    RV sur Linkedin 😉
    Valérie

    Réponse
  11. Miha

    Merci pour cet article très complet et pertinent.

    Je n’ai jamais été constante sur LinkedIn, je le trouve trop corporate et ça me met mal à l’aise.

    Je ne sais pas trop quoi publier non plus j’ai l’impression que dans mon réseau ils sont ultras expert

    Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Merci Miha ! J’ai donné quelques idées de publications dans cet article, pourquoi ne pas vous en inspirer ? 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour, je suis Danilo

Je suis le CEO et fondateur de l'agence DHS Digital. Sur ce blog, je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing. 

À la recherche d'une agence digitale ?

DHS Digital aide les entreprises ambitieuses à se faire découvrir par le bon public et augmenter leurs ventes grâce à un outil fantastique : les publicités Facebook et Instagram. Et si votre entreprise était la suivante ?

NEWSLETTER

Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

Share This