BLOG

Les 5 étapes à suivre pour écrire une publicité Facebook magnétique

Facebook Ads, Tout

Quand on commence à s’intéresser à la publicité Facebook, le premier réflexe que l’on a est d’apprendre tout ce qu’on peut sur le Gestionnaire de publicités Facebook.

Je le sais parce que c’est ce que j’ai fait au début.

J’ai voulu tout savoir sur :

  • Les différences (parfois) subtiles entre les différents objectifs de publicité
  • Les audiences et leur utilisation
  • L’optimisation des conversions et de la diffusion des pubs
  • L’analyse des résultats et l’optimisation

Si vous êtes comme moi, j’ai une mauvaise nouvelle : apprendre toutes ces choses fera seulement de vous un expert de la plateforme publicitaire de Facebook, mais en aucun cas, cela ne fera de vous un bon concepteur-rédacteur …

J’ai fait l’erreur au départ de me concentrer sur l’utilisation de la plateforme et non sur la rédaction d’une publicité Facebook qui convertit.

Parce qu’à l’arrivée, ce que votre audience voit c’est votre publicité (pas ce qu’il y a derrière).

En règle générale, l’utilisateur Facebook verra en premier l’image de votre publicité, lira ensuite l’accroche et le titre de votre annonce.

Ces 3 éléments vous permettent de vendre votre offre et inciter l’utilisateur à cliquer sur votre pub pour en savoir plus.

Bien sûr, vous allez me dire qu’il faut bien choisir son audience pour éviter de montrer des publicités non pertinentes.

Je suis entièrement d’accord, mais votre publicité est tout aussi importante.

Son rôle est, dans un premier temps, d’attirer l’attention de l’utilisateur Facebook pour qu’il s’arrête dessus. Cela se fait via votre accroche et votre créatif (image(s) ou vidéo).

Ensuite, les mots utilisés dans votre publicité doivent susciter l’intérêt, faire naître le désir et enfin appeler à l’action (cette dernière étape est cruciale, une publicité sans appel à l’action ne sera jamais efficace).

Comment faire tout ça en pratique ?

C’est ce que nous allons voir dans cet article 🙂

Commençons par revoir l’anatomie d’une publicité Facebook 

Avant de commencer, nous devons être clairs sur « l’anatomie » d’une publicité Facebook et les termes utilisés.

Chaque publicité Facebook contient (au moins) ces 3 éléments :

Ensemble, ils vous permettent de « vendre » votre offre.

L’un des exemples les plus réussis que je connaisse est cette publicité de UberEats.

La première chose que vous voyez, c’est l’image.

Dans 90% des cas, elle présente d’une manière ou d’une autre votre offre, comme c’est le cas ici avec un hamburger.

Ensuite vient l’accroche pour vous motiver à manger ce hamburger. Cela se fait très souvent en posant une question dans l’accroche (Un burger et plus si affinités ?), suivie de la solution.

En quelques mots, vous devez être capable de décrire votre offre et son bénéfice principal pour votre audience cible. Dans notre exemple : Du mardi 18 avril au samedi 22 avril, profitez de notre offre exclusive* : 1 burger acheté = le même burger offert.

Enfin, le titre (en dessous de l’image) contient généralement un rappel de l’offre ou un appel à l’action.

Accessoirement, vous pouvez vous servir de la description (texte en dessous du titre) pour ajouter des informations supplémentaires à votre offre ou placer un second appel à l’action, comme l’a fait UberEats.

En lisant ces lignes, il est fort probable que vous vous êtes posé une de ces questions :

  • Comment choisir une image qui attire l’attention ? Sur quels critères me baser ?
  • Comment structurer mon accroche ? Dois-je obligatoirement commencer par une question ?
  • Comment écrire un bon titre ? Qu’est-ce que je dois savoir ?
  • Qu’est-ce que je devrais mettre dans la description ?
  • Comment augmenter les chances qu’une personne clique sur mon annonce ?

Je vais y répondre dans cet article.

Si vous faites partie de mes lecteurs réguliers, vous savez que j’aime être exhaustif et donner de nombreux exemples que vous pourrez répliquer. Donc, pour chacune de ces questions, je vais vous donner des solutions concrètes à tester pour chaque élément de votre publicité.

Allons-y.

Étape #1 : Attirer l’attention avec le créatif de votre publicité

Une des raisons pour lesquelles j’ai tout de suite préféré la publicité Facebook par rapport à Google Adwords, c’est le créatif. Si vous êtes bon en design (ou si vous connaissez des web designers compétents), vous allez aimer ce métier !

Votre image prendra le plus de place dans votre publicité, donc vous devez la choisir avec grand soin.

Le choix de votre image est primordial et peut avoir un fort impact sur vos coûts.

Beaucoup plus que ce que vous pensez.

AdEspresso fait constamment des tests pour voir ce qui détermine le coût des publicités Facebook.

En testant ces 2 publicités identiques (sauf pour l’image), AdEspresso a découvert que la publicité de droite permettait d’avoir un coût par téléchargement (pour un ebook gratuit) 2 fois moins élevé.

Comme ils l’ont si bien expliqué, il était impossible de savoir à l’avance laquelle de ces 2 images allait le mieux fonctionner.

C’est pourquoi il a fallu faire un test comme celui-ci où l’on ne modifie qu’une variable : l’image.

Mais quelles sont les images que vous devriez tester ?

Laissez-moi vous donner quelques pistes …

Le contraste

L’objectif d’une publicité est simple : attirer l’attention de l’utilisateur pour qu’il s’arrête sur votre publicité.

Pour cela, je vous conseille de jouer sur le contraste entre votre image et le fil d’actualités.

Les couleurs dominantes du fil d’actualités sur Facebook sont le blanc et le bleu.

Donc les couleurs chaudes comme le rouge et l’orange se démarquent aisément.

Une autre façon d’utiliser le contraste est de prendre un fond clair et y apposer vos produits. Regardez cette image.

Fond clair, produits de couleur ! Les produits ressortent fortement, ce qui attire votre attention.

Le contexte

Le contexte de l’image est aussi important. Par exemple, si vous vendez des produits healthy, utiliser des photos de hamburgers serait bizarre, pas vrai ?

Vous n’êtes pas sûr de bien comprendre où je veux en venir ?

Regardez cette publicité.

Pardot, un logiciel B2B américain, fait la promotion d’un contenu sur le marketing, mais met en avant des randonneurs dans cette publicité !

Cette image est belle, c’est sûr, mais quel est le rapport avec le marketing ?

Au contraire, EF qui vend des séjours linguistiques pour étudiants utilise une image qui va bien avec la description de la solution : Une année sabbatique à San Diego.

On sait tous qu’une année sabbatique en Californie rime avec vacances et balades en décapotable. C’est exactement ce que nous vend cette image.

Présentez votre offre dans l’image

Facebook vous autorise aussi à utiliser du texte dans votre image, mais vous ne pouvez pas en abuser non plus. Vous avez droit à 20% de texte dans l’image.

Cela peut vous servir pour introduire un code promo, comme l’a fait Monoprix.

Ou faites comme HelloFresh, présentez une offre irrésistible et donnez l’impression que l’image contient un bouton d’appel à l’action pour maximiser le taux de clic de votre publicité.

Quand vous utilisez du texte dans vos photos, pensez toujours à utiliser le contraste entre la couleur du texte et le fond de l’image. Comme vous le voyez, les couleurs noir et vert ressortent très bien sur ce fond bleu clair?

Montrez vos produits (de très près)

N’ayez pas peur de présenter fièrement vos produits dans vos publicités.

Plus le produit prend de la place et est visible sur l’image, au mieux. Et si je peux vous donner un conseil tiré de mon expérience personnelle, présentez votre produit dans le créatif de votre publicité de façon à ce qu’il représente au moins 40 à 50% du créatif.

Le produit doit être l’élément central de votre contenu créatif.

Voici un très bon exemple.

Sur cette publicité, on ne voit que le collier !

Suivez toujours la règle du contexte.

Smiirl vend un compteur de fans sur Facebook/Instagram et cible principalement les commerçants locaux. Il est donc logique de présenter le produit dans une enseigne.

Comme vous le remarquez peut-être sur cette image, le flou à l’arrière-plan de l’image permet de mettre en avant le produit.

Il existe plusieurs apps qui vous permettent de créer un effet flouté.

L’application Snapseed vous permet par exemple de flouter l’arrière-plan d’une photo. Elle est disponible sur l’App Store ou Android. Elle est excellente pour ajouter ce genre d’effets à vos photos (même si vous êtes nul en design comme moi).

Facebook conseille aussi d’associer le plus souvent vos produits avec des personnes (souriantes bien sûr), plutôt que de les présenter sans aucun contexte.

Tout le monde est beau et heureux chez Ralph Lauren !

Faites preuve de créativité 

Enfin, pensez toujours à faire preuve de créativité, comme le fait PayPal.

Avec cette image, PayPal communique que vous pouvez faire vos paiements facilement de chez vous et en chaussettes, sans devoir vous déplacer pour aller chercher votre carte de crédit.

En bref, vous n’avez plus rien à faire !

Étape #2 : Susciter l’intérêt (et le désir) avec votre accroche

Le rôle de l’accroche est de retenir l’attention de l’utilisateur qui s’est arrêté sur votre publicité et faire monter la température ! En d’autres mots, vous allez donner envie à votre client idéal de lire votre publicité et créer une envie de cliquer.

Comment ?

Vous allez identifier un problème douloureux et urgent chez votre prospect et vous allez doucement lui donner la « solution » dans la suite de votre accroche.

En quelques lignes seulement, vous devez pouvoir motiver la personne à passer à l’action.

Avec le temps, voici que j’ai appris sur l’art d’écrire de bonnes accroches de publicités :

  • Less is more : plus votre texte est court et percutant, mieux c’est (c’est quelque chose que j’ai du mal à faire).
  • Identifier d’abord le problème avant de donner la solution. Vous gagnez la confiance de vos prospects en faisant cela puisque vous les comprenez. En donnant votre solution, incluez-y un appel à l’action.
  • Transmettre des émotions dans l’accroche. Les émotions influencent nos décisions beaucoup plus que nous le pensons et vous devriez les utiliser autant que possible dans vos textes.

Habituellement, j’aime donner de petites formules, mais je dois avouer que je n’ai jamais suivi de « règle » particulière pour écrire une accroche publicitaire.

En réalité, il n’existe pas 36 mille façons d’écrire une accroche de publicité. Voici les 3 types d’accroches les plus couramment utilisés sur Facebook et Instagram :

  • Les accroches qui commencent par une question pour soulever un problème, et ensuite en donner la solution.
  • Les accroches qui sont plus directes et donnent la solution directement.
  • Les accroches qui sont plus longues et jouent sur storytelling et/ou les émotions pour présenter la solution.

Question + Solution

C’est celle que j’ai utilisée le plus parce que c’est la plus simple !

Le simple fait de voir un point d’interrogation stimule notre curiosité, ce n’est donc pas un hasard si vous voyez autant de publicités qui commencent par une question.

Les questions permettent au publicitaire d’engager la conversation (puisqu’une question implique une réponse).

C’est d’ailleurs pour ça que j’aime ce genre d’accroche, parce qu’elle vous permet de « déguiser » votre publicité en un post normal. 

Ces questions doivent impliquer une réponse positive : un grand OUI !

C’est pourquoi votre rôle en tant qu’annonceur est d’abord d’identifier les problèmes de votre « cible » pour lui poser la question qu’elle se pose sûrement et donner ensuite votre solution (votre produit, service, offre, etc.). 

Par exemple, les publicités que je vous ai montrées précédemment commençaient par une accroche de ce type (j’ai surligné l’offre en gras) :

  • AdEspresso : Besoin d’inspiration pour vos publicités Facebook ? Téléchargez cette collection de 500 …
  • UberEATS : Un burger et plus si affinités ? Du mardi 18 avril au samedi 22 avril, profitez de notre offre exclusive* : 1 burger acheté = le même burger offert.
  • EF : Je rêverais de partir en Gap Year à San Diego aux États-Unis pendant mes études. Est-ce encore possible ? Demandez votre brochure gratuite : …

Vous avez remarqué ?

Chaque mot que j’ai surligné en gras commence par un verbe !

C’est exactement ce que vous devez faire en présentant votre solution. Utiliser un verbe d’action pour inciter la personne à passer à l’action (cliquer).

Voici quelques exemples de verbes d’action que vous pouvez utiliser :

  • Demandez (votre brochure)
  • Téléchargez (votre ebook)
  • Cliquez sur ce lien
  • Réservez votre place
  • Ouvrez un compte
  • Visitez notre site web

L’approche directe

L’approche directe consiste à donner votre solution directement.

Je l’utilise moins parce que je la trouve justement trop directe !

Comme vous le savez maintenant, l’objectif de votre pub n’est pas de vendre. C’est de convaincre l’utilisateur de cliquer sur votre publicité pour en savoir plus.

Si vous êtes pressé, vous pouvez faire comme Airbnb et aller droit au but avec cette accroche : louez votre logement et gagnez de l’argent.

Qui ne rêve pas de gagner de l’argent avec son logement ?

C’est fantastique, on peut faire ça avec Airbnb maintenant …

Pas étonnant qu’Airbnb ne s’embête pas à vous poser des questions dans son accroche.

Dans cet article, je vous ai montré d’autres publicités avec une accroche similaire :

  • Smiirl : Gardez un oeil sur vos abonnés et suivez en temps réel l’évolution de votre marque grâce au compteur Smiirl.
  • PayPal : Shoppez (presque) aussi vite que l’éclair : plus besoin de saisir vos informations de carte à chaque achat !
  • Monoprix : En ce moment sur Monoprix.fr, vous avez -30% sur toute une sélection mode !
  • Etc.

Racontez une histoire

Il n’est pas recommandé d’écrire un texte long dans une publicité, sauf dans ce cas-ci !

Nous aimons tous les histoires. Repensez à la dernière fois où vous avez entendu quelqu’un raconter une histoire. Vous l’avez probablement écoutée avec attention et vous étiez impatient de connaître la suite.

C’est difficile de ne pas baisser sa garde quand on voit une publicité passer, que ce soit sur les réseaux sociaux ou à la télévision.

Mais quand une publicité raconte une histoire, je vous assure qu’on a envie de connaître la suite.

Regardez.

On a envie de cliquer sur « Afficher la suite », pas vrai ?

Les histoires jouent sur notre corde sensible et nous font oublier que nous sommes en train de lire une publicité. C’est pour ça qu’elles marchent si bien.

À moins d’être un maître du copywriting, n’essayez pas de raconter des histoires, vous risquez de vous éloigner de votre objectif qui est que la personne clique sur le lien présent dans votre publicité.

Toutefois, si vous voulez à ce jeu, voici quelques conseils :

  • Commencez par une question « coup de poing » ou une affirmation étonnante, voire choquante. Votre but est toujours d’attirer l’attention et de donner envie de lire la suite à chaque phrase que vous écrivez.
  • Véhiculez des émotions.
  • Associez votre solution à votre histoire ou son dénouement.

Et lisez cet article sur l’excellent blog de Buffer.

Étape #3 : Vendre le clic avec le titre de votre publicité Facebook

Maintenant que vous avez votre image et votre image, le troisième élément clé de votre publicité est sans aucun doute votre titre.

Comme je vous l’ai dit en début d’article, le créatif est ce que vous voyez en premier parce qu’il prend le plus de place dans votre publicité.

Après votre créatif, c’est le titre qui se démarque le plus dans votre publicité puisqu’il est écrit dans une police plus grande et en caractères gras.

Peu importe que vous fassiez de la publicité ou que vous écriviez des articles de blog comme celui-ci, vous devez passer du temps à écrire un bon titre.

Pour vous donner des chiffres, selon Copyblogger8 personnes sur 10 vont lire votre titre, mais seulement 2 personnes sur 10 vont cliquer dessus. 

J’ai déjà parlé des titres sur mon blog, mais si je devais vous donner les 2 adjectifs qui décrivent le titre parfait d’une publicité Facebook, ce serait : court et spécifique.

Court, c’est combien de mots ?

Selon QuickSprout, la taille parfaite pour un titre est de 6 mots.

C’est peu de mots, mais cela vous donne au moins un ordre d’idée pour vos prochains titres 😉

Quand je vous dis « spécifique », je vous parle de clarté. Il ne devrait y avoir aucune confusion sur ce que vous offrez.

Pour ajouter de la spécificité à votre offre, c’est très simple, faites appel aux nombres ! 

C’est ce que fait Hubspot pour vous dire que son CRM ne vous prend que 25 secondes à installer (hum hum).

Si vous voulez d’autres astuces, je vous conseille aussi de mettre en avant le bénéfice principal de votre offre, comme Promo.com.

Mettre en avant l’offre ou le bénéfice principal dans votre titre est une approche plutôt directe.

Rien ne vous empêche d’adopter une approche plus indirecte en ajoutant une touche de curiosité à votre titre. Ça marche très bien aussi !

Pour découvrir cette Newsletter que 2000+ créateurs de sites WordPress lisent, il va falloir cliquer !

Attention à ne pas tomber dans le clickbait.

J’ai gardé cette partie plus courte intentionnellement parce que j’ai déjà écrit 2 articles (très détaillés) sur l’écriture de titres irrésistibles :

Je vous laisse les lire à votre aise.

Étape #4 : Donner à votre client idéal une bonne raison de cliquer

Quand vous faites de la publicité Facebook, vous devez savoir que vous devenez un intrus dans le fil d’actualités des gens.

Comprenez par là qu’ils ne vous ont rien demandé.

Pensez-y, est-ce que vous sautez de joie quand vous voyez une publicité « polluer » votre fil d’actualités ?

Non, la plupart du temps, vous vous dites : « Pourquoi est-ce que je vois (encore) cette publicité ? »

Donc, comment pousser la personne à cliquer ?

En lui donnant une raison valable de cliquer sur votre annonce. En d’autres termes, vous devez créer une offre qu’elle ne pourra pas refuser.

Pour en être capable, vous devez évidemment bien connaître votre client idéal pour pouvoir faire preuve d’empathie.

Posez-vous ces questions :

  • Qui est cette personne ?
  • Quelle est sa situation ?
  • Quels sont les motivations et objectifs de cette personne ? Qu’est-ce qu’elle veut accomplir ou réaliser ?
  • Qu’est-ce qui frustre cette personne ? Qu’est-ce qui la dérange dans sa situation actuelle ?
  • Quelles sont les raisons qui lui feraient acheter votre produit ou service ?
  • Quelles sont les raisons qui pourraient l’empêcher d’acheter votre produit ou service ?

Les réponses aux 2 dernières questions vont vous aider à développer votre offre et la mettre en avant dans vos publicités.

Après tout, nous prenons nos décisions sur le coup de l’émotion et nous cherchons ensuite à rationaliser nos décisions d’achat.

Voici maintenant quelques exemples pour vous faire une idée des offres qui fonctionnent le mieux sur Facebook et Instagram !

Une offre irrésistible 

Il y a beaucoup de façons de créer une offre irrésistible et cela dépend évidemment de votre business model.

Par exemple, cela fait sens pour Zipcar d’offrir un code promo pour pousser un inconnu à tester l’app.

Mais 100€ de crédit, c’est le jackpot pour tester un tel service !

Si vous êtes e-commerçant, offrir un code promo peut marcher, mais il y a aussi :

  • La livraison gratuite pour limiter les frictions avant d’acheter
  • Les offres BOGO (1 acheté = 1 offert)
  • Offrir un « cadeau » gratuit

Pour une entreprise Saas/logiciel, il est intéressant d’offrir :

  • Un essai gratuit
  • Une version freemium (comme Spotify par exemple)

 

L’urgence 

L’urgence permet de mettre vos prospects en “état d’alerte”.

C’est une technique de persuasion très efficace parce que nous détestons perdre et encore plus passer à côté d’un deal. Nos amis anglophones parlent de FOMO (Fear of missing out).

C’est sur ça que nous allons jouer.

Si vous me lisez depuis quelque temps déjà, vous savez que vous pouvez exploiter l’urgence de plusieurs manières :

  • En faisant une promotion à durée limitée
  • En limitant la quantité
  • En combinant les deux !

Dans cet exemple, JIMS me donne une « dernière chance » pour m’inscrire et recevoir un mois de sport en salle gratuit.

Les mots ou expressions comme « vite », « maintenant », « seulement », « aujourd’hui », « à ne pas manquer » ou encore « dernière chance » vous permettent de créer ce sentiment d’urgence.

Pour trouver d’autres expressions comme celles-ci, ne cherchez pas plus loin.

Note : Maintenant, vous savez pourquoi les sites comme Groupon ou des évènements comme le Black Friday fonctionnent si bien 😉

L’exclusivité

Je n’y avais pas pensé avant, mais si vous pouvez donner ce sentiment d’exclusivité à une catégorie de personnes, votre offre est tout de suite plus séduisante, comme l’a très bien fait Monoprix.

C’est une exclusivité web, voyons !

Étape #5 : Synchroniser votre landing page avec votre publicité

Quand vous créez une publicité, pensez toujours à utiliser les mêmes couleurs et un langage similaire dans votre landing page.

Par exemple si le titre de votre publicité est « 18 recettes paléo pour les personnes pressées ».

Ne les envoyez pas sur un article de blog qui parle d’un sujet totalement différent, mais plutôt sur une page avec le même titre en grand : « 18 recettes paléo pour les personnes pressées ».

Si vous ne le faites pas, vous risquez de perdre certains utilisateurs. 

C’est ce qu’a fait Synapse Agency.

J’ai vu cette publicité dans mon fil d’actualités.

Directement, le visuel m’a tapé dans l’oeil et j’étais curieux d’en savoir plus sur l’offre en elle-même.

Donc, j’ai cliqué par curiosité.

Je suis arrivé sur cette landing page.

Vous voyez le titre en grand : « community manager junior ». C’est le même que dans notre publicité.

Les mêmes couleurs sont aussi utilisées dans la publicité et la landing page.

En « synchronisant » votre landing page et votre annonce, les taux de conversion de vos publicités devraient augmenter.

Conclusion

Je vous ai donné beaucoup de conseils dans cet article et je comprends que ça peut faire beaucoup d’informations, donc si vous deviez retenir cinq choses de cet article, retenez ceci :

1) Utilisez la méthode AIDA.

Tout au long de cet article, j’en ai parlé sans jamais le citer pour ne pas vous embrouiller :

AIDA est une formule connue en copywriting qui s’utilise de cette façon :

A pour Attention : capter l’attention de la personne avec votre image et ensuite votre accroche.

I pour Intérêt : susciter l’intérêt avec des faits et affirmations. C’est (aussi) le rôle de votre accroche et des premières lignes de votre texte publicitaire.

D pour Désir : faire naître le désir en jouant sur ses émotions et ce qu’elle a besoin. Votre accroche et votre titre doivent faire monter la température !

A pour Action : en lui donnant votre solution qui la pousse à passer à l’action. Vous le faites où vous voulez ! Votre publicité doit contenir au minimum un appel à l’action. Souvent, j’essaye d’en inclure deux.

Pour découvrir plus d’exemples sur l’utilisation d’AIDA, je vous invite à lire mon article sur la méthode AIDA (et comment l’utiliser pour booster vos taux de conversion).

2) Trouvez une façon de rendre votre offre difficilement refusable. 

C’est le plus important. Si votre offre n’est pas intéressante aux yeux de la personne que vous ciblez, il ne cliquera probablement jamais sur votre publicité.

Pour créer une offre difficilement refusable :

  • Faites une offre irrésistible : offrez des cadeaux, réductions, essais gratuits, etc.
  • Faites des promotions à durée ou quantité limitée.
  • Faites des promotions exclusives.

3) Less is more : restez concis et éliminez les mots inutiles.

La plupart des publicités que je vous ai montrées allaient droit au but.

Inspirez-vous-en.

N’oubliez pas. La plupart du temps, vos publicités seront diffusées sur mobile et vous savez comme moi que sur le mobile, ça va très vite !

4) La clarté. 

Si personne ne comprend votre publicité, vous aurez difficilement des résultats.

Cela vaut pour :

  • Votre proposition de valeur : Est-elle claire ? Quel est le bénéfice principal de votre offre ? Pourquoi considérer votre produit/service et pas un autre ?
  • Les mots que vous utilisez : ils doivent être courts et simples pour que tout le monde puisse les comprendre (évitez donc les mots trop recherchés, à moins que votre audience soit déjà très qualifiée).

5) Ne vous arrêtez jamais de tester. 

À moins d’avoir une boule de cristal, vous ne pourrez jamais savoir à l’avance si une image, une accroche ou un titre va mieux fonctionner qu’un(e) autre.

C’est à vous de tester ! Sur Facebook, c’est très facile et j’en parle dans cet article au point 6.

Personnellement, je m’en tiens souvent à ce qui est recommandé sur le blog d’AdEspresso : tester au minimum 4 variations d’une même publicité par audience.

Le plus simple est de tester 2 images et 2 textes publicitaires avec des angles d’approche radicalement différents. Vous pouvez aussi tester différents formats publicitaires avec la même accroche et le même titre.

À vous de voir !

Pour terminer, cherchez toujours l’inspiration chez les autres (pas nécessairement votre concurrence). Je vous recommande d’aller jeter un oeil à la Bibliothèque publicitaire de Facebook.

C’est comme ça que j’ai trouvé quelques-unes des publicités présentées dans cet article.

C’était mon petit secret 😉

Quelles autres tactiques utilisez-vous pour écrire vos publicités Facebook ? 

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

Écrit par

Écrit par

Danilo Duchesnes

Danilo est le fondateur de DHS Digital, une agence de publicité Facebook et Instagram qui aide les E-commerces et DNVB (Digitally natives vertical brands) à booster leur croissance grâce à une stratégie d’acquisition full-funnel. Il est aussi le créateur du Rendez-vous Marketing, le podcast qui veut faire de vous un meilleur marketeur et faire décoller votre acquisition de clients en ligne !

6 Comments

  1. Cam Dewoods

    Merci pour cet article très clair !

    Reply
  2. Jocelyne Cousineau

    Votre article est très détaillé et bien structuré.
    Quand vous dites que connaître la plateforme publicitaire Facebook ne fait pas de nous des concepteurs-rédacteurs, vous avez tout à fait raison. Les trucs et astuces de votre article, nous aidera à le devenir.
    Merci de partager vos connaissances !

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Avec plaisir, merci beaucoup Jocelyne! Oui je le pense 😉

      Reply
  3. Bucéphale Degbey

    Salut Dani. Je voudrais savoir si dans ma publicité facebook pour mon mlm je pouvais mettre un bouton d’action comme « contactez-moi ».

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Oui Facebook propose un bouton « Nous contacter » pour vos publicités.

      Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour, je suis Danilo

Je suis le fondateur de l'agence DHS Digital et le créateur du podcast Le Rendez-vous Marketing. Sur ce blog, je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing.


Retrouvez-moi sur Instagram

À la recherche d'une agence digitale ?

LIENS UTILES

NEWSLETTER

Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

Share This