BLOG

15 façons d’augmenter drastiquement le nombre de clics sur vos publicités Facebook

Facebook Ads

Lorsque vous faites de la publicité Facebook, vous êtes le plus souvent facturé à l’impression.

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Cela veut dire que vous payez dès que votre publicité a été vue une fois, indépendamment du nombre de clics et de ventes qu’elle génère !

Prenons un exemple.

Vous dépensez 10€ dans la publicité Facebook. Votre publicité est vue 1000 fois par votre audience et reçoit 10 clics. Chaque clic vous a alors coûté 1€.

Si votre publicité avait généré 20 clics plutôt que 10 pour le même budget dépensé, chaque clic sur votre publicité vous aurait coûté 0,50€, soit 2 fois moins cher.

En plus, vous avez maintenant 2 fois plus de chances de générer des ventes ou des inscriptions sur votre site web parce qu’il y a potentiellement 2 fois plus de visiteurs sur votre site web.

Voilà pourquoi vous devez sans cesse trouver des moyens d’augmenter le nombre de clics sur vos publicités Facebook.

Tout cela est mentalement difficile et vous demande de constamment trouver de nouvelles idées créatives.

Heureusement, il existe des techniques et astuces directement applicables qui vous permettent d’augmenter drastiquement le nombre de clics sur vos publicités Facebook.

Ce sont des optimisations que vous allez faire aux créatifs de vos publicités et à votre texte publicitaire.

Certaines ne vous prendront que quelques minutes, d’autres vous demanderont plus d’effort et d’inventivité.

En voici 15.

1) Intégrer un bouton d’appel à l’action dans votre publicité

Lorsque vous vous rendez sur un site web et que vous voyez un bouton d’appel à l’action du type « Ajouter au panier », vous appuyez naturellement sur ce bouton lorsque vous voulez ajouter un produit au panier.

En effet, appuyer sur ce bouton enclenche l’action d’ajouter le produit au panier pour l’acheter.

Vous pouvez créer ce même mécanisme en insérant un bouton d’appel à l’action dans l’image de votre publicité. Voici un exemple.

Comme vous le voyez, on remarque très nettement le bouton vert « Start my free trial! » … qui, en réalité, n’en est pas un !

Vous donnez juste l’impression que l’image de votre publicité contient un bouton et cela incite les utilisateurs intéressés à cliquer directement sur le bouton vert pour effectuer l’action désirée.

Pour que cette stratégie vous offre le maximum de résultats, je vous conseille de :

  • Utiliser une couleur qui se démarque de l’arrière-plan. Par exemple, la couleur verte se démarque très bien sur un fond bleu clair ou un fond bleu
  • Insérer l’offre ou le bénéfice principal dans le texte du bouton. Quelques exemples : « Démarrer mon essai gratuit », « Recevoir la 1re vidéo », « Obtenir 50€ de réduction », etc. Lisez cet article de mon blog pour apprendre à écrire des appels à l’action efficace.

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé d’imiter la forme d’un bouton pour insérer un appel à l’action dans l’image de votre publicité.

Vous pouvez aussi insérer un simple appel à l’action exprimé à l’impératif afin de donner plus de poids à l’action que vous voulez générer grâce à votre publicité.

Dans cet exemple, l’appel à l’action « commencez votre essai gratuit de 28 jours » est exprimé directement dans l’image, et non dans le texte. Ce n’est pas du tout un problème quand on sait que l’image prend le plus de place dans la publicité.

C’est ce que l’on voit en premier lorsqu’une publicité débarque dans notre fil d’actualités.

2) Lancer des publicités dynamiques

Vous avez probablement déjà connu cette expérience sur le web …

Vous vous rendez sur un site web marchand et vous consultez plusieurs produits qui vous intéressent. Vous finissez même par ajouter un article qui vous plaît dans votre panier pour éventuellement l’acheter plus tard.

Mais, vous préférez attendre un ou deux jours pour être sûr avant de terminer votre achat.

Quelques minutes plus tard, vous ouvrez l’application Facebook et vous tombez sur cette publicité personnalisée qui vous présente exactement les mêmes produits que vous avez consultés et ajoutés au panier sur le site marchand.

C’est ce qu’on appelle des publicités dynamiques puisqu’elles sont différentes pour chaque utilisateur selon son comportement sur votre site web.

Ces publicités génèrent des taux de clic supérieurs à la moyenne parce qu’elles sont personnalisées et pertinentes. En effet, elles vous présentent des produits que vous avez déjà vus, et s’actualisent en continu.

Vous avez peut-être oublié de faire votre achat et la publicité arrive dans votre fil d’actualités pour vous le rappeler.

Même si vous avez uniquement consulté une ou 2 fiches produits, Facebook suggérera dans la publicité dynamique d’autres produits qui pourraient vous intéresser.

Tout cela est possible grâce au catalogue Facebook, un outil qui réunit dans Facebook les « produits » que vous avez sur votre site web (articles, chambres d’hôtel, vols, destinations de voyage, annonces immobilières, véhicules) ainsi que leurs caractéristiques.

Et si ces publicités sont d’autant génèrent encore plus de clics lorsque le texte contient quelques principes connus de la persuasion :

  • L’inversion du risque. Ex. : « La livraison est offerte et les retours sont gratuits ! Vous avez 30 jours pour changer d’avis »
  • La preuve sociale. Ex. : « Plus de 10.000 clientes comblées par nos bijoux plaqué or »
  • La rareté. Ex. « Il n’y en aura pas pour tout le monde »

Si vous voulez en savoir plus sur les publicités dynamiques, j’en parle en détail dans cet article.

3) Tester le format « collection »

Si vous vendez une large gamme de produits (différents modèles et différents coloris), je vous conseille de tester le format collection sur Facebook et Instagram.

Ce sont constamment les publicités qui génèrent les taux de clic les plus élevés sur les comptes e-commerce que nous gérons au sein de mon agence.

Et ce n’est pas pour rien.

Le format collection est le format mobile-first par excellence et est de plus en plus utilisé par les annonceurs.

Spécialement conçu pour l’e-commerce, il a été introduit mi-2017 et nécessite d’avoir un catalogue produit configuré dans Facebook pour pouvoir l’utiliser.

Ce format a été entièrement pensé pour le mobile afin d’offrir une expérience plein écran dans un monde où l’utilisation du smartphone domine. Voici un exemple :

publicité collection facebook

Comme vous le voyez, cette publicité contient un élément créatif de base (image unique ou vidéo unique) et propose juste en dessous une ligne de produits.

En cliquant sur un des produits, vous êtes redirigé sur une expérience plein écran avec tous les produits promus par l’entreprise. C’est ce que Facebook appelle une Instant Experience.

Concrètement, c’est une page qui se charge très rapidement sur mobile et qui est hébergée au sein de Facebook. Elle peut présenter les produits de votre catalogue l’un à la suite de l’autre ou dans des sections prédéfinies automatiquement par Facebook.

Si vous n’aimez pas cette expérience orientée shopping, vous pouvez choisir d’autres modèles proposés par Facebook et créer une mini landing page qui se charge très rapidement dans l’app Facebook ou Instagram.

En plus de l’expérience « Vitrine » qui est très orientée shopping, Facebook propose aussi une Instant Experience « Lookbook » pour présenter un style de vie particulier avec vos produits, un modèle « Acquisition de client » beaucoup plus orienté conversion ou une Instant Experience personnalisée.

Mes confrères de l’agence J7 Media ont d’ailleurs testé l’efficacité des Instant Experiences et ont partagé leurs résultats dans cet épisode du podcast Social Selling.

Je vous conseille vraiment d’utiliser ce format. Vous pouvez être sûr que vos taux de clic vont drastiquement augmenter grâce au fait que les produits s’affichent en dessous du contenu créatif publicitaire.

4) Intégrer des témoignages vidéo de vos clients

Saviez-vous que 90% des consommateurs font confiance aux recommandations de leurs pairs alors que seulement 33% font confiance à la publicité traditionnelle ?

En d’autres termes, votre audience préfère écouter vos clients que vous-même.

C’est normal. Leurs discours et leur avis comptent parce que si un consommateur montre publiquement sa satisfaction pour une marque ou un produit, on peut en déduire qu’il est sincère.

C’est aussi plus authentique et naturel que lorsqu’une marque vante la qualité de ses produits. Après tout, est-elle vraiment objective ?

En tant qu’annonceur sur les réseaux sociaux, vous devez récolter sans cesse des avis et témoignages de vos clients.

La vraie consécration, selon moi, c’est lorsque vous avez changé la vie de vos clients. En retour, vos clients se transforment en ambassadeurs de votre marque et sont prêts à tout pour vous aider à promouvoir vos produits.

Ce sont ces personnes que vous devez contacter proactivement pour leur demander un témoignage vidéo. La forme de preuve sociale ultime.

C’est impossible de ne pas y croire !

Regardez par exemple cette publicité de la marque Little Big Change.

Dans cette vidéo (sponsorisée), cette maman raconte comment les couches Little Big Change ont changé l’hygiène et le confort de son bébé.

Quelle meilleure ambassadrice que cette maman satisfaite !

De nombreuses mamans vont pouvoir s’identifier et auront davantage de raisons de cliquer sur la publicité.

Si vous n’avez pas de vidéos de vos clients, vous pouvez aussi insérer des témoignages ou des avis dans vos publicités.

Cette forme de preuve sociale sera probablement moins impactante qu’un témoignage en vidéo, mais c’est toujours un plus pour vos publicités.

5) Soigner le hook de votre publicité

J’ai déjà beaucoup parlé créa dans cet article.

Parlons un peu du copywriting et plus particulièrement du « hook » (accroche) de votre publicité Facebook.

C’est elle qui dicte le ton.

C’est elle qui retient votre attention, crée de l’intérêt et du désir envers votre offre.

Votre produit ou votre service résout probablement différents problèmes. Il permet d’atteindre un ou plusieurs objectifs importants pour votre client. Et il réduit ou évite différentes douleurs chez votre client.

Vous avez donc plusieurs façons de parler de votre produit.

C’est ce que j’appelle l’angle d’approche de votre publicité.

Vous pouvez démarrer votre publicité de différentes façons … et vous ne pourrez jamais savoir à l’avance laquelle fonctionnera le mieux.

Par contre, je peux vous dire qu’un simple changement dans les 2 premières lignes de votre publicité peut doubler, voire tripler votre taux de clic. Vous savez à quel point c’est important de générer le plus de clics sur votre publicité, étant donné que vous êtes le plus souvent facturé à l’impression !

Prenez Promo.com, un logiciel de création de vidéos publicitaires.

Ils testent sans cesse de nouvelles accroches pour attirer votre attention :

  • « Booster votre business n’a jamais été si simple ». C’est bien pour ça que vous faites de la publicité 😉
  • « Saviez-vous que les vidéos obtiennent 2 fois plus de clics que les images ? ». Cette statistique montre l’intérêt de créer des vidéos publicitaires.
  • « Passez votre marketing sur les réseaux sociaux au niveau supérieur ». Ce n’est pas ma préférée, mais il y a probablement des personnes qui répondent à cette accroche.

Il existe 2 grandes façons d’écrire une accroche de publicité Facebook :

  • La question … pour pointer du doigt un problème, un besoin non comblé ou un désir.
  • L’affirmation … une approche plus directe qui vend la résolution du problème, l’objectif atteint ou le désir comblé.

Cette publicité de Little Big Change soulève un problème important chez les mamans : il faut aller au magasin (régulièrement) pour acheter ses couches …

C’est justement la proposition de valeur de Little Big Change.

Vous payez un abonnement et vous recevez des couches à la maison à intervalles réguliers.

Voici un autre exemple de Dollar Shave Club : « Vous n’avez plus assez de lames de rasoir ? »

C’est un problème pour les hommes qui se rasent très souvent : constamment acheter de nouvelles lames de rasoir coûteuses en magasin.

Dollar Shave Club utilise aussi une autre approche plus directe et moins orientée sur la douleur.

L’accroche présente cette fois l’objectif ultime des personnes qui se rasent : se sentir bien et apparaître sous son meilleur jour.

Je ne pourrai pas vous dire lequel de ces 2 angles d’approche fonctionne le mieux pour augmenter les clics de vos publicités Facebook, mais vous devriez en tester des dizaines !

Avant d’écrire votre accroche, n’oubliez pas de définir vos avatars clients et comprendre les leviers émotionnels qui les poussent à l’achat 😉

6) Utiliser les émotions à votre avantage

Nous achetons sous le coup de l’émotion et nous justifions ensuite nos achats par des arguments logiques.

Comme je vous l’ai un peu fait remarquer dans le point précédent, toucher vos prospects émotionnellement les pousse à cliquer sur vos publicités.

Lorsque vous posez les bonnes questions dans vos accroches, vous enclenchez des leviers émotionnels comme les peurs, les frustrations, des désirs spécifiques et des aspirations (ce que j’appelle des « idéaux de vie »).

Les êtres humains que nous sommes veulent éviter une douleur future (peur) ou soigner une douleur actuelle (frustration), tout comme nous sommes motivés par la volonté de combler un désir ou un besoin (survie, estime de soi, appartenance, statut, accomplissement, se faire plaisir, etc. – il en existe des dizaines !).

Les aspirations (s’accomplir, changer radicalement sa situation actuelle, devenir une autre personne, etc.) nous poussent encore plus à l’action.

En tant que publicitaire, vous devez absolument appeler ces émotions positives ou négatives.

C’est justement ce que fait Airbnb dans pratiquement toutes leurs publicités !

Airbnb ne vend jamais un logement ou des revenus en tant qu’hôte.

Ils vous vendent plutôt un style de vie. En tant qu’hôte, c’est la liberté de faire ce que vous voulez grâce à vos revenus d’hôte, voyager, vous faire plaisir, profiter de la vie, etc.

Cela se ressent clairement lorsque vous regardez leurs vidéos publicitaires.

Promo.com ne vend pas seulement de la simplicité avec son logiciel, ils vous vendent une meilleure situation que celle que vous avez connue jusqu’à présent (investir beaucoup d’argent dans la création de vidéos ou vous arracher les cheveux si vous aviez décidé de le faire vous-même).

Quelle est l’émotion sous-entendue quand on vous propose un meilleur futur ?

Vous l’avez deviné, c’est l’espoir. 

L’espoir éveille votre attention et vous pousse à passer à l’action.

Il y a une autre émotion que vous pouvez appeler très simplement : c’est le FOMO (« fear of missing out »). Déclarer dans votre publicité que la quantité est limitée ou qu’une offre expire à une certaine date crée cette peur de rater quelque chose.

Sur cette publicité, je ressens la peur de rater quelque chose (FOMO) et de la surprise en voyant la tête de Marie Forleo.

Parce que j’ai peur de manquer une occasion de rejoindre la B-School, je clique sur la publicité.

7) Attirer l’oeil avec le contraste

Je vais vous apprendre une règle très simple en publicité et web design : le contraste des éléments dans une image.

Dans tout support visuel, vous pouvez mettre en avant différents éléments grâce au contraste, notamment :

  • Une ligne de texte
  • Un bouton
  • Un objet
  • Une personne
  • Le produit ou service commercialisé

Nous l’avons vu au début de cet article.

Lorsque vous insérez un bouton de couleur vert sur un fond neutre, le vert va naturellement ressortir de l’image.

Vous pouvez faire la même chose en accentuant la taille du texte que vous voulez mettre en avant (ex. : 10€ de réduction sur votre première commande*) ou en réduisant la taille du texte qui mentionne des limitations (ex. : *pour toute commande supérieure à 100€).

Dans la publicité, le contraste s’utilise beaucoup avec les couleurs et les effets d’ombres.

Regardez par exemple cette lame de rasoir et ces pots de crèmes de couleur bleue.

Ils ressortent très bien sur cette image de fond neutre.

Sur cette image, vous pouvez constater la même chose.

La couleur orange et les ombres foncées en dessous des produits les mettent plus en avant puisqu’ils ont une couleur claire.

En plus, la couleur orange se démarque aisément dans les fils d’actualités Facebook et Instagram qui ont un fond neutre (blanc ou noir).

Cela va sans dire que vous ne devriez pas utiliser des couleurs de fond qui ne correspondent pas à votre image de marque, mais si vous le pouvez, jouez sur le contraste avec les couleurs et la taille des éléments qui constituent votre créatif publicitaire.

8) Insérer votre offre dans le créatif de la publicité

Si vous avez une bonne offre à proposer à vos clients potentiels, vous devriez en être fier et la mettre en avant par tous les moyens.

Ne négligez pas l’offre de votre publicité parce qu’une (très) bonne offre peut radicalement augmenter vos taux de clic, même si votre copywriting est médiocre.

Après tout, c’est ce que vous offrez en échange du temps ou de l’argent de vos prospects.

Le titre de la publicité est généralement l’endroit où les annonceurs parlent de leur offre.

Pourquoi ne pas l’insérer directement dans le créatif de votre publicité ? Notre oeil est d’abord attiré par le contenu créatif de la publicité. C’est la première impression que vous allez faire !

Cette publicité est vraiment très bien faite. L’offre est présentée partout sur cette publicité : l’accroche, le titre et l’image !

Si vous passez ne fut-ce que 2 secondes sur cette publicité, vous comprenez immédiatement qu’HelloFresh vous offre 50€ sur vos premières box.

HelloFresh présente aussi la même offre dans des vidéos animées qui montrent les plats que vous allez pouvoir préparer avec leurs box … ainsi que l’offre découverte à laquelle vous avez accès en achetant vos premières box.

9) L’unboxing

Lorsque vous faites la promotion d’un produit ou un service dans une publicité, vous devez réussir à montrer sa valeur à votre client idéal.

Je pense que vous le savez déjà, mais je veux quand même vous rafraîchir la mémoire. Vos contenus créatifs publicitaires (images ou vidéos) doivent montrer :

  • En quoi votre produit ou service aide votre client à résoudre son problème ou combler un désir important la personne ?
  • Comment ? L’utilisation du produit et ses fonctionnalités répondent à cette question.
  • Quels bénéfices va-t-il en retirer ? Qu’est-ce qu’il va y gagner ?
  • Quels résultats va-t-il obtenir ?

Ce sont ces raisons (et aucune autre) qui donnent envie à de parfaits inconnus de cliquer sur vos publicités !

Si vous vendez une app de fitness, vous allez montrer le genre d’entraînements que l’on peut réaliser avec l’application, le genre de personne que vous pouvez devenir, les résultats que vous allez obtenir, etc.

Dans certains cas, c’est moins évident ou naturel de le montrer visuellement.

Lorsque vous vendez des shakers censés remplacer votre repas du Midi, vous n’allez pas montrer des mannequins en train de boire un shaker !

Par contre, vous pourriez montrer des vidéos d’unboxing dans lesquelles vous déballez le coffret, ce qu’il contient et comment utiliser rapidement le produit. C’est ce que fait Feed.

Ce genre de vidéos est très efficace dans une campagne de reciblage publicitaire.

Vous montrez à toutes les personnes intéressées par votre produit, mais qui ne l’ont pas acheté, ce qu’ils vont recevoir. L’envers du décor. La surprise avant l’heure.

Dans certains cas, vous pouvez même vous permettre de montrer une brève utilisation du produit.

Dans leurs vidéos publicitaires, la marque Feed. montre à quel point vous allez pouvoir préparer votre repas rapidement une fois que vous avez déballé votre coffret. Si l’on en croit leurs vidéos, votre repas Feed. est prêt en 2 minutes à peine 😉

Justement, c’est ce que la marque Feed. vend : un repas à la fois équilibré et rapide à préparer.

10) Jouer avec la curiosité

L’être humain est curieux par nature.

Lorsque l’on lit un texte inondé de curiosité, on ne peut difficilement s’empêcher de lire la suite … voire même d’acheter.

C’est le « curiosity gap », la disparité entre ce que vous savez et ne savez pas.

Votre cerveau veut alors combler l’écart existant entre ce que vous savez et ce que vous ne savez pas. Et vous cliquez …

Attention, il faut avoir au moins une connaissance initiale sur un sujet particulier.

En effet, nous ne sommes tout simplement pas curieux des choses que nous ne connaissons pas du tout.

Si vous voulez augmenter les clics sur vos publicités Facebook, je vous conseille fortement d’ajouter de la curiosité dans vos accroches et les titres de vos publicités.

Regardez cette publicité que j’ai écrite.

Elle est remplie de curiosité :

  • Les professionnels de WordPress s’arrachent cette Newsletter gratuite …
  • 2000+ créateurs de sites WordPress lisent déjà cette Newsletter
  • L’image présente une icône de Newsletter sur fond bleu. Mais que contient cette Newsletter ?

Initialement, j’avais lancé cette publicité sur une audience chaude (lecteurs de WPMarmite).

Comme vous le voyez, j’ai employé la tactique inverse :

  • L’accroche rentre directement dans le vif du sujet : « Découvrez le P’tit Bouillon … »
  • Le titre est orienté bénéfices : « Recevrez gratuitement les dernières infos de l’écosystème WordPress tous les 15 jours »
  • L’image est beaucoup plus explicite. On y retrouve la proposition de valeur et la belle tête d’Alex, le fondateur de WPMarmite !

La publicité a, certes, très bien fonctionné sur l’audience de WPMarmite, mais les résultats étaient bien en dessous des attentes sur une audience froide. La publicité pleine de curiosité a gagné la bataille, comme vous pouvez le voir sur cette capture d’écran.

Ces petites modifications de la phrase d’accroche, du titre et de l’image ont permis de diminuer drastiquement les coûts par résultat pour cette campagne.

La curiosité est un vilain défaut 😉

11) On ne doit voir que lui sur l’image !

Laissez-moi vous donner un conseil très simple à appliquer tiré de ma propre expérience avec la publicité Facebook (et des recommandations de Facebook en matière de publicité avec images).

Lorsque vous vendez un accessoire de mode ou de décoration que vous allez porter ou poser quelque part dans votre habitat, vous devriez le présenter dans le créatif de votre publicité de façon à ce qu’il représente au moins 40 à 50% du créatif.

Le produit doit être l’élément central de votre contenu créatif.

Voici un très bon exemple.

Sur cette publicité, on ne voit que le collier !

Ce n’est pas pour rien puisque c’est ce que la publicité vous vend. Plus le produit est visible sur l’image et plus on peut le voir de près, meilleurs seront vos taux de clic et de conversion.

Comme toujours, vous devriez faire vos propres tests 😉

Cependant, à chaque fois que j’ai testé des photos lookbook contre des photos purement axées sur le produit, la seconde approche a toujours mieux fonctionné. Et j’ai fait ces tests dans des secteurs variés comme la joaillerie, la chaussure, la maroquinerie ou encore la décoration d’intérieur.

Pour résumer :

  • Plus votre produit est visible sur l’image, plus vous allez générer des clics sur votre publicité.
  • À l’inverse, lorsque votre produit ne semble pas être un élément distinctif de l’image (parce qu’il prend trop peu de place ou n’est pas mis suffisamment en valeur), vos taux de clic seront naturellement plus bas.

12) Éviter les photos provenant de banques d’images libres de droits

Je vais encore une fois beaucoup me baser sur mon expérience personnelle sur Facebook.

Selon moi, vous devriez éviter les photos provenant de banques d’images libres de droits. Ce sont des photos qui se ressemblent un peu toutes et qui n’ont pas l’air très naturelles.

Sur ces photos, les personnes ont toujours l’air trop heureuses ou trop tristes (selon la recherche que vous allez faire).

Les émotions sont toujours exagérées sur ces photos et de nombreux marketeurs (moi y compris) les utilisent déjà pour leurs contenus.

Comme elles ne sont pas naturelles, votre audience n’y sera pas forcément réceptive et aura beaucoup plus de mal à établir une connexion avec vous ou votre entreprise.

Prenons un exemple.

Je travaille avec BigK, un coach sportif parisien, et cela fait des semaines que cette publicité tournait. Comme vous pouvez le voir, on voit BigK coacher une de ses élèves.

Bien que ce soit une mise en scène, je trouve que la photo reste naturelle !

Comme la fatigue publicitaire commençait à s’installer (les coûts d’acquisition ont commencé à augmenter et les taux de clic étaient plus bas), j’ai décidé de tester une toute autre approche et montrer des femmes en train de s’entraîner.

Voici la publicité. Le texte est exactement le même. Il n’y a que l’image qui a changé.

Les taux de clic étaient encore plus bas. La publicité n’a généré aucune interaction et Facebook l’a très peu diffusée. Son algorithme avait déjà prédit qu’elle ne résonnerait pas avec la cible de BigK …

Je vous conseille tout de même de faire vous-même le test entre des photos naturelles (de vous ou vos clients) et des photos provenant de banques d’images libres de droits afin de voir si l’une de ces approches génère de meilleurs taux de clic sur vos publicités.

Croyez-moi, il y a de grandes chances que la première approche (photos naturelles) améliore vos taux de clic !

13) Animer vos contenus

Une autre façon d’augmenter les clics sur vos publicités Facebook est d’animer un contenu statique ou créer un diaporama qui fait défiler plusieurs photos.

Facebook vous le permet avec le kit de création vidéo.

Vous pouvez aussi faire appel à un(e) motion designer pour réaliser ce genre de publicités.

Comme vous le voyez, l’apparition rapide de l’image et ensuite du texte à l’écran ajoute du dynamisme à la publicité, ce qui permet de capter votre attention plus facilement et générer plus de clics …

Et voici une Story qui met en valeur plusieurs paires de lunettes dans différents coloris.

Vous ne trouvez pas que ça donne envie ?

C’est le but !

En plus, le rendu est très professionnel alors que ce genre de vidéos ne demande pas beaucoup de moyens financiers pour être réalisée.

Dans le cas où vous n’êtes pas en mesure de créer du contenu animé ou d’engager un prestataire compétent, vous pouvez créer des vidéos animées avec des logiciels comme AnimotoPromo.com ou Mojo.

Ces logiciels ont des templates de qualité pour réaliser des vidéos publicitaires, mais cela ne remplacera jamais un motion designer armé de la suite Adobe 😉

Si vous voulez tout savoir, je suis tellement convaincu par ce genre de contenus que j’ai décidé d’engager une personne créative pour être en mesure de réaliser ce genre de vidéos. Contactez-moi si vous avez ce type de besoins pour vos campagnes.

14) Présenter votre publicité comme une actualité

Cette astuce que je vais vous donner pour écrire vos publicités Facebook et Instagram est extrêmement puissante. Je l’ai apprise par Sabri Suby, l’un des meilleurs marketeurs sur Facebook en ce moment à mes yeux !

J’ai l’impression de le voir tout le temps et ces pubs sont toujours plus accrocheuses.

Son secret ?

La curiosité et surtout le fait qu’il déguise ces publicités comme de véritables actualités.

Sabri explique d’ailleurs dans son livre Sell like Crazy que les publications les plus partagées sur Facebook sont le plus souvent des actualités très récentes (« breaking news »).

En tant que marketeur, vous êtes en compétition avec des clics de hip-hop, des vidéos de chat et tous les contenus des amis de votre audience cible !

Vous devez vous démarquer et, pour cela, Sabri conseille de déguiser votre contenu publicitaire en une actualité (même si cela n’en est pas une).

Quand on y pense, vous pouvez appliquer ce hack à n’importe quel type de business :

  • E-commerce
  • Saas
  • Application mobile
  • Services
  • Business offline

Nous avons déjà vu dans cet article que vos publicités ont pour seul objectif de générer des clics. C’est la curiosité, l’intrigue ou un bénéfice explicite qui donnent envie à votre client idéal de cliquer sur votre publicité.

Honnêtement, je n’ai pas encore appliqué cette tactique sur mon business ou celui de mes clients, mais découvrez par vous-même comment Sabri Suby s’y prend.

Qu’est-ce que vous remarquez ?

L’image présente un homme qui porte son enfant.

Sur le coin supérieur droit, on ne peut pas rater l’immanquable : la mention « Exclusive » en rouge (le contraste !).

Sur le coin supérieur gauche, on retrouve la couverture d’un article avec un titre très aguicheur. Sur ce point, je précise que l’article existe vraiment !

Le titre de la publicité est extrêmement bien écrit. On pourrait le confondre avec le titre d’un article de presse : « Des détails sauvages ont émergé à propos d’un système controversé d’acquisition de clients ».

Vous avez envie de cliquer ? Vous vous demandez de quoi il s’agit ?

C’est tout à fait normal. C’est le but de cette publicité : générer un maximum de clics. Je sais déjà ce qu’il y a derrière la publicité, mais je ne peux pas vous le dire 😉

Voici une autre publicité que je trouve tout aussi bien faite.

Je ne vais pas vous la commenter en détail, mais si vous regardez bien l’image, vous remarquez que notre marketeur pointe un téléphone avec une flèche rouge.

Le but est de créer un maximum d’intrigue. Le téléphone n’a évidemment rien à voir avec l’offre de Sabri …

Voici une dernière publicité du même genre.

Cette fois-ci, on y voit un des bureaux de Google … et un homme entouré en rouge sur la photo.

Le titre est peut-être un peu trop aguicheur : « Google a enfin parlé de SEO en 2020 et ce qu’ils ont dit est choquant ! ».

Attention : Facebook n’aime pas les fake news, donc n’inventez rien ! Je pense aussi que vous ne devriez pas « pousser le bouchon trop loin » avec cette tactique. Ajoutez de la curiosité à vos textes (comme nous l’avons vu), créez de l’intrigue en déguisant votre publicité comme une actualité, mais ne dépassez pas certaines limites.

15) Optimiser les 2 premières lignes de votre accroche

Je termine cet article par vous donner un ultime conseil en matière de rédaction publicitaire.

90% du temps, vos publicités Facebook ou Instagram seront diffusées sur un téléphone.

Depuis l’année passée, Facebook a réduit le nombre de lignes de texte principal visibles dans le fil d’actualités sur mobile.

Seules les 3 premières lignes de texte (au lieu de 7) sont visibles dans le fil d’actualité sur mobile Facebook. Pour lire la suite, l’utilisateur devra cliquer sur « lire la suite ».

Facebook a sorti cette mise à jour pour améliorer l’expérience-utilisateur sur mobile.

En tant qu’annonceur, cela veut dire que les 3 premières lignes de votre accroche ont encore plus d’importance qu’avant et elles ont tout intérêt à attirer l’attention de l’utilisateur (et la retenir …), sinon il passera à autre chose.

Dans cet exemple, tout ce que vous devez savoir pour prendre une décision se trouve dans les 3 premières lignes de la publicité.

Tout au long de cet article, nous avons vu des techniques et astuces pour attirer l’attention :

  • L’accroche directe (affirmation) ou indirecte (question) pour démarrer votre accroche
  • Présenter une offre
  • Créer de la curiosité et de l’intrigue
  • Déguiser votre publicité en une actualité

Je vous invite à revoir les exemples que je vous ai présentés pour appliquer ces principes ou lire cet article de mon blog qui vous explique comment écrire des accroches de publicité Facebook qui font cliquer.

À moins d’être un excellent copywriter (capable de conserver très longtemps l’attention de son audience), je vous conseille d’écrire des textes publicitaires courts et directs.

Ne rentrez pas dans les détails. Vendez le clic.

C’est le rôle de votre publicité !

Suivez simplement la méthode AIDA.

Attirez l’attention avec une question ou une affirmation osée. Créez de l’intérêt et du désir pour votre offre. Terminez par un appel à l’action.

Conclusion

Votre publicité n’a qu’un seul rôle : vendre le clic !

Ne l’oubliez pas.

La curiosité, l’intrigue, la nouveauté et la promesse d’un bénéfice sont vos meilleures armes pour attirer le clic.

Vous avez aussi découvert dans cet article que le contenu créatif a tout autant d’importance pour capter l’attention de votre client idéal.

L’utilisation du contraste, l’unboxing, les témoignages vidéo, les photos orientées produits, les photos naturelles et les contenus animés doivent (aussi) faire partie de votre arsenal d’annonceur Facebook !

Enfin, gardez en tête que vous ne devriez jamais prendre pour acquis tout ce que je vous ai dit dans cet article.

Vous devriez vous-même tester chaque de ces techniques et astuces pour voir si cela permet effectivement d’augmenter vos taux de clic et vos taux de conversion.

Sinon, essayez de nouvelles choses en observant la stratégie de publicité Facebook de vos concurrents grâce à la bibliothèque publicitaire de Facebook 😉

Connaissez-vous d’autres techniques et astuces pour augmenter les taux de clic des publicités Facebook ?

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

Écrit par

Écrit par

Danilo Duchesnes

Danilo est le fondateur de DHS Digital, une agence de publicité Facebook et Instagram qui aide les E-commerces et DNVB (Digitally natives vertical brands) à booster leur croissance grâce à une stratégie d’acquisition full-funnel. Il est aussi le créateur du Rendez-vous Marketing, le podcast qui veut faire de vous un meilleur marketeur et faire décoller votre acquisition de clients en ligne !

4 Comments

  1. jonathan Fontaine

    bonjour Danilo merci pour le contenu que tu réalises cependant dans cet article tu indiques quelque chose de contraire au règlement facebook en point 1 qui est de créer un CTA dans le visuel. C’est une pratique contraire au règlement facebook qui peut refuser ta publicité voire même supprimer un compte publicitaire à cause de ce bouton factice !

    Reply
    • Danilo Duchesnes

      Salut Jonathan,

      Je pense que Facebook interdit de mettre des faux CTA du genre un bouton play, mais pas forcément un bouton comme celui que j’ai montré.

      Reply
  2. Romain

    Merci pour cet article, encore très intéressant !

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour, je suis Danilo

Je suis le fondateur de l'agence DHS Digital et le créateur du podcast Le Rendez-vous Marketing. Sur ce blog, je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing.


Retrouvez-moi sur Instagram

À la recherche d'une agence digitale ?

LIENS UTILES

NEWSLETTER

Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

Share This