fbpx

    ×
    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Commençons


    SUIVANT

    Ils m'ont fait confiance

    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Parlez-moi de votre entreprise


    Depuis combien de temps faites-vous de la publicité sur Facebook ?

    Combien investissez-vous en publicité sur Facebook par mois ?

    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Comment puis-je vous contacter ?


    BLOG

    10 exemples géniaux de publicité Facebook (que vous devez copier)

    Facebook Ads

    Cela fait des années que j’observe les publicités qui passent dans mon fil d’actualités Facebook.

    Je veux juste être meilleur et apprendre d’autres annonceurs.

    Le problème c’est qu’une grande partie de ces publicités ne sont pas très vendeuses …

    Au début, je n’étais pas assez bon pour le remarquer. Avec le temps, j’ai appris quelques trucs sur le marketing.

    Au final, je constate que ces publicités ne sont pas toujours pertinentes (pourtant le ciblage Facebook est un vrai cadeau offert aux annonceurs).

    Le visuel n’attire pas toujours l’oeil (alors que c’est l’élément le plus important de la publicité). L’accroche de la pub est trop souvent plate et peu engageante.

    Comprenez-moi bien, je ne dis pas que ces publicités ne convertissent pas.

    Je dis juste qu’il leur manque quelque chose. Souvent, c’est une bonne dose de créativité !

    Heureusement, après avoir vu des milliers de publicités, j’ai pu en découvrir des dizaines qui ont vraiment attiré mon attention.

    Parce qu’elles n’étaient pas comme les autres ou parce qu’elles exploitaient des fonctionnalités peu utilisées ou encore méconnues de la publicité Facebook.

    J’ai trouvé d’autres exemples en faisant mes recherches.

    J’aimerais vous les présenter et vous exposer la psychologie qu’il y a derrière chacune de ces publicités.

    Cela vous intéresse ?

    Alors, lisez attentivement cet article 😉

    1) La publicité « Abandon de Panier »

    Il n’y a rien de plus frustrant pour un e-commerçant de voir que les visiteurs de son site ajoutent des produits au panier … mais ne les achètent pas.

    Des études montrent que le taux d’abandon de panier est presque égal à 70%. Ce qui revient à dire que 7 personnes sur 10 placent un article dans leur panier d’achats, mais n’achètent jamais…

    Ce graphique nous donne les raisons qui expliquent l’abandon de panier durant le processus de checkout.

    Parmi ces raisons, on retrouve en tête :

    • Coûts supplémentaires trop élevés (taxe, frais de transport, etc.)
    • Obligation de créer un compte (celle-ci m’a freiné plusieurs fois !).
    • Processus de checkout trop long/compliqué

    Heureusement, il existe des solutions pour récupérer quelques-uns de ces précieux visiteurs et les ramener dans votre boutique.

    Comme les e-mails de relance de paniers abandonnés.

    Plus simple et moins intrusif, il y a aussi le retargeting Facebook pour cibler uniquement les personnes qui ont ajouté un produit au panier, mais n’ont pas acheté, et leur montrer une publicité extrêmement pertinente.

    Voici un exemple où l’on peut voir explicitement que la publicité s’adresse à ceux qui ont ajouté au panier, mais n’ont pas acheté avec le message « Je suis encore dans ton panier » apposé sur l’image.

    Vous remarquez également la présence du code promo de -15% qui incite à l’achat.

    Un classique en e-commerce, mais j’aime beaucoup la touche d’humour sur cette publicité ! Ce n’est pas tous les jours que l’on voit un chaton tenir dans ses mains une boite de lessive 😉

    Si vous n’aimez pas les chats (honte à vous), vous pouvez bien sûr avoir recours aux publicités dynamiques qui permettent de remontrer à vos prospects les produits qu’ils ont ajoutés au panier sur votre site, mais n’ont pas acheté.

    Tout comme la marque Spring, La Maison du Néon offre un code promo de 10% à l’achat du néon pour réduire l’une des plus grandes frictions avant l’achat d’un produit : le prix.

    Pourquoi ça marche ? 

    Les publicités d’abandons de panier s’adressent à une audience chaude (des « presqu’acheteurs » comme j’aime les appeler).

    Elles ont généralement des taux de clic plus élevés.

    Comme je vous l’expliquais, les réductions de prix avec un code promo restent aujourd’hui un de meilleurs appâts pour déclencher l’achat. Si vous n’offrez pas de réduction, vous pouvez aussi offrir la livraison ou simplement mentionner qu’elle est offerte au-delà d’un certain montant d’achat !

    2) La publicité « Témoignage »

    92% des consommateurs font confiance à une recommandation d’un pair et presque 70% des consommateurs en ligne examinent une évaluation du produit avant de passer à l’acte.

    Un peu comme sur le site d’Amazon …

    Cet étrange phénomène qui fait que l’on est influencé par le comportement des autres s’appelle la preuve sociale.

    La preuve sociale est un principe très puissant en psychologie sociale qui peut être défini comme la tendance que nous avons à faire la même chose que nos semblables. Il s’agit en quelque sorte d’un raccourci que nous utilisons lorsque nous avons peu d’informations à notre disposition pour prendre une décision et que nous devons agir rapidement.

    C’est le cas quand vous allez manger en ville.

    Si vous avez le choix entre deux restaurants, l’un est rempli et l’autre est vide. Vous irez dans le premier parce qu’il y a déjà des gens à l’intérieur.

    Source : buyfollowersguide.com

    Vous supposez que c’est parce que la nourriture est de meilleure qualité (mais vous ne l’avez même pas goûté !).

    Sur Internet, la preuve sociale peut prendre plusieurs formes :

    • Évaluations d’un produit
    • Nombre d’achats réalisés par d’autres personnes sur les fiches-produits
    • Les noms prestigieux (ex. : grandes marques avec lesquelles vous avez travaillé)
    • Parutions dans les médias
    • Témoignages clients

    C’est là où je voulais en venir : les publicités « Témoignage ».

    Plutôt que de pitcher votre produit ou votre offre, laissez vos clients satisfaits faire le travail à votre place, comme le fait la marque Spring dans cette publicité carrousel.

    À nouveau, c’est explicite. Les témoignages sont directement visibles sur les images du carrousel et il y en a plusieurs, ce qui est rassurant.

    Dans une publicité « témoignage », il est toujours bien d’inclure une notion de nombre ou de note moyenne.

    La marque Fempo se vante par exemple d’avoir plus de 150.000 clientes ravies et une note moyenne de 4,6/5.

    Dans un monde digital où l’on s’appuie énormément sur les recommandations et avis pour prendre des décisions d’achat, cette mention du nombre de clientes et de la note 4,6/5 a beaucoup de valeur.

    Les publicités « témoignage » s’utilisent le plus souvent dans le cadre d’une campagne de retargeting Facebook où l’on cherche à rassurer les personnes encore sceptiques d’acheter vos produits.

    Pour cela, un témoignage vidéo est encore plus crédible.

    J’aime beaucoup ce témoignage parce qu’il raconte aussi une histoire, celle de Mathieu qui a offert un défibrillateur à ses parents pour veiller sur eux.

    Ici, l’émotionnel rentre en jeu !

    Vous remarquez que Lifeaz a pris soin de commencer la publicité par le témoignage de Matthieu :

    « 🎬  J’ai acheté Clark pour mes parents en cadeau de Noël, ils ont la soixantaine, c’est l’occasion de prendre soin d’eux, et aussi ça pourrait servir pour leurs voisins et leurs amis. »

    Ce petit détail a son importance parce que cela déguise légèrement la publicité. Vous remarquez que les premières lignes de l’accroche publicitaire ne ressemblent pas au schéma classique que l’on retrouve.

    Dans cette vidéo, Matthieu explique justement sa décision d’achat. Pour qui est destiné le Clark ? Pourquoi Matthieu a acheté un Clark ? Pourquoi avoir choisi Lifeaz pour s’équiper ?

    Matthieu pense à ses parents, pourquoi pas vous ?

    Voilà un bon exemple de preuve sociale utilisée dans une publicité !

    Pourquoi ça marche ? 

    Pas besoin de vous faire un dessin.

    Ces 3 publicités s’appuient sur la preuve sociale pour vous vendre un produit.

    Ils n’ont même pas besoin de vous présenter les bénéfices de leur produit. Leurs clients le font à leur place.

    Comme nous avons plus confiance aux recommandations de nos pairs et que nous avons tendance à agir comme nos semblables, ces publicités obtiennent naturellement un bon taux de clic.

    Le meilleur dans tout ça, c’est que votre publicité est déjà à moitié écrite.

    3) La publicité « UGC »

    Le contenu généré par les utilisateurs est l’une des formes de contenu les plus crédibles pour votre marque.

    En effet, 9 consommateurs en ligne sur 10 ont plus confiance en de l’UGC (User Generated Content) que de la publicité traditionnelle. Les millenials (Génération Y) ont encore plus confiance en ce type de contenu. 50% d’entre eux ont plus confiance en ce type de contenu qu’aux autres médias.

    Il s’agit d’un contenu publié à la base par vos utilisateurs (fans, clients) que vous republiez sur vos comptes sociaux (Facebook, Instagram, etc.), tout en mentionnant la personne qui a produit ce contenu.

    Souvent, on le retrouve sur des plateformes sociales comme Instagram, YouTube, TikTok, etc.

    L’UGC peut prendre différentes formes :

    • Tutoriel : L’utilisateur explique comment il utilise le produit/service dans son quotidien et ce que ça lui apporte
    • L’unboxing : L’utilisateur déballe le produit et montre tout ce que contient la boite
    • Photos : L’utilisateur se prend en photo avec le produit (ex. : je me prends en photo avec mes nouvelles chaussures et je fais un post Instagram)
    • Vidéos face-cam : personne qui va se filmer et parler de son expérience
    • Contenu généré par des influenceurs

    Ce qui est bien avec l’UGC, c’est que vous pouvez aussi le réutiliser dans vos publicités avec, bien sûr, l’autorisation des personnes qui l’ont créé.

    Certaines marques négocient d’ailleurs un forfait avec des influenceurs pour avoir l’autorisation de republier les contenus qu’ils ont créés pour elles 😉

    Laissez-moi maintenant vous présenter quelques publicités qui exploitent à merveille l’UGC.

    Le premier exemple est celui de Wopilo.

    La vidéo dure à peine 30 secondes.

    Lokan nous montre ce qu’il aime chez Wopilo : le soutien cervical. Il fait d’ailleurs une petite métaphore bien construite : « On a vraiment la sensation que quelqu’un nous tient la tête avant un message. »

    Est-ce que cette vidéo est « vraiment » faite par un client ? Lokan semble assez habitué à se filmer.

    Peut-être qu’il est influenceur !

    Toujours est-il que les utilisateurs qui ont l’habitude de voir ce type de publicités pourraient se poser la question.

    Du coup, si la vidéo semble trop scriptée et filmée avec un acteur, tout l’aspect organique et authentique de l’UGC s’évapore !

    Soyez donc prudent lorsque vous utilisez l’UGC.

    Diffusez uniquement des contenus les plus authentiques et naturels possibles.

    Ce n’est pas grave si la vidéo n’est pas parfaite. Ce n’est pas l’effet recherché ici.

    Voici un second exemple de Education First où cette fois-ci un étudiant se filme face-caméra pour nous raconter à quel point son expérience linguistique à Sydney est géniale !

    EF rediffuse la vidéo en publicité.

    Classique, mais efficace.

    Pourquoi ça marche ? 

    J’aime bien dire que l’UGC du marketing par bouche-à-oreille 2.0.

    Non seulement le client relate son expérience avec un produit/service, mais il le montre.

    Une photo, c’est bien.

    Une vidéo, c’est mieux.

    Ces contenus sont (et resteront) efficaces sur Internet de par leur authenticité. La personne qui partage pourquoi elle aime un produit et l’utilise le fait parce qu’elle est intimement convaincue que cela peut aider ou inspirer d’autres personnes.

    Pour une entreprise, il n’y a pas meilleure publicité que celle faite par un client, d’où l’importance de récolter de l’UGC et en faire des publicités !

    4) La publicité « Carrousel de contenus »

    Certains lecteurs de votre blog vont arrêter de vous lire ou tout simplement vous oublier pendant quelque temps.

    C’est normal, ils sont débordés.

    Aimeriez-vous les récupérer ?

    C’est l’idée derrière la publicité « Carrousel de contenus » : proposer vos articles les plus récents aux personnes qui n’ont pas visité votre blog depuis un certain temps.

    Jon Loomer utilise ce type de publicités pour réengager les lecteurs de son blog.

    Attention, une publicité de réengagement comme celle-ci implique de créer une audience très spécifique dans Facebook : audience personnalisée de toutes les personnes qui n’ont plus visité votre site depuis une certaine période (ex. : 30 jours).

    Cette audience inclut les personnes qui ont visité mon site web les 90 derniers jours, MAIS ne l’ont pas visité les 30 derniers jours. Concrètement, seules les personnes qui ont visité mon site de t+31 à t+90 sont incluses dans l’audience !

    C’était mon premier exemple.

    Mais, j’en ai un deuxième qui devrait également vous plaire …

    Récemment, j’ai utilisé ce format pour promouvoir mon podcast.

    Cette fois-ci, j’ai ciblé les visiteurs de mon site et les personnes qui interagissent avec mon contenu sur Facebook/Instagram.

    La seule différence avec le carrousel de Jon Loomer est que j’ai utilisé des audiogrammes plutôt que des miniatures d’articles pour promouvoir les épisodes du podcast.

    Dans ce carrousel, j’ai simplement présenté les 10 premiers épisodes du podcast !

    C’est clairement un format publicitaire que je recommande pour augmenter la visibilité de votre meilleur contenu.

    Pourquoi ça marche ? 

    Le format carrousel est un format engageant qui passe difficilement inaperçu sur Facebook.

    En plus, si vous reprenez vos articles les plus populaires, il y a des chances que vos anciens lecteurs soient intéressés aussi et reviennent faire un tour sur votre blog.

    Si vous souhaitez augmenter les visites sur votre blog ou booster les écoutes de votre podcast, c’est clairement un format que vous devriez tester !

    Après tout, la publicité Facebook ne sert pas uniquement à vendre 😉

    5) La publicité « Storytelling »

    Les histoires font partie intégrante de nos vies.

    Que ce soit de personne à personne ou sur les réseaux sociaux, les histoires nous aident à construire des relations avec les autres.

    Les marketeurs modernes les utilisent assez souvent pour communiquer leurs idées et introduire leurs produits au travers d’une petite histoire.

    En plus, elles véhiculent des émotions qui ont tendance à provoquer la viralité des contenus sur le web.

    Par exemple, Coca-Cola va associer sa boisson à des valeurs comme le bonheur et la famille. Regardez juste un aperçu de leur compte Instagram.

    Chaque année, Coca-Cola va aussi célébrer Noël comme il se doit avec une belle campagne marketing.

    D’ailleurs, vous le savez sûrement, des rumeurs s’accordent à dire que c’est Coca-Cola qui a donné la couleur rouge au Père Noël, ce qui contribue à alimenter la légende de cette boisson rafraîchissante.

    Avec un peu de créativité, vous pouvez concevoir une publicité Facebook qui raconte une histoire à elle seule, comme cette publicité de Samsung que j’ai vu passer dans mon fil d’actualités il y a quelque temps et qui présente le Galaxy A8 …

    Au premier coup d’oeil, je n’ai pas de tout de suite compris qu’il s’agissait d’une publicité pour un téléphone.

    C’est bien le cas, ce carrousel en 4 parties raconte une histoire qui va mettre en avant la nouvelle caméra du Galaxy A8.

    On peut le voir dans les titres des images :

    « Ton charme est indéniable »

    « Même sous la pluie »

    « Ou dans la pénombre »

    Les images aident aussi à visualiser ce que racontent ces mots. La dernière image présente le Galaxy A8 et sa nouvelle caméra.

    Voici un second exemple que j’ai beaucoup apprécié de la marque Gemmyo, co-fondée par Pauline Laigneau.

    Cette publicité présente cette fois-ci une histoire de marque, et non pas une histoire autour d’un produit comme dans l’exemple de Samsung.

    Vos clients veulent connaitre l’histoire de votre marque ainsi que ses origines et valeurs.

    En effet, le consommateur d’aujourd’hui sait que les valeurs des marques qu’il suit et consomme sont aussi les siennes.

    Pour Gemmyo, le bijou est un objet porteur de sens qui permet de célébrer un moment précieux, ou simplement d’affirmer sa singularité. C’est pourquoi chacun de leurs bijoux est fabriqué sur mesure, pour vous, dans leurs ateliers en France.

    Vous êtes du même avis ?

    Alors, vous allez aimer Gemmyo.

    En apparence, cette publicité n’est pas vendeuse parce qu’il n’y a pas d’offre commerciale ni un gros bouton d’achat à la fin de la vidéo. En réalité, elle l’est.

    Elle vend le pourquoi de la marque.

    Comme le dit Simon Sinek, les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent pourquoi vous faites ce que vous faites.

    Cette illustration devrait vous aider à mieux comprendre où je veux en venir. Sinon, regardez cette vidéo sur YouTube !

    Pourquoi ça marche ? 

    Le storytelling peut vraiment booster le taux de clic de vos publicités et les conversions.

    Take Refinery 29, une marque de prêt-à-porter a testé 2 campagnes :

    • Une première campagne avec une seule publicité assez classique (avec une image comme créatif et un appel à l’action pour s’inscrire)
    • Une seconde campagne qui raconte une petite histoire au travers de 3 publicités (la première publicité vous introduit à la marque, la seconde vous partageait un article de leur blog, la troisième était une publicité directe pour s’inscrire).

    Les résultats parlent d’eux-mêmes.

    La seconde campagne a obtenu de bien meilleurs résultats que la première campagne qui était plus directe :

    • 87% de visites en plus sur la landing page
    • Une augmentation de 56% du taux d’inscription

    Bien utilisé, le storytelling peut augmenter les conversions de vos publicités Facebook. Alors, ne vous en privez pas !

    6) La publicité « Upsell »

    Si vous ne connaissez pas encore le pouvoir de l’upselling, je vais vous le révéler maintenant.

    Il y a beaucoup définitions de l’upselling qui se contredisent toutes un peu.

    Concrètement, upseller c’est proposer au client une version plus complète du produit qu’il vient d’acheter ou l’achat d’un produit supplémentaire pour former un bundle.

    L’idée derrière l’upsell est de proposer à une personne qui vous a déjà acheté quelque chose, d’acheter d’autres produits :

    • Soit monter en gamme. 1er exemple : réserver la même chambre d’hôtel, mais avec le jacuzzi qui va avec. 2e exemple : compléter votre hamburger par un menu, comme chez McDonald’s.

    • Soit acheter un produit supplémentaire. Par exemple proposer une coque après l’achat d’un smartphone.

    Les upsells s’utilisent aussi dans la vente d’infoproduits sur Internet avec ce qu’on appelle un « order bump » (acheter la version complète du produit en un clic) au moment de valider le paiement.

    Quand vous visitez une page produit sur le site d’Amazon, on vous montre aussi les « produits fréquemment achetés ensemble ».

    Dans ce cas, il s’agit plutôt d’un cross-sell dont l’idée est de proposer un produit qui va satisfaire un besoin complémentaire, mais que le premier produit ne satisfait pas.

    Revenons-en aux upsells !

    Il n’y a pas que sur votre site ou chez McDonald’s que vous pouvez faire des upsells.

    C’est aussi possible sur Facebook, grâce au retargeting ! (encore une fois).

    Regardez cette publicité d’Amazon.

    C’est évident : la machine à café est un achat idéal pour quelqu’un qui vient d’acheter … du café.

    J’en profite également pour vous montrer une belle publicité de cross-sell que j’ai partagé dans un autre article.

    Vous remarquez la personnalisation ajoutée à la publicité : « On est là pour vous – en nous basant sur votre dernier achat, nous pensons que vous pourriez aimer ces articles. »

    De toute évidence, c’est une publicité dynamique qui vous montre les produits du catalogue Facebook synchronisés avec une boutique en ligne. Découvrez comment créer ce type de publicités dans cet article de mon blog !

    Pourquoi ça marche ? 

    Comme vous le voyez, ces publicités ne s’adressent pas à n’importe qui. Elles sont toutes 2 extrêmement personnalisées.

    Le message présent dans l’accroche est centré à chaque fois sur la recommandation.

    Par contre, la publicité d’Amazon possède un petit quelque chose en plus. L’avez-vous deviné ?

    Je parle de l’exclusivité de l’offre.

    Autrement dit, l’offre est unique parce que ce produit n’est vendu QUE sur Amazon. C’est aussi bien mentionné dans la description que dans l’image de la publicité.

    Cet élément de rareté est pour moi une bonne raison de cliquer sur cette publicité pour être sûr de ne pas passer à côté d’une telle offre.

    7) La publicité « Mythe fondateur sous stéroïdes »

    Il y a un format de vidéo publicitaire que je vois de plus en plus sur Facebook et Instagram ads.

    C’est le mythe fondateur sous stéroïdes.

    J’avoue avoir inventé le nom !

    C’est une vidéo dans laquelle un porte-parole représente la marque et l’introduit à l’audience.

    Ce porte-parole est très souvent l’un des fondateurs de la marque.

    En France, l’une des vidéos de ce type les plus connues est celle de la marque Respire, une DNVB dans le secteur de la cosmétique.

    Ce format vidéo est toujours structuré de la même manière.

    On introduit le problème.

    Par la suite, on explique pourquoi la marque existe et elle a pour mission de résoudre ce problème.

    Cette partie peut durer 10 secondes comme elle peut durer une minute.

    Vient ensuite le produit : d’où il vient, qu’est-ce qu’il fait, comment ça fonctionne, comment se l’approprier, etc.

    On n’oublie pas de rassurer avec des éléments de réassurance.

    Et on termine par un appel à l’action.

    Voici un bel exemple de la marque Spring que je vous ai déjà présenté dans cet article.

    Regardez la vidéo.

    Elle ne dure que 30 secondes et, à mon avis, elle performe très bien sur Facebook parce que cela fait des mois qu’elle est active d’après ce que j’ai vu dans la bibliothèque publicitaire de Facebook.

    Pourquoi ça marche ? 

    Les vidéos publicitaires de type « Mythe fondateur » passent assez bien sur Facebook parce qu’elles sont authentiques.

    Ce n’est pas tous les jours que le fondateur ou la fondatrice d’une marque s’affiche dans les publicités.

    Assurément, ça plaît et ça permet de créer une connexion émotionnelle avec l’audience.

    Reprenons l’exemple Respire.

    De nombreuses personnes ont acheté les produits Respire parce qu’ils ont développé une sensibilité pour Justine Hutteau et son histoire.

    Bien sûr, l’histoire de Justine n’explique pas à elle seule la décision d’achat. On n’achète pas un produit dont on n’a pas besoin 😉

    Par contre, il y avait déjà des déodorants naturels avant Respire … Or, on y faisait pas attention.

    Le storytelling aide à sensibiliser et provoquer une prise de conscience.

    L’histoire derrière votre marque et vos produits mérite d’être dite. Et si vous diffusez ce message à plus large échelle avec une publicité vidéo sur Facebook, il y a des chances que vous attiriez au moins l’attention de votre public cible 😉

    8) La publicité « Organique »

    Non, je ne me suis pas trompé !

    Les 2 termes vont bien ensemble.

    La publicité « Organique » est une publicité qui n’en est pas une. Du moins, elle ne ressemble pas à une publicité. Mais, c’en est bien une 😉

    Elle va juste reprendre les codes visuels et de communication des posts organiques que vous avez l’habitude de voir sur les réseaux sociaux.

    Le but étant de déguiser la publicité.

    Qui aime les publicités ? Sérieusement !

    Laissez-moi vous montrer 2 exemples bien différents pour vous montrer à quoi ça ressemble.

    Le premier provient de Pin Up Secret qui n’est plus à présenter tant la marque rayonne avec la publicité Facebook et Instagram.

    Cette publicité utilise les codes organiques de certaines vidéos d’actu’ ou de sensibilisation qu’on voit souvent sur Brut ou Konbini par exemple !

    Quand on regarde les premières secondes de la publicité, on n’a pas l’impression que c’est une publicité puisque la marque nous parle du TOP 5 des trucs à savoir sur le lait de chèvre.

    C’est une vidéo de sensibilisation. Le produit est seulement introduit à la fin (après la 30e seconde).

    Voici un second exemple que je trouve plutôt amusant.

    C’est un mème, comme vous en avez l’habitude d’en voir aussi 😉

    Par contre, cette publicité s’adresse à un public qui connait déjà la marque et est proche de prendre une décision d’achat. Forcément, ça ne marcherait pas aussi bien sur une audience froide !

    Cette publicité attire l’œil, elle fait sourire et elle ne ressemble même pas à une publicité.

    Pourtant, c’est explicite. On essaye bien de vous vendre quelque chose 😉

    Pourquoi ça marche ? 

    On l’a constaté chez nos clients. Les publicités qui ont un style organique ou récupèrent les codes des vidéos organiques qu’on retrouve souvent sur les réseaux sociaux surperforment par rapport à des vidéos trop sophistiquées.

    N’oubliez pas que vous faites de la publicité sur une plateforme sociale. Or, nous n’y sommes pas pour y voir de la publicité, mais pour consommer du contenu qui nous éduque, nous fait rire ou nous inspire 😉

    C’est bien ce que font les publicités que je vous ai présentées !

    Bien sûr, ne faites pas de publicité avec un style trop organique si vous êtes méticuleux sur votre image de marque. Cela ne risque pas de vous aider …

    9) La publicité « Unboxing »

    La vidéo d’unboxing est un contenu généré par les utilisateurs (UGC).

    Elle est tellement à part que j’ai décidé d’en faire un point complet dans cet article !

    À l’origine, l’unboxing est simplement le processus de sortir un produit de son emballage.

    Aujourd’hui, lorsqu’on utilise le terme d’unboxing, on parle davantage d’une vidéo d’unboxing, où le client d’une entreprise filme son déballage et diffuse la vidéo sur les réseaux sociaux.

    Vos clients seront toujours sensibles à ce genre d’expérience parce que c’est lors du déballage qu’ils touchent physiquement votre produit pour la première fois.

    De plus, nous aimons tous déballer un nouveau produit que nous avions hâte de recevoir.

    Le déballage a donc une valeur émotionnelle forte pour le consommateur.

    C’est pourquoi diffuser une publicité « unboxing » vers une audience chaude (personnes qui vous connaissent déjà) est rarement une mauvaise idée 😉

    Vous montrez à toutes les personnes intéressées par votre produit, mais qui ne l’ont pas acheté, ce qu’elles vont recevoir. L’envers du décor. La surprise avant l’heure.

    Dans certains cas, vous pouvez même vous permettre de montrer une brève utilisation du produit.

    Voyons ensemble deux exemples …

    Dans sa communication, la marque Feed. montre à quel point vous allez pouvoir préparer votre repas rapidement une fois que vous avez déballé votre coffret. Si l’on en croit leurs vidéos, votre repas Feed. est prêt en 2 minutes à peine 😉

    Justement, c’est ce que la marque Feed. vend : un repas à la fois équilibré et rapide à préparer.

    J’ai un 2e exemple légèrement différent où cette fois-ci la personne qui déballe le produit est elle-même filmée aussi.

    C’est donc différent du format classique d’unboxing où l’on voit seulement les mains de la personne qui déballe le produit.

    La particularité de cette vidéo est que l’on peut voir une multitude de produits sains qui ont été livrés chez la personne grâce au service de Kazidomi.

    Ça donne envie de faire une commande pour vivre la même expérience, d’autant plus que la personne qui se filme semble apprécier l’expérience …

    Pourquoi ça marche ? 

    Combien de fois êtes-vous allé sur Google ou YouTube pour vous renseigner sur un produit avant de l’acheter ?

    Qu’avez-vous trouvé ?

    Des vidéos de démonstration du produit, des tutoriels, mais aussi des unboxings.

    Lorsque vous regardez ce type de vidéos, vous vous projetez. Vous vous projetez en train de déballer vous-même ce produit pour vous en servir … avec vos propres mains.

    Voilà pourquoi les publicités « unboxing » sont si efficaces sur les médias sociaux. Elles aident l’utilisateur à vivre, dans sa tête, l’expérience réjouissante de déballage avant l’heure.

    Et pour vivre réellement l’expérience, il faut passer à la caisse 😉

    10) La publicité « Démonstration de produit »

    Il y a quelques semaines, j’ai écouté une conférence de Travis Chambers présentée durant l’Ad World Conference.

    Travis Chambers est le fondateur d’une agence de production vidéo qui se spécialise dans les publicités en ligne. Au total, 600 millions de dollars ont été attribués à 4000 de leurs productions vidéo.

    Dans cette conférence, Travis Chambers explique avoir créé une base de données appelée The Brain pour catégoriser et analyser les performances de 50.000 publicités vidéo diffusées par le top 1% mondial des commerces Shopify.

    150.000 dollars ont été investis dans ces vidéos.

    Pour faire l’analyse, ils ont utilisé du machine learning pour catégoriser les vidéos en fonction de leur durée et leurs performances publicitaires.

    Et ils ont dénoté 7 grandes catégories de vidéos publicitaires grâce à une intelligence artificielle.

    Parmi les 7 vidéos représentées, on y retrouve la plupart de celles que je vous ai déjà présentées : unboxing, utilisation du porte-parole, preuve sociale, etc.

    Par contre, il y a une dernière vidéo publicitaire que j’ai gardée pour la fin de cet article : la vidéo de démonstration de produit.

    Une vidéo de démonstration de produit montre l’utilisation du produit, tout en présentant les fonctionnalités de ce dernier et les avantages (bénéfices) pour le client.

    Le but étant de vous montrer finalement ce que fait le produit, ce qu’il vous apporte et comment s’en servir.

    On les retrouve surtout sur YouTube évidemment.

    Il se trouve qu’elles ont beaucoup de succès sur Facebook et Instagram.

    D’après Travis Chamber, la démonstration de produit représente plus de 50% des vidéos analysées et fait donc partie des vidéos les plus diffusées par le top 1% mondial des e-commerces Shopify !

    Voici un exemple vidéo de démonstration de produit que je vois régulièrement dans mes publicités.

    Comme vous pouvez le voir, le montage vidéo est très simpliste, mais efficace.

    La vidéo dure à peine 30 secondes.

    Il n’en faut pas plus pour montrer comment appliquer de l’huile de barbe !

    Dans cette vidéo publicitaire, vous remarquez que l’acteur vous présente d’abord l’huile de barbe. C’est important de montrer dès les premières secondes de la vidéo le produit que l’on vend.

    Il vous montre ensuite comment il l’applique avec simplicité et rapidité sur sa barbe.

    Et vous pouvez voir le résultat final !

    La vidéo se termine par un appel à l’action pour commander votre huile de barbe.

    Pourquoi ça marche ? 

    Les vidéos de démonstration de produit ne sont pas adaptées à tous types de produits.

    On les retrouve beaucoup sur YouTube pour expliquer le fonctionnement de produits plutôt techniques et difficiles à prendre en main.

    Or, avant d’acheter un produit dont l’usage est particulier, le consommateur doit être éduqué. C’est la clé pour gagner sa confiance et lui donner envie d’utiliser lui aussi le produit.

    Les vidéos de démonstration de produit aident vos clients à voir d’eux-mêmes l’usage du produit ET ce qu’il va en retirer.

    Plus c’est facile et rapide, plus c’est vendeur.

    C’est ce qu’on pouvait justement voir dans cette vidéo publicitaire de la marque Horace 😉

    Conclusion

    J’espère que ces exemples de publicité vous ont donné de l’inspiration pour produire vos prochaines publicités …

    Maintenant, comment intégrer ces publicités dans votre stratégie de publicité Facebook ?

    Laissez-moi vous donner quelques pistes pour conclure.

    Les publicités de type « Storytelling », « Mythe fondateur sous stéroïdes » et « Carrousel de contenus » s’utilisent le plus souvent dans la phase d’acquisition où vous cherchez à vous faire connaître et attirer de nouveaux prospects sur votre site web.

    Les publicités de type « UGC » et « Démonstration de produit » s’utilisent plutôt dans les phases de milieu de tunnel. Cette fois-ci, vous cherchez à créer de la confiance, mais aussi montrer les fonctionnalités et avantages de vos produits.

    Les publicités de type « Abandon de panier », « Témoignage » et « Unboxing » s’utilisent pour convaincre vos prospects d’acheter. Elles sont très orientées produit et offre.

    Les publicités d’upsell permettent de fidéliser vos clients.

    Et je n’ai pas oublié les publicités de type « Organique » que vous pouvez diffuser à toutes les phases du tunnel de conversion 🙂

    Lequel de ces 10 exemples de publicité Facebook vous a le plus inspiré ? Avez-vous d’autres exemples encore plus inspirants ? 

    Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

    Écrit par

    Écrit par

    Danilo Duchesnes

    Danilo est le fondateur de DHS Digital, une agence de publicité Facebook et Instagram qui aide les E-commerces et DNVB (Digitally natives vertical brands) à booster leur croissance en ligne. Il est aussi le créateur du Rendez-vous Marketing, le podcast qui vous aide à développer votre acquisition de clients en ligne.

    24 Comments

    1. anthony

      j’ai adoré la publicité sur le temoignage des clients et le storytelling..Ton blog est une mine d’or.
      Keep going !

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Merci Anthony, content que mes contenus te plaisent 😉

        Reply
    2. Ledreck

      Ouawww je débute je me sentais de passer mais votre article me donne un coup de boost merci et continuer comme cela je vais tentais une publicité via messenger merci encore

      Reply
    3. Blog tout-ou-rien France

      Tres bien article, merci pour les info !!

      Reply
    4. Corinne

      Merci beaucoup il est rare d’avoir d’aussi bon et très instructif blog merci encore

      Reply
    5. Maxime

      Bonjour Danilo,

      Pour l’exemple de la publicité « abandon de panier », plutôt que de sélectionner « Personnes ayant consulté des pages web spécifiques », et d’indiquer l’url de la page d’ajout panier, si on a créé un événement « AddToCart », n’est-il pas mieux de sélectionner « From your events > AddToCart » à la place ?

      Cela permet ainsi de cibler précisément toutes les personnes qui ont un panier en cours.

      Les deux techniques sont-elles finalement similaires ?

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Oui c’est ce que je fais pour mes clients. J’ai utilisé cet exemple simpliste pour montrer comment fonctionne cette option de ciblage.

        Reply
    6. richard

      Bonjour Danilo,

      Merci tes articles très enrichissant . je voulais savoir si c’était possible de faire une campagne ciblé par le nom de la personne ( ex : campagne sur les personnes qui a pour nom de famille « jackson » ) cela est t’il possible ?

      Reply
    7. Marie

      Bonjour,
      Merci pour cet article.
      J’aurai aimé avoir votre avis sur les publicités Facebook avec un formulaire intégré pour capter les prospects ? Avez-vous des retours sur ce genre de campagnes ? Merci bonne journée

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Oui, cela marche très bien ! Je vous les recommande si vous n’avez pas de landing pages dédiées 🙂

        Reply
    8. AUDREY

      Bonjour Danilo,
      Que penses tu de l’objectif « store visits »? Le recommandes tu par rapport à un objectif portée pour un commerce de proximité?

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Bonjour Audrey,

        Je te le recommande si tu as plusieurs Pages Facebook pour chaque point de vente, sinon c’est mieux l’objectif « couverture » 🙂

        Reply
    9. Djou Laï

      Bonjour Danilo,

      Je souhaite activer des campagne B2B sur une cible très précise qu’il me sera difficile de toucher en ciblant uniquement les centres d’intérêts.

      Peut-on faire du facebook Ads messenger vers des pages… Je pense que non mais je tente quand même !

      Merci beaucoup.

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Pour quelques pages, c’est tout à fait possible.

        Reply
    10. Solène

      Merci, très pertinent et intéressant !

      Reply
    11. Bruno

      Merci pour ces idées illustrées par des exemples et une méthode d’installation.

      Reply

    Submit a Comment

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bonjour, je suis Danilo

    Je suis le fondateur de l'agence DHS Digital et le créateur du podcast Le Rendez-vous Marketing. Sur ce blog, je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing.

    Retrouvez-moi sur Instagram

    À la recherche d'une agence digitale ?

    NEWSLETTER

    Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

    Share This