BLOG

Comment diminuer le coût de vos publicités Facebook ? Le guide ultime

Facebook Ads

La publicité Facebook est l’une des plateformes publicitaires les plus populaires pour ceux qui font leur premiers pas dans la publicité digitale.

En fait, plus de 6 millions d’entreprises dans le monde utilisent la publicité Facebook et la croissance n’est pas prête de s’arrêter.

Qu’est-ce qui fait que la publicité Facebook attire tant de marketeurs ?

  • La première raison et c’est la plus évidente : Facebook compte 2,2 milliards d’utilisateurs mensuels actifs ! Il y a donc beaucoup de chances que vos clients y soient.
  • Les barrières à l’entrée sont faibles. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’une page Facebook et de 5€ par jour pour commencer.
  • Avec un minimum d’expérience, vous pouvez créer vos propres publicités. Pour avoir fait aussi des Google Ads, je peux vous dire que les publicités Facebook sont plus simples à appréhender. 

Mais voilà …

Même si les publicités sur Facebook sont simples à mettre en place. Cela ne veut pas dire que c’est facile pour autant d’avoir de bons résultats.

Autrement dit :

  • Avoir des gens qui cliquent sur vos publicités
  • Obtenir des inscrits à votre liste email
  • Augmenter vos ventes
  • Ou simplement augmenter les interactions sur votre page.

Pourquoi ?

Parce que le succès d’une publicité Facebook dépend d’innombrables facteurs comme :

  • Le choix du bon objectif publicitaire
  • L’audience
  • Le choix du bon type d’enchère et du bon montant.
  • L’offre 
  • Le copywriting de votre publicité
  • Le choix d’un visuel approprié et « tape à l’oeil » (image, vidéo, Gif)
  • Le choix du(des) bon(s) placement(s) parmi Facebook, Instagram, Messenger et Audience Network
  • Etc.

C’est de ça dont je vais vous parler dans cet article.

En fait, ça faisait longtemps que je voulais écrire un article aussi complet que celui-ci. Après tout, c’est bien ce qu’on veut quand on fait de la publicité : payer le moins cher possible pour les meilleurs résultats.

C’est là tout l’objet de cet article : diminuer le coût de vos publicités Facebook pour obtenir un maximum de résultats.

Commençons par le plus évident : le choix de votre objectif. 

1) Choisissez le bon objectif de campagne

Si vous lisez cet article, vous connaissez probablement les objectifs de campagne.

Si vous avez un doute, voici un petit rappel de la structure d’une campagne de publicité Facebook, qui comprend 3 niveaux. 

  • Campagne (Campaign en anglais) qui représente votre objectif et que vous devez configurer avant de commencer. Quelques exemples : trafic, conversions, trafic, engagement, vues de vidéo, etc.
  • Ensemble de publicités (Ad set en anglais) : C’est là que vous choisissez votre audience, votre budget, la durée de la campagne, le placement de vos publicités. Pour chaque ensemble de publicités, vous pouvez configurer plusieurs publicités.
  • Publicité (Ad en anglais) : C’est ce que les utilisateurs verront dans leur fil d’actualités !

Le problème c’est qu’il est très facile de se tromper d’objectif dès la création de votre campagne (surtout si vous débutez ou si vous avez peu d’expérience en marketing web).

Lorsque vous appuyez sur le bouton vert « Créer » dans le Gestionnaire de publicités, vous arriverez ici :

Quel objectif choisir ? 

Vous l’avez compris, cela dépend de votre situation ! 

Pour que plus de personnes prennent connaissance de votre activité, vous pourriez utiliser des objectifs comme « portée », « interactions », « vues de vidéo » ou « notoriété de marque ». 

L’objectif « portée » permet par exemple de toucher le plus grand nombre de personnes possible dans votre audience cible. C’est particulièrement utile si vous faites du marketing local. 

L’objectif « interactions » vous permet de toucher les personnes qui interagissent régulièrement sur des publications Facebook. C’est particulièrement utile pour augmenter l’engagement de vos publicités et diminuer vos coûts. 

N’utilisez donc pas cet objectif si vous voulez générer du trafic de votre site web (j’en parle juste après).

Et si vous voulez plus de prospects (leads) ou des clients ? 

C’est là que beaucoup de novices se trompent et confondent l’objectif « conversions » avec l’objectif « trafic« .

On utilise l’objectif trafic pour envoyer du trafic ciblé vers une page web. Rien de plus.

Si vous choisissez cette option, Facebook optimisera la diffusion de vos publicités pour aller chercher les utilisateurs les plus susceptibles de cliquer sur le lien de votre publicité.

En soit, l’objectif est donc de minimiser votre coût par clic (CPC). Nous y reviendrons. 

Le problème, c’est que ces personnes qui cliquent ne seront pas nécessairement celles qui convertiront ensuite.

Heureusement, il existe une solution … 

L’objectif de conversion permet justement de créer des publicités qui encouragent les gens à effectuer une action spécifique sur votre page web comme un achat ou collecter des informations de contact (adresse email, numéro de téléphone). 

Donc, dans quel cas utiliser l’objectif de conversion, et non l’objectif trafic, puisque dans les deux cas, vous envoyez des gens sur une page web ?

  • Si votre page web est une page de capture (landing page) qui demande des informations de contact. Typiquement, une page de capture faisant la promotion d’un ebook gratuit contre une adresse email.
  • Si votre page web est une page de vente.
  • Si votre page web est une page produit (e-commerce).

Pour ma part, j’utilise l’objectif trafic pour encourager les utilisateurs à consulter mes articles de blog.

D’ailleurs l’équipe de Digital Marketer a fait une expérimentation pour tester les deux objectifs (trafic et conversion) pour le téléchargement d’un guide gratuit avec un produit d’appel à $7 dans la suite du tunnel.

Les résultats sont sans appel : 5 fois plus de leads avec un coût 5 fois moins élevé par lead avec l’utilisation de l’objectif conversions.

Leçon à retenir : faites confiance à Facebook et choisissez l’objectif conversion pour vos ventes. Le véritable objectif n’est pas d’avoir le plus de trafic sur votre page de vente mais bien de convertir chaque visiteur en client !

2) Analysez les bons indicateurs

Aimez-vous lire des chiffres ?

Je n’aime pas tellement le faire mais pourtant j’ai toujours été bon à ça (sans vouloir m’en vanter). Le travail d’un annonceur est plus de lire et interpréter des chiffres, que de créer des belles images pour les publicités. 

Quand vous faites de la publicité sociale (Facebook, Twitter, Linkedin, etc.), vous devez analyser les résultats au jour le jour (ou presque) pour effectuer les ajustements nécessaires.

Mais quels sont les indicateurs que vous devez en priorité surveiller ?

Surtout que Facebook en donne à la pelle comme :

  • Le nombre d’impressions
  • La nombre de personnes atteintes (portée)
  • Le coût par action
  • Le coût par clic (CPC)
  • Le coût par mille impressions (le célèbre CPM)
  • Le coût par mille personnes atteintes
  • Le CTR (taux de clic)
  • Le nombre de clics
  • La fréquence
  • L’indice de pertinence
  • Etc etc (oui il y en a beaucoup d’autres !).

Rien qu’en citant ces quelques indicateurs, un débutant serait totalement perdu et ne saurait pas laquelle regarder.

Je le sais parce que je suis moi-même passé par là.

Maintenant, je vais vous dire lesquelles je regarde et pourquoi vous devez analyser celles-ci en priorité

  • Le coût par action
  • La répétition 
  • L’indice de pertinence 
  • Le CTR (taux de clic)

Maintenant parlons de ces 4 indicateurs. 

Le coût par action dépend de votre objectif de campagne. 

Si vous faites des campagnes d’interaction, on parlera de coût par interaction. 

Si vous faites une campagne de trafic, le coût par action sera en fait le coût par clic (CPC).

Si vous faites des campagnes de conversion, alors on parlera de coût par conversion. Il peut s’agir d’une inscription terminée, d’un prospect ou d’un achat ! 

Evidemment, quel que soit l’objectif, on recherche le coût par action le plus bas possible. 

Je vous conseille de suivre son évolution au jour le jour afin de voir s’il augmente, diminue ou reste stable. 

S’il augmente avec le temps, c’est un signe que vos publicités s’essoufflent. 

Quand le coût par action augmenté, il est possible que la répétition de vos publicités augmente. 

La répétition indique en moyenne combien de fois vos publicités sont vues par les personnes que vous avez touchées.

Une répétition trop élevée est mauvais signe, cela veut dire que vous saturez votre audience (on voit trop souvent vos publicités et c’est ennuyant !).

Avec le temps, vos coûts vont augmenter (les utilisateurs vont moins cliquer et peut-être même cacher votre publicité. Mauvais signe aux yeux de Facebook !). 

Lisez le point 5 de cet article pour mieux comprendre comment mesurer la répétition de vos publicités et à partir de quand elle devient un problème pour vos campagnes. 

Pour chacune de vos publicités, Facebook va vous fournir un indice de pertinence. Il s’agit d’un score que vous donne Facebook, de 1 à 10, qui évalue à quel point votre publicité est pertinente pour votre audience cible.

On ne sait malheureusement pas comment Facebook calcule cet indice mais on sait que des interactions positives comme l’engagement (commentaire, like, partage), les clics ou le fait de sauvegarder votre publicité envoient des signaux positifs à Facebook comme quoi votre publicité est appréciée par votre audience cible.

A l’inverse, si les gens cachent votre publicité, la signelent ou l’ignorent, c’est mauvais signe.

C’est pour ça que vous devez surveiller votre répétition car si elle est trop élevée, les utilisateurs finiront par se lasser. S’ils se lassent, ils vont moins cliquer, cacher votre publicité ou la signaler !

Facebook va alors diminuer votre indice de pertinence. Vous paierez plus cher pour toucher ces personnes (le CPM augmente) et le CPC augmentera lui aussi. 

Facebook veut offrir la meilleure expérience utilisateur et ça il ne faut pas l’oublier.

C’est pourquoi Facebook va montrer en priorité les publicités avec un indice de pertinence élevé, ce qui va diminuer votre CPC (puisque votre CPM est plus bas). 

Et le CPC affecte directement le coût par action si vous faites des publicités avec l’objectif trafic ou conversions, vous avez donc tout intérêt à avoir un CPC faible !

Pour cette raison, vous devriez regarder régulièrement (1 fois par semaine au moins) l’évolution de votre indice de pertinence et soit ajuster/couper les publicités avec un indice de pertinence trop bas.

Et le taux de clic (CTR) ?

Un taux de clic (CTR) important indique à Facebook que votre publicité intéresse ses utilisateurs. Vous paierez donc moins cher au clic, et donc vos publicités vous coûteront moins cher par la même occasion. 

En fait, le CTR joue un rôle important dans le coût de vos publicités. Plus il diminue, plus votre CPC augmente. Regardez ce graphique concocté par AdEspresso.

Une répétition élevée diminue votre taux de clic. Par conséquent, votre CPC augmente puisque moins de personnes cliquent sur vos publicités). 

Dans la suite de cet article, je vais vous donner des conseils/astuces pour optimiser ces 4 indicateurs que je viens de vous citer. 

Par quoi commencer donc ?

3) Choisissez minutieusement votre audience 

Je vous expliquais il y a 2 minutes que l’indice de pertinence évalue la pertinence de votre publicité pour votre AUDIENCE CIBLE.

Parfois, le problème ne vient pas de votre publicité ou de votre offre, mais bien de votre audience. Essayez de vendre de la lingerie pour femmes à des hommes, vous m’en direz des nouvelles !

L’audience aussi influence le coût de vos publicités. Il ne faut pas l’oublier.

La force de la publicité Facebook se trouve dans le ciblage.

Puisqu’on en parle, laissez-moi vous dire les possibilités sont quasi infinies !

Prenons un exemple basique mais puissant pour vous montrer l’efficacité du ciblage Facebook.

Imaginez-vous, vous venez d’ouvrir un bar à café dans votre petite village.

Personne n’est au courant sauf vos parents. 

Vous ne connaissez pas grand monde (difficile donc de faire du bouche-à-oreille) et votre établissement est noyé dans la masse.

Que pouvez-vous faire pour faire connaitre votre établissement ?

La réponse vous la connaissez, c’est faire de la publicité Facebook.

Donc, votre bar à café se trouve à Mons, petite ville perdue en Belgique.

Comment pourrions-nous cibler notre audience ? 

Faisons un essai. 

Choisissez la localisation de votre bar à café et un rayon autour de cette même ville (vos prospects ne se trouvent pas QUE dans la ville même).

Choisissez ensuite la tranche d’âge, le genre et la langue parlée.

Très simple comme vous voyez.

Evidemment, on peut faire bien mieux que ça.

Allons un peu plus dans le détail et testons les options de ciblage avancées.

Ici, c’est là que vous pouvez être très précis dans votre ciblage.

Vous pouvez vraiment être précis en ciblant votre audience selon leur niveau d’éducation, leurs intérêts (les pages qu’ils aiment déjà) et d’autres critères basés sur leur comportement (par exemple les personnes qui sont revenues de vacances ou qui ont leur anniversaire dans 2 jours !).

Pour notre exemple, faisons les choses simplement 🙂

Comme vous venez d’ouvrir un bar à café, je suppose que vous aimeriez cibler les personnes qui aiment le « café ».

C’est une bonne idée mais ce n’est pas assez précis. Je vous conseille plutôt de cibler des Pages Facebook spécifiques, comme Starbucks par exemple.

De cette façon, vous ciblez les personnes qui aiment la Page Facebook de Starbucks. 

Voilà dans Facebook !

Choisissez simplement ce qui vous semble le plus pertinent.

Rien qu’avec ce ciblage qui m’a pris 3 minutes, vous pouvez déjà faire quelque chose.

Pour en savoir plus sur les options de ciblage Facebook, je vous invite à consulter cet article de mon blog où je vous montre 12 stratégies de ciblage à tester (il y en a pour tous les goûts). 

4) Passez au niveau supérieur avec le retargeting

Le retargeting, ça vous dit quelque chose ?

C’est le fait de montrer des publicités à des personnes qui sont déjà familières avec votre marque et votre produit.

Rappelez-vous, on veut diminuer le coût de nos publicités et il se trouve que les audiences de reciblage sont celles qui permettent le d’obtenir des coûts par action moins élevés. 

Pourquoi ?

Parce que les personnes qui se trouvent dans vos audiences de reciblage vous connaissent déjà.

Ces personnes seront donc plus enclines à interagir et cliquer sur votre publicité. Si ces personnes cliquent plus, vous comprenez que votre CPC sera moins élevé. 

(Note : Il est aussi probable que les taux de conversion de vos landing pages soient plus élevés grâce au retargeting, ce qui augmente le nombre de conversions). 

Comment utiliser le reciblage ?

Reprenons notre exemple.

Votre bar à café marche bien et vous vous dites qu’il serait intéressant de lancer un site web et une Page Facebook pour votre bar à café. 

Vous commencez à vous faire connaître et des gens se sont montrés assez curieux pour visiter votre site web ou votre Page Facebook.

Facebook vous permet justement de les recibler grâce aux audiences personnalisées.

Par exemple, pour créer une audience sur base des personnes qui ont visité votre site web, cliquez sur « Trafic du site web ».

Ensuite, vous pouvez créer des audiences à partir de :

  • Personnes qui ont visité votre site web (peu importe la page).
  • Personnes qui ont visité des pages web spécifiques
  • Personnes qui ont visité des pages web spécifiques, mais pas d’autres
  • Temps passé sur votre site web

Note : Il vous faudra constituer des audiences d’au moins 100 personnes pour que vos publicités soient diffusées.

Pour ne pas rentrer dans les détails dans cet article, je vous laisse consulter à votre aise ces deux articles qui montrent comment mettre en place ce type de campagne :

GRATUIT : LE GUIDE DE LA PUBLICITÉ FACEBOOK

Un tutoriel visuel pour apprendre à créer des campagnes de publicité Facebook rentables en 2018.

5) A/B tester l’image et le texte de votre publicité

Vous devriez toujours A/B tester vos publicités ou vos audiences dans Facebook. Simplement parce que vous risquez d’essouffler votre audience si vous leur montrez toujours la même publicité.

Nous en avons déjà parlé. 

En conséquence, vous verrez la répétition de votre publicité augmenter, votre taux de clic (CTR) diminuer; ce qui aura un impact négatif certain sur votre CPC et votre coût par action.

Pour cette raison, vous devriez toujours avoir au moins 2 publicités diffusées par audience ! 

Il s’agit en quelque sorte d’un test A/B puisque vous pourrez mesurer dans le même temps laquelle de ces 2 publicités offrent le coût par action le plus bas. 

D’un autre côté, vous vous « protégez » contre la répétition publicitaire. 

Mais par où commencer ?

Regardez cette publicité et dites moi ce que vous voyez en premier.

Je suis prêt à parier que vous avez regardé l‘image en premier.

Le visuel de votre publicité joue un rôle clé dans la réussite de votre campagne.

Quand vous faites défiler votre fil d’actualités sur Facebook, vous vous arrêtez sur les publications (sponsorisées ou non) qui ont attiré votre regard.

Généralement, l’élément créatif y a grandement contribué, que ce soit une :

  • Vidéo qui a démarré automatiquement
  • Image qui a attiré votre attention

Une publicité avec une image qui attire l’oeil aura plus de chances d’obtenir des clics et donc diminuer le CPC (vous avez compris maintenant je pense ! 😉).

Vous vous en doutez, vous testez beaucoup de choses sur vos publicités. Je vous donne les éléments à A/B tester (par ordre d’importance) :

  • Créatif : image ou vidéo
  • Format (image unique vs carrousel d’images, par exemple). 
  • Titre de la publicité (texte en gras)
  • Accroche (Note : testez les emojis dans vos publicités, ils permettent d’attirer l’attention et de « déguiser » votre publicité en publication normale).
  • Bouton d’appel à l’action (« En savoir plus », « S’inscrire », « Acheter », etc.).

Avant d’aller plus loin.

Lorsque vous faites de l’A/B testing, testez un élément à la fois. C’est une règle d’or. 

La seule façon de déterminer ce qui marche et ce qui ne marche pas est de tester un seul élément, d’une publicité à l’autre.

Pourquoi ?

Imaginez que vous changiez en même temps l’image et le titre de votre publicité.

Vous laissez tourner et vous analysez les résultats.

Votre nouvelle publicité a mieux fonctionné que l’ancienne.

Comment pouvez-vous déterminer le facteur qui est à l’origine de cette amélioration ?

Est-ce la nouvelle image ? Le nouveau titre ?

Vous ne pouvez pas.

C’est pourquoi vous devriez seulement tester un élément à la fois pour être absolument sûr de ce qui a causé ou non une amélioration.

Quelques conseils pour choisir les bonnes images : 

Jouez sur le contraste 

Votre but est simple : attirer l’attention de l’internaute pour qu’il s’arrête sur votre publicité. Pour cela, le moyen le plus sûr est d’utiliser du contraste !

Par exemple, vous pourriez utiliser une image avec un arrière-plan foncé pour y apposer vos produits.

Regardez cette image : fond vert, produits blancs. Impossible de ne pas passer à côté !

Mettez en avant des personnes en train de sourire

Quelque chose que j’ai remarqué dans mes campagnes, c’est que les gens ont tendance à répondre positivement à mes publicités quand ils voient d’autres personnes.

L’idée vient d’un livre très connue en psychologie sociale : Influence & Manipulation de Robert Cialdini. Je vous parle d’un principe d’influence bien connu expliqué dans ce livre : la similarité.

Nous apprécions naturellement les personnes qui nous ressemblent.

C’est un peu la même chose avec les publicités : nous aimons tout particulièrement voir d’autres personnes comme nous dans un message publicitaire.

En fait, selon les best practices de Facebook, les personnes heureuses/souriantes augmentent le CTR des publicités. 

Le mieux est donc de montrer des personnes qui nous ressemblent et qui sont en train de sourire, comme sur cette photo.

Montrez des personnes qui utilisent vos produits

Vous jouez ici sur la preuve sociale. Si cette jeune femme peut avoir une si belle peau avec le Philips Lumea Prestige, alors pourquoi pas vous ?

Ca parait bête mais ça marche !

Comment faire un A/B test dans Facebook ?

Faire un A/B test sur Facebook est très facile. Je vous recommande de tester 2 ou 3 images en même temps pour voir celle qui fonctionne le mieux.

Maintenant, rendez-vous dans votre Gestionnaire de publicités Facebook et choisissez la publicité que vous voulez A/B tester. 

La suite, c’est très simple, regardez simplement la capture d’écran qui suit :

Le tour est (presque) joué !

Remplacez juste l’image dans votre doublon et votre test A/B peut démarrer ! 

Quand vous avez identifié l’image qui vous donne les meilleurs résultats, testez d’autres variations de cette image.

Voilà, vous savez maintenant faire un A/B test dans Facebook !

6) Ne négligez pas les placements de vos publicités

Les placements que vous choisissez pour vos publicités affectent aussi leur coûté. 

Regardez sur ce graphique qui montre le CPC moyen par placement. On remarque qu’il varie beaucoup selon les placements (ces chiffres datent de 2017 mais on voit déjà bien la différence !). 

La publicité Instagram, ça coûte cher en fait ! 

Quand on y pense, faire de la publicité Facebook, c’est diffuser des publicités sur : 

  • Facebook : fil d’actualités mobile et sur bureau, colonne de droite, vidéos suggérées, etc.
  • Instagram : fil d’actualités et Stories.
  • Messenger : boite de réception mobile et Stories
  • Audience Network : réseau d’apps et site web tiers de Facebook.

Par défaut, toutes ces options sont sélectionnées quand vous lancez une campagne …

On ne va pas se mentir, vous contrôlerez mieux vos coûts en choisissant vous-même vos placements. 

Mon conseil si vous débutez : Modifier les placements. 

Choisissez Facebook et Messenger pour commencer (Note : si votre cible se trouve aussi sur Instagram, choisissez dans ce cas Facebook et Instagram). 

Conservez aussi l’option « Tous les appareils ».

Vous ne pouvez pas savoir à l’avance ce qui fonctionne le mieux entre le mobile et le bureau.

Ensuite, patientez 2 jours et allez voir le résultat de vos publicités par placement ! Comme ceci :

Votre rapport devrait ressembler à ça … 

Pour cette campagne, j’ai choisi les placements automatiques pour quelques jours.

On remarque que les 2 placements où il y a eu le plus de diffusion sont :

  • Le fil d’actualités sur ordinateur
  • Le fil d’actualités sur mobile

On peut voir assez facilement que le fil d’actualités sur ordinateur est le placement gagnant :

  • Plus de conversions (16) que les autres placements (mobile, Instagram, colonne de droite)
  • Coût par résultat plus bas (0,44€) que les autres placements

Dans ce cas de figure, le choix est vite fait.

Je choisis d’éliminer les placements sur Instagram et la colonne de droite (même s’il n’y a eu que peu d’impressions pour juger)

Je sépare le mobile et le bureau en 2 segments différents, et j’alloue un budget plus important sur le bureau que sur mobile.

En fonction des campagnes que vous menez, vous aurez des résultats bien différents.

On voit dans mon exemple que mes publicités ont été plus montrées sur bureau que mobile. Facebook a vite compris que c’est le placement qui me rapporte le plus, donc mes publicités ont été plus diffusées sur bureau que mobile.

Pourtant, la plupart du temps, je constate l’inverse (plus de diffusion sur mobile que bureau …).

Chaque cas de figure est différent … 

Conclusion

Si vous êtes arrivé au bout de cet article, bravo ! 🙂

Vous avez maintenant une meilleure idée de comment diminuer le coût de vos publicités.

Comme vous l’avez vu, cela demande un travail d’analyse à tous les niveaux et de la créativité mais c’est à la portée de tout le monde.

Si vous devez retenir 3 conseils dans cet article, retenez ceci :

  • Faites attention au choix de votre objectif publicitaire, car Facebook optimisera la diffusion de votre publicité pour que vous atteigniez l’objectif que vous vous êtes fixé (Oui, Facebook veut vraiment que vous réussissiez !).
  • Choisissez la bonne audience et privilégiez les audiences personnalisées (qui réunissent les personnes qui vous connaissent déjà).
  • Créez au moins 3 variations de votre publicité pour éviter de saturer votre audience.

Comment est-ce que vous vous y prenez pour diminuer le coût de vos publicités Facebook?

Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

GRATUIT : LE GUIDE DE LA PUBLICITÉ FACEBOOK

Un tutoriel visuel pour apprendre à créer des campagnes de publicité Facebook rentables en 2018.

Ecrit par

Ecrit par

Danilo Duchesnes

Danilo est consultant en marketing digital et formateur spécialisé dans les publicités Facebook/Instagram. Il aide au quotidien des entrepreneurs, e-commerçants et PME à augmenter leur visibilité et générer plus de ventes grâce à Facebook. Danilo se démarque par sa franchise parfois extrême et son sens de l'humour !

4 Commentaires

  1. Maxime

    Bonjour Danilo.
    Merci pour ton article.
    N’y-a-t-il pas 2 manières de faire de l’A/B testing ?

    Une 1ère manière à travers la duplication d’annonces qui ont le même ensemble de publicités, comme tu le présentes dans cet article.Cela permet par exemple de modifier l’image de l’annonce, le titre ou le texte, mais pas le ciblage ou le placement.

    Une 2ème manière à travers la duplication d’un ensemble de publicités (ou en passant par le « test de répartition » proposé par Facebook), qui permet d’agir non pas sur le contenu de l’annonce, mais sur le ciblage ou sur le placement.

    Est-ce que pour toi ces 2 manières de faire sont complémentaires ? Tu préconises de faire l’A/B testing sur l’annonce en elle-même ou sur l’ensemble de publicités ?

    Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Bonjour maxime,

      Oui bien sûr, la 1ère manière que je présente est la plus flexible en effet.

      La seconde façon de faire ce sont les tests de répartition que j’utilise moins. C’est moins flexible mais l’avantage est que le test se fait aléatoirement. Facebook sépare à chaque fois ton audience en 2 échantillons aléatoires (meilleur statistiquement que la première méthode).

      Je te conseille d’en faire sur les 2 mais avant tout de faire des tests sur les éléments dont tu n’es pas trop sûr à la base. Souvent les éléments que l’on test le plus sont :

      – Audience
      – Image
      – texte de la pub

      Réponse
  2. Nicolas

    Bonjour Danilo.

    Pour avoir écumé pas mal de sites sur le sujet,ça fait vraiment plaisir de trouver du contenu gratuit et pertinent à valeur ajoutée que beaucoup auraient vendu cher !

    Merci pour cet article et pour tes guides !

    Réponse
    • Danilo Duchesnes

      Merci du compliment Nicolas! Content que ça t’aide 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour, je suis Danilo

Bienvenue sur le blog ! C'est ici que je partage chaque semaine des stratégies marketing expliquées simplement et que vous pouvez appliquer dans votre métier. 

Besoin d'aide avec votre marketing ?

J’aide les entrepreneurs, e-commerçants et PME à augmenter leur visibilité et générer plus de ventes grâce à Facebook. Est-ce que je peux vous aider aussi ?

NEWSLETTER

Recevez 10 ressources pour apprendre le marketing digital.

Share This