fbpx

    ×
    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Commençons


    SUIVANT

    Ils m'ont fait confiance

    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Parlez-moi de votre entreprise


    Depuis combien de temps faites-vous de la publicité sur Facebook ?

    Combien investissez-vous en publicité sur Facebook par mois ?

    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Comment puis-je vous contacter ?


    BLOG

    4 campagnes de publicité Facebook indispensables en 2022

    Facebook Ads

    Si vous avez une Page Facebook, vous avez forcément déjà pensé à faire de la publicité Facebook. Après tout, Facebook nous incite constamment à « booster une publication » ou « créer une publicité ».

    Peut-être même que vous avez déjà tenté l’expérience et que vous n’avez pas obtenu les résultats que vous espériez.

    Et ce n’est pas si grave !

    J’ai complètement raté mes premières campagnes parce que je ne savais pas ce que je faisais.

    J’avais déjà des compétences techniques liées à la publicité Facebook, mais je ne savais pas vraiment comment utiliser efficacement les objectifs publicitaires de Facebook pour atteindre mes propres objectifs.

    Comprenez-moi.

    Pendant 6 mois, j’ai utilisé le même objectif de campagne (« Conversions ») lorsque je travaillais sur les publicités Facebook de Ubeeqo, mon premier (et dernier) employeur.

    Alors, lorsque j’ai été confronté à moi-même à tous les objectifs de campagne de la publicité Facebook, j’étais un peu perdu (un peu tout le monde je dois dire !).

    La réalité, c’est que faire de la publicité Facebook, ce n’est pas juste créer des campagnes de conversions et attendre que les utilisateurs appuient sur le bouton « Acheter » sur votre site web.

    Cela va bien plus loin que ça. Facebook est une plateforme de découverte, pas une marketplace.

    Source : SEM Rush

    Dans cet article, je vais vous montrer comment vous servir efficacement de Facebook et Instagram pour trouver des clients et être omniprésent.

    Dans un premier temps, nous verrons ensemble les 4 questions que vous devriez vous poser avant de lancer une campagne Facebook Ads.

    Dans un second temps, je vais vous présenter 4 campagnes de publicité Facebook que je juge indispensables pour toute entreprise et comment les utiliser pour développer votre marque, générer des prospects et vendre tous les jours de l’année.

    Les 4 questions à se poser avant de lancer une campagne Facebook Ads 

    1) Quel est mon objectif ? 

    La première à laquelle vous devez penser, c’est votre objectif initial.

    On peut considérer qu’une campagne de publicité permet de réaliser au moins un de ces 3 objectifs :

    • Sensibilisation : Faire connaître votre entreprise, toucher plus de monde …
    • Considération : Susciter de l’intérêt pour votre entreprise et ses produits/services
    • Conversion : Faire de l’acquisition de nouveaux clients/prospects ou fidéliser vos clients actuels

    Voilà, en résumé, les 3 grands objectifs de campagnes sur Facebook.

    Dès le départ, vous devez être clair sur le vôtre parce que vous pourrez difficilement poursuivre ces 3 objectifs avec la même campagne.

    Quand vous appuyez sur le bouton vert « créer » pour créer une campagne, Facebook divise désormais les objectifs de campagne en 6 catégories.

    Vous avez un objectif de notoriété.

    Ensuite, vous avez 4 objectifs de considération (trafic, interactions, promotion de l’app et prospects).

    Vous avez un objectif de conversion (l’objectif « ventes »).

    L’objectif Trafic est utilisé, comme vous vous en doutez, pour envoyer du trafic sur un site web. Généralement, on utilise des articles de blog pour attirer des gens sur un site web (mais j’y reviendrai plus loin dans cet article).

    Les publicités avec l’objectif « trafic » ressemblent à ça.

    Shopify cherche à attirer de nouvelles personnes sur son blog ou fidéliser ses lecteurs existants.

    La seconde raison pour laquelle j’ai abordé la question des objectifs est directement liée au coût de votre publicité et de la façon dont vos publicités vont être diffusées.

    En effet, si vous choisissez l’objectif trafic, Facebook va montrer vos publicités aux personnes les plus susceptibles de cliquer sur celle-ci pour que votre coût par résultat (coût par clic) soit le plus bas possible.

    Si vous choisissez l’objectif « conversions », Facebook va montrer vos publicités aux personnes les susceptibles de convertir (i.e effectuer une action bien définie à l’avance) de façon à ce que votre coût par résultat (coût par action) soit le plus bas possible.

    Pour que vous puissiez mieux comprendre ce que je viens d’expliquer, je vais m’appuyer sur une expérimentation à $1000 conduite par AdEspresso.

    Le but de l’expérimentation était de prouver que le système « vendu » par Facebook fonctionne comme ils le prétendent.

    Ils ont donc dépensé $1000 sur une durée de 7 jours et testé 4 objectifs de campagne :

    • Ventes
    • Trafic
    • Interactions
    • Notoriété (avec comme optimisation de diffusion « Couverture »)

    Le budget a été divisé équitablement entre les 4 campagnes ($250 par campagne).

    Chaque campagne ciblait la même audience avec la même publicité.

    Les résultats nous confirment finalement que le système de Facebook fonctionne vraiment !

    Qu’est-ce que ça veut dire ?

    La campagne de conversions offre le coût par action le plus bas (CPA) malgré un coût par clic (CPC) plus élevé, comme le promet une campagne de conversions.

    À l’inverse, la campagne de trafic offre le meilleur coût par clic (CPC), mais un coût par action (CPA) bien plus élevé que la campagne de conversions. C’est bien ce que nous promet une campagne de trafic.

    En conclusion, retenez que vous devez choisir l’objectif de campagne qui correspond le mieux à votre objectif final.

    Si vous n’êtes pas sûr sur le choix de votre objectif, consultez ce guide de Facebook ou lisez mon article sur les objectifs de campagne !

    Avec ces informations, vous devriez savoir quel objectif choisir.

    Maintenant, qu’allez-vous mettre en avant dans votre publicité ?

    2) Quelle est mon offre ?

    L’offre est ce qui va inciter la personne qui voit votre publicité à cliquer sur celle-ci.

    Souvent, quand on pense à une offre, on pense à un produit ou un service.

    On pense à quelque chose de commercial.

    C’est d’ailleurs la définition que me donne Wikipedia.

    « Une offre est la proposition commerciale qu’un vendeur fait à un client ou qu’une entreprise lance sur un marché ou à un ensemble de clients. »

    Pour moi, il s’agit simplement de quelque chose que je donne à la personne en échange de son temps ou son argent.

    Selon cette définition, un article de blog est une offre.

    Vous comprenez mieux l’idée ?

    Une offre n’est pas non plus un produit.

    Après le choix de l’objectif, c’est le second point à prendre en compte quand on fait des Facebook Ads : le choix de l’offre.

    L’offre doit être différente en fonction de votre objectif de campagne qui tombe dans une des 3 catégories citées plus haut :

    • Sensibilisation : personnes qui ne vous connaissent pas encore. Trafic froid.
    • Considération : personnes qui vous connaissent un peu et ont déjà été exposées au moins une fois à votre marque. Trafic chaud.
    • Conversion : personnes qui vous connaissent, ont fait des recherches sur vous et sont prêtes à acheter. Trafic très chaud.

    Maintenant, prenons quelques exemples pour que vous compreniez mieux.

    Offres pour la phase de sensibilisation

    L’objectif est d’introduire votre marque et établir de la crédibilité. À ce stade, on ne vous connaît pas encore. C’est pour cela qu’on parle de « trafic froid ».

    Dans ce cas, mettez plutôt en avant des « offres peu risquées » pour l’utilisateur :

    • Article de blog
    • Vidéo
    • Podcasts
    • Publication de votre Page Facebook
    • Etc.

    Vous l’avez compris, il s’agit presque tout le temps de contenu gratuit (pas d’adresse email requise) et engageant pour l’utilisateur.

    Cette publicité représente assez bien ce que je vous explique ici :

    Remarque : Si vous êtes propriétaire d’un e-commerce, ceci s’applique un peu moins pour vous.

    Je pense par exemple au prêt-à-porter. Tout le monde est déjà sensibilisé à un produit de grande consommation comme un vêtement. Pour cette raison, il n’y a pas vraiment besoin de contenu pour sensibiliser l’utilisateur. Vous renvoyez directement vers vos pages produits.

    Offres pour la phase de considération 

    À ce stade, on vous connaît déjà un peu plus, mais rarement assez pour qu’on achète vos produits/services. C’est le moment de développer l’intérêt de la personne envers votre solution et pourquoi pas déclencher un premier achat (plus rare).

    À nouveau, le contenu peut y contribuer, mais pas que … Voici quelques exemples d’offres populaires pour cette phase :

    • Guides ou livres blancs en échange des informations de contact
    • Essai gratuit de votre logiciel
    • Coupon de 20€ pour essayer l’app GRATUITEMENT (pensez à Uber)
    • Accès à la version freemium de votre logiciel
    • Webinaire éducatif
    • Vidéo de démonstration de votre solution

    Comme vous le voyez, il s’agit d’offres un peu plus agressives et commerciales.

    Si vous êtes propriétaire d’un e-commerce, les offres seront encore différentes puisque vous ne suivez pas exactement la même logique que je vous ai décrite.

    Alors, voici deux exemples d’offres pour cette phase où on n’a pas encore confiance en vous :

    • Inscription à la Newsletter contre un bon de réduction
    • Livraison gratuite sur le premier achat

    Ces offres permettent de réduire les barrières à l’achat et vons parler à un public déjà renseigné sur le produit.

    Je suis allé m’aventurer sur ce site de prêt-à-porter féminin connu pour son marketing efficace … Regardez ce que j’ai trouvé avant de sortir du site :

    Rien de bien agressif encore une fois. Retenez que le but ici est de développer la confiance et l’intérêt de la personne envers votre marque et vos produits/services.

    Offres pour la phase de conversion 

    Si vous avez lu attentivement jusqu’ici, vous avez sans doute compris que le but de ces offres est de convertir ces personnes qui vous connaissent un peu mieux (prospects) en clients.

    Puisque ces personnes vous connaissent bien, nous pouvons commencer à faire la transition vers l’acte d’achat.

    On mettra alors en avant des offres plus commerciales comme :

    • Audit et consultations gratuites (ce que je fais pour vendre mes services)
    • Essai gratuit de 14 jours à la version premium du logiciel
    • Démo du logiciel (efficace en B2B)
    • Réduction de 50% sur les 3 premiers mois de l’abonnement
    • Etc.

    Voici deux exemples bien différents pour que vous puissiez bien comprendre …

    Spotify m’offre les 3 premiers mois de l’abonnement premium pour le prix symbolique de £9,99.

    Évidemment, cette offre est pertinente seulement pour ceux qui connaissent Spotify et ont essayé la version gratuite.

    UberEats m’incite à faire ma première commande avec un code promo de 25%.

    Pour les e-commerces, la logique est la même :

    • Vente flash (ex : 20% sur toute la collection pendant 2 jours – très efficace pour acquérir de nouveaux clients)
    • Un produit acheté = un produit offert
    • Code promo (ex. : relances de paniers abandonnés, personnes n’ayant jamais rien acheté, etc.)

    Selon l’objectif que vous vous fixez (revoir point 1), vous comprenez que votre approche en termes de ciblage et du choix de l’offre à promouvoir sera différente.

    Pour les 2 derniers objectifs, vous allez le plus souvent faire ce qu’on appelle du reciblage publicitaire (cibler des personnes qui ont déjà interagi avec votre marque) tandis que pour le ciblage froid, vous utiliserez le ciblage sociodémographique ou par audience similaire.

    3) Quel contenu créatif vais-je utiliser ? 

    Le choix de l’objectif et de l’audience, ce sont les coulisses de votre publicité. Sans un bon choix de l’objectif et un bon ciblage, votre publicité sera inefficace.

    Pour autant, il ne faut pas négliger le contenu créatif de votre annonce.

    Après tout, c’est ce que les utilisateurs vont voir dans leur fil d’actualités.

    Votre créatif peut prendre plusieurs formes, c’est pour cela qu’on parle de formats publicitaires.

    Le format le plus classique avec les Facebook Ads est celui de l’image unique. La plupart des pubs que je vous ai montrés dans cet article utilisent ce format.

    Et si vous voulez en choisir un autre ? Comment faire votre choix ?

    Je vous propose quelques indications pour vous guider dans le choix du format de votre publicité.

    Format carrousel 

    La publicité carrousel est un format interactif dans lequel vous pouvez diffuser jusqu’à 10 images ou vidéos, chacune ayant sa propre fiche avec un titre, une description et un lien unique.

    Le format carrousel est un format orienté ventes, notamment pour les propriétaires d’e-commerces.

    Facebook et d’autres études ont montré que les publicités carrousel permettent d’obtenir des taux de clic plus élevés que les publicités classiques (sous-entendu image unique) et donc un coût par clic (CPC) plus bas.

    Je ne suis pas tellement étonné au vu de la flexibilité du format.

    Airbnb utilise régulièrement les publicités carrousel pour proposer plusieurs logements dans une seule et même publicité.

    En résumé, utilisez ce format si vous avez plusieurs produits à proposer dans une seule publicité (e-commerce) ou pour présenter les avantages d’un seul et même produit.

    Découvrez d’autres utilisations créatives du format de publicité carrousel dans cet article de mon blog.

    Image unique

    C’est le format le plus classique.

    Il est très efficace pour envoyer du trafic sur votre site web et générer des leads.

    J’aime cette publicité parce que l’image se démarque par sa couleur orange. J’aime aussi la mention « 100% free, forever ». On ne peut pas la rater !

    De mon expérience, les images qui communiquent des émotions et se démarquent dans le fil d’actualités par leurs couleurs offrent les meilleurs résultats.

    Il faut en général faire des tests pour trouver la bonne image (bonne couleur, bon angle, etc.).

    Si comme moi, vous n’avez pas de compétences en design, je vous invite à utiliser des outils gratuits comme Canva ou Crello et vous inspirer des modèles d’annonces Facebook pré-conçus.

    Vidéo unique

    Facebook est le réseau social de la vidéo avec plus de 8 milliards de vues de vidéo par jour !

    Les publicités vidéo ont de l’avenir, croyez-moi.

    Le gros avantage est qu’elles peuvent être utilisées pour pratiquement tous les objectifs de publicité.

    Elles sont extrêmement efficaces pour vendre ou faire connaître un produit. Selon Hubspot, 90% des utilisateurs affirment que les vidéos de produit sont utiles dans leur processus de décision.

    Il y a différents types de vidéos selon la phase de sensibilisation de l’utilisateur :

    • Vidéo éducative (sensibilisation) pour ceux qui ne connaissent pas encore le produit ou n’ont même pas encore développé le besoin
    • Vidéo de démonstration du produit (considération/conversion) pour montrer son utilisation
    • Vidéo d’un témoignage client (objectif de conversion) pour vendre le produit

    Vous pouvez également promouvoir des Lives terminées ou des vidéos pré-enregistrées face caméra pour toucher un public qui ne vous connait pas encore.

    Retenez aussi que chaque vidéo doit contenir un seul appel à l’action qui sera différent selon votre objectif (aimer votre page, commenter, s’inscrire à votre Newsletter, visiter la page produit).

    Lisez cet article de mon blog pour apprendre à créer une publicité vidéo sur Facebook !

    Collection

    Le format collection est un peu moins connu parce qu’il est assez nouveau.

    Spécialement conçu pour l’e-commerce, il nécessite d’avoir un catalogue produit configuré dans Facebook pour pouvoir l’utiliser.

    De plus, ce format a été entièrement pensé pour le mobile afin d’offrir une expérience plein écran dans un monde où l’utilisation du smartphone domine.

    Voici un exemple :

    Comme vous le voyez, cette publicité contient un élément créatif de base (image unique ou vidéo unique) et propose juste en dessous une ligne de produits.

    En cliquant sur un des produits, vous êtes redirigé sur une expérience plein écran avec tous les produits promus par l’entreprise.

    Devriez-vous utiliser le format carrousel ou collection si vous faites de l’e-commerce ?

    Selon Nosto, les publicités Collection ont en moyenne un coût par nouvel acheteur plus faible de 36% et un ROAS plus élevé de 16% que les publicités.

    Autrement dit, si vous faites des campagnes d’acquisition de clients pour votre e-commerce, il est peut-être plus intéressant de choisir le format collection.

    4) Est-ce que ma landing page est optimisée pour un mobile ?

    Nous vivons dans un monde dominé par le mobile.

    Avez-vous remarqué que vous utilisez de plus en plus Internet et surtout les réseaux sociaux sur mobile ?

    Instagram, par exemple, a été conçu à la base pour une utilisation sur smartphone.

    Facebook n’est pas en reste avec une app toujours plus fluide sur mobile comme en témoigne cette statistique rapportée par WordStream :

    « 47% des utilisateurs accèdent à la plateforme uniquement à partir de leur mobile ».

    En réalité, 94% des utilisateurs mensuels actifs Facebook ont déjà utilisé l’app mobile.

    Mais ce n’est pas tout, 95% des revenus publicitaires de Facebook proviennent du mobile.

    Oui, vous avez bien lu, 95% !

    Cela veut dire que vos publicités doivent d’abord être pensées pour le mobile.

    Surtout, la landing page (page de destination) doit être parfaitement optimisée pour un mobile (mobile responsive).

    Voici un exemple de page responsive sur mobile :

    Vous voyez que le contenu sur l’image de droite est beaucoup plus lisible.

    Un site web optimisé sur mobile répond à ces quelques exigences :

    • Police du texte suffisamment grande (minimum 16 pixels)
    • Boutons visibles et grands pour être facilement cliquables
    • Beaucoup d’espaces blancs
    • Navigation simple (peu d’éléments)
    • Rapide
    • Processus de checkout en plusieurs étapes (pour les e-commerces)

    La plupart des CMS utilisés pour créer un site web proposent des architectures mobile responsive (design qui s’adapte sur un mobile sans avoir à changer tout le code du site).

    Je pense à Squarespace, Wix, Shopify ou encore Prestashop.

    WordPress propose également de nombreux thèmes mobile responsive, mais comme la flexibilité de personnalisation est plus importante, soyez prudent à ne pas trop modifier votre thème avec du code au risque d’avoir un mauvais rendu sur mobile.

    Le second point à prendre en compte pour avoir un site optimisé pour le mobile est la vitesse de votre site web.

    Pensez-y.

    Si votre site web se charge trop lentement, vous perdrez inévitablement une partie des personnes qui cliquent sur le lien de votre publicité.

    Bref, vous perdez de l’argent parce que votre site est trop lent sur un mobile !

    En règle générale, on observe toujours 20 à 30% de « perte » entre les personnes qui cliquent sur le lien et arrivent effectivement sur la page de destination.

    Notez aussi que votre site peut être rapide sur ordinateur, mais beaucoup plus lent sur mobile.

    Google conseille d’avoir un site web qui se charge en 3 secondes ou moins.

    Si vous voulez un moyen rapide d’améliorer la vitesse de votre site, je vous conseille de compresser toutes vos images avec compressor.io.

    Cet outil peut réduire fortement la taille de vos images (visez maximum 100ko par image).

    Les images sont les fichiers qui prennent le plus de poids, bien plus que les codes CSS ou Javascript. Comprenez que des images plus lourdes ralentissent fortement le chargement de votre site.

    Ne négligez pas cet aspect de l’expérience utilisateur sur mobile.

    Si les utilisateurs ont une expérience négative sur le mobile, ils ont 62% moins de chances d’acheter chez vous à l’avenir, quelle que soit la qualité de vos campagnes marketing !

    4 campagnes de publicité Facebook que vous devriez lancer (au moins une fois)

    1) La campagne d’interactions

    Les campagnes d’interactions sont des campagnes que Facebook propose pour augmenter les interactions (mentions j’aime, commentaires et partages) sur une publication Facebook ou Instagram.

    En soi, vous me direz que c’est inutile parce qu’une réaction ou un commentaire ne rapporte pas d’argent.

    Oui, mais … Vous savez probablement aussi que plus une personne interagit avec une entreprise sur les réseaux sociaux, plus les chances qu’elle devienne cliente augmentent (c’est prouvé).

    C’est pareil pour le branding. Il y a plus de chances qu’une personne s’attache à votre marque et s’en souvienne si elle est exposée fréquemment aux publications de votre Page Facebook.

    Sprout Social montre par exemple qu’offrir des promotions, fournir du contenu éducatif, partager des visuels intéressants et montrer du contenu « behind the scenes » sur les réseaux sociaux nous incite davantage à acheter.

    Malheureusement, la portée organique sur Facebook est tellement faible que les entreprises sont obligées de passer à la caisse pour rendre visible ces publications qui influent sur leur image de marque et l’intention d’achat de leur cible.

    Malgré tout cela, certains ne me croient pas quand je partage sur les réseaux sociaux tous les bénéfices des campagnes d’interactions.

    « L’objectif d’interactions n’impacte en rien la notoriété ! » me dit Jimmy.

    Un avis que je respecte, mais dont je ne suis absolument pas d’accord (malgré la fiabilité de ses sources) et je vais vous expliquer pourquoi par A plus B. Je vais même vous donner des chiffres.

    Lisez la suite.

    Alors, pourquoi utiliser l’objectif « interactions » malgré les contre-indications de Facebook ?

    Parce que la règle de 7 ! 

    C’est l’une des règles d’or du marketing et de la publicité.

    Une personne a besoin de voir votre marque ou entendre votre message au moins 7 fois avant de passer à l’action et acheter chez vous. 

    Vous vous doutez que, dans cette optique, les campagnes d’interactions ont du sens SI elles sont bien utilisées.

    En effet, je ne vous conseille PAS de cibler des inconnus avec une campagne d’interactions (tout ce que vous récolterez, ce sont des mentions j’aime bon marché !), mais plutôt de cibler les personnes qui vous connaissent déjà.

    L’objectif étant de constamment rester dans leur esprit, développer la relation entre elles et votre entreprise, et finalement développer votre notoriété de marque sur le long terme.

    En résumé, en appliquant cette méthode, vous avez plus de chances de développer une marque forte sur le long terme en combinant reciblage et interactions avec des publications bien spécifiques, plutôt que de cibler des inconnus avec des campagnes de « notoriété de la marque » ou « interactions ».

    En tout cas, c’est mon avis.

    Alors, comment fonctionnent les campagnes d’interactions en pratique ?

    Après avoir sélectionné l’objectif « interactions », la première étape consiste à définir vos audiences.

    Pour en avoir testé des dizaines ces 12 derniers mois, j’ai retenu ces 3 audiences pour mes campagnes d’interactions :

    • Abonnés à la Newsletter
    • Personnes qui ont interagi avec mes publications Instagram les 180 derniers jours
    • Personnes qui ont interagi avec mes publications Facebook les 180 derniers jours

    Voilà à quoi cela ressemble dans mon Gestionnaire de publicités Facebook.

    Ensuite vient la question du budget.

    Il dépend bien sûr de la somme d’argent que vous êtes prêt à investir chaque mois dans la publicité Facebook (discuté au point 1 de cet article). En règle générale, j’aime investir 5€/jour par audience. Donc, dans ce cas de figure, j’aurais 15€ de budget sur mes 3 audiences.

    Actuellement, j’utilise aussi l’option « optimisation du budget de la campagne » pour laisser Facebook « gérer » à ma place l’entièreté de mon budget.

    Je dois dire que cela fonctionne très bien pour minimiser le coût par interaction et laisser Facebook choisir à qui montrer mes publicités parmi les personnes présentes dans l’une de mes 3 audiences.

    Pour les placements, je me contente de cibler le fil d’actualités Facebook.

    Libre à vous de sélectionner d’autres placements. Personnellement, je préfère consolider toutes les interactions sur Facebook.

    La dernière étape est bien sûr de sélectionner la(les) publication(s) qui sera(seront) mise(s) en avant.

    Généralement, je sélectionne jusqu’à 2 publications qui ont récolté un taux d’interaction supérieur à mon taux d’interaction moyen (découvrez comment le connaître au point 1 de cet article).

    Ce sont les publications qui seront mises en avant pendant la semaine et le week-end lorsque je ne suis pas là 🙂

    J’utilise cette stratégie depuis plus d’un an et je dépense en moyenne 200€ par mois (ce qui n’est vraiment pas cher payé lorsque l’on observe les résultats sur ma Page Facebook).

    Je peux vous dire aussi que j’ai eu des résultats concrets :

    • Notoriété en hausse
    • Personnes qui me reconnaissent à des évènements physiques
    • Achats
    • Leads
    • Demandes de contact
    • Messages privés via Messenger

    2) La campagne de ventes

    Les publicités avec l’objectif « ventes » interviennent à la dernière étape de votre entonnoir de vente, là où les personnes sont les plus chaudes (prêtes à acheter).

    Il s’agit des personnes qui vous connaissent déjà et se sont déjà renseignées sur vos produits.

    Ce sont de loin les campagnes de publicité les plus utilisées par les entreprises sur Facebook.

    J’en vois au moins 50 par jour et il se peut que ce soit le cas pour vous aussi !

    Pour ce type de campagne, vous envoyez du trafic sur une page de destination (landing page) dont le seul but est que la personne qui visite cette page effectue une action bien précise (acheter, s’inscrire, remplir un formulaire, télécharger une ressource, etc.)

    Les campagnes avec l’objectif « Conversions » servent de nombreux objectifs …

    Générer des leads ou inscriptions à un programme

    Par exemple, Google envoie assez souvent des annonces sur mon fil d’actualités pour que j’affine mes compétences digitales via ses cours gratuits …

    Si vous lancez un produit, vous pouvez utiliser les campagnes avec l’objectif « Conversions » pour proposer de rejoindre une liste d’attente avant la sortie du produit. C’est ce que fait Gretta Van Riel.

    Dernièrement, si vous avez une Newsletter, il est toujours intéressant de proposer un guide ou une checklist en échange de l’inscription à votre Newsletter.

    La publicité Facebook est très efficace pour récolter de nouveaux inscrits à une Newsletter au moindre coût (généralement en dessous de 1 ou 2€ selon votre secteur d’activité).

    Récolter de nouveaux utilisateurs 

    Cette publicité de AdEspresso me propose un essai gratuit de son logiciel de gestion des campagnes Facebook.

    C’est probablement une publicité qui recible les personnes qui se sont renseignées sur le logiciel en visant la page des prix.

    Vendre des produits

    C’est celle que l’on retrouve le plus souvent.

    Il y a par exemple cette publicité de TOMS. L’entreprise recible très probablement ceux et celles qui ont ajouté des produits au panier.

    Nike utilise régulièrement les carrousels Facebook pour mettre en avant les vêtements de sa nouvelle collection.

    Cette annonce d’UberEATS est aussi intéressante. Un Burger acheté = Un burger offert !

    Si vous faites de l’e-commerce, je vous invite à lire cet article pour en savoir plus sur la stratégie d’acquisition que nous utilisons pour développer le chiffre d’affaires de nos clients.

    3) La campagne de vues de vidéo

    La vidéo est de plus en plus présente sur Internet et … sur Facebook.

    Nous aimons regarder des vidéos.

    Elles se consomment plus facilement qu’un long texte ou un article de blog (comme celui-ci).

    Et en plus elles ne coûtent pas cher sur Facebook !

    Le coût par ThruPlay (vue de vidéo de 15 secondes ou moins si la vidéo est plus courte) est facilement en dessous des 0,02€.

    Pour tout vous dire, j’ai déjà eu des coûts par ThruPlay  à seulement 0,001€, ce qui est ridiculement bas. Avec seulement 227€ dépensés, 214147 personnes avaient déjà vu ma vidéo au moins 15 secondes.

    Sur Facebook, elles suscitent aussi beaucoup d’interactions et, en plus, elles sont idéales pour faire connaître votre marque.

    Pour plusieurs entreprises avec lesquelles j’ai travaillé, nous avons utilisé des publicités vidéo pour créer de la notoriété de marque.

    Laissez-moi vous montrer comment faire en pratique.  

    Avec l’objectif « vues de vidéo », vous demandez à Facebook de vous trouver les personnes les plus susceptibles de regarder votre vidéo.

    Pour l’heure, Facebook propose 2 options d’optimisation pour ce type de campagne :

    • ThruPlay
    • Vues de vidéos de 2 secondes consécutives :

    Lorsque votre vidéo est très courte (moins de 5 secondes) et pour obtenir un maximum de volume, il est préférable de sélectionner l’option « vues de vidéo de 2 secondes consécutives ».

    Par contre, si votre vidéo dépasse les 10 secondes ET que vous voulez que votre audience soit exposée à la totalité de votre message (ou une grande partie), l’option « ThruPlay » est la mieux adaptée.

    Je considère ces campagnes indispensables pour plusieurs raisons :

    • Elles ne coûtent pas cher pour véhiculer votre message en vidéo
    • Elles permettent ensuite de faire grossir une audience de toutes les personnes qui ont regardé votre vidéo. Vous pourrez ensuite les recibler.

    Prenons un exemple.

    Imaginons que vous avez une app ou un produit révolutionnaire.

    Vous pourriez créer une vidéo de 15 secondes qui présente le fonctionnement révolutionnaire de cette app ou ce produit. L’objectif n’est pas de vendre, c’est de sensibiliser un maximum de personnes à la solution. 

    C’est seulement après que la magie opère grâce à la création d’audiences personnalisées extrêmement qualifiées sur base des personnes qui ont vu la vidéo.

    Pour nos clients, nous mettons en application cette stratégie que je viens de vous montrer en créant une campagne avec l’objectif « Interactions » dont le seul objectif était de diffuser une vidéo engageante dans les Stories et le fil d’actualités, en ciblant une audience très large.

    On fait ensuite un reciblage des personnes qui voient les vidéos avec une publicité plus directe !

    Sur cet exemple, les coûts par achat restent tout de même plus élevés par rapport aux audiences de retargeting des visiteurs du site web …

    Retenez que les publicités vidéo sont excellentes pour l’engagement et la notoriété de marque, c’est-à-dire le haut de l’entonnoir de conversion : les personnes qui ne vous connaissent pas encore ou ont été trop peu exposées à votre marque.

    Voici un très bon exemple d’une publicité vidéo réalisée par Kayak.

    Cette vidéo est excellente pour plusieurs raisons :

    • Elle est courte
    • Elle attire l’attention les 3 premières secondes
    • Elle se « consomme » facilement sans le son et raconte même une petite histoire
    • Elle montre comment utiliser le service Kayak en quelques secondes seulement

    Pour plus d’informations sur l’utilisation des vidéos sur Facebook, consultez cet article de mon blog.

    4) La campagne evergreen

    Pour finir, j’aimerais vous parler des campagnes evergreen.

    Une campagne evergreen est une campagne qui tourne toute l’année. Il peut s’agir d’une campagne d’acquisition, de remarketing ou de notoriété de la marque.

    Dans cet article, je vais plutôt vous parler des campagnes evergreen avec l’objectif « couverture » dont l’objectif est de recibler les personnes qui ont montré une forte intention de conversion, mais n’ont finalement rien fait (dommage !).

    L’avantage de ce type de campagne evergreen, c’est que vous la planifiez une fois et ensuite, vous n’avez plus besoin d’y toucher. Bien sûr, vous pouvez faire des tests, mais rien ne vous y oblige.

    Alors, comment fonctionnent-elles ? 

    Pour créer ce type de campagne, je vous propose de choisir l’objectif « Notoriété », même si vous pourriez en créer une avec d’autres objectifs comme « Trafic » ou « Ventes ».

    L’objectif « Notoriété » est particulier parce qu’il vous permet de toucher un maximum de personnes dans une audience donnée. C’est donc l’idéal pour toucher toutes les personnes qui sont regroupées dans votre audience de retargeting.

    Aussi, cet objectif vous permet de limiter la répétition publicitaire qui peut avoir des répercussions négatives sur les résultats de vos campagnes.

    C’est là où j’allais en venir.

    Le paramétrage d’une campagne avec l’objectif « couverture » est très proche de celui que vous feriez avec un autre objectif de campagne, sauf que vous pouvez configurer une limite de répétition. 

    Par défaut, Facebook propose une limite de répétition d’une impression tous les 7 jours (ce qui est très peu). Je vous recommande plutôt une impression tous les 2 ou 3 jours.

    De cette façon, les personnes que vous reciblez verront vos publicités au moins 2 ou 3 fois sur la semaine.

    Au niveau du budget, je vous conseille de laisser par défaut un budget de 5€/jour. Si votre audience est petite en taille, Facebook ne dépensera de toute façon pas ce budget.

    Pour les placements, sélectionnez de préférence les fils d’actualités Facebook et/ou Instagram pour éviter de « gaspiller » vos impressions sur des placements moins rentables.

    Il faut maintenant que l’on parle de l’audience et de la publicité.

    L’audience que vous allez cibler sera généralement très restreinte puisque l’on cherche à recibler les personnes prêtes à convertir (une minorité).

    Par exemple, elle va regrouper :

    • Les personnes qui ont visité la page d’un service, mais ne vous ont pas contacté
    • Les personnes qui ont visité la page d’un programme de formation ou de coaching, mais n’ont pas commandé
    • Les personnes qui ont visité la page de présentation d’un produit en bêta-testing, mais ne se sont pas inscrites sur la liste d’attente
    • Les personnes qui ont visité un article de blog particulier sur votre site, mais ne se sont pas inscrites à votre Newsletter

    En pratique, votre audience sera configurée de cette manière.

    Vous remarquez que j’ai d’abord choisi d’inclure les personnes qui ont visité la page en question les 30 derniers jours. Ensuite, j’ai exclu les personnes qui ont effectué l’action (l’achat dans cet exemple) les 180 derniers jours.

    La durée de 30 jours est un exemple classique, mais qui fonctionne dans la plupart des cas. En règle générale, si la personne n’a toujours pas converti 30 jours après avoir vu vos publicités, elle ne le fera probablement pas.

    Il faut savoir que certains annonceurs choisissent des durées plus longues ou plus courtes pour leurs audiences de reciblage. Tout dépend de la durée du cycle d’achat.

    Pour terminer, il ne vous reste plus qu’à écrire une ou plusieurs publicités.

    Généralement, les annonceurs présentent dans leurs publicités comme des « rappels » avec des témoignages vidéo des clients, des études de cas, du contenu axé sur les bénéfices clients, du contenu qui répond aux objections à l’achat, etc.

    Voilà pour la configuration d’une campagne evergreen avec l’objectif « couverture ». Il existe bien sûr des centaines de campagnes evergreen possibles selon le scénario, les objectifs, etc.

    Jon Loomer propose de très bons articles de blog (en anglais) sur la création des campagnes evergreen. Il propose aussi des exemples assez intéressants à mettre en pratique 🙂

    Conclusion

    Nous l’avons vu, les campagnes de publicité Facebook permettent d’atteindre de nombreux objectifs, notamment :

    • Le branding et l’attachement à la marque grâce aux campagnes d’interactions et vues de vidéo
    • Les conversions grâce aux campagnes de conversions et aux campagnes evergreen.

    Choisissez toujours dans Facebook l’objectif marketing qui correspond à ce que vous voulez faire.

    Par exemple, si vous voulez plus d’interactions, ne choisissez pas un objectif de trafic dans Facebook, mais un objectif d’interactions.

    Si certains points vous ont semblé abstraits, n’hésitez pas à télécharger gratuitement ma formation express sur la publicité Facebook dans laquelle je vous apprends (en vidéo) une vraie méthodologie de création des campagnes utilisée en agence qui inclut un plan pour structurer vos campagnes d’acquisition, choisir les bonnes créas et analyser les retombées de vos campagnes.

    Quelles sont les campagnes de publicité Facebook que vous utilisez le plus souvent ? 

    Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

    Écrit par

    Écrit par

    Danilo Duchesnes

    Danilo est le fondateur de DHS Digital, une agence de publicité Facebook et Instagram qui aide les E-commerces et DNVB (Digitally natives vertical brands) à booster leur croissance en ligne. Il est aussi le créateur du Rendez-vous Marketing, le podcast qui vous aide à développer votre acquisition de clients en ligne.

    66 Comments

    1. Alain

      Merci pour ces explications, qui sont vraiment « efficacement » claires.

      Reply
    2. Gisèle Drenaud

      Merci beaucoup Danilo, je débute et il me semble que tu éclaires ma galère !!! Merci tu es très clair et pédagogue.

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Content que ça t’aide Gisèle, et merci du compliment 🙂

        Reply
        • Estelle Azanfack

          Merci beaucoup Danilo ,tes blogs sont très pertinents ,tu es très clair dans tes explications . J’aime beaucoup lire tes blogs .

          Reply
    3. Skyjoe

      Merci beaucoup pour cet article qui éclaircit ma vision un peu trop floue sur les publicités facebook, c’est très bien expliqué, félicitations !
      Si j’avais un budget je t’aurais bien embauché pour me créer mes pubs ^^

      Reply
    4. Renaud

      Merci pour ces précieux conseils !
      En ce qui me concerne nous lançons une plateforme web innovante en septembre 2018. Nous créons une landing page en mai 2018 afin de générer des leads (nous souhaitons tester notre marché et voir l’intérêt qu’il suscite auprès de notre cible). Le but de cette landing page étant d’obtenir le mail des personnes intéressées afin de les recontacter lors de notre lancement officiel (tout en testant notre service).
      D’emblée on pourrait penser que l’objectif de campagne facebook est simple : Campagne de conversion (générer des leads via une inscription sur notre landing page). Or j’hésite quand même à lancer tout simplement une campagne de traffic… Car notre service est encore inconnu, il serait peut-être opportun de se faire connaître avant de lancer une campagne de conversion ? Cette solution serait peut-être plus économique ?
      Que faut-il privilégier dans ce cas ? Serait-ce cohérent de lancer deux types de campagne simultanément ? Qu’elle sera la campagne la plus efficiente ?
      Merci de votre aide !!

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Tout à fait, il est mieux de lancer une campagne de trafic pour tester le taux de clic et « faire chauffer » votre pixel.

        Oui, vous pouvez également faire un A/B test et tester d’un côté l’optimisation par « clics sur un lien » et de l’autre l’optimisation par « conversions » !

        Bonne journée,

        Danilo

        Reply
        • Renaud

          Merci ! Je vais sûrement pencher pour un A/B test… (sachant que j’aimerais tester aussi différentes pubs et différentes cibles). A suivre… et merci encore pour ce blog

          Reply
    5. Albon

      Bonjour,
      J’avais déjà lu qq articles sur la pub FB, le pixel, etc. mais ça restait un peu flou.
      Eh bien après avoir lu votre article tout me semble clair.
      Vous maîtrisez et vous savez transmettre !
      Bravo et merci

      Reply
    6. ATTOUMBRE

      Merci de votre aide. Très utile.

      Reply
    7. Sebastien

      Bonjour

      Pour ma part j’ai bcq d’interractions avec mon post facebook mais peu d’ajouts au panier et encore moins d’achats … alors que le produit plait !!
      Je n’arrive pas à comprendre.

      Sebastien

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Bonjour Sébastien,

        Cela dépend si tu as installé le pixel Facebook. Assure-toi de l’avoir installé pour pouvoir optimiser tes publicités pour la conversion.

        Bonne journée,

        Danilo

        Reply
    8. ASMAE

      Je vous remercie pour cet article , it helps a lot !

      Reply
    9. Laure

      Merci pour ce bel article.
      « Choisissez toujours dans Facebook l’objectif marketing qui correspond à ce que vous voulez faire. » => plus facile à dire qu’à faire malheureusement.
      En ce qui me concerne j’ai lancé un jeu concours pour obtenir des adresses e-mails et ai choisi l’objectif intéraction car j’ai très peu de fans et j’avais surtout peur que ça ne morde pas ! L’objectif « génération de prospects » paraît si peu apprioprié alors que les gens doivent commenter + aimer + s’inscrire au formulaire via lien.
      Qu’en pensez-vous ?

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Choisissez l’objectif Interactions pour booster votre concours 🙂 C’est le meilleur conseil que je puisse vous donner.

        Reply
    10. Clara

      Bonjour,
      Super article !

      Étant chargée de communication pour un événement Business & Tech (conférences, exposition, networking…) je souhaite réaliser de la publicité sponsorisée Facebook pour d’une part, augmenter la notoriété de celui-ci, puis d’autre part augmenter l’achat en billetterie.

      Quel campagne publicitaire me conseillez-vous ?

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Je vous conseille une campagne de trafic pour envoyer les utilisateurs vers l’url de la billetterie 🙂

        Reply
    11. ChrisVerani immobilier

      Merci beaucoup pour cet article extrêmement clair et intéressant.

      ChrisVerani immobilier

      Reply
    12. Évelyne Jouval

      Bonjour, super infos. Merci beaucoup. Je viens de voir l’une de vos vidéos sur les audiences principales. Je vois que vous dites de cibler à chaque fois un seul intérêt. Du coup cela fait de toutes petites audiences.Alors que d’après ce que je lis souvent, il est dit, au contraire, de cibler large, entre 1 et 3 millions de personnes. Donc, si je comprends bien, il vaut mieux faire plusieurs pub sur des petites audiences qu’une seule sur une plus grande. Est-ce que cela va permettre du coup de mieux cibler dans les audiences personnalisée ? Merci pour toutes vos explications

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Je vous conseille plutôt de faire des audiences larges avec plusieurs centres d’intérêt.

        Reply
        • Anna

          Un n-ieme article intéressant !
          Le blog incontournable dans mon quotidien 🙂
          Merci Danilo !

          Reply
            • Maude

              Bonjour Danilo,
              Merci beaucoup pour cet article qui m’a permis de lancer ma première campagne de pub fb !

    13. Neuvecelle

      Que du bonheur de vous lire. On en apprend tellement !
      Merci pour ce flux d’informations pertinentes 👍🏼
      Bel été 🍃

      Reply
    14. Freddy Huet

      Bonjour Danilo,

      Encore merci pour ce très bel article, je ne connaissais pas les campagnes Evergreen, je trouve que c’est une excellente idée de reciblage.

      Je me demandais à partir de quelle taille d’audience personnalisée on pouvait raisonnablement commencer à faire du reciblage ? Peut-on réaliser une campagne de reciblage si on a, par exemple, une audience de seulement 200 ou 300 personnes ? Ça me semble un peu léger.

      Par ailleurs, je suis tout à fait d’accord avec vous sur l’efficacité des campagnes d’interactions. Je gère les publicités Facebook de l’entreprise de mes parents qui ont une salle de réception. Pour les publicités de type « évènements » comme le dimanche de Pâques ou la fête des mères, les campagnes d’interactions sont indiquées car pour ce type d’évènements, les gens se déplacent en groupe (famille, amis). Les gens vont alors interagir sur Facebook, taguer leurs amis, discuter de l’éventualité (ou non) de se rendre ensemble à l’évènement etc. Clairement, dans ce cas de figure, les campagnes d’interactions aident à la conversion.

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Bonjour Freddy,

        Merci 🙂

        Oui c’est possible avec une audience aussi petite.

        Reply
    15. Nadia

      Bonjour !

      Merci pour toutes ces infos ! 👍

      Bonne journée !

      Nadia.

      Reply
    16. Wilfried

      C’est une mine d’or cet article. c’est très complet, très bien expliqué et faile à comprendre. Merci infiniment

      Reply
    17. Sammy

      Merci Danilo pour cet article qui, encore une fois, se revèle très instructif comme tu sais le faire.
      Une préoccupation; Nous organisons un événement annuel (un salon) pour lequel nous voulons faire de la publicité facebook. Ma question est donc de savoir quels types de campagne peut-on faire pour:
      – Faire connaitre l’événement
      – Avoir le maximum d’inscription
      Et aussi quelle est la période idéale (1, 2 ou 3 mois avant l’événement) pour lancer ces campagnes.

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        La campagne d’interaction avec optimisation pour réponse à l’évènement 🙂

        Reply
        • Sammy

          Merci Danilo

          Reply
    18. Vincent

      Merci pour ces conseils très pointus

      Reply
    19. medespoir

      Article exceptionnel ! Bonne continuation 🙂

      Reply
    20. Vincent

      Hello.

      Très bon article, complet et clair.

      Une petite précision. Si j’ai bien compris pour un ecommerce vous appliqueriez ce process :
      1 interactions avec les 4 audiences citées
      2 conversion : vue fiche produit – cible « a interagi avec publication FB »
      3 conversion : ajout panier – cible « a vue une fiche produit »
      4 conversion achat – cible « a ajouter au panier »

      Est ce l’idée ? Peut on éliminer le 2 d’après vous ? et appliquer directement le 3

      Merci pour les conseils.

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Salut Vincnet,

        Pour l’e-commerce, je préfère utiliser la campagne de conversion achat 🙂

        Reply
    21. medespoir

      trés bon article

      Reply
        • Vig boby

          Bonjour, et merci danilo pour cet article enrichissant

          Reply
    22. Loic

      Bonjour !

      Super article ! On apprend pleins de choses !!!

      Cependant, je rencontre un soucis : dans ma colonne résultats, rien n’apparait…alors que j’ai bien configuré ma conversion personnalisée pour un achat… J’ai généré des ventes, mais j’ai toujours un « – » qui apparait…

      Pourquoi ?

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Tu dois configurer un rapport personnalisé pour y retrouver cette information, Loic.

        Reply
    23. emmy

      Merci pour ces infos Danilo.

      Une question : nous désirons organiser un concours FB ayant pour but d’augmenter la notoriété de la marque…

      Choisirais-tu : interactions + vidéo ?

      Merci

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Salut Emmmy,

        Interactions dans tous les cas 🙂

        Reply
    24. philippe

      Bonjour, j’ai besoin d’un petit conseil. Je souhaite faire de la pub pour vendre des prestations de service .

      Quel type de campagne me conseilles tu ? Trafic ou conversion ?
      Merci à toi

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Conversions si tu peux générer 50 demandes par semaine par ensemble de pubs.

        Reply
    25. Talia Cohen

      Bonjour, combien de temps doit durer une campagne en moyenne? Pour sensibiliser et pour vendre
      Merci de ta réponse

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Cela dépend de votre budget, mais comptez au moins un mois pour tirer quelques conclusions avec un budget de 20€/jour

        Reply
    26. LouiseS

      Bonjour,

      Merci pour ce blog !
      Les objectifs montrés au début de l’article ne sont plus les mêmes. Est-ce que « Page Likes » et « Post engagement » proposés aujourd’hui dans les fonctionnalités facebook peuvent être utilisés comme l’objectif « Interactions » présentés dans l’article ?
      Merci

      Reply
    27. Bilore

      Hey! Moi j’aimerais faire une campagne d,interactions avec pour objectif principale  »’s’abonner a la page » » pour augmenter mon nombre d’abonne.

      Que me conseilles tu?

      merci

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Cible les personnes qui ont interagi avec ta Page Facebook, mais qui ne sont pas encore abonné 🙂

        Reply
    28. sondes

      C’est très intéressant comme article! Merci pour tous ces conseils et astuces 😊

      Reply

    Submit a Comment

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Bonjour, je suis Danilo

    Je suis le fondateur de l'agence DHS Digital et le créateur du podcast Le Rendez-vous Marketing. Sur ce blog, je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing.

    Retrouvez-moi sur Instagram

    Vos campagnes de publicité Facebook sont-elles optimisées ?

    Pour le savoir, je vous propose une analyse gratuite de votre compte publicitaire qui résume l’état de vos publicités Facebook sur base de 5 critères et contient des recommandations personnalisées pour optimiser vos campagnes. Et c’est sans frais, sans engagement

    NEWSLETTER

    Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

    Share This