fbpx

    ×
    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Commençons


    SUIVANT

    Ils m'ont fait confiance

    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Parlez-moi de votre entreprise


    Depuis combien de temps faites-vous de la publicité sur Facebook ?

    Combien investissez-vous en publicité sur Facebook par mois ?

    • Votre site
    • Votre entreprise
    • Votre rôle

    Comment puis-je vous contacter ?


    BLOG

    E-commerce : La stratégie en 5 étapes pour vendre en continu avec la publicité Facebook

    Facebook Ads, Tout

    Si l’on se fie aux chiffres d’eMarketer, les ventes e-commerce devraient atteindre 5,5 trillions de dollars d’ici la fin de l’année 2022, soit une hausse de plus de 23% par rapport à 2020.

    C’est aussi sur les réseaux sociaux, comme Facebook, Instagram ou Pinterest, que les internautes commencent (ou terminent) leur expérience de shopping en ligne.

    Selon BigCommerce, 30 % des acheteurs en ligne disent qu’ils pourraient effectuer une commande à partir d’un réseau social comme Facebook, Pinterest, Instagram, Twitter ou Snapchat.

    Et l’on sait de source sûre (Facebook) que 83% des « Instagrameurs » disent découvrir de nouveaux produits et services sur Instagram.

    Si je vous sors toutes ces statistiques, c’est bien pour vous montrer que l’e-commerce est bien ancré dans notre société et qu’il va y rester. En plus, les réseaux sociaux contribuent à nos achats sur Internet.

    Vous savez comme moi que les réseaux sociaux sont concurrentiels. Dois-je vous rappeler à quel point la portée naturelle d’une publication sur Facebook est basse aujourd’hui ?

    Instagram (qui appartient à Facebook) va subir le même sort.

    Cela m’amène à vous parler de ce que je connais le mieux : les publicités Facebook et Instagram.

    Elles représentent un incroyable accélérateur de croissance pour votre site e-commerce, encore aujourd’hui, en 2020.

    Selon SEMRush, 50% des sites e-commerce investissent $1000 ou moins dans les campagnes de publicité payante. La publicité Facebook fait sûrement partie de ces investissements.

    Comment vous en servir sans jeter votre argent par les fenêtres ?

    C’est l’objet de cet article : vous montrer comment utiliser la publicité Facebook et Instagram pour générer des ventes sur votre site e-commerce et fidéliser votre clientèle existante.

    Plus précisément, vous allez découvrir comment mettre en place une stratégie d’acquisition et de fidélisation pour votre site e-commerce grâce aux Facebook Ads.

    Cette stratégie fonctionne pour des sites encore jeunes ou déjà bien établis. Elle excelle pour la vente de produits dont le besoin est déjà bien ancré dans l’esprit du consommateur (ex. : nutrition, prêt-à-porter, décoration d’intérieur, chaussure, etc.)

    Étape 1 : Installer le pixel Facebook et créer un catalogue Facebook

    Pas si vite !

    Avant de commencer la création de vos campagnes, prenez le temps ou engagez quelqu’un pour installer le pixel Facebook et créer un catalogue produit Facebook.

    Pixel Facebook

    Expliqué simplement, le pixel Facebook est un bout de code (JavaScript) que vous placez sur les pages de votre site web.

    Il permet de suivre les personnes qui visitent votre site web pour les recibler ensuite avec des publicités personnalisées comme celle-ci :

    Mais ce n’est pas tout …

    Le pixel Facebook permet aussi de suivre les conversions de vos publicités Facebook comme les vues de pages produits, les ajouts au panier, les paiements initiés ou encore les achats !

    Facebook est capable d’obtenir ces informations grâce à l’installation de ce que l’on appelle les « évènements standards ». Ils permettent de suivre des actions bien précises sur votre site web.

    Enfin, gardez en tête que votre pixel accumule des données au fur et à mesure du temps. Plus il en accumule, au mieux pour vous.

    Ces données seront exploitées par l’algorithme de Facebook pour optimiser la diffusion de vos publicités.

    L’objectif, vous l’avez compris, c’est de toucher les personnes les plus susceptibles d’acheter sur VOTRE site web.

    Tout cela est possible grâce au pixel Facebook et c’est ce qui rend son installation (et utilisation) IN-DIS-PEN-SABLE pour vendre sur Facebook et Instagram.

    Pour en savoir plus sur l’installation du pixel Facebook, je vous invite à consulter mon guide sur le pixel Facebook.

    Je vous rassure déjà. L’installation du pixel Facebook est rendue assez simple sur des CMS comme WordPress, Shopify, Wix, Magento, etc.

    Catalogue Facebook

    Le catalogue produit Facebook est, comme le définit Facebook, « un conteneur qui renferme des informations sur les produits de votre inventaire, notamment des photos, des tarifs et des descriptions. »

    En pratique, un catalogue Facebook ressemble à ça.

    Les utilisations du catalogue Facebook sont multiples. Vous pouvez :

    C’est ce dernier cas d’utilisation qui nous intéresse.

    Une fois que vous avez créé un catalogue et synchronisé vos produits dans le catalogue, vous pouvez créer des publicités qui présentent les articles de votre catalogue aux utilisateurs, qu’ils aient déjà visité votre site web (remarketing) ou non (acquisition).

    L’objectif de campagne « ventes catalogue » vous le permet (j’y reviendrai à la fin de cet article).

    Pour installer le catalogue Facebook, il vous suffit de vous rendre dans le Gestionnaire des ventes.

    L’installation du catalogue Facebook est plus ou moins complexe si vous n’avez pas (ou peu) de compétence technique.

    Il existe 4 grandes façons de configurer un catalogue Facebook :

    • Ajouter des produits à l’aide d’un formulaire (cette méthode semble nouvelle parce que je ne la connaissais pas)
    • Ajouter des produits à l’aide d’un flux de données
    • Ajouter des produits à l’aide de votre pixel Facebook
    • Connecter directement votre plateforme e-commerce (si l’intégration avec Facebook existe)

    La 4e méthode d’installation est probablement la plus intuitive.

    Pour l’avoir déjà fait, elle reste relativement simple et accessible sur des CMS comme Shopify, Big Commerce ou Wix.

    Chacune de ces plateformes a des documentations assez complètes pour configurer un catalogue produit dans Facebook. Je vous laisse les consulter ou vous faire aider si vous sentez que cela vous dépasse !

    Après avoir installé votre catalogue, vous avez aussi la possibilité de le trier avec les ensembles de produits. Vous pouvez, par exemple, créer des ensembles de produits par catégorie, prix, marque ou entièrement personnalisés (ex. : une sélection des produits les mieux vendus).

    De cette façon, vous pouvez choisir de mettre en avant des produits bien spécifiques, et non l’entièreté de votre inventaire.

    Le catalogue Facebook est presque aussi important que le pixel Facebook pour vendre des produits avec la publicité Facebook ou Instagram. Vous en aurez besoin pour mettre en pratique l’étape 4 de ce guide 😉

    Étape 2 : Lancer une campagne d’acquisition de clients

    Quel que soit le trafic que votre site génère actuellement, vous devrez investir une grande partie de votre budget publicitaire (60 à 80%) dans des campagnes d’acquisition.

    Ces campagnes ont pour but de cibler des personnes qui ne vous connaissent pas et les inciter à visiter votre site web, découvrir votre marque et ce que vous vendez pour éventuellement faire un premier achat.

    Cette stratégie que vous allez employer est bien connue. Elle consiste à amener de nouvelles personnes dans votre entonnoir de ventes.

    La phase de sensibilisation étant celle où vous allez cibler des inconnus pour les sensibiliser à votre marque et vos produits. L’avantage du commerce est en ligne est que certaines personnes vont acheter sur votre site, alors qu’elles connaissent à peine votre marque.

    C’est très rare dans le domaine des services par exemple. Feriez-vous appel à un consultant que vous ne connaissez pas du tout ?

    Au-delà de la phase de sensibilisation, de moins en moins de personnes se retrouvent aux dernières phases du parcours client, comme le montre cette illustration de McKinsey & Company.

    D’expérience, je peux vous dire que les campagnes d’acquisition de clients (sensibilisation) ne sont PAS les plus rentables, mais cela n’empêche pas que vous devez investir votre budget dans celles-ci parce qu’elles ramènent sans cesse du « sang neuf » sur votre site web (vous aurez alors une bonne base pour faire du reciblage publicitaire).

    La rentabilité des campagnes d’acquisition de clients varie d’un secteur d’activité à un autre.

    Dans le pire des cas, ces campagnes permettent de recouper votre investissement (ROI = 1). Dans le meilleur des cas, ces campagnes sont rentables et même profitables avec des ROI supérieurs à 200%.

    Le pricing et le montant moyen de vos paniers influencent vos retours sur investissement.

    Contrairement à ce que l’on croit, des produits qui coûtent cher (plus de 200€) se vendent aussi très bien avec la publicité Facebook et la rentabilité est souvent au rendez-vous.

    Passons à la partie pratique et technique maintenant 🙂

    Dans Facebook, réaliser des campagnes d’acquisition de clients implique d’utiliser des objectifs comme « trafic », « conversion » ou « ventes catalogue » pour toucher votre public cible.

    Personnellement, je n’utilise jamais l’objectif « trafic » pour de la sensibilisation en e-commerce parce que le trafic généré sur le site est de faible qualité (taux de rebond élevé, temps sur le site faible, etc.).

    Du coup, je préfère me concentrer sur les 2 derniers objectifs orientés conversions et ventes catalogue.

    En ce qui concerne le ciblage, privilégiez autant que possible le ciblage par audience similaire.

    Ce ciblage est pratiquement automatique. La seule chose que vous avez à faire est de fournir à Facebook votre base de données clients afin qu’il trouve des personnes qui leur ressemblent, mais ne vous connaissent pas.

    (PRO tip : si vous utilisez déjà les audiences similaires, nous – DHS Digital – avons remarqué que les audiences similaires 2 ou 3% permettent d’obtenir de meilleurs résultats en acquisition sur le long-terme que les audiences similaires avec le pourcentage le plus bas à 1%).

    Et si vous voulez en savoir plus sur les audiences similaires et apprendre à les créer, lisez cet article sur les audiences similaires.

    La partie amusante maintenant.

    La création de vos publicités e-commerce.

    Vous n’aurez pas besoin de réinventer la roue.

    Quelques lignes de texte suffisent pour votre accroche. C’est surtout le visuel qui importe.

    La marque de montres MVMT génère des millions d’euros chaque mois avec la publicité Facebook. Qu’est-ce qui explique ce succès ?

    Le ciblage ou la publicité ?

    C’est en grande partie la qualité de leurs contenus créatifs. Les options de ciblage sont les mêmes pour tous les annonceurs, pas la capacité de créer des contenus créatifs de haute qualité. 

    Regardez cette publicité.

    L’image est de très haute qualité. La montre est montrée à la fois sur le mannequin ET vous remarquez immédiatement qu’elle est présentée en grand sur l’image pour que vous puissiez l’observer dans les moindres détails.

    En ce qui concerne le texte, écrivez des accroches avec des mots et expressions qui déclenchent le clic comme « nouveau », « découvrez notre nouvelle collection », « en exclusivité », « maintenant », « profitez », etc.

    Mettez en avant la livraison et les retours gratuits (même à partir d’un certain montant)

    Décrivez en une phrase l’unicité de votre marque. Exemple : « les meilleurs cuirs français, le confort en plus ».

    Si vous faites une opération marketing, mentionnez-le dans votre texte et montrez votre excitation comme l’a très bien fait L’Exception !

    Pour finir, investissez également dans la vidéo pour vous démarquer de vos concurrents. La plupart ne les utilisent pas encore.

    Souvent, les taux de clic et les taux de conversion sont plus élevés sur les publicités vidéo.

    Étape 3 : Promouvoir des offres aux personnes qui vous connaissent déjà 

    La seconde partie de la stratégie e-commerce que je vous propose consiste à continuellement revenir dans l’esprit de votre client cible avec de nouvelles publicités.

    Ce sont les étapes de « familiarisation » et de « considération » du schéma que je vous ai partagé.

    Bien sûr, vous n’allez pas TOUJOURS montrer la même chose, mais vous montrer créatif.

    Je vous propose 4 stratégies de retargeting pour la phase de considéraiton qu’on utilise régulièrement pour nos clients e-commerce.

    Stratégie #1 : Le retargeting ‘best-seller’

    Commençons par la première stratégie : le retargeting ‘best-seller’.

    Le principe ?

    Mettre en avant vos produits les mieux vendus. 

    C’est l’une des stratégies les plus simples à mettre en place parce vous n’avez pas forcément besoin d’avoir une offre (coupon ou réduction) reliée à la publicité.

    De plus, cette stratégie fonctionne que vous ayez un catalogue avec 10 références ou 1000 références.

    En tout cas, si l’on se fie à la loi de Pareto, 80% des effets (outputs) sont le produit de 20% des causes (inputs). En d’autres mots, il y a des chances que 80% de vos ventes proviennent de 20% de vos produits.

    Évidemment, le ratio n’est pas toujours exactement 80/20, mais il est toujours très proche. Ce qu’il faut simplement retenir est que seule une faible partie des causes est responsable des effets.

    Faites le test sur votre boutique en ligne et vous découvrirez rapidement vos best-sellers 😉

    Vous les avez ?

    Il est temps de les mettre en avant.

    Pour cela, je vous propose 2 formats de publicités Facebook et Instagram.

    Le premier, c’est le format carrousel.

    Il permet de diffuser jusqu’à 10 images ou vidéos (appelées « cartes » ou « fiches ») au sein d’une seule et même publicité.

    Autant vous dire que c’est du pain béni pour l’annonceur qui rêve de promouvoir ses meilleures offres.

    Voici un exemple où l’on voit clairement que la marque Glossier cherche à vendre ses best-sellers (et vous faire revenir sur son site).

    Simple, mais efficace.

    Le deuxième format que j’aime utiliser pour mettre en avant un best-seller, c’est le format collection.

    Concrètement, c’est un format très immersif et mobile-first. Il permet d’associer un créatif (une image ou une vidéo) à des produits de votre catalogue.

    Ces produits se retrouvent en dessous du créatif présenté avec 3 images plus petites au format grille.

    Les utilisateurs qui appuient la publicité collection pour la parcourir et en savoir plus sont instantanément plongés dans une expérience visuelle enrichie (appelée Instant Experience), sans quitter Facebook ou Instagram.

    publicité collection facebook

    Revenons-en à nos best-sellers.

    Commencez par trouver une photo ou une vidéo qui montre votre produit. S’il s’agit d’une vidéo, celle-ci doit montrer ce que fait le produit et ce qu’il apporte au client.

    Ensuite, utilisez une accroche qui semble la plus « organique » possible. L’objectif est de déguiser le plus possible votre publicité en un post organique.

    Créez également un ensemble de produits dans votre catalogue Facebook et intégrez tous vos best-sellers.

    Il ne vous reste plus qu’à créer votre publicité. Voici un très bon exemple d’une publicité que j’ai lancée l’année passée pour la marque Bobbies.

    Si vous regardez bien cette publicité, vous pouvez voir un nombre important de réactions et commentaires. Et si vous lisez l’accroche, vous constatez qu’elle ressemble à une accroche qu’on pourrait utiliser sur Instagram.

    C’est normal, cette accroche provient directement d’un post Instagram ! Et la photo aussi.

    Par contre, à la fin de l’accroche, j’ai rajouté un appel à l’action pour inciter les personnes à cliquer sur la publicité.

    Pendant longtemps, cette publicité a obtenu les meilleurs taux de clic et a dépassé toutes les autres publicités du compte en termes de ventes.

    Maintenant, vous vous demandez peut-être qui cibler avec cette publicité ?

    Vous pouvez par exemple cibler :

    • Les personnes qui interagissent avec votre entreprise sur Facebook et Instagram
    • Les personnes qui ont visité votre site web les 7 derniers jours
    • Un fichier client
    • Les personnes qui ne sont plus venues sur votre site depuis plus d’un mois

    Ce ne sont que des exemples.

    Libre à vous de tester ces stratégies de ciblage et d’autres qui vous semblent pertinentes 🙂

    Stratégie #2 : Le retargeting ‘FOMO’ – Promouvoir des offres à durée/quantité limitée 

    S’il y a un levier psychologique qui fonctionne pour nous faire agir et se couple parfaitement au retargeting, c’est le FOMO.

    Le FOMO, c’est une abréviation pour « Fear of missing out« . La peur de rater quelque chose.

    Les dates limites et les offres à quantité limitée exploitent toutes deux le FOMO.

    Le Black Friday est d’ailleurs l’une des offres les plus populaires en la matière parce qu’elle combine à la fois une date limite (une journée voire quelques jours) et des quantités limitées (les retailers n’oublient jamais de vous rappeler que les « stocks sont limités » en cette période).

    Les ventes flash sont un autre exemple.

    Le mécanisme est le même que pour le Black Friday, sauf que vous le justifiez autrement.

    Peut-être que vous allez retirer certains produits de votre catalogue et que vous souhaitez les liquider. Vous avez peut-être un anniversaire à fêter (celui de votre marque) ou un évènement symbolique pour votre entreprise à célébrer.

    Qu’on soit clair, je ne suis pas en train de vous dire que vous devez faire des ventes flash toutes les semaines ou faire des offres pour le Black Friday.

    Seulement, il faut savoir que proposer une offre à durée/quantité limitée dans une publicité de retargeting est l’une des stratégies les plus efficaces pour faire revenir (et convertir) les visiteurs de votre site web, qui sont intéressés par vos offres, mais n’ont pas encore achetées.

    Voici un exemple.

    Cette publicité est très directe.

    Pendant une durée limitée, je peux obtenir $4 de réduction sur 10 impressions 3D, soit 20% de réduction sur le prix final. Mais, je dois agir rapidement pour en profiter si je me fie à ce que je lis sur cette publicité.

    Quelles personnes cibler avec vos offres à durée/quantité limitée ? 

    Je vais être très clair. Vous pouvez cibler à peu près n’importe qui :

    • Les visiteurs du site web les 90 derniers jours
    • Les prospects
    • Les personnes ayant ajouté des produits au panier les 180 derniers jours
    • Les personnes ayant consulté plusieurs pages produits
    • Les personnes ayant interagi avec votre entreprise sur Facebook et Instagram

    Pour ce type d’offres, il faut comprendre que vous pouvez cibler plus large, surtout si elles sont très occasionnelles (Black Friday, vente flash, etc.).

    Précisez toujours dans le texte de votre publicité :

    • Le pourcentage (ou le montant) de réduction. Suivez la règle de 100.
    • Le coupon de réduction s’il y en a un
    • La date de validité de l’offre
    • La quantité disponible (ou un avertissement sur le fait que les stocks risquent de vite s’épuiser)

    Comme je vous l’ai dit, il est très difficile de justifier des offres à durée limitée toute l’année. Ce serait duper vos clients !

    C’est là qu’interviennent les offres liées au calendrier marketing et aux évènements saisonniers.

    Stratégie #3 : Le retargeting ‘saisonnier’ – Mettre en avant des offres tout au long de l’année

    Le retargeting ‘saisonnier’ est une stratégie de reciblage Facebook qui utilise des promotions à thème qui correspondent aux vacances, aux saisons et autres évènements tout au long de l’année pour donner une raison à vos prospects (et vos clients) de revenir sur votre site.

    C’est d’autant plus vrai pour les personnes qui vous ont peut-être oublié. Je pense aux personnes qui ne sont plus revenues sur votre site depuis plusieurs mois.

    Ce n’est pas parce qu’elels vous ont oublié que vous devez vous aussi les oublier !

    C’est à ce moment que vous pouvez utiliser le retargeting ‘saisonnier’ sur Facebook et Instagram.

    Il vous suffit de créer des offres (et ce ne sont pas forcément des promotions) liées à des évènements qui se produisent durant l’année comme la fête du Travail, la fête des Mères et la fête des Pères, Halloween, Black Friday, Noël, Saint-Valentin, Pâques, etc.

    Vous pouvez également créer des promotions thématiques autour d’événements saisonniers comme les soldes de rentrée, les soldes de printemps, les soldes d’hiver, etc.

    Bien sûr, vous devez réfléchir à vos offres en amont et observer le calendrier marketing de l’année à venir pour planifier votre animation commerciale.

    Comme je vous le disais, vous ne devez pas nécessairement faire des promotions sur TOUS vos produits.

    Si vous n’aimez pas faire des pourcentages, vous pouvez plutôt proposer une sélection de produits pour lesquels l’achat permet de débloquer en plus un cadeau en plus.

    Laissez-moi vous partager quelques exemples.

    À l’occasion des fêtes de Noël, la marque Wopilo a mis en place ses propres offres de Noël.

    Durant les fêtes seulement, Wopilo vous offre une taie blanche en coton bio (d’une valeur de 20€) lorsque vous achetez un de leurs oreillers ergonomiques (qui ne sont pas en promotion).

    Daniel Wellington vous offre 10% de remise pour les fêtes, mais selon moi, ce n’est pas aussi attirant que la première offre que je vous ai montrée.

    Si vous ne voulez pas faire de remises, vous pouvez aussi offrir la livraison sans minimum de commande. C’est ce que La Maison Dandoy propose juste avant la Saint-Nicolas.

    Vous remarquez dans cet exemple que la livraison est offerte jusqu’au 30 novembre. Il faut donc agir avant la date limite.

    Enfin, laissez-moi vous présenter un dernier exemple que j’ai trouvé intéressant : les coffrets de Noël en édition limitée de Shanty Biscuits.

    Pour les fans de la marque et anciens clients, c’est une excellente offre imaginée par Shanty Biscuits parce que le coffret est un excellent cadeau pour Noël et, en plus, c’est une édition limitée.

    Si vous le voulez, c’est maintenant qu’il faut agir.

    Comme pour le retargeting ‘FOMO’, vous êtes libre de cibler toutes vos audiences de remarketing pour vos offres et promotions à thème.

    Après tout, vous ne les faites pas tous les jours de l’année et c’est justement pour ça qu’elles fonctionnent si bien 😉

    Stratégie #4 : Le retargeting ‘subtil’ – Promotion d’une offre gratuite (lead magnet ou quizz)

    Qui a dit que le retargeting ne servait qu’à vendre ?

    Dans le cas où votre cycle d’achat est plus long (l’achat est donc moins « impulsif »), cela fait sens d’avoir une approche plus subtile comme celle que je vais vous montrer.

    L’idée du retargeting ‘subtil’, c’est de capturer les informations de contact de la personne afin d’entretenir (et développer) la relation avec elle par email avant de faire une offre plus commerciale.

    Lorsque l’achat n’est pas impulsif et le cycle d’achat plus long, cela veut dire qu’il faut éduquer vos prospects avant de leur faire une offre.

    Comment ?

    C’est là qu’il faut être stratège et développer une pièce de contenu ou un outil interactif qui va accompagner votre prospect dans son parcours d’achat.

    Réfléchissez donc aux raisons qui empêchent vos prospects d’acheter sur votre site et aux raisons qui, au contraire, les motivent à acheter.

    Reprenons l’exemple de la marque Wopilo.

    Qu’est-ce qui empêcherait quelqu’un d’acheter un oreiller ?

    En réalisant une étude de sa clientèle, Wopilo a peut-être réalisé que leurs clients ne savent pas toujours quel oreiller choisir pour diverses raisons.

    Alors, autant dire qu’une publicité qui s’adresse spécifiquement à ces personnes doit être efficace.

    Si vous regardez bien cette publicité, elle est très subtile parce qu’on ne vous demande pas votre argent, on vous propose juste de répondre à un quizz sur le site.

    En tant que prospect, vous cliquez sur la publicité, vous faites le quizz et si le quizz est bien pensé, il vous renvoie vers le meilleur oreiller pour vous. De cette façon, le consommateur peut faire un choix réfléchi et logique.

    BonneGueule est un site français de mode masculine lancé comme un blog en 2007, devenu marque de vêtements en 2014, et qui s’est donné pour mission d’« aider les hommes à se sentir bien dans leurs vêtements » (merci Wikipedia pour ce résumé !).

    Pour une marque née du blogging, il est évident que BonneGueule a toujours une approche inbound pour attirer de nouveaux clients.

    Pourquoi essayer de vendre à tout prix leurs vêtements alors qu’ils pourraient continuer à créer du contenu pour aider leurs prospects dans leur décision d’acheter des vêtements aux finitions haut de gamme (vendus sur BonneGueule) ?

    BonneGueule a très bien identifié cette problématique de trouver des vêtements pour hommes de bonne qualité. C’est tout naturellement qu’un guide des marques qu’ils ont testées pourrait intéresser leur clientèle cible.

    Une publicité comme celle-ci a donc parfaitement sa place dans la stratégie de contenu de BonneGueule.

    L’utilisateur est redirigé vers une landing page comme celle-ci et il n’a plus qu’à rentrer ses informations de contact pour recevoir son guide.

    Je n’ai aucun doute que BonneGueule sait comment convaincre ses prospects d’acheter chez eux grâce à une séquence email bien pensée.

    Maintenant, vous vous demandez peut-être à qui vous devriez montrer des publicités de ce genre.

    Selon moi, vous devriez privilégier 2 cibles :

    • Vos audiences d’engagement sur les réseaux sociaux (toutes les personnes qui interagissent avec vos publications sur Facebook et Instagram, regardent vos vidéos, mais n’ont peut-être pas encore été sur votre site web)
    • Les personnes qui ne sont plus venues depuis un moment sur votre site web. C’est aussi une bonne occasion de réenclencher la « discussion » avec eux !

    Maintenant que vous connaissez les stratégies de retargeting les plus efficaces en e-commerce …

    Comment ça marche techniquement ?

    Comme pour la campagne d’acquisition de clients, vous allez surtout choisir des objectifs de « conversions » et « ventes catalogue » (de plus en plus).

    Au niveau du ciblage et du budget, vous allez investir environ 20% de votre budget dans ces publicités et cibler des audiences « chaudes » :

    • Les visiteurs de votre site web (30 derniers jours)
    • Les personnes ayant interagi avec vos publications Facebook ou Instagram
    • Les personnes ayant visité votre site web plusieurs fois sur une période donnée
    • Les personnes ayant vu vos vidéos

    C’est là qu’intervient le pixel Facebook pour retrouver les personnes que nous avons attirées sur votre site avec les campagnes d’acquisition de clients.

    Le pixel vous permettra de réunir dans des audiences personnalisées toutes les personnes ayant visité des pages spécifiques sur votre site web ou réalisé une action importante pour vous (ex. : voir une page produit ou ajouter un produit au panier).

    Découvrez comment lancer une campagne de retargeting Facebook en lisant cet article.

    Étape 4 : Recibler les personnes ayant abandonné leur panier

    Si vous avez lu (et suivi) ce guide jusqu’ici, sachez que vous avez fait le plus dur en appliquant à la lettre les 3 premières étapes !

    L’avant-dernière étape de cette stratégie de vente en ligne pour les sites e-commerce consiste maintenant à recibler TOUTES les personnes qui ont ajouté des articles dans leur panier ou initié un paiement, mais n’ont pas acheté.

    C’est l’avant-dernière étape de ce schéma 🙂

    Une grande partie de ces personnes l’ont fait parce qu’elles sont intéressées.

    Dans certains cas, elles ont abandonné leur achat parce qu’elles ont trouvé moins cher ailleurs ou une solution qui correspond mieux à leurs besoins.

    Dans d’autres cas, elles n’arrivent tout simplement pas à prendre une décision. Les raisons peuvent être nombreuses et dépendent vraiment de ce que vous vendez. Le plus souvent, cela se rapporte au :

    • Prix
    • Conditions d’envoi ou de retour (ex. : la politique de retour n’est pas claire)
    • Un aspect technique ou pratique (ex. : choisir la bonne taille, choisir le bon modèle, etc.)

    Quoi qu’il en soit, c’est aussi le moment de montrer votre personnalité et que vous savez qu’ils (ou elles) ont montré l’envie d’acheter sur votre site web.

    Et il va aussi falloir répondre à ces méchantes objections à l’achat.

    Analysons quelques exemples pour mettre tout ça en pratique !

    1) La publicité carrousel

    Le principe : une publicité dynamique qui vous remontre le(s) produit(s) que vous avez regardé(s) et vous suggère dynamiquement d’autres produits qui pourraient vous plaire.

    L’un des meilleurs exemples que j’ai à vous partager, c’est celui de Sézane.

    Tout y est :

    • Personnalisation : « Vos coups de coeur vous attendent »
    • Rappel de l’offre : « Retrouvez notre nouvelle collection, disponible 24H/24 et renouvelée tout au long de la saison ». Dommage qu’il n’y a aucune notion d’urgence ou de rareté.
    • Précisions sur les conditions d’envoi et de retour (réassurance) : « Livraison offerte dès 200€ de commande et les retours sont à notre charge »
    • Le bouton d’appel à l’action « Acheter ».

    Vous pouvez réaliser ce type de publicités grâce au catalogue Facebook et uniquement avec l’objectif « ventes catalogue »

    2) La publicité plus amicale

    C’est moi qui ai trouvé le nom !

    À l’inverse de la première publicité, celle-ci est moins commerciale.

    La marque utilise un ton plus amical et il est évident pour la personne qui a déjà ajouté les produits au panier que c’est un rappel amical que son panier l’attend sur le site marchand.

    Il y a aussi cette publicité de la marque Spring qui attire clairement l’attention avec ce petit chaton (un classique sur Facebook).

    3) La publicité « Offre irrésistible »

    J’ai aussi trouvé le nom de cette publicité ! 😉

    Le principe : faire une offre impossible à refuser et … presque sans risque.

    Si l’on regarde l’image de cette publicité, on a du mal à croire que Dollar Shave Club offre tout ça pour $5. Bien sûr, pour une offre d’abonnement, cela fait sens de faire une offre plus avantageuse pour le premier mois.

    Suffisant pour convertir ceux qui avaient encore des doutes.

    4) La publicité « témoignage »

    Je pense que vous avez maintenant compris le principe de cette publicité : faire un rappel de l’offre tout en brisant les objections à l’achat.

    Nous avons vu que les arguments commerciaux et les garanties (retours offerts) fonctionnent bien.

    Pourquoi pas un témoignage ?

    Pour quelqu’un qui se demande si ce rasoir est le bon, c’est rassurant de savoir qu’un des membres du Dollar Shave Club (depuis 2017) a vécu « son plus doux rasage ».

    Voilà pour la partie créative !

    Ne croyez pas que j’ai oublié la partie technique 😉

    Pour cette publicité, je vous conseille d’investir à peine 10% de votre budget publicitaire et de choisir l’objectif « ventes catalogue ».

    Facebook vous propose ensuite différentes options de ciblage basées sur des actions entreprises sur votre site web. Choisissez l’option « Ajouté au panier, mais pas acheté » et sélectionnez une durée de 15 jours pour commencer.

    Généralement, si les personnes n’ont toujours pas acheté 15 jours après avoir ajouté au panier, c’est qu’elles ne sont plus intéressées.

    Ne négligez pas cette campagne, c’est l’une des plus rentables pour un site e-commerce. Et c’est logique.

    Étape 5 : Fidéliser vos clients 

    Pour terminer, si vous avez suffisamment de clients, sachez que vous pouvez (aussi) les recibler avec des publicités sur Facebook ou Instagram.

    Ne négligez surtout pas la campagne de fidélisation !

    Selon une étude menée par Adobe sur le marché US, 41% des revenus générés aux USA proviennent de clients récurrents. Le revenu par visite moyen pour les clients récurrents (toujours aux USA) est 497% plus élevé que les autres clients !

    Les applications sont nombreuses :

    • Présentation de la nouvelle collection pour augmenter la fréquence des achats
    • Upsells ou cross-sells pour augmenter la valeur-vie de vos clients
    • Opérations spéciales pour les clients (ex. : codes promo pour les clients) pour augmenter, encore, la fréquence des achats
    • Etc.

    Bien sûr, les campagnes de fidélisation ne demandent pas un budget marketing important, à peine 5 à 10% de votre budget publicitaire global. L’objectif est de rester dans l’esprit de vos clients, sans les matraquer en leur montrant 3 fois par jour la même publicité.

    Dans Facebook, vous pouvez toucher vos clients en important votre fichier client pour créer une audience personnalisée.

    Il vous suffit d’importer votre fichier client dans Facebook et son outil fera la correspondance entre vos données (adresses emails et numéros de téléphone) et ses utilisateurs.

    Attendez-vous à retrouver dans Facebook 40 à 60% des personnes présentes dans votre fichier client.

    Et si on prenait quelques exemples de publicité de fidélisation pour conclure cet article ?

    Airbnb recible sur Facebook les personnes qui ont réservé un logement par le passé.

    La marque Target Style vous propose de la crème solaire après vous avoir vendu une valise (cross-sell) !

    Arthur fait des opérations spéciales pour chouchouter ses clients.

    Les clients d’Arthur peuvent profiter de cette offre exclusive avant tout le monde, ce qui la rend d’autant plus redoutable.

    Conclusion

    Cette stratégie est d’autant plus profitable lorsque votre produit répond à un besoin bien ancré dans l’esprit de votre client cible (ex. : nutrition, prêt-à-porter, décoration d’intérieur, chaussure, etc.).

    Elle fonctionne encore mieux quand votre audience est suffisamment large pour faire tourner en continu des campagnes de remarketing et de fidélisation. Ce seront les campagnes les plus profitables de votre compte qui élèvent la rentabilité moyenne de toutes vos campagnes.

    À chaque campagne, vous devriez avoir des messages différents et adaptés.

    Si possible, réutilisez des publicités qui ont accumulé de la preuve sociale (réactions, commentaires et partages) dans vos campagnes d’acquisition de clients.

    Le fait de montrer une publicité avec un visuel attirant ET en plus de la preuve sociale permet d’augmenter les taux de clic sur vos publicités.

    Si vous avez besoin d’aide pour mettre en place cette structure de campagnes pour votre site e-commerce, mon agence DHS Digital peut le faire à votre place et piloter vos campagnes de A à Z.

    Pour en savoir plus sur notre méthodologie, cliquez sur ce lien pour réserver une session stratégique offerte avec moi ou l’un de nos experts.

    Restons en contact ! Retrouvez-moi sur Facebook | Instagram | LinkedIn | Twitter

    Écrit par

    Écrit par

    Danilo Duchesnes

    Danilo est le fondateur de DHS Digital, une agence de publicité Facebook et Instagram qui aide les E-commerces et DNVB (Digitally natives vertical brands) à booster leur croissance en ligne. Il est aussi le créateur du Rendez-vous Marketing, le podcast qui vous aide à développer votre acquisition de clients en ligne.

    10 Comments

    1. PAUGET

      Bonjour Danilo

      Tout d’abord meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui va être riche à mon avis dans le monde du E-commerce

      Il est vrai aujourd’hui, il est impossible de trouver des clients hors réseaux sociaux notamment Facebook et Instagram

      Je prend toujours autant de plaisir chaque jour à me former personnellement avec cet outil extraordinaire qu’est le Business manager de Facebook

      Parti de rien il y a 18 mois, je le maîtrise à 95 % et la vie de mon entreprise E-commerce en dépend…

      Oui le SEO monte de jour en jour mais…. je ne compte pas dessus loin de la

      Quoi qu’il en soit je tenais à te remercier pour la qualité de tes articles carrément formateur de grande qualité

      Je n’ai que 2 mentor (Important dans la qualité des formations gratuites mais aussi leurs CA annuel à 6 chiffres grâce d’ailleurs à Facebook)….

      Chers Danilo tu est mon troisième mentor et je dévore la qualité de tes articles.

      Pas besoins d’autre chose.

      Merci à toi

      A très vite

      Fabrice PAUGET

      Fondateur 1 Heure de shopping

      Reply
      • hellodhs

        Merci Fabrice ça me touche beaucoup !

        Reply
    2. Nathalie

      Bonjour Danilo, merci pour cet article de très grande qualité. Pour les campagnes de retargeting, je ne trouve plus l’option d’overlay où nous pouvions mettre en avant un prix en promo, ai-je loupé quelque chose ou n’est il plus possible de le faire ?

      Reply
      • Danilo Duchesnes

        Bonjour Nathalie,

        Cette option se trouve dans la configuration des publicités avec l’objectif « ventes catalogue ».

        Reply
    3. Thierry.A

      Super comme toujours !

      J’aimerai savoir si ça marche aussi avec une formation crée sur Podia ?

      Reply
    4. Yesh

      Encore une fois une bel article. Merci pour ton travail et le partage.

      Reply
    5. Gaels

      Super, merci beaucoup.

      Reply
    6. Gaels Tem

      Super, merci beaucoup.

      Reply
      • hellodhs

        Avec plaisir 😉

        Reply

    Submit a Comment

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Bonjour, je suis Danilo

    Je suis le fondateur de l'agence DHS Digital et le créateur du podcast Le Rendez-vous Marketing. Sur ce blog, je documente les dernières stratégies de marketing digital que j'ai testées (et approuvées) sur mon business ou celui de mes clients. J'y partage aussi mes plus belles découvertes et leçons marketing.

    Retrouvez-moi sur Instagram

    Vos campagnes de publicité Facebook sont-elles optimisées ?

    Pour le savoir, je vous propose une analyse gratuite de votre compte publicitaire qui résume l’état de vos publicités Facebook sur base de 5 critères et contient des recommandations personnalisées pour optimiser vos campagnes. Et c’est sans frais, sans engagement

    NEWSLETTER

    Recevez 10+ ressources gratuites pour apprendre le marketing digital.

    Share This